Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Hier à 8:11 par betelgeuse

» recap des grèves à la poste
Ven 14 Déc 2018 - 19:59 par olivier

» ça écoute quoi un postier?
Mer 12 Déc 2018 - 14:56 par Lavande

» Le 8 décembre dans la rue, le 10 dans les services !
Mar 11 Déc 2018 - 17:10 par camille

» Gaël Quirante : rassemblement de soutien mercredi 12 décembre à Versailles
Lun 10 Déc 2018 - 10:14 par olivier

» FO 59 = une combativité à toute épreuve !
Lun 10 Déc 2018 - 8:00 par facteur +

» TRANSFORMERS...
Sam 8 Déc 2018 - 11:51 par Henry Walton JONES

» Bonjour
Mar 4 Déc 2018 - 13:20 par Piétonne

» Bonjour à tous
Sam 1 Déc 2018 - 12:23 par diverticulite

» taux immo
Jeu 29 Nov 2018 - 11:38 par youyou

» ancienneté pendant le congé parental
Mar 27 Nov 2018 - 17:01 par Rage_against-Laposte

» le montant d'une pension
Jeu 22 Nov 2018 - 13:32 par Lavande

» Recherche anciens collègues Paris 6 ( Paquets )
Mar 20 Nov 2018 - 21:27 par anita poupineau

» demande de retraite
Dim 18 Nov 2018 - 16:40 par jeanpaul31

» Le burn out en discussion
Sam 17 Nov 2018 - 5:12 par betelgeuse

» Appel à la grève conjoint 92 - 93 contre la méridienne et la PNA !
Jeu 15 Nov 2018 - 13:05 par olivier

» Grève des facteurs de Chalon sur Saône le 12 novembre
Mar 13 Nov 2018 - 8:36 par olivier

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Lun 12 Nov 2018 - 12:58 par betelgeuse

» Quand la fédération SUD se rend ridicule
Mer 31 Oct 2018 - 10:10 par FireWalker

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Dim 28 Oct 2018 - 16:39 par Invité

» appel pour une AG de postier-e-s en Ile de France
Mar 23 Oct 2018 - 16:21 par Invité

» Bonjour tout le monde
Mar 23 Oct 2018 - 10:45 par olivier

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Sam 20 Oct 2018 - 13:41 par mathy13

» Que lisez vous en ce moment ?
Sam 20 Oct 2018 - 5:23 par betelgeuse

» Rien ne va plus à la Chapelle (Paris)
Mar 16 Oct 2018 - 16:29 par ovide

» Le calendrier grégorien
Mer 10 Oct 2018 - 20:01 par roger15

» abandon
Mar 9 Oct 2018 - 23:53 par tahar

» Gilets jaune
Mar 9 Oct 2018 - 14:46 par tontonmiky62

» facteur 2018
Lun 8 Oct 2018 - 18:31 par komoykaye

» Lundi 8 Octobre
Lun 8 Oct 2018 - 3:11 par betelgeuse

» Portail malin
Sam 6 Oct 2018 - 20:55 par marie49

» Le pouvoir d'achat des "inactifs"
Ven 5 Oct 2018 - 6:27 par betelgeuse

» grève à CHALON LAPIERRE le 3 octobre
Mar 2 Oct 2018 - 20:43 par petitbaba

» Habillement
Mer 26 Sep 2018 - 18:17 par poif1

» 26 mars - 26 septembre: 6 mois de grève dans les Hauts de Seine
Mer 26 Sep 2018 - 17:40 par riboul

» ça chauffe à la poste du Sénégal
Mer 26 Sep 2018 - 17:34 par riboul

» presentation
Mar 25 Sep 2018 - 17:22 par kewels974

» Affiche
Dim 23 Sep 2018 - 0:16 par tahar

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par Invité

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier


Partagez | 
 

 La rébellion des cadres sup

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 0:52


Attention danger : rien ne va plus dans le monde des cadres. Non contents d'être surmenés, épuisés, mal-aimés, démotivés ou encore désinvestis, voilà qu'ils se mettent à jouer les rebelles et qu'ils se rebiffent.

Ils ne supportent plus les manières de faire de leur direction et le font clairement savoir à leur hiérarchie. Ils disent non à une "promotion" en apparence très flatteuse, non à une expatriation "Groupe" que d'autres leur envient, non à un business plan dans lequel ils ne se reconnaissent pas, non à une mission qui va les conduire à licencier des salariés.
Revenir en haut Aller en bas
caramel

avatar

Masculin Nombre de messages : 2146
Age : 58
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 0:56

Des exemples de rébellions.
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 1:06

Exemple N°1 : refuser de cautionner un ordre diffamatoire que ma hiérarchie me demande de dire ! (déjà vécu)

ou

Exemple N°2 : refuser de donner des informations "confidentielle" sur un salarié a ma hiérarchie direct ! (aussi déjà vécu)

.....
Revenir en haut Aller en bas
arnaclaposte

avatar

Masculin Nombre de messages : 1988
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 7:18

Si un candidat à la présidentielle s'engageait à virer J.P Bailly , je crois qu'il ferait un très bon score chez les postiers , les retraités de LA POSTE et leurs familles .
Ceci dit j'encourage les cadres à se rebeller ; car leur tour est programmé aussi et ils ne pourront pas dire "je ne savais pas ".
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 9:00

Un livre qui doit être intéressant à lire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Courage à vous. Je préfère ma place à la votre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 26 Fév 2012 - 9:32

Fais-tu parti de la CGC ? que disent-ils sur ce management imposé ?
http://www.cgcgroupelaposte.org/
Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Imaginer des cadres supérieurs qui « aident des salariés » dans le but de se déchirer les uns les autres !   Lun 27 Fév 2012 - 20:46

Il était une foi un Directeur ; ce Directeur était très très bien vu de sa hiérarchie (pourquoi bien vu ? parce que menteur, sournois, irresponsable, harceleur, moqueur....). Et sa hiérarchie, niveau N+1, était comme lui, (menteuse, sournoise, irresponsable, harceleuse, moqueuse.... Ils formaient donc une sacrée équipe, enfin, une grosse machine à licenciement.

Or il advint qu’un salarié, courageux, travailleur, comme 99,9% des salariés d’ailleurs, devint du jour au lendemain un homme à abattre tueur .

Et oui, le Directeur et sa hiérarchie décidèrent de le dégager... Le Directeur reçoit le salarié et lui reproche des « choses ». t ouf ! .. Mais pourquoi se mouiller ? Le Directeur, prudent, dit au salarié : « L’info vient de mon cadre sup’ N-1 (ben oui, je suis Directeur avec une paye d‘environs 6 ou 7000 € par mois, et je ne suis pas capable de prendre mes responsabilités, le mieux est d’envoyer les N-1 au casse- pipe) bravo .

Mais le N-1 concerné ne veut pas aller au casse-pipe niet , et il rend compte telephone immédiatement et directement au siège de l’affaire. Hélas, certains scribouillards ( ) du siège, qui ont des postes qui dépassent leurs compétences,, se sentent intouchables ( gyrophare ) du fait de leurs anciens emplois- le futur m’apprendra le contraire -, ces scribouillards, donc, m’ont balancé à mon Directeur, et de là je suis devenu aussi un homme à abattre tueur .

Le salarié, lui, souhaite se défendre et va être aidé par une personne du siège très haut placée ! Celle-ci répondra à ses mails en toute confidentialité, enfin presque, j’étais là .

Après plusieurs jours, de comptes rendus, courriers, entretiens ... il y eut des rencontres avec le Directeur et son N+1 (intimidation, menace...). Le salarié obtint ce qu’il voulait et nous quitta , le cadre sup, lui, n’eut pas le choix, délaissé par tout le monde pour n’avoir pas voulu mentir et être complice d’un licenciement, il partit aussi en colère ...

Dans mon histoire, vous l’avez compris, le siège a aidé le salarié dans le but d’éliminer le directeur et son N+1 :guillotine: . Mais dans cette histoire le stratagème a échoué. Par contre le cadre sup’ (N-1 du Directeur), lui, n’a finalement rien demandé et a dû partir.

Que pensez-vous de mon histoire ? J’écris un livre pour raconter mon arrivée dans le Groupe, mon poste, les méthodes de travail, les relations internes et externes, des journées, des mois types... un livre à sensation, peut-être aussi à scandale !

NB : Bien évidement il s’agit d’une histoire , toute ressemblance avec des personnes de la société est imaginaire, les faits sont pure fiction inventée par l’auteur qui, quoi qu’il arrive, ,ne dénigrera jamais sa société, qu’il respecte en tant que telle .
Revenir en haut Aller en bas
troudbalpetsec

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 103
Humeur : Furax
Date d'inscription : 08/12/2011

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Lun 27 Fév 2012 - 21:53

Curieux , ça me rappelle étrangement l'endroit où je bosse !
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Lun 27 Fév 2012 - 23:34

president a écrit:

Attention danger : rien ne va plus dans le monde des cadres. Non contents d'être surmenés, épuisés, mal-aimés, démotivés ou encore désinvestis, voilà qu'ils se mettent à jouer les rebelles et qu'ils se rebiffent.

Ils ne supportent plus les manières de faire de leur direction et le font clairement savoir à leur hiérarchie. Ils disent non à une "promotion" en apparence très flatteuse, non à une expatriation "Groupe" que d'autres leur envient, non à un business plan dans lequel ils ne se reconnaissent pas, non à une mission qui va les conduire à licencier des salariés.
bravo
Le sujet est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Un Cadre



Masculin Nombre de messages : 37
Localisation : La Poste ? a oui, j'y ai travaillé mais quand, je ne me rappelle plus
Emploi/loisirs : Attends l'été...
Humeur : bronzante...entre mer et soleil !
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 28 Fév 2012 - 14:10

paillenqueue a écrit:

Le sujet est intéressant.

Tu m'étonnes...
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 28 Fév 2012 - 14:49

Je viens d'inventer un dicton :

"La hiérarchie, c'est comme une plante exotique, ça s'arrose par le haut.
Mais en cas de sécheresse, c'est en bas qu'on est le plus à l'abri".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 28 Fév 2012 - 14:54

Comment se positionne la CGC ? Question
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 28 Fév 2012 - 16:11

Un Cadre a écrit:
paillenqueue a écrit:

Le sujet est intéressant.

Tu m'étonnes...

scratch
Revenir en haut Aller en bas
bzh095



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 28 Fév 2012 - 22:16

disons que les cadres sups et cadres qui se rebiffent , certes il y en a , et il y a 2 formes differentes de rebuffades , il est totalement different de dire publiquement non de defier l'Autorité de dieu le pere ( dotc , jean paul bailly ou autres ) que de dire renacler trainer les pieds ne pas rendre un rapport contre untel , faire l'ane et demander 15 fois ' hein ???? " quand on demande pourquoi on a pas mis une demande d'explication à machin

en effet les derniers exemples sont à la portée de n'importe quel cadrillon ou cadrillone ,sans qu'il lui en coute grand chose sauf quand même sa part variable mais euh la part variable d'un cadrillon etant autour les années fastes de 700 euros il va en perdre 200 , vaut il mieux pouvoir se regarder dans la glace ou gagner 200 euros

en revanche se rebeller chez les cadsups demande à mon sens un courage economique ( car les primes ne sont plus du même niveau et que ilya risque de licenciement , et que donc pour se rebeller quand on est cadsup c'est soit etre kamikaze soit philosophe et esperer vivre tel dyogène dans un tonneau

mais une forme de revolte à la portée de tous c'est de ne pas faire -5 quand la feuille de route de l'etablissement ( en gros c(est ce que doit realiser l'etablissement dans l'année et qui se realise via la reorg ) donc pourquoi faire -5 quand la feuille de route demande -3:78 ??????
ben même çà il ya des cadsups qui se croient intelligents à faire la reorg plus blanche que blanche

bzh095
Revenir en haut Aller en bas
Piflet



Masculin Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le tambour de la machine
Emploi/loisirs : Bouche-trou
Humeur : Blasé
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 29 Fév 2012 - 16:56

J'en connais un qui a été mis 5 semaines à pied pour avoir dit ce qu'il pensait à la mauvaise personne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 29 Fév 2012 - 17:29

et ce cadre sup de 28 ans qui vient de suicider aujourd'hui à Rennes !

tout le monde est touché, qu'on on est honnète !
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 29 Fév 2012 - 21:30

Arrêtons le massacre

Un cadre de la Poste se tue en sautant du dernier étage de son entreprise
LEMONDE.FR avec AFP | 29.02.12 | 16h47

Un jeune cadre de La Poste de 28 ans s'est tué mercredi 29 février en sautant du dernier étage de La Poste République à Rennes, en plein centre-ville et devant des dizaines de personnes. Ancien facteur et jeune papa, le salarié, qui avait fait une formation diplomante, était devenu cadre, selon une source syndicale.
"Ce postier, ancien directeur du centre courrier de Lannion, avait été mis à la disposition de la direction industrielle basée à Rennes où il a mis fin à ses jours", a indiqué le syndicat des cadres CGC, dans un communiqué. "Ce postier, Jérémy, âgé de 28 ans, avait été promu cadre supérieur à La Poste et affecté à Lannion. La mobilité lui étant pesante, il avait demandé à revenir sur Rennes, ce qui avait été fait en ce début d'année", selon le syndicat SUD-PTT d'Ille-et-Vilaine.

"Certes, les raisons d'un suicide sont toujours complexes, mais pour le syndicat SUD-PTT d'Ille-et-Vilaine, les conditions globales de travail faites aujourd'hui de restructurations incessantes et de mobilités permanentes sont déstabilisantes pour l'ensemble du personnel de La Poste", assure dans un communiqué le syndicat.

"La CGC groupe La Poste, qui présente toutes ses condoléances à sa famille et à ses collègues, crie danger et ne restera pas sans réagir face à ce nouveau suicide survenu dans l'entreprise. La CGC La Poste se demande notamment si ce postier, jeune cadre plein d'avenir, a bénéficié de toute l'aide, de toute l'écoute et de toute l'attention indispensables à la suite de son changement de fonction", ajoute la CGC. Les syndicats ont demandé d'urgence une réunion du CHSCT de La Poste mercredi.

Je suis Cadre Sup. Alors collègues ... manif manif manif manif manif manif manif
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Le statut de cadre supérieur en droit du travail    Jeu 1 Mar 2012 - 15:04

Participant à des tâches de direction, le cadre supérieur occupe une place à part au sein de l’entreprise et dispose de ce fait d’un statut particulier. Effectivement pas d'horaire ... et pour le colis en 24/24 ci possible !!
L’attribution de ce statut induit d’importantes conséquences en termes de droits du salarié.

Qui peut être considéré comme cadre supérieur ? Pas de famille, pas d'ami(e)s, corps et âme au travail.

Plusieurs conditions doivent être remplies pour que le salarié soit considéré comme un cadre supérieur.

Critère lié à la rémunération
En premier lieu, le cadre supérieur doit disposer d’un salaire nettement plus élevé que celui des autres salariés. Sauf qu'il ne faut pas compter le nombre d'heure et le divisée par le salaire, ou, surprise !!

L’évaluation du caractère nettement plus élevé du salaire se fait par référence à la rémunération globale annuelle du salarié et prend en considération toutes les primes et prestations en numéraire ou en nature (telle qu’une voiture de fonction) qui viennent s’ajouter au salaire mensuel. super : véhicule de service "retiré", téléphone "pour être joignable tout le temps, Weekend compris", voir un PC portable "pour répondre pendant les vacances, RTT et weekend" et les primes "a la tête du client, donc minable".

Cette rémunération doit également tenir compte du temps que met le salarié à effectuer l’ensemble de ses fonctions. [color:516b=red]!!??!! exploitation

Critère lié aux fonctions
Pour être considéré comme un cadre supérieur, le salarié doit exercer une fonction d’autorité sur d’autres salariés, mais ce critère à lui seul ne permet pas d’obtenir la qualification de cadre supérieur. mort de rire

Peut aussi être considéré comme cadre supérieur le salarié qui est en charge de manière relativement autonome d’un domaine de responsabilités ou d’un département, qu’il ait des personnes sous ses ordres ou non.

Par ailleurs, les fonctions du cadre impliquent une large indépendance de ce dernier dans l’organisation de son travail ainsi qu’une flexibilité importante dans les horaires de travail (dispense de pointage). déjà dit la direction s'éclate sur le sujet, surtout les jours de gréve, un chères collègues !! .

Acquisition du statut de cadre supérieur
Le statut de cadre supérieur doit en principe avoir été prévu entre l’employeur et le salarié lors de la conclusion du contrat de travail. !

Il se peut également que le salarié puisse obtenir le statut de cadre supérieur lors d’une promotion, auquel cas un avenant au contrat de travail suffit pour se voir accorder le nouveau statut de cadre supérieur.

Le statut de cadre supérieur peut aussi résulter implicitement des fonctions exercées de fait par le salarié.

Limites du statut de cadre supérieur
Le salarié qui ne remplit pas la condition de salaire nécessaire ainsi que les conditions d’autonomie et de pouvoir de direction ne saurait être considéré comme cadre supérieur, même avec son accord ou à sa demande, et même si cela est stipulé dans le contrat.
spécial RH Rolling Eyes

Ben, voilà, j'me plaint pas ... j'aurai du rester salarié
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 1 Mar 2012 - 15:26

Merci pour cettre franchise et toutes ces explications.
Très intéressant ce dialogue.
Respect flower pardon !
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 1 Mar 2012 - 15:58

Merci Lolla, Voila juste comment une société arrive a "dégoûter :gerbe2: " un cadre supérieur qui état fière d'y travailler a l'origine !

« Rien ne reflète mieux l'âme des gens que le cadre dans lequel ils vivent. » t ouf !
Revenir en haut Aller en bas
troudbalpetsec

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 103
Humeur : Furax
Date d'inscription : 08/12/2011

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 1 Mar 2012 - 18:03

J'ai eu affaire il y a quelques années à un de ces tristes sires aux dents longues qui se prétendait pragmatique et sans état d’âme .
Où en est-il ? Combien de gens à -t 'il réussi à détruire de fond en comble ? Cela cote cher de garder le respect de soi-même !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 1 Mar 2012 - 20:52

Tu dit : Il y a quelques années ... donc il doit déjà être plus là, il a dut "sauter" Non ?

Arrow Comme tout les cadres et cadres sup. Qui ont "peurs" de dire NON a la hiérarchies. Et un jour ils sont formidables, et le lendemain ce ont des minables, voilà l'histoire des Cadres et Cadres Sup. Il y a aussi les et les :merde: , bon vous avez compris, cela existe aussi, vous le saviez déjà ..

Regarder l'article, cela me r'appel une autre société t ouf ! hummm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 2 Mar 2012 - 1:47

president a écrit:
Merci Lolla, Voila juste comment une société arrive a "dégoûter :gerbe2: " un cadre supérieur qui état fière d'y travailler a l'origine !

« Rien ne reflète mieux l'âme des gens que le cadre dans lequel ils vivent. » t ouf !

bravo
Ce que tu décris est le cadre de vie professionnel de l'une de mes amies travaillant sur un site pas très loin de mon domicile. Elle traine des pieds à présent pour le boulot. Le seul soutien ce sont les collègues facteurs,ils savent qu'elle s'est déjà mouillée le maillot pour eux à plusieurs reprises face à la grande direction.
Je suis triste de la voir ainsi (plus le temps de déjeuner, horaire à tire larigot... )
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 2 Mar 2012 - 2:00

president a écrit:
Tu dit : Il y a quelques années ... donc il doit déjà être plus là, il a dut "sauter" Non ?

Arrow Comme tout les cadres et cadres sup. Qui ont "peurs" de dire NON a la hiérarchies. Et un jour ils sont formidables, et le lendemain ce ont des minables, voilà l'histoire des Cadres et Cadres Sup. Il y a aussi les et les :merde: , bon vous avez compris, cela existe aussi, vous le saviez déjà ..

Regarder l'article, cela me r'appel une autre société t ouf ! hummm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir être muté(e) sur un autre département en douceur, sans faire de vagues.
Revenir en haut Aller en bas
sicapamor



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Positionnement et salaire.   Lun 5 Mar 2012 - 11:34

Bonjour à tous,

J'ai reçu un appel du pied pour me faire venir à la fonction sûreté de Coliposte en tant que responsable régional sûreté, mais n'ayant reçu aucune indication de salaire ou de positionnement, je reste dans le flou le plus complet. A priori, il s'agit d'un poste de cadre supérieur, mais je n'ai aucune autre info. Avant de me lancer, j'aimerais savoir deux ou trois choses...

Quelle est la position du poste ?

Position I
Position II
Position II > 13 ans
Position II > 18 ans
Position III A
Position III B
Position III C

Quel est le salaire habituel ou moyen de la fonction ?

Quelqu'un sur ce forum a-t-il une expérience de la fonction, et peut-il partager son expérience ?

D'avance merci pour vos infos.

S - A
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 6 Mar 2012 - 9:13

sicapamor a écrit:
Bonjour à tous,

J'ai reçu un appel du pied pour me faire venir à la fonction sûreté de Coliposte en tant que responsable régional sûreté, mais n'ayant reçu aucune indication de salaire ou de positionnement, je reste dans le flou le plus complet. A priori, il s'agit d'un poste de cadre supérieur, mais je n'ai aucune autre info. Avant de me lancer, j'aimerais savoir deux ou trois choses...

Quelle est la position du poste ?

Position I
Position II
Position II > 13 ans
Position II > 18 ans
Position III A
Position III B
Position III C

Quel est le salaire habituel ou moyen de la fonction ?

Quelqu'un sur ce forum a-t-il une expérience de la fonction, et peut-il partager son expérience ?

D'avance merci pour vos infos.

S - A

Aucune chance tu as, sauf ancien Gendarme et/ou Policier ... mois j'y ai postulé en 2009 comme enquêteur sur le Sud-est, et le chef ma dit ha ! désolé moi je ne veux que du Gendarme !!! moi j'appel cela de la discrimination, NON ?

En plus, je connais un ancien DE qui est parti comme enquêteur et il ma ra-compté comment il bouclé certaine "affaire", avec parfois des moyens pas très légaux, ou finalement ils devenaient eux même hors la loi demande d'explicatio

renseigne toi a ton RH ou directement au service organisation sûreté. bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
sicapamor



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Merci...   Mar 6 Mar 2012 - 18:15

Merci pour ta franchise. C'est dingue ça, quelle pertinence y-a-t-il à engager d'anciens gendarmes ou policiers ? La plupart du temps, ils sont beaucoup moins au point - en matière de sûreté - que les gars qui viennent du privé, comme les RHSE ou RQHSE de l'industrie, du tertiaire, de l'aéroportuaire, ou encore de la grande distribution. J'ai du mal à croire qu'ils sont plus efficaces...

Une idée peut-être : les anciens gendarmes ou policiers font ce genre de boulot après leur retraite. Du coup, ils sont prêt à accepter des salaires qui ne sont pas en adéquation avec le "marché", puisqu'il ne s'agit pour eux que d'un appoint qui s'ajoute à leur pension. C'est du bénef pour tout le monde quoi...

Sinon, puisque tu as postulé en 2009, tu dois savoir à quelle position correspond le poste non ? Si tu t'en souviens, on ne sait jamais...même si il n'y a a priori aucun espoir d'après ce que tu me dis.

Bonne fin de semaine.

S - A.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 7 Mar 2012 - 21:52

Oui tout a fait d’accords avec toi, pour heu un petit travail tranquille, un pour boire ....

OUI le poste était en CS1/2 (4.1 ou 4.2). Moi je suis (3.3) donc une jolie opportunité.

Je te souhaite bonne chance et j'espère que tu pourra y entrée, et faire changer les choses !

Revenir en haut Aller en bas
pascal

avatar

Masculin Nombre de messages : 1545
Humeur : Retraité pour invalidité
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 7 Mar 2012 - 22:01

C'est un poste de classe IV groupe A.
Revenir en haut Aller en bas
sicapamor



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Correspondance des grades fonctionnaires/ACO   Jeu 8 Mar 2012 - 8:35

Merci à vous deux pour ces infos, et pour votre solidarité. OK, c'est un poste IV catégorie A.... mais je suis un "contractuel de droit privé" comme on dit, et cette catégorie n'existe pas dans notre grille (voir mon avant dernier message). De plus, il ne faut pas confondre (car la confusion est possible) la fonction de Correspondant National Sûreté, avec celle du dessus qui est le Responsable Régional Sûreté dont la zone de compétences correspond à une vingtaine de départements.

Est-ce bien de ce poste là dont tu me parles Pascal ? .... et puis quelle est la correspondance du IV-A pour un ACO... mystère ?

Bonne journée à tous ceux qui liront ce post.

S-A.
Revenir en haut Aller en bas
pascal

avatar

Masculin Nombre de messages : 1545
Humeur : Retraité pour invalidité
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 8 Mar 2012 - 9:30

ICS2, donc IV-2.
Revenir en haut Aller en bas
sicapamor



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Correspondance des grades fonctionnaires/ACO   Jeu 8 Mar 2012 - 10:40

Very Happy ... OK Pascal, c'est gentil. Toutefois - et je ne veux pas t'embêter avec ça - mais les cadres sup. de droit privé ont pour grille celle-ci :

Position I
Position II
Position II > 13 ans
Position II > 18 ans
Position III A
Position III B
Position III C

Point de IV-2 (comme cela existait néanmoins autrefois). La question reste donc posée : un IV-2 ça vaut quoi ? Un III A, un III B, un III C ?

A+

S - A
Revenir en haut Aller en bas
pascal

avatar

Masculin Nombre de messages : 1545
Humeur : Retraité pour invalidité
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 8 Mar 2012 - 22:03

Position II. Tu es tatillon .....

ICS1 :IV-1
ICS2: IV-2
ICS3A: IV-3
ICS3B: IV-4/IV-5
ICS3C: IV-6
Revenir en haut Aller en bas
sicapamor



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 9 Mar 2012 - 9:09

Merci beaucoup Pascal pour cette info et pour ta patience. Tu as parfaitement raison, je suis tatillon... C'est là un moindre défaut.

Position II dis-tu ? Eh ben.. dans ce cas, je crois qu'il va m'être difficile d'aller vers ce poste. En effet, la rémunération du poste hiérarchiquement en dessous, est supérieure à celle de la position II ! A moins d'une position III B, je resterai dans mes pénates. Certes, la fonction semble intéressante, mais il faut être cohérent ; les responsabilités se paient tout autant que l'expérience et les compétences. Un groupe qui réalise plus de 20 milliards de CA/an, peut et doit payer ses collaborateurs au prix "du marché". Je connais des personnels non- cadres d'entreprises privées, qui gagnent plus qu'un CS III-B de La Poste ! S'enorgueillir de favoriser "l'ascenseur social" ne fait tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 9 Mar 2012 - 9:24

arnaclaposte a écrit:
Si un candidat à la présidentielle s'engageait à virer J.P Bailly , je crois qu'il ferait un très bon score chez les postiers , les retraités de LA POSTE et leurs familles .
Ceci dit j'encourage les cadres à se rebeller ; car leur tour est programmé aussi et ils ne pourront pas dire "je ne savais pas ".


En activités nous étions tous unanime : Que leur tour allez venir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 9 Mar 2012 - 13:59

sicapamor a écrit:
Merci beaucoup Pascal pour cette info et pour ta patience. Tu as parfaitement raison, je suis tatillon... C'est là un moindre défaut.

Position II dis-tu ? Eh ben.. dans ce cas, je crois qu'il va m'être difficile d'aller vers ce poste. En effet, la rémunération du poste hiérarchiquement en dessous, est supérieure à celle de la position II ! A moins d'une position III B, je resterai dans mes pénates. Certes, la fonction semble intéressante, mais il faut être cohérent ; les responsabilités se paient tout autant que l'expérience et les compétences. Un groupe qui réalise plus de 20 milliards de CA/an, peut et doit payer ses collaborateurs au prix "du marché". Je connais des personnels non- cadres d'entreprises privées, qui gagnent plus qu'un CS III-B de La Poste ! S'enorgueillir de favoriser "l'ascenseur social" ne fait tout...


Tu a raison, aujourd'hui un cadre sup... recruté de 30000€ à 45000€ suivant le poste pour un 4.1 (charges de 19%), dans le privé un cadre sup... recruté de 45000€ à 65000 suivant le poste (charge de 25%), sauf que dans le privé un cadre sup... a vraiment des responsabilités et ne sont pas que des Pions

Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Un cadre supérieur de la DOTC Ouest-Bretagne a mis fin à ses jours dimanche 11 mars au centre courrier de Trégunc (Finistère)   Lun 12 Mar 2012 - 23:03

Toutes mes condoléances a la famille de ce collègue ...

Groupe La Poste
La Poste traverse une nouvelle épreuve
12 mars 2012

Un cadre supérieur de la DOTC Ouest-Bretagne a mis fin à ses jours
dimanche 11 mars au centre courrier de Trégunc (Finistère). Le président
rencontrera les partenaires sociaux à partir du 13 mars.
Bruno P, cadre supérieur de la DOTC Ouest-Bretagne, a mis fin à
ses jours dimanche 11 mars au centre courrier de Trégunc, dans le
Finistère.
Particulièrement touchée par ce drame, la communauté des postiers
s'associe à la douleur de sa famille, contactée lundi matin par Pascale
J, directrice de la DOTC.
Un dispositif d'écoute et de soutien psychologique se met en place ce lundi
pour ses collègues. Bruno P était en congé maladie depuis plusieurs
mois. Il aurait dû prendre un nouveau poste de responsable RH en début
d'année.
L'entreprise exprime son soutien et sa confiance à l'ensemble de
l'encadrement et des postiers dans cette nouvelle épreuve.

Réagissant à ces événements douloureux, Jean-Paul Bailly avait décidé la
semaine dernière d'ouvrir un cycle d'écoute et de dialogue sur le bien-être
et la santé au travail "destiné à la décision et à l'action". Le président
rencontrera à partir du 13 mars les partenaires sociaux. Ces échanges
déboucheront sur une 1ère série de propositions de la direction générale.
La 2e étape du cycle d'écoute engagera l'ensemble des parties prenantes :
groupes d'agents et de managers de La Poste, experts dans le domaine de
la santé et spécialistes externes. De nouvelles propositions sont attendues
avant l'été.
pitié
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Cadre sup.    Lun 12 Mar 2012 - 23:49


Le « forfait-jour » est une création socialiste de la loi Aubry II sur les 35 heures. Il a permis la réapparition de l’esclavage dans une déclinaison moderne.
Comment ? Petit à petit, la disparition des pointeuses – trop XIXe siècle, quoiqu’elles redeviennent furieusement tendance…- et la sinistrose du marché de l’emploi ont poussé les cadres – mais qui n’est pas cadre aujourd’hui…- à s’investir dans leur travail.

Par « s’investir », j’entends faire du présentéisme, rester célibataire, ne pas avoir d’enfant, et se faire une raison à l’idée de vivre une vie entière dans un studio.

Pour aider leurs managers à les cornaquer, la loi ne soumettait pas les cadres « au forfait » aux dispositions légales sur le temps de travail, vous savez ? Mais si ! Celles qui abolissaient l’esclavagisme en instituant des limites horaires…

Alors, les cadres qui faisaient partie de la France qui se lève tôt et également de celle qui se couche tard – mais pas pour aller à une after-work juste pour montrer sur l’open space qu’on est toujours là à 21 heures 30 – faisaient des heures… Et ne voyaient plus ni amis, ni famille. Métro, boulot, métro.

Ah, tiens, Schœlcher aurait donc oublié les cadres sup’ ?

Heureusement, notre vénérée Cour de cassation, dans un Grand arrêt du 29 juin 2011 (n° 09-71.107), vient à leur secours et a procédé à un revirement de jurisprudence sur le régime juridique des forfaits-jours. Vous êtes cadre, payé tel salaire par mois pour tel nombre de jours par an mais votre journée de travail peut avoir une amplitude de quinze heures ? La Cour a pensé à vous.

Si la Cour n’interdit pas les forfaits-jours, c’est sous réserve que les employeurs respectent « les stipulations conventionnelles relatives aux modalités de suivi de l’organisation du travail ». Cet arrêt a été rendu en rappelant que le salarié, fut-il cadre esclavagisé, a « droit à la santé et au repos », qui est « au nombre des exigences constitutionnelles ».

Que te dit la Cour, cadre supérieur martyrisé qui est attendu par ta mère pour le dîner d’anniversaire de ton père mais que ton patron retient en réunion depuis douze heures ? Elle te libère, ni plus ni moins, enfin… elle te dit à quelles trois conditions ton forfait est licite.

1) Le forfait-jour exige un écrit et ne peut excéder 218 jours par an

Tout d’abord, le forfait-jour est limité aux :

- non cadres qui disposent d’une autonomie dans l’organisation de leur temps de travail (exemple : la net-nette des services supports qui ce prend pour le bras droit du directeur, alors juste 3.1 ),

- cadres non-dirigeants et cadres non-astreints à l’horaire collectif de travail et à condition qu’un accord collectif étendu et un accord d’entreprise le prévoient.

Vérifiez donc ce point et, même dans ces cas, votre employeur doit obtenir votre accord écrit.

Si vous êtes dans un de ces deux cas, autonome ou cadre ordinaire, vous pouvez avoir à faire plus de 35 heures et même de 48 heures hebdo’ et plus de dix heures quotidiennes mais seulement si vous l’acceptez.

Même les garimpeiros des mines du Natal vivent mieux que vous, je vous assure…

2) L’arrêt du 29 juin 2011 a aboli l’esclavage dans les tours de la Défense et ailleurs dans notre belle Présipauté

Avant l’Arrêt du 29 juin, l’absence de respect des conditions par l’employeur vous donnait droit à des dommages et intérêts.

Depuis, votre forfait-jour est « privé d’effet », tout ce qui a dépassé les 35 heures doit être payé en heures sup’ et donc majorées… et oui, j'en connais une qui va faire des bons ...... affraid

Allez hop, aux prud’hommes !

3) Qu’exiger de votre patron en cette belle rentrée que vous ensoleille la Cour de cassation ?

La Cour de cassation rappelle la primauté de la santé du salarié et son droit au repos.

Vous pouvez donc exiger de votre employeur qu’il vous organise un entretien portant sur votre activité et qu’il s’assure que vos conditions horaires de travail ne nuisent pas à votre santé et vous permettent d’avoir une vie personnelle et familiale (article L. 3121-46 du Code du travail).

Vous pouvez exiger une durée et une charge de travail « raisonnables ».

Alors, revendiquez ! chère collègues cadres et cadres sup manif manif manif
Revenir en haut Aller en bas
Un Cadre



Masculin Nombre de messages : 37
Localisation : La Poste ? a oui, j'y ai travaillé mais quand, je ne me rappelle plus
Emploi/loisirs : Attends l'été...
Humeur : bronzante...entre mer et soleil !
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 13 Mar 2012 - 14:21

Quand je vois les merdes que j'ai vécu pendant les derniers mois de mon différent avec la Poste jusqu'à la négociation de mon départ, la galère que cela a été, je me dis que pour en arriver à se suicider, ça devait vraiment etre l'enfer de chez enfer, vraiment !
Et du 1.2 au cadre sup, c'est la même, des êtres humains à qui la Poste a ôté la vie, des familles brisées, des vies brisées, je suis vraiment malheureux pour tous ces gens restés sur le carreaux.
Et toujours, les responsables nient, disent "franchement ? non, on n'a rien vu venir", tout le monde se renvoi la balle, du médecin du travail à qui tu as fait des confidences car tu le voyais bien toi, que ton collègue partait en couille, nous, on a eu de la chance, ce collègue s'en est sorti car des cadres au dessus de lui l’épaulaient, lui on fait comprendre qu'il n’était pas seul et que l'on pensait comme lui, on n'était la, à la moindre embrouille, on arrivait quitte à emmancher le Directeur car souvent, il se sent seul le collègue, tout seul contre tous et en arrive même à croire que tous ses collègues sont ses ennemis et c'est la que c'est irréversible.

A la DOT ou même au siège, tout le monde est toujours au courant de ce qu'il se passe et quand ils se manifestent... c'est que le collègue est decédé...

Maintenant, je ne suis plus de la Poste, mais toujours concerné par ce que je vois d'une société dont j'étais fier d'appartenir et dont je suis fier d’être parti la tête haute et le portefeuille plein...
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mar 13 Mar 2012 - 16:19

Un Cadre a écrit:
Quand je vois les merdes que j'ai vécu pendant les derniers mois de mon différent avec la Poste jusqu'à la négociation de mon départ, la galère que cela a été, je me dis que pour en arriver à se suicider, ça devait vraiment etre l'enfer de chez enfer, vraiment !
Et du 1.2 au cadre sup, c'est la même, des êtres humains à qui la Poste a ôté la vie, des familles brisées, des vies brisées, je suis vraiment malheureux pour tous ces gens restés sur le carreaux.
Et toujours, les responsables nient, disent "franchement ? non, on n'a rien vu venir", tout le monde se renvoi la balle, du médecin du travail à qui tu as fait des confidences car tu le voyais bien toi, que ton collègue partait en couille, nous, on a eu de la chance, ce collègue s'en est sorti car des cadres au dessus de lui l’épaulaient, lui on fait comprendre qu'il n’était pas seul et que l'on pensait comme lui, on n'était la, à la moindre embrouille, on arrivait quitte à emmancher le Directeur car souvent, il se sent seul le collègue, tout seul contre tous et en arrive même à croire que tous ses collègues sont ses ennemis et c'est la que c'est irréversible.

A la DOT ou même au siège, tout le monde est toujours au courant de ce qu'il se passe et quand ils se manifestent... c'est que le collègue est decédé...

Maintenant, je ne suis plus de la Poste, mais toujours concerné par ce que je vois d'une société dont j'étais fier d'appartenir et dont je suis fier d’être parti la tête haute et le portefeuille plein...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et oui, ami "Cadre", tu as raison, je vois aussi a qui tu fait référence "le collègue". Une personne sympathique, le coeur sur la main, travailleur, présent, fidèle a La Poste, ne ce plaint jamais, .... . Un homme humble, réservé aussi, Arrow qui c'est laissé intimider, moqué, par sont directeur.

Après le suicide d'hier La Poste va bouger Exclamation j'y crois pas niet . Les médecins du travail, payés par La Poste sont et restes des salariés. Aucune confiance, pour preuve, notre collègue que fait référence "Cadre", le médecin a balancé carton rouge au DE et RH ....... bien-sur balancer avec diplomatie (secret médical oblige).

La Poste est S.A, mettre des Médecins du Travail de la CPAM, des ISST (inspecteur du travail) du Ministère du travail, ...... Stop a la hiérarchie.

Arrêtons le massacre, que vous soyez 1.2 ou Cadre sup. nous sommes tous touchés un jour ou l'autres ..... alors avant de faire du mal aux autres pitié bien réflechire aux consequences ....

Revenir en haut Aller en bas
ducono



Masculin Nombre de messages : 185
Humeur : mauvaise foi
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: CADRE SUP: son propre esclavage   Mer 14 Mar 2012 - 16:34

mes collègues cadre sups sont impayables: bcp se plaignenet de leurs conditions de travail: le DE à qui ont demande de plus en + mais qui se battent pour rester DE alors que leur nombre diminue continuellement (la déconcentration à bon dos !!!); lurs adjoints reclassés RQ RD RH qui certes dorment un peu mieux mais font toujours des horaires de dingues d en lespérance cachées de redevenir DE, les super DE qui visent la classe B ou DGC..DOTC..... pourris par l ambition et dont la seule réponse est :si ce n est pas moi qui le fait, ce sera un autre..."

même en dotc les dépassements d'horaires sont fréquents être près du bon Dieu nes tpas non plus une sinécure pour celui qui ne veut travailler que 35h par semaine....

ces excès de travail, ce stress, ça donne quoi ? des mauvais nuits, des engueulades pour combiende plus d epart variable par sur l'année , par mois ???? et surtout pour le nombre d'heures faites en plus dans l'année ....

certains font entre 40 et 45h par semaine soit pas loin de 250h de plus par an entre 4 et 6 euros de l heures waouhhh on n est même pas au tarif des heures de travaux demandés aux bénéficiaires du RSA par le sarko

pour les cadre sup', travailler plus, c est être encore esclave de so propre esclavage...

mais reconnaissons le , ils auront l immense privilège de présenter l actionnariat salrial à la poste et ça, trahison ultime au service public, ça se paie et ça se mérite !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Jeu 15 Mar 2012 - 7:54

Qui a les réponses a cela Question > [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'aimerai vraimant avoir la suite de la réunion Exclamation Exclamation Exclamation

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
skyfool



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 01/01/2011

MessageSujet: LA REBELLION DES CADRES SUPP   Sam 24 Mar 2012 - 11:26

Manifestement, à la tete des ACP, la CFDT souhaite imposer ses têtes DCL RLA voir CEQ ( sur avis de AC, AH, Th A.... )

Après avoir été le mouton noir d une agence, je me suis battu et on m a promu

Rien a dire en 2011 ou on a bien été content de me trouver pour assumer plein de travail ( je ne m en plains pas ) puisque le DCL a du se convaincre qu en ACP c est son N-1 qui fait le taf ( je vous raconte pas mes retours de Repos ou de WE et encore moins mes retours de vacances, quand bien même j avais demandé au DCL de faire 2/" trucs pour moi. Par contre quand lui pars en vacances, j ai une liste de taches " a rallonge" que j execute avec rigueur en heure et en temps )

Et en 2012, un CEQ mal noté est allé se plaindre

Csq : le mouton noir is back ; ce DCL a peur que je lui prenne sa place ? le CEQ se veut il calife à la place du calife ( en voulant ma place malgré une hostilité de tous le personnel de l agence ( livreur, cabinards et ses collégues chefs d équipe ) il parait que je connais trop l agence et que je jouis d une trop grande crédibilté auprès du personnel ( quel est le soucis si j instaure un bon climat social ); le DCL loue ma loyauté et mon sens des responsabilités mais on veut me faire bouger d agence...

La bagarre va donc reprendre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 9:44

alors les cadres sup et cadres, comment vivez cette période depuis mars ?

que pensez vous du grand dialogue ?

à lire sur l'obs du stress :http://campagnes.imaction.net/observatoire//lt.php?id=f0oBAAdQA14dCVkZVFwPBQ%3D%3D

que pensez vous de l'avenir de la Poste ?
Revenir en haut Aller en bas
barad19



Masculin Nombre de messages : 1189
Age : 48
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 11:22

La Poste/cadres: "nouveau pacte social"
AFP Publié le 18/06/2012 à 19:41 Réactions (6)
Recommander 1 Un collectif de cadres de La Poste a proposé aujourd'hui un "nouveau pacte social" pour l'entreprise publique, après avoir fait le constat d'un développement "de la souffrance au travail" et "de la précarité". Ce collectif, qui a adressé au gouvernement et à la direction du groupe ses propositions, suggère notamment de "réinternaliser" des activités postales, le "coeur de métier", confiées à des sous-traitants.
"Partant du constat qu'aujourd'hui à La Poste, il y a une montée du stress et de la souffrance au travail, 85.000 emplois en moins en dix ans, une montée de la précarité et de l'absentéisme, il nous a semblé nécessaire de proposer un nouveau pacte social", a expliqué à l'AFP Franck Pupunat, à la tête du mouvement.
Le collectif propose "la sauvegarde de l'emploi dans les bureaux de poste et la diminution drastique du recours aux contrats précaires". Il réclame que plus de 4.000 contrats de travail temporaires ou précaires soient transformés en contrat à durée indéterminée (CDI) en 2013 et 2014.
Le collectif plaide aussi une politique "rénovée" de rémunérations, de promotion et de formation. "Cela coûtera 54 millions d'euros pour financer toutes ces mesures", a estimé M. Pupunat qui propose "de ramener le taux d'absentéisme en deux ans à 20 jours", contre 22 actuellement, "ce qui dégagerait une économie de 68 millions d'euros". La Poste emploie environ 240.000 personnes sur tout le territoire.
Le PDG Jean-Paul Bailly a lancé en mars "un grand dialogue pour améliorer la cohésion sociale", après des suicides au sein du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 11:26

oui, déja vu

mais on ne sait qui c'est .. et ce Pupunat n'est pas un postier mais un politique :

"Franck Pupunat est le co-fondateur du Mouvement Utopia, groupe politique transpartisan de gauche (PS, Verts, PG notamment), et un membre fondateur du Parti de gauche depuis novembre 2008."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 15:26

on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 21:40

barad19 a écrit:
La Poste/cadres: "nouveau pacte social"
AFP Publié le 18/06/2012 à 19:41 Réactions (6)
Recommander 1 Un collectif de cadres de La Poste a proposé aujourd'hui un "nouveau pacte social" pour l'entreprise publique, après avoir fait le constat d'un développement "de la souffrance au travail" et "de la précarité". Ce collectif, qui a adressé au gouvernement et à la direction du groupe ses propositions, suggère notamment de "réinternaliser" des activités postales, le "coeur de métier", confiées à des sous-traitants.
"Partant du constat qu'aujourd'hui à La Poste, il y a une montée du stress et de la souffrance au travail, 85.000 emplois en moins en dix ans, une montée de la précarité et de l'absentéisme, il nous a semblé nécessaire de proposer un nouveau pacte social", a expliqué à l'AFP Franck Pupunat, à la tête du mouvement.
Le collectif propose "la sauvegarde de l'emploi dans les bureaux de poste et la diminution drastique du recours aux contrats précaires". Il réclame que plus de 4.000 contrats de travail temporaires ou précaires soient transformés en contrat à durée indéterminée (CDI) en 2013 et 2014.
Le collectif plaide aussi une politique "rénovée" de rémunérations, de promotion et de formation. "Cela coûtera 54 millions d'euros pour financer toutes ces mesures", a estimé M. Pupunat qui propose "de ramener le taux d'absentéisme en deux ans à 20 jours", contre 22 actuellement, "ce qui dégagerait une économie de 68 millions d'euros". La Poste emploie environ 240.000 personnes sur tout le territoire.
Le PDG Jean-Paul Bailly a lancé en mars "un grand dialogue pour améliorer la cohésion sociale", après des suicides au sein du groupe.




Faut il rêver d'un nouveau contrat social?
où chacun serait responsable, travaillerait en synergie pour le bien de l'avenir collectif, oubliant son petit égoïsme personnel.
Réduire le taux d'absentéisme: je demande à voir
exemplarité, çà marche aussi pour le négatif.
A force de voir certains deleurs collègues se mettre en arrêt pour des raisons pas toujours valables, les autres finissent par se dire qu'eux aussi peuvent le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 23 Juin 2012 - 13:35

le plus gros problème :

il y a : la volonté de M. Bailly et la volonté des DG métiers ! pas vraiment les mêmes, la plus grosse question

Le patron, le vrai, qui il ait ? Pour le Président, tout le monde il ait beau, tout va bien dans les métiers .....


Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 24 Juin 2012 - 20:30

Imhotep a écrit:
on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !

j'ai trouvé ceci sur l'humanité du 22/06, mais je ne peux pas poster de lien .... un collectif de cadres supérieurs dénonce et propose :



Social-Eco - le 22 Juin 2012

La réorganisation à La Poste est-elle pathogène ?

Il faut changer les méthodes, les conditions de travail et le management


Par le collectif Poste éthique, des cadres supérieurs de La Poste.

Les cadres prennent rarement la parole sur leur entreprise. Nous, collectif de cadres supérieurs de La Poste, experts issus de tous ses métiers, faisons le choix de rompre cet usage, au nom des responsabilités et des valeurs qui nous animent. Serviteurs mais pas serviles, loyaux mais pas courtisans, nous sommes en droit d’interroger le rythme des changements, leur accompagnement et les méthodes. On ne peut pas nous imposer plus longtemps d’être complices de méthodes destructrices, aux franges de l’illégalité. Beaucoup d’entre nous ont contribué à instaurer, à leur corps défendant, un système sauvage sans garde-fou et, ravalés au rang d’exécutants des basses œuvres, ne le supportent plus. Dans tout système, il y a sa part de gâchis… Aujourd’hui, à La Poste, la part de gâchis devient la règle, la part de règles devient l’exception.

À chaque semaine ses tentatives de suicide, parfois fatales… et, immédiatement, les mêmes éléments de langage : problèmes personnels, fragilités… Se suicider sur son lieu de travail n’est jamais anodin : on retourne contre soi la violence qu’on y subit. Mais quel qu’en soit le cadre, les causes sont le plus souvent plurifactorielles : on ne laisse pas ses problèmes de travail à la porte quand on rentre chez soi le soir… À ce titre, le déni systématique dont fait preuve notre entreprise et la chape de plomb posée sur chacune des histoires ne font qu’ajouter à la confusion ambiante.

Mais les suicides, si insupportables soient-ils, ne sont que la partie visible de l’iceberg. La souffrance, traduite par des indicateurs sociaux très dégradés, est cachée, niée par nos dirigeants. Elle n’en est pas moins une bombe à retardement. Nous, cadres supérieurs de La Poste, ne pouvons nous contenter de décompter les victimes du champ de bataille… Face à cette véritable gangrène, la direction de La Poste brandit comme des hochets quelques « mesurettes » et croit nous éblouir avec un vrai-faux gel des réorganisations, un grand dialogue social à une voix, une commission et une médiatrice… Mais cela ne suffira pas, pas cette fois ! Nous, cadres supérieurs de La Poste, réfutons les procédés visant à empêcher les regards extérieurs de se poser avec insistance sur nos affaires internes.

Que penser de la commission Kaspar, dont les intervenants cautionnent le système organisationnel et managérial qu’ils ont mis en place, au nom d’une pseudo-santé économique de l’entreprise ? Nous assistons actuellement à une partie de ping-pong entre nos dirigeants et les organisations syndicales, avec deux visions opposées du ressenti des postiers. Mais où se situe la vérité ? « Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De notre point de vue, les informations « orientées », distillées sans contradiction, ne permettront pas d’analyser objectivement la situation actuelle, et ce malgré la présence d’éminences respectables. Le problème ne vient pas de la commission elle-même, mais de son instrumentalisation. Cette mascarade doit cesser, nous avons le devoir d’alerter sur le malaise de nos collaborateurs, saturés des effets d’affichage… Arrêtons le double discours et laissons enfin la parole se libérer.

Loin de nous l’idée d’être réfractaires au changement ! Attachés à restaurer éthique et transparence, nous, cadres supérieurs de La Poste, réclamons un changement des méthodes et du management. Parmi les nombreux chantiers de « reconstruction » qui seront nécessaires, nous demandons, en priorité et de façon urgente : un diagnostic sans concession de l’existant, mettant au clair, par l’intervention d’un tiers indépendant, l’organisation, les conditions de travail, le management, la santé au travail et les suicides ; une réflexion au plus haut niveau sur l’emploi, menée sans tabou et adossée à une stratégie d’avenir lisible pour tous, en s’autorisant en cas de nécessité des mesures de souplesse ; de vraies ressources humaines, colonne vertébrale de l’entreprise, avec des règles de gestion ayant force de loi pour tous et des garde-fous pour permettre de signaler et traiter les dérives individuelles et collectives ; des dispositifs psychosociaux et un dialogue social sincères, non dévoyés, guidés par une véritable motivation dans l’entreprise, mettant fin aux stratagèmes pour se bâtir une image sociale fictive.

Nous en appelons à l’État, qui ne pourra plus longtemps fermer les yeux sur des procédés contraires au droit et aux valeurs de la République et devra clarifier rapidement l’horizon qu’il souhaite pour La Poste. En tant qu’actionnaire majoritaire, il a maintenant l’opportunité et le devoir d’instaurer concrètement à La Poste l’exemplarité, tant économique que sociale, qu’il promeut.



Collectif Poste Ethique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rébellion des cadres sup
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La rébellion des cadres sup
» PagesJaunes.fr : Le Mouvement Démocrate invisible
» La fete des Papounets chez Ladodie17
» Grand Ordre du Trou Normand, des Calvados, Cidres et Pommeau
» Faire un cadre album photo cd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET SES METIERS :: Postiers à Coliposte-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !