Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Affiche
Aujourd'hui à 0:16 par tahar

» L'Indre-et-Loire a perdu 600 potiers en 11 ans
Hier à 20:15 par casper

» recap des grèves à la poste
Hier à 19:35 par CarlosHdF

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Hier à 17:47 par betelgeuse

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Hier à 5:25 par betelgeuse

» Pas un seul cheveu blanc n'a poussé sur nos rêves
Ven 21 Sep 2018 - 18:35 par cafard

» Poste de technicien SI
Ven 21 Sep 2018 - 6:28 par LEO FERRE

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Mar 18 Sep 2018 - 12:14 par ovide

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» Le mardi 9 octobre 2018, tous dans la rue...
Ven 14 Sep 2018 - 5:09 par nine

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Email méprisant et humiliant
Lun 3 Sep 2018 - 7:50 par ovide

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Ven 17 Aoû 2018 - 22:16 par ovide

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Lun 13 Aoû 2018 - 16:32 par M. X

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» presentation
Sam 11 Aoû 2018 - 10:26 par Lavande

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Tous avec Christophe
Ven 3 Aoû 2018 - 18:34 par ovide

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 1 Aoû 2018 - 23:53 par Adelblansec

» ils se prennent pour qui ???
Lun 30 Juil 2018 - 17:26 par nine

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» La poste condamnée pour travail dissimulé
Jeu 26 Juil 2018 - 15:49 par riboul

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» Prime rouleur
Mer 18 Juil 2018 - 18:08 par casper

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Lun 16 Juil 2018 - 20:49 par Bretécher Anne

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par cafard

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par cafard

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +


Partagez | 
 

 La rébellion des cadres sup

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 11:26

oui, déja vu

mais on ne sait qui c'est .. et ce Pupunat n'est pas un postier mais un politique :

"Franck Pupunat est le co-fondateur du Mouvement Utopia, groupe politique transpartisan de gauche (PS, Verts, PG notamment), et un membre fondateur du Parti de gauche depuis novembre 2008."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 15:26

on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Ven 22 Juin 2012 - 21:40

barad19 a écrit:
La Poste/cadres: "nouveau pacte social"
AFP Publié le 18/06/2012 à 19:41 Réactions (6)
Recommander 1 Un collectif de cadres de La Poste a proposé aujourd'hui un "nouveau pacte social" pour l'entreprise publique, après avoir fait le constat d'un développement "de la souffrance au travail" et "de la précarité". Ce collectif, qui a adressé au gouvernement et à la direction du groupe ses propositions, suggère notamment de "réinternaliser" des activités postales, le "coeur de métier", confiées à des sous-traitants.
"Partant du constat qu'aujourd'hui à La Poste, il y a une montée du stress et de la souffrance au travail, 85.000 emplois en moins en dix ans, une montée de la précarité et de l'absentéisme, il nous a semblé nécessaire de proposer un nouveau pacte social", a expliqué à l'AFP Franck Pupunat, à la tête du mouvement.
Le collectif propose "la sauvegarde de l'emploi dans les bureaux de poste et la diminution drastique du recours aux contrats précaires". Il réclame que plus de 4.000 contrats de travail temporaires ou précaires soient transformés en contrat à durée indéterminée (CDI) en 2013 et 2014.
Le collectif plaide aussi une politique "rénovée" de rémunérations, de promotion et de formation. "Cela coûtera 54 millions d'euros pour financer toutes ces mesures", a estimé M. Pupunat qui propose "de ramener le taux d'absentéisme en deux ans à 20 jours", contre 22 actuellement, "ce qui dégagerait une économie de 68 millions d'euros". La Poste emploie environ 240.000 personnes sur tout le territoire.
Le PDG Jean-Paul Bailly a lancé en mars "un grand dialogue pour améliorer la cohésion sociale", après des suicides au sein du groupe.




Faut il rêver d'un nouveau contrat social?
où chacun serait responsable, travaillerait en synergie pour le bien de l'avenir collectif, oubliant son petit égoïsme personnel.
Réduire le taux d'absentéisme: je demande à voir
exemplarité, çà marche aussi pour le négatif.
A force de voir certains deleurs collègues se mettre en arrêt pour des raisons pas toujours valables, les autres finissent par se dire qu'eux aussi peuvent le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous



Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 23 Juin 2012 - 13:35

le plus gros problème :

il y a : la volonté de M. Bailly et la volonté des DG métiers ! pas vraiment les mêmes, la plus grosse question

Le patron, le vrai, qui il ait ? Pour le Président, tout le monde il ait beau, tout va bien dans les métiers .....


Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye



Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 24 Juin 2012 - 20:30

Imhotep a écrit:
on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !

j'ai trouvé ceci sur l'humanité du 22/06, mais je ne peux pas poster de lien .... un collectif de cadres supérieurs dénonce et propose :



Social-Eco - le 22 Juin 2012

La réorganisation à La Poste est-elle pathogène ?

Il faut changer les méthodes, les conditions de travail et le management


Par le collectif Poste éthique, des cadres supérieurs de La Poste.

Les cadres prennent rarement la parole sur leur entreprise. Nous, collectif de cadres supérieurs de La Poste, experts issus de tous ses métiers, faisons le choix de rompre cet usage, au nom des responsabilités et des valeurs qui nous animent. Serviteurs mais pas serviles, loyaux mais pas courtisans, nous sommes en droit d’interroger le rythme des changements, leur accompagnement et les méthodes. On ne peut pas nous imposer plus longtemps d’être complices de méthodes destructrices, aux franges de l’illégalité. Beaucoup d’entre nous ont contribué à instaurer, à leur corps défendant, un système sauvage sans garde-fou et, ravalés au rang d’exécutants des basses œuvres, ne le supportent plus. Dans tout système, il y a sa part de gâchis… Aujourd’hui, à La Poste, la part de gâchis devient la règle, la part de règles devient l’exception.

À chaque semaine ses tentatives de suicide, parfois fatales… et, immédiatement, les mêmes éléments de langage : problèmes personnels, fragilités… Se suicider sur son lieu de travail n’est jamais anodin : on retourne contre soi la violence qu’on y subit. Mais quel qu’en soit le cadre, les causes sont le plus souvent plurifactorielles : on ne laisse pas ses problèmes de travail à la porte quand on rentre chez soi le soir… À ce titre, le déni systématique dont fait preuve notre entreprise et la chape de plomb posée sur chacune des histoires ne font qu’ajouter à la confusion ambiante.

Mais les suicides, si insupportables soient-ils, ne sont que la partie visible de l’iceberg. La souffrance, traduite par des indicateurs sociaux très dégradés, est cachée, niée par nos dirigeants. Elle n’en est pas moins une bombe à retardement. Nous, cadres supérieurs de La Poste, ne pouvons nous contenter de décompter les victimes du champ de bataille… Face à cette véritable gangrène, la direction de La Poste brandit comme des hochets quelques « mesurettes » et croit nous éblouir avec un vrai-faux gel des réorganisations, un grand dialogue social à une voix, une commission et une médiatrice… Mais cela ne suffira pas, pas cette fois ! Nous, cadres supérieurs de La Poste, réfutons les procédés visant à empêcher les regards extérieurs de se poser avec insistance sur nos affaires internes.

Que penser de la commission Kaspar, dont les intervenants cautionnent le système organisationnel et managérial qu’ils ont mis en place, au nom d’une pseudo-santé économique de l’entreprise ? Nous assistons actuellement à une partie de ping-pong entre nos dirigeants et les organisations syndicales, avec deux visions opposées du ressenti des postiers. Mais où se situe la vérité ? « Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De notre point de vue, les informations « orientées », distillées sans contradiction, ne permettront pas d’analyser objectivement la situation actuelle, et ce malgré la présence d’éminences respectables. Le problème ne vient pas de la commission elle-même, mais de son instrumentalisation. Cette mascarade doit cesser, nous avons le devoir d’alerter sur le malaise de nos collaborateurs, saturés des effets d’affichage… Arrêtons le double discours et laissons enfin la parole se libérer.

Loin de nous l’idée d’être réfractaires au changement ! Attachés à restaurer éthique et transparence, nous, cadres supérieurs de La Poste, réclamons un changement des méthodes et du management. Parmi les nombreux chantiers de « reconstruction » qui seront nécessaires, nous demandons, en priorité et de façon urgente : un diagnostic sans concession de l’existant, mettant au clair, par l’intervention d’un tiers indépendant, l’organisation, les conditions de travail, le management, la santé au travail et les suicides ; une réflexion au plus haut niveau sur l’emploi, menée sans tabou et adossée à une stratégie d’avenir lisible pour tous, en s’autorisant en cas de nécessité des mesures de souplesse ; de vraies ressources humaines, colonne vertébrale de l’entreprise, avec des règles de gestion ayant force de loi pour tous et des garde-fous pour permettre de signaler et traiter les dérives individuelles et collectives ; des dispositifs psychosociaux et un dialogue social sincères, non dévoyés, guidés par une véritable motivation dans l’entreprise, mettant fin aux stratagèmes pour se bâtir une image sociale fictive.

Nous en appelons à l’État, qui ne pourra plus longtemps fermer les yeux sur des procédés contraires au droit et aux valeurs de la République et devra clarifier rapidement l’horizon qu’il souhaite pour La Poste. En tant qu’actionnaire majoritaire, il a maintenant l’opportunité et le devoir d’instaurer concrètement à La Poste l’exemplarité, tant économique que sociale, qu’il promeut.



Collectif Poste Ethique
Revenir en haut Aller en bas
M. X



Nombre de messages : 2960
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 24 Juin 2012 - 20:45

Abdulay a écrit:
Imhotep a écrit:
on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !

j'ai trouvé ceci sur l'humanité du 22/06, mais je ne peux pas poster de lien .... un collectif de cadres supérieurs dénonce et propose :



Social-Eco - le 22 Juin 2012

La réorganisation à La Poste est-elle pathogène ?

Il faut changer les méthodes, les conditions de travail et le management


Par le collectif Poste éthique, des cadres supérieurs de La Poste.

Les cadres prennent rarement la parole sur leur entreprise. Nous, collectif de cadres supérieurs de La Poste, experts issus de tous ses métiers, faisons le choix de rompre cet usage, au nom des responsabilités et des valeurs qui nous animent. Serviteurs mais pas serviles, loyaux mais pas courtisans, nous sommes en droit d’interroger le rythme des changements, leur accompagnement et les méthodes. On ne peut pas nous imposer plus longtemps d’être complices de méthodes destructrices, aux franges de l’illégalité. Beaucoup d’entre nous ont contribué à instaurer, à leur corps défendant, un système sauvage sans garde-fou et, ravalés au rang d’exécutants des basses œuvres, ne le supportent plus. Dans tout système, il y a sa part de gâchis… Aujourd’hui, à La Poste, la part de gâchis devient la règle, la part de règles devient l’exception.

À chaque semaine ses tentatives de suicide, parfois fatales… et, immédiatement, les mêmes éléments de langage : problèmes personnels, fragilités… Se suicider sur son lieu de travail n’est jamais anodin : on retourne contre soi la violence qu’on y subit. Mais quel qu’en soit le cadre, les causes sont le plus souvent plurifactorielles : on ne laisse pas ses problèmes de travail à la porte quand on rentre chez soi le soir… À ce titre, le déni systématique dont fait preuve notre entreprise et la chape de plomb posée sur chacune des histoires ne font qu’ajouter à la confusion ambiante.

Mais les suicides, si insupportables soient-ils, ne sont que la partie visible de l’iceberg. La souffrance, traduite par des indicateurs sociaux très dégradés, est cachée, niée par nos dirigeants. Elle n’en est pas moins une bombe à retardement. Nous, cadres supérieurs de La Poste, ne pouvons nous contenter de décompter les victimes du champ de bataille… Face à cette véritable gangrène, la direction de La Poste brandit comme des hochets quelques « mesurettes » et croit nous éblouir avec un vrai-faux gel des réorganisations, un grand dialogue social à une voix, une commission et une médiatrice… Mais cela ne suffira pas, pas cette fois ! Nous, cadres supérieurs de La Poste, réfutons les procédés visant à empêcher les regards extérieurs de se poser avec insistance sur nos affaires internes.

Que penser de la commission Kaspar, dont les intervenants cautionnent le système organisationnel et managérial qu’ils ont mis en place, au nom d’une pseudo-santé économique de l’entreprise ? Nous assistons actuellement à une partie de ping-pong entre nos dirigeants et les organisations syndicales, avec deux visions opposées du ressenti des postiers. Mais où se situe la vérité ? « Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De notre point de vue, les informations « orientées », distillées sans contradiction, ne permettront pas d’analyser objectivement la situation actuelle, et ce malgré la présence d’éminences respectables. Le problème ne vient pas de la commission elle-même, mais de son instrumentalisation. Cette mascarade doit cesser, nous avons le devoir d’alerter sur le malaise de nos collaborateurs, saturés des effets d’affichage… Arrêtons le double discours et laissons enfin la parole se libérer.

Loin de nous l’idée d’être réfractaires au changement ! Attachés à restaurer éthique et transparence, nous, cadres supérieurs de La Poste, réclamons un changement des méthodes et du management. Parmi les nombreux chantiers de « reconstruction » qui seront nécessaires, nous demandons, en priorité et de façon urgente : un diagnostic sans concession de l’existant, mettant au clair, par l’intervention d’un tiers indépendant, l’organisation, les conditions de travail, le management, la santé au travail et les suicides ; une réflexion au plus haut niveau sur l’emploi, menée sans tabou et adossée à une stratégie d’avenir lisible pour tous, en s’autorisant en cas de nécessité des mesures de souplesse ; de vraies ressources humaines, colonne vertébrale de l’entreprise, avec des règles de gestion ayant force de loi pour tous et des garde-fous pour permettre de signaler et traiter les dérives individuelles et collectives ; des dispositifs psychosociaux et un dialogue social sincères, non dévoyés, guidés par une véritable motivation dans l’entreprise, mettant fin aux stratagèmes pour se bâtir une image sociale fictive.

Nous en appelons à l’État, qui ne pourra plus longtemps fermer les yeux sur des procédés contraires au droit et aux valeurs de la République et devra clarifier rapidement l’horizon qu’il souhaite pour La Poste. En tant qu’actionnaire majoritaire, il a maintenant l’opportunité et le devoir d’instaurer concrètement à La Poste l’exemplarité, tant économique que sociale, qu’il promeut.



Collectif Poste Ethique

Merci Abdulay !

Le lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et apparemment le futur site du collectif : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Dim 24 Juin 2012 - 20:46

Abdulay a écrit:
Imhotep a écrit:
on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !

j'ai trouvé ceci sur l'humanité du 22/06, mais je ne peux pas poster de lien .... un collectif de cadres supérieurs dénonce et propose :



Social-Eco - le 22 Juin 2012

La réorganisation à La Poste est-elle pathogène ?

Il faut changer les méthodes, les conditions de travail et le management


Par le collectif Poste éthique, des cadres supérieurs de La Poste.

Les cadres prennent rarement la parole sur leur entreprise. Nous, collectif de cadres supérieurs de La Poste, experts issus de tous ses métiers, faisons le choix de rompre cet usage, au nom des responsabilités et des valeurs qui nous animent. Serviteurs mais pas serviles, loyaux mais pas courtisans, nous sommes en droit d’interroger le rythme des changements, leur accompagnement et les méthodes. On ne peut pas nous imposer plus longtemps d’être complices de méthodes destructrices, aux franges de l’illégalité. Beaucoup d’entre nous ont contribué à instaurer, à leur corps défendant, un système sauvage sans garde-fou et, ravalés au rang d’exécutants des basses œuvres, ne le supportent plus. Dans tout système, il y a sa part de gâchis… Aujourd’hui, à La Poste, la part de gâchis devient la règle, la part de règles devient l’exception.

À chaque semaine ses tentatives de suicide, parfois fatales… et, immédiatement, les mêmes éléments de langage : problèmes personnels, fragilités… Se suicider sur son lieu de travail n’est jamais anodin : on retourne contre soi la violence qu’on y subit. Mais quel qu’en soit le cadre, les causes sont le plus souvent plurifactorielles : on ne laisse pas ses problèmes de travail à la porte quand on rentre chez soi le soir… À ce titre, le déni systématique dont fait preuve notre entreprise et la chape de plomb posée sur chacune des histoires ne font qu’ajouter à la confusion ambiante.

Mais les suicides, si insupportables soient-ils, ne sont que la partie visible de l’iceberg. La souffrance, traduite par des indicateurs sociaux très dégradés, est cachée, niée par nos dirigeants. Elle n’en est pas moins une bombe à retardement. Nous, cadres supérieurs de La Poste, ne pouvons nous contenter de décompter les victimes du champ de bataille… Face à cette véritable gangrène, la direction de La Poste brandit comme des hochets quelques « mesurettes » et croit nous éblouir avec un vrai-faux gel des réorganisations, un grand dialogue social à une voix, une commission et une médiatrice… Mais cela ne suffira pas, pas cette fois ! Nous, cadres supérieurs de La Poste, réfutons les procédés visant à empêcher les regards extérieurs de se poser avec insistance sur nos affaires internes.

Que penser de la commission Kaspar, dont les intervenants cautionnent le système organisationnel et managérial qu’ils ont mis en place, au nom d’une pseudo-santé économique de l’entreprise ? Nous assistons actuellement à une partie de ping-pong entre nos dirigeants et les organisations syndicales, avec deux visions opposées du ressenti des postiers. Mais où se situe la vérité ? « Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De notre point de vue, les informations « orientées », distillées sans contradiction, ne permettront pas d’analyser objectivement la situation actuelle, et ce malgré la présence d’éminences respectables. Le problème ne vient pas de la commission elle-même, mais de son instrumentalisation. Cette mascarade doit cesser, nous avons le devoir d’alerter sur le malaise de nos collaborateurs, saturés des effets d’affichage… Arrêtons le double discours et laissons enfin la parole se libérer.

Loin de nous l’idée d’être réfractaires au changement ! Attachés à restaurer éthique et transparence, nous, cadres supérieurs de La Poste, réclamons un changement des méthodes et du management. Parmi les nombreux chantiers de « reconstruction » qui seront nécessaires, nous demandons, en priorité et de façon urgente : un diagnostic sans concession de l’existant, mettant au clair, par l’intervention d’un tiers indépendant, l’organisation, les conditions de travail, le management, la santé au travail et les suicides ; une réflexion au plus haut niveau sur l’emploi, menée sans tabou et adossée à une stratégie d’avenir lisible pour tous, en s’autorisant en cas de nécessité des mesures de souplesse ; de vraies ressources humaines, colonne vertébrale de l’entreprise, avec des règles de gestion ayant force de loi pour tous et des garde-fous pour permettre de signaler et traiter les dérives individuelles et collectives ; des dispositifs psychosociaux et un dialogue social sincères, non dévoyés, guidés par une véritable motivation dans l’entreprise, mettant fin aux stratagèmes pour se bâtir une image sociale fictive.

Nous en appelons à l’État, qui ne pourra plus longtemps fermer les yeux sur des procédés contraires au droit et aux valeurs de la République et devra clarifier rapidement l’horizon qu’il souhaite pour La Poste. En tant qu’actionnaire majoritaire, il a maintenant l’opportunité et le devoir d’instaurer concrètement à La Poste l’exemplarité, tant économique que sociale, qu’il promeut.



Collectif Poste Ethique
au Collectif Poste Ethique et aux cadres sup rebelles ! Very Happy et
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Lun 25 Juin 2012 - 10:32

article sur le parisien ce jour.... "malaise des cadres" .... mais il est en cache

si qqu'un a accès .. merci !



http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/malaise-chez-les-cadres-25-06-2012-2064195.php
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Lun 25 Juin 2012 - 14:34

Mr X a écrit:
Abdulay a écrit:
Imhotep a écrit:
on m'a dit que dans l'humanité "papier" de ce jour 22/06, il y avait un article sur un manifeste de cadres sup de la Poste

quelqu'un peut il le mettre en ligne ?

merci d'avance !

j'ai trouvé ceci sur l'humanité du 22/06, mais je ne peux pas poster de lien .... un collectif de cadres supérieurs dénonce et propose :



Social-Eco - le 22 Juin 2012

La réorganisation à La Poste est-elle pathogène ?

Il faut changer les méthodes, les conditions de travail et le management


Par le collectif Poste éthique, des cadres supérieurs de La Poste.

Les cadres prennent rarement la parole sur leur entreprise. Nous, collectif de cadres supérieurs de La Poste, experts issus de tous ses métiers, faisons le choix de rompre cet usage, au nom des responsabilités et des valeurs qui nous animent. Serviteurs mais pas serviles, loyaux mais pas courtisans, nous sommes en droit d’interroger le rythme des changements, leur accompagnement et les méthodes. On ne peut pas nous imposer plus longtemps d’être complices de méthodes destructrices, aux franges de l’illégalité. Beaucoup d’entre nous ont contribué à instaurer, à leur corps défendant, un système sauvage sans garde-fou et, ravalés au rang d’exécutants des basses œuvres, ne le supportent plus. Dans tout système, il y a sa part de gâchis… Aujourd’hui, à La Poste, la part de gâchis devient la règle, la part de règles devient l’exception.

À chaque semaine ses tentatives de suicide, parfois fatales… et, immédiatement, les mêmes éléments de langage : problèmes personnels, fragilités… Se suicider sur son lieu de travail n’est jamais anodin : on retourne contre soi la violence qu’on y subit. Mais quel qu’en soit le cadre, les causes sont le plus souvent plurifactorielles : on ne laisse pas ses problèmes de travail à la porte quand on rentre chez soi le soir… À ce titre, le déni systématique dont fait preuve notre entreprise et la chape de plomb posée sur chacune des histoires ne font qu’ajouter à la confusion ambiante.

Mais les suicides, si insupportables soient-ils, ne sont que la partie visible de l’iceberg. La souffrance, traduite par des indicateurs sociaux très dégradés, est cachée, niée par nos dirigeants. Elle n’en est pas moins une bombe à retardement. Nous, cadres supérieurs de La Poste, ne pouvons nous contenter de décompter les victimes du champ de bataille… Face à cette véritable gangrène, la direction de La Poste brandit comme des hochets quelques « mesurettes » et croit nous éblouir avec un vrai-faux gel des réorganisations, un grand dialogue social à une voix, une commission et une médiatrice… Mais cela ne suffira pas, pas cette fois ! Nous, cadres supérieurs de La Poste, réfutons les procédés visant à empêcher les regards extérieurs de se poser avec insistance sur nos affaires internes.

Que penser de la commission Kaspar, dont les intervenants cautionnent le système organisationnel et managérial qu’ils ont mis en place, au nom d’une pseudo-santé économique de l’entreprise ? Nous assistons actuellement à une partie de ping-pong entre nos dirigeants et les organisations syndicales, avec deux visions opposées du ressenti des postiers. Mais où se situe la vérité ? « Quand on veut enterrer un problème, on crée une commission », disait Clemenceau. De notre point de vue, les informations « orientées », distillées sans contradiction, ne permettront pas d’analyser objectivement la situation actuelle, et ce malgré la présence d’éminences respectables. Le problème ne vient pas de la commission elle-même, mais de son instrumentalisation. Cette mascarade doit cesser, nous avons le devoir d’alerter sur le malaise de nos collaborateurs, saturés des effets d’affichage… Arrêtons le double discours et laissons enfin la parole se libérer.

Loin de nous l’idée d’être réfractaires au changement ! Attachés à restaurer éthique et transparence, nous, cadres supérieurs de La Poste, réclamons un changement des méthodes et du management. Parmi les nombreux chantiers de « reconstruction » qui seront nécessaires, nous demandons, en priorité et de façon urgente : un diagnostic sans concession de l’existant, mettant au clair, par l’intervention d’un tiers indépendant, l’organisation, les conditions de travail, le management, la santé au travail et les suicides ; une réflexion au plus haut niveau sur l’emploi, menée sans tabou et adossée à une stratégie d’avenir lisible pour tous, en s’autorisant en cas de nécessité des mesures de souplesse ; de vraies ressources humaines, colonne vertébrale de l’entreprise, avec des règles de gestion ayant force de loi pour tous et des garde-fous pour permettre de signaler et traiter les dérives individuelles et collectives ; des dispositifs psychosociaux et un dialogue social sincères, non dévoyés, guidés par une véritable motivation dans l’entreprise, mettant fin aux stratagèmes pour se bâtir une image sociale fictive.

Nous en appelons à l’État, qui ne pourra plus longtemps fermer les yeux sur des procédés contraires au droit et aux valeurs de la République et devra clarifier rapidement l’horizon qu’il souhaite pour La Poste. En tant qu’actionnaire majoritaire, il a maintenant l’opportunité et le devoir d’instaurer concrètement à La Poste l’exemplarité, tant économique que sociale, qu’il promeut.



Collectif Poste Ethique

Merci Abdulay !

Le lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et apparemment le futur site du collectif : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



pour cette belle initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Mer 27 Juin 2012 - 10:03

lu dans FOrce.com N° 64




Agir contre les mauvais traitements des cadres à La Poste



Le malaise est grandissant chez les cadres de La
Poste. Une nouvelle forme de management basée sur
le stress fait de la précarité et de la dégradation des
conditions de travail des cadres les conditions de leur
allégeance et de leur docilité

. Ces pratiques managériales
déstabilisent l’ensemble de l’encadrement tour à tour
victimes, spectateurs et parfois même bourreaux.
Devons-nous pour autant assister à ce spectacle avec
résignation et fatalité? Non!

Ces pratiques sont aujourd’hui possibles car leurs auteurs n’en
font pas la publicité et pour rien au monde ils ne voudraient
qu’elles soient mises dans la lumière. Rien n’est plus important
pour la carrière de certains que le reporting mensuel de
quelques indicateurs de gestion bien choisis et vous
comprendrez aisément que leurs dérapages managériaux
sont ici omis afin de ne pas faire tâches sur les CV.

Le rôle des organisations syndicales est ici déterminant car
il nous appartient d’interpeller la Direction de La Poste
voire dans certains cas les médias et la justice sur les
pratiques honteuses d’une minorité agissante. Accepter la
maltraitance des cadres, c’est banaliser toutes les
maltraitances.

Nous savons tous que notre capacité à communiquer est
déterminante car, dans notre société, ces dérives
managériales n’«existent» qu’à la condition d’être mises
sur la place publique.

À défaut, La Poste pratique le déni.
C’est à cette condition que La Poste sera mise au pied du
mur, qu’elle devra répondre aux attentes des Postiers et
faire enfin cesser l’impunité de nos bourreaux.
Revenir en haut Aller en bas
marmotte66



Féminin Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: des cadres sup rebelle foutaise   Mer 27 Juin 2012 - 16:31

Des cadres sup qui se rebellent ! LA BONNE BLAGUE !!CONNERIE FOUTAISE ce sont tous des gros pourris qui ont sauvé leur cul en cautionnant les réorg de la Poste et qui par dessus le marché ont pris des promos et du pognon je connais pas dans mon département( 05 ) à la Poste aucun cadre qui n'est pas agis comme un pourri .
Tout ça que du pipeau plus rien n' est vrai les syndicats les cadres tous des pourris de connivences qui tirent la couverture à eux .
Alors arretez de croire au pere noel!! santa
moi suis cadre 3.1 autant dire petit cadre encadré ce qui se font mettre par les cadres sup!!

suis actuellement dans un placard sans aucune fonction bureau vide ou personne me parle surveille observe jeté dans l'arène au milieu des loups les cadres sup qui attendent patiemment que je craque pour m'achever . On m 'a fait des propositions toutes aussi verrolées les unes que les autres viens de finir une mission SUR UN GRADE 3.3 qui a duré 10 mois où j ai été utilisé et jeté comme une kleenex une mission que j'ai effectuée pour le compte d'une autre Direction que la mienne que j ai du accepté faute de propositions de reclassement de ma propre direction avec des promesses illusoires pour au final retour au placard et entendre dire de ma direction la mission n'est pas reconnu car pas dans notre Direction alors que j ai assumé pleinement la fonction de cadre 3.3 durant 10 mois et aujourdh'hui un gros con de cadre sup qui a pris une promo et se casse dans une semaine dans sa nouvelle fonction autant vous dire qu'il en a rien a foutre, ne trouve pas mieux apres m'avoir laisse 3 semaines dans un placard de me faire une proposition de mission pourrie sans aucune garantie encore

alors des cadres sup rebelles mon cul
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Lun 2 Juil 2012 - 17:06

à lire sur l'observatoire du stress FT, dans la rubrique "vu ailleurs" du 30 juin
"les cadres supérieurs se manifestent....."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
oupscoco



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: BRAVO LES CADRES SUPERIEURS DE LA POSTE   Lun 2 Juil 2012 - 19:40

BRAVO LES CADRES DE LA POSTE !
La résolution des problèmes passent par vous et vous l'avez compris.
Nos minables cadres france telecom s'abritent sous leur grand parapluie BONUS, leurs poches dégoulinent.
Revenir en haut Aller en bas
Anonimous

avatar

Masculin Nombre de messages : 168
Localisation : France
Emploi/loisirs : colis
Humeur : ?
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 21:22

marmotte66 a écrit:
Des cadres sup qui se rebellent ! LA BONNE BLAGUE !!CONNERIE FOUTAISE ce sont tous des gros pourris qui ont sauvé leur cul en cautionnant les réorg de la Poste et qui par dessus le marché ont pris des promos et du pognon je connais pas dans mon département( 05 ) à la Poste aucun cadre qui n'est pas agis comme un pourri .
Tout ça que du pipeau plus rien n' est vrai les syndicats les cadres tous des pourris de connivences qui tirent la couverture à eux .
Alors arretez de croire au pere noel!! santa
moi suis cadre 3.1 autant dire petit cadre encadré ce qui se font mettre par les cadres sup!!

suis actuellement dans un placard sans aucune fonction bureau vide ou personne me parle surveille observe jeté dans l'arène au milieu des loups les cadres sup qui attendent patiemment que je craque pour m'achever . On m 'a fait des propositions toutes aussi verrolées les unes que les autres viens de finir une mission SUR UN GRADE 3.3 qui a duré 10 mois où j ai été utilisé et jeté comme une kleenex une mission que j'ai effectuée pour le compte d'une autre Direction que la mienne que j ai du accepté faute de propositions de reclassement de ma propre direction avec des promesses illusoires pour au final retour au placard et entendre dire de ma direction la mission n'est pas reconnu car pas dans notre Direction alors que j ai assumé pleinement la fonction de cadre 3.3 durant 10 mois et aujourdh'hui un gros con de cadre sup qui a pris une promo et se casse dans une semaine dans sa nouvelle fonction autant vous dire qu'il en a rien a foutre, ne trouve pas mieux apres m'avoir laisse 3 semaines dans un placard de me faire une proposition de mission pourrie sans aucune garantie encore

alors des cadres sup rebelles mon cul

Mon pauvre !

Regarde le lien ci dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

moi je connais des cadres 3.1 - 3.2 ou 3.3 de vrais pourris, qui balances au DE des infos sur leurs collègues ....... ne te déchaîne pas trop sur les CS ..

Exclamation Exclamation Exclamation


Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 62
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 21:31

dans toutes organisations, dans tout métiers, dans tout grade, il y a un pourcentage de pourris et de correct. Ne jamais se tromper de cible, cala tue le collectif et non pas l'individu malsain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 21:38

Il est vrai qu' il devient dur de voir à travers des cadres des gens qui ne soient pas des requins! D' ailleurs les fois où je suis tombé sur des gens cadre dit corrects, j' ai changé de planète!
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 62
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 22:01

R-Type[Dark-Galaxy] a écrit:
Il est vrai qu' il devient dur de voir à travers des cadres des gens qui ne soient pas des requins! D' ailleurs les fois où je suis tombé sur des gens cadre dit corrects, j' ai changé de planète!

si un jour , nous nous rencontrons professionnellement , dans mon contexte avec des agents qui me connaissent, tu aura j’espère l'occasion de changer de galaxie, en principe les demandes d'explication (on appel pas cela comme ça à mon niveau) ce n'est pas moi qui les donne, c'est moi qui les reçoit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 22:15

Ton chef syndical SUD National est t il comme toi?
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 62
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 22:24

je ne parle que de moi, jamais des autres, même ne bien, tout ce qui touche l'individu et de son propre domaine.
De plus maintenant je ne suis plus qu'un simple adhérent, je ne suis plus autant qu'avant le fonctionnement du bureau fédéral, ni même , le fonctionnement de celui de mon département. Je connais bien les camarades qui militent , mais chacun son tour, il faut savoir laisser aux autres ce que l'on a construit et les laisser autonome de leur gestion. Ce n'est pas facile car on croit toujours que l'on a raison et les jeunes sont moins libres de leurs politiques quand les anciens sont dans les parages surtout quand nous sur que notre bébé est entre de bonnes mains
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 22:43

Militer ne doit pas être bien passionnant j' imagine. C' est pas vraiment LA chose qui va transcender son homme. Mais c' est pourtant si légitime. De plus aller parler toutes les semaines des problèmes que rencontre les agents à des gens qui ont la classe, qui parlent bien et qui dirigent derrière un bureau la poste à coup de réunion, ça doit pas être joisse non plus. Faut vraiment aimer les joutes verbales pour ce genre de rendez-vous. Faut aussi passer de bureaux en bureaux pour faire des discours digne d' un élu de gauche, distribuer des tract, parler à la population des postiers........

Bref je pense pour militer dans ce genre d' institution, il est déjà indispensable d' aimer un minimum les tensions et les conflits. Pas objectif mais j' imagine ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   Sam 8 Sep 2012 - 22:49

Intéressant mais la conversation dévie de la rébellion des cadres vers la motivation du militant, merci d'ouvrir un autre sujet dans le bar du commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rébellion des cadres sup   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rébellion des cadres sup
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La rébellion des cadres sup
» PagesJaunes.fr : Le Mouvement Démocrate invisible
» La fete des Papounets chez Ladodie17
» Grand Ordre du Trou Normand, des Calvados, Cidres et Pommeau
» Faire un cadre album photo cd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET SES METIERS :: Postiers à Coliposte-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !