Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» ils se prennent pour qui ???
Aujourd'hui à 12:40 par riboul

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Aujourd'hui à 10:26 par riboul

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Aujourd'hui à 10:24 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Hier à 18:17 par road runner

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Mer 18 Juil 2018 - 19:30 par riboul

» Prime rouleur
Mer 18 Juil 2018 - 18:08 par casper

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 18 Juil 2018 - 4:07 par diverticulite

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Lun 16 Juil 2018 - 20:49 par Bretécher Anne

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Lun 9 Juil 2018 - 18:47 par Courteville

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Jeu 5 Juil 2018 - 23:05 par josephe

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par ned_ludd

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par ned_ludd

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Boites aux lettres décorées
Sam 23 Juin 2018 - 9:24 par olivier

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Grève facteurs Rennes Crimée
Jeu 21 Juin 2018 - 1:40 par M. X

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +

» les facteurs du 78 appellent à une grève illimitée à partir du 14 juin
Ven 8 Juin 2018 - 20:27 par olivier

» grève des agents de la PDC de Vire et du Beny Bocage (Calvados)
Ven 8 Juin 2018 - 9:05 par olivier

» PIC Villeneuve La Garenne 92 en grève le 24 mai 2018
Mer 6 Juin 2018 - 18:24 par bougna

» preavis de sud du 3 avril 2018
Mer 6 Juin 2018 - 9:34 par facteur +

» ASAI
Lun 4 Juin 2018 - 22:35 par Bourricot

» Pétition pour soutenir Gaël et défendre le droit au syndicalisme
Lun 4 Juin 2018 - 9:25 par olivier

» Grève de la faim d'un facteur
Dim 3 Juin 2018 - 13:15 par kiki01

» Recette d'un dimanche de grève...
Sam 2 Juin 2018 - 18:43 par tahar

» Bouches-du-Rhône: La grève à La Poste se répand comme une traînée de poudre
Ven 1 Juin 2018 - 20:24 par olivier

» Modification
Ven 1 Juin 2018 - 11:18 par tahar

» Cinoche: ça regarde quoi un postier ?
Jeu 31 Mai 2018 - 15:47 par Cats Nadine

» Yvelines : les facteurs menacent d’une « grève illimitée » dans deux semaines
Jeu 31 Mai 2018 - 10:49 par olivier

» Bonjour!
Jeu 31 Mai 2018 - 9:56 par olivier

» Les petites bites de la Poste appellent les CRS au secours !
Mar 29 Mai 2018 - 11:39 par SVPat

» Discrimination Appréciation 2018
Dim 27 Mai 2018 - 12:34 par Ryderbike

» ça écoute quoi un postier?
Sam 26 Mai 2018 - 12:37 par Lavande

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Jeu 24 Mai 2018 - 16:04 par enzodias93

» Grève 22 mai 2018
Mer 23 Mai 2018 - 11:29 par facteur +

» L’adresse du 36 rue du Commandant René Mouchotte (Paris 14ème) vous dit-elle quelque chose ?
Mar 22 Mai 2018 - 17:12 par jef29

» recherche collègue
Lun 21 Mai 2018 - 18:22 par malatesta

» Service hébergé vs préavis local
Sam 19 Mai 2018 - 18:27 par facteur +

» courrier des lecteurs
Jeu 17 Mai 2018 - 18:25 par CarlosHdF

» grève départementale dans les Yvelines
Mar 15 Mai 2018 - 10:24 par olivier

» Les usagers et les élus agissent
Lun 14 Mai 2018 - 18:04 par riboul

» Déclaration d’impôts : La Poste mise sur la fracture numérique pour faire du fric
Lun 14 Mai 2018 - 18:00 par riboul

» Age annulation de la décote
Dim 13 Mai 2018 - 13:46 par Invité

» quatre vingt
Sam 12 Mai 2018 - 10:31 par tahar

»  REC et RE : besoin d'information
Ven 11 Mai 2018 - 18:20 par emiju

» L'Europe a sacré son nouvel empereur
Ven 11 Mai 2018 - 12:24 par tahar

» Luttes locales
Jeu 10 Mai 2018 - 8:15 par riboul

» histoire de la poste
Mar 8 Mai 2018 - 21:43 par manchot

» La Pénicaud licencie mais..
Mar 8 Mai 2018 - 21:41 par riboul

» Grève des facteurs de Roisey (Loire) !
Mar 8 Mai 2018 - 9:18 par olivier

» Grève dans le Pays d'Arles (13 - Bouches-du-Rhone)
Lun 7 Mai 2018 - 19:38 par olivier

» 5 mai, la fête à Macron
Sam 5 Mai 2018 - 19:58 par bougna

» Voilà ce que font "Les Républicains...
Sam 5 Mai 2018 - 19:44 par bougna

» Portail malin
Sam 5 Mai 2018 - 18:23 par olivier

» Sa vie de facteur
Jeu 3 Mai 2018 - 17:18 par road runner

» orange a emis le dernier telegramme de l histoire en france
Mar 1 Mai 2018 - 20:02 par facteur +

» Poste de technicien SI
Mar 1 Mai 2018 - 10:54 par Zakarya

» les facteurs de Tournus en grève illimitée
Dim 29 Avr 2018 - 9:50 par olivier

» Besoin de renseignements URGENT
Dim 29 Avr 2018 - 8:05 par olivier

» Préavis de grève reconductible dans les Hautes-Pyrénées à compter du samedi 28 avril.
Ven 27 Avr 2018 - 16:18 par riboul

» Curieux silence des médias sur les grèves à la poste...
Mar 24 Avr 2018 - 15:47 par riboul

» Au bout du rouleau
Lun 23 Avr 2018 - 23:51 par Lavande


Partagez | 
 

 ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 27 Juil 2011 - 20:49

Cassandre avait 24 ans, au chômage, elle entend parler par une copine d'un stage d'ébénisterie, payés 75 % du SMIC, pour aboutir à un CAP, donc un métier ! C'était ces fameux "Stage Barre", créés par Raymond Barre du temps où il était ministre, dans les années 1979. Etonnant ! va -t-on penser pour une femme à cette époque de vouloir travailler dans cette branche ?! mais le goût du travail manuel, le plaisir de cette matière à travailler qu'est le bois, et le côté artistique de l'ébénisterie l'avait franchement emballée. Elle s'inscrivit, parmi une dizaine d'autres stagiaires, dont la copine qui lui en avait parlé.
Le premier mois se déroule bien, on se fournit en outils, on se fabrique notre propre caisse, solide, pour les ranger. Les bâtiments étaient une ancienne boutique désaffectée sur les pentes d'un vieux quartier d'une grande ville. Ils avaient les machines, la "combinée" faisant dégauchissage et rabotage, la toupie, la scie à ruban, des établis. Ils étaient tous à peu près du même âge. Mais les mois suivant, le stage fut annulé pour raison d'escroquerie, de renflouage d'argent par l'organisateur qui s'était servi dans la caisse. Quelle déception ! Grâce à la combativité de quelque collègues, ils ont manifesté (cela s'est terminé au poste de police) et obtenu 3 mois chez les compagnons du tour de France, en dédommagement, pour un stage de "menuiserie du bâtiment et d'agencement".... Bon, c'était mieux que rien, et pas inintéressant ! Cette aventure valut à Cassandre de connaître un ami. Ils firent un autre stage de menuiserie, et ils eurent leur CAP. Cet ami était facteur en disponibilité. Il fût réintégré sur Paris, dans le 15 ème, et elle le rejoignit quelque temps après, mais toujours au chômage. Le manque de confiance en soi et d'expérience ne leur donna pas le courage de continuer dans cette voie.
Aaahhh, la vie de femme au foyer, à cette époque, c'était difficile pour elle (bien qu'après elle en rêva)! En allant à La Poste Rue d'Alleray, sur un guichet, une petite pancarte : "Concours aux PTT accédant au métier de Facteur" ! Cassandre s' inscrivît tout de suite. Concours quelques semaines après, elle appris sur une brochure fournie par les PTT les départements de métropole et d'Outre-mer, avec ses préfectures et sous-préfectures, les capitales des pays du monde, et les voies ferrées .
Le résultat fût rapide, et deux mois après, c'était le recrutement, un jour historique, car le jour de l'intronisation de François Mitterrand, le 21 mai 1981 !!!!
Une semaine de formation, puis apprentissage du métier sur le terrain. Le tri, condition pour être titulaire et acheter un quartier. Le tri était difficile car le 15ème arrondissement de Paris est le plus grand, avec des rues comme celle de vaugirard (la plus longue rue de Paris) qui etait sectionnée en 6 quartiers , de tel numéro pair à tel numéro pair, de tel numéro impair à tel numéro impair !!! PPffff!
Au bout de quelques examens de tri , et d'une année d'appentissage Laughing , ce fût bon ! Intégrée en tant que titulaire "préposée aux PTT".
(Suite au prochain épisode).......


Dernière édition par cassandre63 le Ven 29 Juil 2011 - 10:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 27 Juil 2011 - 21:10

vite le prochain épisode!!! tongue ......

J'suis curieuse lol!
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 27 Juil 2011 - 21:13

madame la farceuse a écrit:
vite le prochain épisode!!! tongue ......

J'suis curieuse lol!
lol!
Revenir en haut Aller en bas
pepito

avatar

Féminin Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 27 Juil 2011 - 23:07

Moi aussi j 'attends la suite avec impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: J' en étais   Mer 27 Juil 2011 - 23:27

Bonjour à tous
J'ai justement travaillé au 15, Rue d'Alleray quelques années, à la fin des années 80, début 90, à la messagerie, puis un peu avant que je ne sois affecté à France Télécom (encore DG Télécom à l'époque aprés mon concours de Contrôleur), au télégraphe suite à la vente de quartiers. Je me souviens trés bien à l'époque l'entrée et la sortie des triporteurs se faisait par une vieille porte vermoulue qui ne demandait qu'à s'effondrer! des locaux datant de Mathusalem, des prises éléctriques pendouillant parfois des murs. Bon c'était pas toujours évident, il fallait garer les vespa dans un mouchoir de poche, et on était pas mal à l'étroit. Mais malgré tout même si ce n'était pas tous les jours évident j'en garde un bon souvenir. Depuis des logements "sociaux" ont été construits à la place, et la messagerie fut transférée quelques mètres plus loin dans des locaux flambants neufs, en sous sol d'un autre batiment de logements "sociaux". Pour ceux qui auraient officié la bas en même temps que moi, je leur dis un grand bonjour et seraient heureux de retrouver s'ils se reconnaissent quelques collègues de l'époque par la même occasion. Salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 0:01

madame la farceuse a écrit:
vite le prochain épisode!!! tongue ......

J'suis curieuse lol!

T'as pas connu Paris toi la farceuse ?? les foyers, les cantines , les javas !

T'es pas une vrai postiere ..........

Mais on t'aime bien quand meme
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 8:09

Pourquoi, il faut connaître Paris pour être un vrai "postier"? lol!

C'est sûr...j'me suis pas retrouvée sur le "périph" en vélo comme une de mes collègues...!!!!

J'en connais beaucoup moins que vous....j'ai pas la même carrière, ni la même ancienneté.......... mais crois moi........; j'en ai bavée aussi..........en CDD balancée sur des tournées sans doublure ...parce que je connaissais le bled......des doublures sur des tournées en travaux..dans un bureau ou l'entraide, elle se faisait entre CDD mais pas avec les titulaires, qui te laissaient dans la merde......des rentrées à 17 heures au bureau parce que le sens de la tournée changeait tous les jours a cause de ces fameux travaux .............je pourrai en écrire aussi des chapitres.....mais bon c'est sûr..je n'ai pas connu Paris (et bien heureuse, Paris by "night" ok...Paris by "day" vomi ...j'aime pas la foule!!! ) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 8:21

ah j'etais sur que tu allais demarrer au quart de tour. Wink

j'ai voulu d'asticoter un peu ... lol!

tu en a surrement chier plus que nous.

tout le monde te le dira, paris c'etait le bon temps.

sauf peut etre le jour ou le gars s'est jeter du 5eme etage à alleray juste apres avoir signé le recollement de ses fiches de voeux. Sad
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 8:24

Je ne dis pas que j'en ai chié plus que vous........ je pense qu'on en chie tous au début......faut tout emmagasiner d'un coup...ce n'est pas chose facile...... .. tongue
Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 8:29

Il y a ceux qui y sont allés et les autres ... une époque formidable où l'entraide et la solidarité entre rouleurs étaient bien présentes . Lorsque je suis arrivé en Province , je me suis senti bien seul... c'est tout dire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 8:31

si car j'ai vu comment ont été traité les CDD pendant longtemps. et ce que tu dis est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Bourricot

avatar

Nombre de messages : 129
Localisation : dans une prairie méridionnale, entouré de moutons et de gnous...
Emploi/loisirs : postier /...un pas de côté....
Humeur : Un âne ne se dresse pas! Ouvrez-la ! Relevez la tête !
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 18:27

Hi han,

Mes "zoreilles" frissonnent en attendant la prose à venir ... rendeer

D'autant plus qu'en 1981, je pâturais en Ile de France ... et l'herbe y était encore comestible.
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 21:47

Cinq heures, l'heure où Cassandre rêvait de jeter son réveil par la fenêtre. C'est bon pour les lèves-tôt ce métier, pas pour les couches-tard !!!
En allant au bureau de distribution, souvent cette chanson de Dutronc lui trottait dans la tête : "Il est cinq heures, Paris s'éveille, ......." (pas réussi à mettre le lien de youtube) , un mélange de tristesse et d'euphorie.
Paris, la capitale, ville énorme au delà de l'échelle humaine, la vie dans les métros comme des rats, la solitude dans la promiscuité !
Elle arrivait à l'heure, pour le tri sacré.
Elle avait fait sa part de remplacement, son tour de "rouleur". Maintenant, c'était sa tournée, en équipe avec une autre collègue, car il y avait une tournée l'après-midi un jour sur deux. Tournée lettre, tournée financière, tournée PNU (Pli Non Urgent). Sa mémoire flanche un peu sur les détails.
La mutuelle des PTT avait son propre bureau où les nouveaux devaient s'inscrire. Ils étaient aussi bien accueillis par les syndicats qui avaient aussi leur bureau dans l'établissement. Entre deux tournées, les postiers pouvaient aller y faire un petit tour.
L'ambiance au bureau était très joyeuse, surtout les antillais, assez présents, qui rigolaient sans cesse.
Un point en commun entre tous les facteurs : ils venaient tous d'ailleurs, ils avaient tous le mal du pays, et ils faisaient vite connaissance entre eux. L'amitié n'était pas difficile. Ils étaient tous à la même enseigne (sans faire de jeu de mot) Si l'un voulait de la promotion, il s'inscrivait à la préparation aux concours des PTT, donc les cours étaient gratuits, et grâce à son mérite et son travail, il réussissait.
Elle se souvient de la cantine, des collègues qui s'attendaient pour manger ensemble.
Pour le travail, pas de stress. Seulement veiller à ne pas faire attendre le minibus jaune des PTT qui déposait chaque facteur piéton au lieu de sa tournée.
Un dépôt de courrier était emmené, souvent dans l'entrée d'un immeuble avec "concierge" dans un sac 5/7 en toile, fermé à la ficelle.
La sacoche sur l'épaule était aussi en toile, verte, solide. Il faut reconnaître que pour une femme, ce n'était pas le plus facile, et porter cette besace a dû abîmer bien des dos, d'hommes et de femmes......
Les jours de distribution des pensions de chômage à celle des retraites, les mandats et les billets étaient nombreux dans la sacoche financière. A se demander comment il y avait eu si peu d'agression (mais il y en avait eu quand même)?
Sinon métro, boulot, dodo, c'était ça ! Alors Cassandre se dit qu'elle aimerait bien demander sa mutation pour partir de cette grande ville qui l'engloutissait. Revenir à ses racines, c'est sûrement mieux ! Ailleurs !!!!





Dernière édition par cassandre63 le Ven 29 Juil 2011 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Jeu 28 Juil 2011 - 21:58

Génial Cassandre, je crois que beaucoup vont se reconnaitre dans tes écrits , encore !!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Ven 29 Juil 2011 - 8:15

C'est tout à fait ce que décrivent mes collègues qui sont allés à Paris.... Very Happy


Le petit lien pour Cassandre : Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Ven 29 Juil 2011 - 8:28

Ah ces antillais , c'est vrai qu'ils mettaient une sacrée ambiance , c'était un petit clan et les chefs n'avaient intérêt à venir les emm...., toujours prêt à prendre la défense du pauvre rouleur qui était enfoncé et qui ne s'en sortait pas . Mais c'est vrai que c'était aussi une autre époque (postale) où tout le monde était fonctionnaire , je pense que tout a bien changé à Paris aussi.
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Ven 29 Juil 2011 - 10:33

madame la farceuse a écrit:
C'est tout à fait ce que décrivent mes collègues qui sont allés à Paris.... Very Happy


Le petit lien pour Cassandre : Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci madame la farceuse ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Ven 29 Juil 2011 - 12:15

Tout à fait ça Cassandre ! On a dû se croiser, mais je ne me souviens plus bien des visages ! quel plaisir de se remémorer cette époque ! merci ! Very Happy
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Sam 30 Juil 2011 - 9:12

Puis vînt le tour des "fiches de voeux". Les voeux de mutation se faisaient par département, puis soit "à disposition", c'est à dire n'importe où dans le département voulu, soit le lieu précis dans celui ci. Cassandre choisit "à disposition", dans le département où séjournait sa famille. Elle avait quitté son ami auparavant, et, n'ayant plus d'attache affective suffisamment forte, décida de partir.
Le temps passa un peu. On lui proposa même un poste de gardienne d'un établissement postal où elle rendait ses comptes le midi ! Mais tout en même temps un avis de mutation arriva : c'était ce qu'elle avait demandé ! Si vite ! Il faut dire que ce département n'était pas très demandé, et qu'en plus "à disposition", c'était là où une place se libérait ! Le hasard....
Elle signa son accord. C'était décidé.
Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Sam 30 Juil 2011 - 9:15

Combien de temps es tu restée à Paris , Cassandre ?
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Sam 30 Juil 2011 - 9:26

Elle ne séjourna donc que deux ans dans la capitale. D'autres ont attendus bien plus longtemps. Elle se souvient d'un père de famille, qui pleurait car cela faisait 12 ans qu'il attendait, alors qu'il avait femme et enfants dans son département d'origine !
Elle fût projetée dans une commune de près de 116 000 habitants, limitrophe d' une grande ville. Grand bureau distributeur, sauf que les locaux étaient à l'époque une usine désaffectée. Les facteurs travaillaient souvent à vélo. L'avantage des locaux étaient que tout était de plain pied. De l'espace, de la lumière, c'était pas mal ! Et aussi un coin pour le casse-croûte, le café ! Une pause avant de partir en tournée, c'était sacré !
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 19:06

Beaucoup d'hommes, des ronchons, des sympas, qui expliquaient les tournées, mais elle ne se souvient pas de cahiers de tournées ! Est-ce sa jeunesse qui lui faisait rappeller que c'était plus léger qu'à notre époque ? Une tournée par jour, le vélo directement chargé à sa position de travail, la sortie directement sur la rue, il n'y avait plus que le haut le pied plus ou moins long selon la tournée. Les rentrées tournaient autour de midi et demi. Pas encore de cantine à proximité. Cela dura un an, puis elle entendit parler qu'un poste était libre au service télégraphique. C'était en 1984, et ce service allait disparaître, les télégrammes n'existeraient plus, dans deux ou trois ans, mais elle ne le savait pas, personne ne le lui avait dit.
Elle proposa sa candidature, qui fût acceptée. La distribution se faisait en "Mobylette" jaune postal ! Une veste en cuir noire, ainsi qu'une sacoche attachée à la taille, et des gants, également en cuir. Et bien sûr un casque.
Il fallait faire vite pour lire la carte afin de situer rapidement l'itinéraire le plus rapide ! Les postiers attendaient autour d'une grande table leur tour, décidé par le chef qui préparait les "missions". Le temps parfois paraissait un peu long, il fallait être là, disponible à la première seconde.
Cassandre se sentait être comme Mercure, le dieu des messagers, les ailes sur le casque, volant à destination le plus vite possible. Laughing La carte était dans son cerveau, et elle savait quand la rue était parallèle ou perpendiculaire. Il fallait tourner à droite ou à gauche pour accéder au point désiré. L'été, c'était très agréable, la vitesse donnait de l'air et elle avait moins chaud, et un sentiment de liberté. Mais elle se souvient d'un hiver, un jour, les rues verglacées, où elle roulait les deux pieds par-terre pour que la mobylette ne verse pas. Elle revint bleue de sa tournée, et un de ses collègues était violet. Pour éviter d'avoir trop froid au thorax, les postiers se servaient d'un journal glissé sous le pullover, système D !
Et oui, les bons et les mauvais côtés !
Revenir en haut Aller en bas
postetours



Féminin Nombre de messages : 146
Localisation : indre et loire
Humeur : triste envers ma nouvelle poste
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 19:22

OH oui, je me rappelle bien aussi du journal que je mettais sous mes vetements, et de mes mains gelées, qui n'arrivaient meme plus a freiner.
OH nostalgie, quand tu nous tiens!!!!!!!!!!
Mais comme ça fais du bien, de se rememorer ces moments!!!!!!!!!!
Par contre, ça ne nous rajeunis pas HEIN !!!!!!!! triste
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 19:55

le dieu des messagers pitié Le messager des Olympiens et dieu des voyageurs,marchands,voleurs.
Sinon joli récit ou tout les anciens se reconnaissent.

Quant à Cassandre ( Alexandra) douée du don de divination qu'elle obtint d'Appolon en échange de faveur :merde: promises,mais lui donna qu'un simple baiser pour le remercier.
Du coup celui-ci qui ne pouvait pas reprendre son don lui retira le pouvoir de persuader , personne ne la croyait jamais malgré toutes ses prédictions!!!
lol!




Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 20:05

je me souviens que nous envions à cette époque les télégraphistes , ils étaient deux par brigade , et attendaient que ça '' tombent '' . ça semblait cool .
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 20:26

-FQ-REBEL a écrit:
le dieu des messagers pitié Le messager des Olympiens et dieu des voyageurs,marchands,voleurs.
Sinon joli récit ou tout les anciens se reconnaissent.

Quant à Cassandre ( Alexandra) douée du don de divination qu'elle obtint d'Appolon en échange de faveur :merde: promises,mais lui donna qu'un simple baiser pour le remercier.
Du coup celui-ci qui ne pouvait pas reprendre son don lui retira le pouvoir de persuader , personne ne la croyait jamais malgré toutes ses prédictions!!!
lol!





MERCURE

DIEU MESSAGER



Hermès, son homologue grec, était le messager de l'Olympe; Mais Mercure, parmi d'autre fonction, était messager des dieux.

"Mercure est le dieu messager, le dieu des révélations, des routes, du commerce, des grains et aussi de l'éloquence.
Il porte des sandales ailées qui lui permettent de se déplacer dans l'air. Il accompagne les bergers et les voyageurs pendant leurs chemins; Jupiter l'envoie également accompagner les ames des morts en enfer.

Fils de Jupiter et de Maia, il fait preuve déjà de beaucoup d'astuces lorsqu'il n'a que quelques jours. En effet il se glisse une nuit hors de son berceau, chausse des sandales trop grandes pour ne pas etre identifié et part dérober une partie des betes du troupeau d'Apollon. Pour ne pas etre trahi il les fait marcher à reculon et va les cacher dans une grotte. Mais le petit dieu ne savait pas qu'Apollon pouvait voir dans son dos. Ce dernier alla réclamer ses betes au bébé qui fit l'ignorant. Jupiter supplia ses fils de se réconcilier et Mercure offrit à son frère sa première lyre. Emu Apollon lui fit présent d'une houlette d'or et en fit le pasteur de son troupeau

On l'associe à l'air car c'est le dieu aux sandales ailées, c'est le messager des dieux il se déplace en volant. On peut aussi le classer avec l'élément terre car c'est le dieu des voyageurs, des chemins, des troupeaux et des bergers. Il a pour mission d'accompagner les ames des morts aux Enfers."



Oui, pour Cassandre, c'est dramatique ! lol! C'est un peu ce que vivent les syndicats !
mais faut dire que Cassandre n'a pas tenu sa promesse, elle a bien été punie ! par contre, bien fait pour ceux qui ne l'écoutaient pas quand elle prédisait............... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tournée motorisée

avatar

Nombre de messages : 979
Humeur : pour voir loin il faut regarder de près
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Lun 1 Aoû 2011 - 21:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 12:02

erratum : Cassandre se sentait être comme Mercure, le messager des dieux, les ailes sur le casque, volant à destination le plus vite possible.

Le directeur était pas loin de la retraite. Un jour, on dit à Cassandre qu'il voulait la voir dans son bureau. Quelle pouvait être la raison ? Assise en face de son bureau, il lui posa des questions sur sa vie, et en particulier sur sa vie sexuelle. Du tac au tac, elle lui répondit ce qu'il en était, mais sidérée par cette attitude. Elle se demande encore pourquoi cette question ? Aujourd'hui, si cela lui arrivait, elle aurait porté plainte ! mais elle était encore trop jeune pour savoir se défendre ! Et elle avait honte !

Cette année là, elle décida de passer son permis VL. Au bout de la 3ème fois, elle l'obtint. Entendant parler d'une possibilité de faire des tournées motorisées, elle s'inscrivit sur une liste d'attente. Fut-ce du bol ou un manque de bol ? ses collègues n'avaient pas été au courant de cette possibilité d'inscription à une candidature pour un poste en voiture, et lors du départ du seul télégraphiste en voiture qui distribuait la commune voisine (une zone urbaine sensible), elle fût recrutée d'office à sa place, alors qu'elle pensait un jour être recrutée ailleurs !!!! elle accepta, mais cela déplut fortement à certains. De plus, inexpérimentée, on se plaignait qu'elle n'était pas assez rapide. Une collègue l'a prévenue que certains voulaient faire une pétition, car ils étaient plus anciens, et estimaient qu'ils étaient plus dignes d'avoir cette place. Je crois aussi que peut-être cela dérangeait certaines habitudes de phallocratie, ce poste semblant être une promotion, un "grade au dessus", ce qui n'était pas le cas ! Stressée par cette pression, elle rentra un midi en prenant une voie réservée au bus, en sens inverse, pour stationner plus vite sur le parking arrière du bureau distributeur (ce que faisait tout le personnel), et soudain un bruit, elle avait heurté quelque chose!????.... c'était un piéton, un homme d'une soixantaine d'année. La 4L break de La Poste avait le toit à hauteur d'homme, et il reçu un choc à une dent, et la roue avant droite sur son pied. Quel choc pour Cassandre (et pour cette homme bien sûr !) ! Elle ne l'avait absolument pas vu ! Elle l'accompagna aussitôt vers le directeur. Le piéton était furieux et porta plainte. Il avait une dent et des os du pied cassés. Elle passa au tribunal et paya une amende. La Poste lui supprima son permis administratif, et Cassandre repris la distribution en mobylette. Mais le coeur n'y était plus, et elle décida de revenir à la distribution courrier vélo. Sad

Revenir en haut Aller en bas
caramel

avatar

Masculin Nombre de messages : 2145
Age : 57
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 12:35

Malgré que ce soit un piéton c'est un accident de circulation banale malencontreux certes, c'est un problème d'assurance. Dans ce cas tous les accidentés non responsable n'ont qu'à porté plainte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 17:05

cassandre63 a écrit:
erratum : Cassandre se sentait être comme Mercure, le messager des dieux, les ailes sur le casque, volant à destination le plus vite possible.

Le directeur était pas loin de la retraite. Un jour, on dit à Cassandre qu'il voulait la voir dans son bureau. Quelle pouvait être la raison ? Assise en face de son bureau, il lui posa des questions sur sa vie, et en particulier sur sa vie sexuelle. Du tac au tac, elle lui répondit ce qu'il en était, mais sidérée par cette attitude. Elle se demande encore pourquoi cette question ? Aujourd'hui, si cela lui arrivait, elle aurait porté plainte ! mais elle était encore trop jeune pour savoir se défendre ! Et elle avait honte !



Tu es sur que c'est pas plutot le gars qui s'occupait des logements à louer qui t'as fait des avances. Il parait qu'il etait chaud chaud .......
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 17:37

jlegrillon a écrit:
cassandre63 a écrit:
erratum : Cassandre se sentait être comme Mercure, le messager des dieux, les ailes sur le casque, volant à destination le plus vite possible.

Le directeur était pas loin de la retraite. Un jour, on dit à Cassandre qu'il voulait la voir dans son bureau. Quelle pouvait être la raison ? Assise en face de son bureau, il lui posa des questions sur sa vie, et en particulier sur sa vie sexuelle. Du tac au tac, elle lui répondit ce qu'il en était, mais sidérée par cette attitude. Elle se demande encore pourquoi cette question ? Aujourd'hui, si cela lui arrivait, elle aurait porté plainte ! mais elle était encore trop jeune pour savoir se défendre ! Et elle avait honte !



Tu es sur que c'est pas plutot le gars qui s'occupait des logements à louer qui t'as fait des avances. Il parait qu'il etait chaud chaud .......

Heu, c'est qui ce gars là ? il était où ? à Paris ? car le roman se passe maintenant dans une ville de province.. Question Exclamation confused scratch flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 17:40

desolé j'avais loupé la mutation; c'etait le gars qui s'occupait des logements à paris 15.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 17:42

Legrillon,tu suis pas,décoince!!!!! (je plaisante hein!) lol!

l'accidenté ne devait pas etre copain avec la boite... il me tarde de connaitre la suite
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 18:10

Un accident ça arrive heureusement plus de peur que de mal.

Cassandre devait se sentir comme Phaéton fils d'Apollon lorsqu'il pris les rênes du char de son père,mais les chevaux s'emballèrent :

- le char frôla la terre qui s'embrasa,et Jupiter foudroya l'imprudent pour éviter une plus grande catastrophe.
Phaéton est devenu l'archétype du conducteur du dimanche;Lafontaine ironise sur :"le Phaéton d'une voiture à foin" ,avant de donner son nom aux toutes premières voitures!!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 19:23

-FQ-REBEL a écrit:
Un accident ça arrive heureusement plus de peur que de mal.

Cassandre devait se sentir comme Phaéton fils d'Apollon lorsqu'il pris les rênes du char de son père,mais les chevaux s'emballèrent :

- le char frôla la terre qui s'embrasa,et Jupiter foudroya l'imprudent pour éviter une plus grande catastrophe.
Phaéton est devenu l'archétype du conducteur du dimanche;Lafontaine ironise sur :"le Phaéton d'une voiture à foin" ,avant de donner son nom aux toutes premières voitures!!!

lol!
Décidement, ce récit nous ramène à Apollon, qui était le frère de Mercure !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mar 2 Aoû 2011 - 19:26

-FQ-REBEL a écrit:
Un accident ça arrive heureusement plus de peur que de mal.

Cassandre devait se sentir comme Phaéton fils d'Apollon lorsqu'il pris les rênes du char de son père,mais les chevaux s'emballèrent :

- le char frôla la terre qui s'embrasa,et Jupiter foudroya l'imprudent pour éviter une plus grande catastrophe.
Phaéton est devenu l'archétype du conducteur du dimanche;Lafontaine ironise sur :"le Phaéton d'une voiture à foin" ,avant de donner son nom aux toutes premières voitures!!!


calimérotte a écrit:
-FQ-REBEL a écrit:
Un accident ça arrive heureusement plus de peur que de mal.

Cassandre devait se sentir comme Phaéton fils d'Apollon lorsqu'il pris les rênes du char de son père,mais les chevaux s'emballèrent :

- le char frôla la terre qui s'embrasa,et Jupiter foudroya l'imprudent pour éviter une plus grande catastrophe.
Phaéton est devenu l'archétype du conducteur du dimanche;Lafontaine ironise sur :"le Phaéton d'une voiture à foin" ,avant de donner son nom aux toutes premières voitures!!!

lol!
Décidement, ce récit nous ramène à Apollon, qui était le frère de Mercure !!! lol!

lol! lol! lol!
Et Cassandre devint Phaéton ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 3 Aoû 2011 - 12:32

..........La Poste lui supprima son permis administratif, et Cassandre repris la distribution en mobylette. Mais le coeur n'y était plus, et elle décida de revenir à la distribution courrier vélo......
Une chose est sûre, c'est qu'elle avait appris la règle numéro 1 : Travailler à son rythme, même si les autres te mettent la pression pour aller plus vite, parce que le stress peut faire faire des erreurs, et finalement, c'est toi qui paye ! Respecter le code de la route.

Son chef paraissait désolé de cette affaire
Il l'informa qu'il y avait possibilité d'être détachée au service social de La Poste (cantine, association, ect....) et qu'au restaurant administratif des chèques postaux, ils avaient besoin d'une serveuse. Elle décida d'y aller, pour voir, puisqu'elle pensait qu'il y avait des chances que ce soit mieux ailleurs ! Laughing
Une équipe de quelques femmes, le chef cuisinier et son second, le gérant, l'adjoint..... Les horaires étaient moins tôt : 7 heures à 14 heures, et pas de travail le samedi. Pas mal de ce côté là. Aux chèques postaux, le personnel était essentiellement féminin. Huit cent couverts par jour. Les serveuses faisaient du travail de préparation en cuisine, par roulement, ou aptitude. Lavage des légumes, préparation des fromages, préparation des entrées, préparation des desserts, service au bar des petits déjeuners, service des repas, vaisselle, jusqu'au nettoyage final de la cuisine. Chacune avait sa blouse, bordeaux et rose. Des chaussures de sécurité, antidérapantes, et le bout protégé par une coque intérieure, pas très gracieuse ni confortable, mais sécurité oblige.
Elle n'aimait pas faire le service, les entrées, fromages et desserts étaient rangés sur des structures soutenant des plateaux où étaient posées les préparations. Il fallait défiler table par table. Certaines "clientes" étaient exigeantes, lentes à choisir, il fallait toujours répéter le choix, et le gérant derrière qui lui faisait signe en montrant sa montre qu'il fallait aller plus vite !!! Gggrrrrhhhh!!!
Mad
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Ven 5 Aoû 2011 - 10:00

Par contre, elle aimait bien préparer les entrées. C'était faire un certain nombre de raviers avec quelques crudités, ou autres, du jour. Il y avait un côté créatif, voire artistique, qui lui plaisait. Il fallait qu'ils soient les plus beaux possibles ! Laughing
Un jour, le gérant lui demanda d'aller servir au garage PTT. Dans un sens, elle était contente : découvrir d'autres lieux, d'autres gens ! Surtout que certaines collègues étaient un peu revêches !
C'était une petite cantine pour les mécanos qui réparaient les véhicules postaux, ainsi que les professeurs d'auto-école pour les permis administratifs. Petits déjeuners le matin, bar, préparation des repas, service, caisse, plonge, nettoyage de la salle. Consommateurs exclusivement masculins. Elles n'étaient que deux femmes. Elles étaient solidaires, au milieu de ce flot d'hommes ! Les timides, les rigolards, les lubriques ! Elle essayait de gérer tout à la fois, mais commençait à en avoir marre de ce travail. Etre "la femme, le repos du guerrier", c'est flatteur et agaçant en même temps ! Et puis le gérant n'était pas très sympathique. De plus, elle prenait des cours du soir pour travailler dans le dessin publicitaire. Oui, les PTT, ça commençait à l'ennuyer. Les années avaient passées déjà, et elle ne se souvient plus pourquoi elle est retournée à la distribution du courrier vélo, cette fois ci dans un bâtiment flambant neuf, réunissant tous les services, des guichets, aux bureaux, acheminement, distribution. Sauf que l'architecte a eu la bonne idée de concevoir l'espace courrier au premier, et le parking vélo au sous-sol, ce qui fait qu'il fallait soit descendre sa sacoche remplie, soit monter son vélo par l'ascenceur, pour après remonter son vélo chargé à bloc par une côte entre le sous-sol et le rez-de-chaussée ! Merci l'architecte !
Elle repassa un examen de tri, acheta une tournée, cela pendant un an. Elle s'ennuyait, la routine, c'était pas son truc. Les quotidiennes estimations sur le temps qu'il fait que lui faisait certains usagers dans son dos quand elle distribuait, le cliquetis de leur clé, l'impatience qu'ils avaient pour avoir de suite "leur" courrier, étaient des instants qu'elle n'appréciait pas. Etait-elle faite pour ce métier ? non, elle ne le croit pas. Et puis se lever tôt, pffff !!!!!
Elle décida de prendre une disponibilité pour convenance personnelle, et au pied du mur, elle trouverait bien un autre travail ! Ce qui fût fait au bout des trois mois règlementaires après sa demande.

Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 12:17

Elle trouva un travail de logistique dans une association d'aide aux pays pauvres. Cela lui permis de voyager un peu, en Pologne, en Roumanie. Bonne expérience pour relativiser. Mais ses revenus étaient trop bas.
Elle revint, recrutée d'office dans un grand bureau. Une centaine de facteurs. Toujours à vélos. Rerouler, Repasser son tri. Les matins, c'était l'arrachement pour aller travailler. Elle se demande encore comment faisaient les mères de famille pour s'occuper aussi des enfants, de la maison, du mari..... d'où trouvaient-elles cette énergie, elle qui était toujours célibataire sans enfant.
Dix ans étaient passés, mais son congé sans solde lui avait fait ressentir plus abruptement la réforme de La Poste. On commençait à parler aux facteurs de choisir la reclassification ou de rester reclassés . Que cela pouvait-il signifier ? elle avait beau discuter avec son syndicat de l'époque, elle ne comprenais rien. Elle sût qu'elle pouvait attendre encore quelques années, afin de garder son droit au départ à la retraite à 55 ans. Elle était juste dans le bon âge, elle aurait ses 15 ans de service actif. Mais elle se demande encore aujourd'hui si elle ne s'est pas faite avoir !!!!! comme beaucoup d'autres bien sûr !!!!!
hummm
A vrai dire, elle ne se le demande plus, elle en est sûre, de s'être faite avoir ! Contrairement à son profil sur le forum des postiers, où elle se déclare "fonctionnaire des PTT" (parce que dans sa tête c'est comme ça qu'elle se sent), elle avait opté pour la reclassification lorsqu'elle aurait ses 15 ans de service actif. Son but était bien de garder la possibilité de partir à taux plein à 55 ans, déjà qu'elle ramait 20 ans plus tôt dans ce travail !!!! et le discours des cadres promettait une possibilité de passer des examens plus en rapport avec l'expérience professionnelle, ce qu'elle trouvait pas bête ! mais ce qu'ils n'ont pas rajouté, c'est que les examens et les places deviendraient rares, parce que La Poste ne recruterait plus de fonctionnaires, mais des contractuels.... et ça, elle ne le savait pas !!!!!!

Un jour, elle commença à se rebeller, car c'était les impôts à distribuer, et ayant fait son taf sur une tournée, on l'a remise sur une autre pour refaire les impôts parce que "le rouleur de la veille ne connaissait pas la tournée !" Elle répondit qu'elle non plus et elle laissa les enveloppes dans les caisses. Le chef lui dit d'aller trier aux CEDEX, en bas. Quand elle revint, les enveloppes étaient triées dans les cases. Furieuse, elle les enleva et les remit dans une caisse. On appela l'inspecteur qui la convoqua dans un petit bureau pour lui faire la morale. Elle pensait aux fables de La Fontaine "La raison du plus fort est toujours la meilleure....." Elle partît sans les impôts.......
Un jour, elle entendit une collègue se plaindre qu'on l'injuriait, qu'un chef l'avait traité de salope (un ancien militaire). Elles allèrent pour en parler au bureau du directeur, mais il n'était pas là. L'affaire resta là !
Etant très fatiguée, le médecin l'arrêta en congé ordinaire de maladie. Mais quelle idée stupide avait-elle eu d'apporter son avis d'arrêt directement au BO ?!!!! Cette fois-ci, il était là, le directeur, et lui demanda de venir dans son bureau pour la cuisiner sur une réclamation suite à une altercation avec un client. Décidement, ça n'allait pas, les nerfs lâchaient. Elle eu un mot malencontreux envers ce directeur, c'est à dire du domaine du grossier, qui pourtant est dans le dictionnaire. Elle fût mise au demi-choix (mauvaise notation), pas le droit d'acheter une tournée pendant un an, et du retard sur l'avancement et la retraite !!!!
Son syndicat lui dit que c'était "indéfendable". De plus, elle appris que c'était celui-ci qui avait signer l'accord pour la reclassification. Elle rendit sa carte.



Dernière édition par cassandre63 le Mer 10 Aoû 2011 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 12:31

et bien....c'est du mouvementé cassandre!..... ta "vie postale" plus récente, je m'y retrouve un peu plus.. Wink sauf que je suis encore loin de la retraite....j'oserai presque dire HELAS!...je me souviens d'un collègue qui disait au DE après chaque discours de celui ci qui finissait par "est ce que vous avez des questions?" ce facteur répondait " j'suis bien content d'être vieux !"....je crois que cette phrase va résonner de plus en plus dans ma tête!
Revenir en haut Aller en bas
caramel

avatar

Masculin Nombre de messages : 2145
Age : 57
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 12:38

Et oui Cassandre ne jamais se déplacer pour apporter un arrêt de travail. Avec un peu de courage il ne fallait répondre au D.E. pendant ton arrêt de travail les liens de subordination s'arrête.
Qu'est-ce que vous appelez au demi-choix (plusieurs fois entendu sur le forum).
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 12:50

caramel a écrit:
Et oui Cassandre ne jamais se déplacer pour apporter un arrêt de travail. Avec un peu de courage il ne fallait répondre au D.E. pendant ton arrêt de travail les liens de subordination s'arrête.
Qu'est-ce que vous appelez au demi-choix (plusieurs fois entendu sur le forum).
C'était l'ancien système de notation, il faut que je retrouve les détails. En tous cas, ça veut dire que l'on est noté au plus bas ! Peut-être d'autres anciens pourraient préciser le système de notation d'autrefois ? le "demi-choix" a disparu 1 ou 2 ans après.
Sinon, vu que ça s'était passé pendant un arrêt de maladie, il était en tort alors ?


Dernière édition par cassandre63 le Mer 10 Aoû 2011 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
caramel

avatar

Masculin Nombre de messages : 2145
Age : 57
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 13:00

Bien sûr qu'il était en tort. De la même façon quand les D.E. appelle chez toi pendant ton arrêt.


Dernière édition par caramel le Mer 10 Aoû 2011 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 13:01

caramel a écrit:
Bien sûr qu'il était en tort.

Cassandre n'était pas encore très combative à cette époque, trop confiante, trop naïve......
Revenir en haut Aller en bas
le barbier fou

avatar

Masculin Nombre de messages : 627
Date d'inscription : 22/12/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 13:52

C'est toujours un plaisir de te lire Cassandre. Cette histoire , c'est l'histoire de chacun d'entre nous , si je puis m'exprimer ainsi et tu trouves les mots pour nous la raconter ..
Revenir en haut Aller en bas
road runner

avatar

Masculin Nombre de messages : 2270
Humeur : bip bip vrrrrrrrrrrrrrr
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 13:55

[quote="cassandre63"]
caramel a écrit:
Et oui Cassandre ne jamais se déplacer pour apporter un arrêt de travail. Avec un peu de courage il ne fallait répondre au D.E. pendant ton arrêt de travail les liens de subordination s'arrête.
Qu'est-ce que vous appelez au demi-choix (plusieurs fois entendu sur le forum).
C'était l'ancien système de notation, il faut que je retrouve les détails. En tous cas, ça veut dire que l'on est noté au plus bas ! Peut-être d'autres anciens pourraient préciser le système de notation d'autrefois ? le "demi-choix" a disparu 1 ou 2 ans après.
Sinon, vu que ça s'était passé pendant un arrêt de maladie, il était en tort alors ?[/quote

J'm'en souviens ma toute première notation :
je suis convoqué chez l'inspecteur central (INC) surnommé "Riton" (de son prénom Henri) : "on vous à noté 4 4 C"
Moi qui n'y connaissais absoluement rien : "ah bon, ok"

Voilà....
Revenir en haut Aller en bas
kiki01

avatar

Masculin Nombre de messages : 5054
Localisation : En France
Emploi/loisirs : Postier
Humeur :
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 18:55

cassandre63 a écrit:
caramel a écrit:
Et oui Cassandre ne jamais se déplacer pour apporter un arrêt de travail. Avec un peu de courage il ne fallait répondre au D.E. pendant ton arrêt de travail les liens de subordination s'arrête.
Qu'est-ce que vous appelez au demi-choix (plusieurs fois entendu sur le forum).
C'était l'ancien système de notation, il faut que je retrouve les détails. En tous cas, ça veut dire que l'on est noté au plus bas ! Peut-être d'autres anciens pourraient préciser le système de notation d'autrefois ? le "demi-choix" a disparu 1 ou 2 ans après.

Quand je suis arrivé à la poste, à Paris, en 1986, tous les agents recevaient (les "anciens" s'en souviendront peut être !!)
un petit bouquin vert pale, intitulé: notions de personnel, droits et obligations des agents.

Je l'ai retrouvé et je mets en pièce jointe cette fameuse notation....


Pour Cassandre: "Tes écrits" sont un "régal" à lire et ravivent beaucoup de souvenirs !!!!

Revenir en haut Aller en bas
casper

avatar

Nombre de messages : 8864
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 19:16

même en en chiant j'aurais aimé pouvoir bosser dans la poste de mon village et y être titularisé pendant que les couillons passaient un concours , montaient à paris puis redescendaient très tard car la place du tableau de mutation était occupée par des embauchés sur place et titularisés.
Revenir en haut Aller en bas
tournée motorisée

avatar

Nombre de messages : 979
Humeur : pour voir loin il faut regarder de près
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 19:24


les chiffres et les lettres de l'appreciation n'avaient donc rien à voir avec la taille des soutifs, dire que longtemps j'ai attendu de rencontrer une appréciée 95 C !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   Mer 10 Aoû 2011 - 21:09

Merci à vous . Smile
Aaahhh ! les souvenirs !! papy
Merci Kiki pour le document ! Très intéressant !

Pour Tournée motorisée :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par cassandre63 le Jeu 11 Aoû 2011 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs
» cherche photos intérieur cheminée CMT
» La vie comme un roman (vidéo)
» Explication sur "Le roman du Mt St Michel".
» Un homme disparu depuis 27 ans,retrouvé au fond d’une cheminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET LOISIRS :: Avis de recherche & Souvenirs de Postier/PTT-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !