AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» les facteurs distribuent des repas a domicile!
Aujourd'hui à 12:50 par Jean Legrillon

» GIPA 2017
Aujourd'hui à 10:24 par clicclac

» Quelqu'un a essayé le nouveau "STABY" ?
Aujourd'hui à 9:08 par Syrene

» Augmentation du prix du timbre
Aujourd'hui à 0:48 par earl68

» Préavis de grève lancé par SUD et FO à la demande des agents
Hier à 18:17 par patry

»  PNA
Hier à 17:49 par piampa

» controle medical
Hier à 16:45 par Hellcat

» bulletin du NPA secteur Poste
Mar 17 Oct 2017 - 19:46 par olivier

» Vente de quartiers ...
Mar 17 Oct 2017 - 17:25 par le_timbré

» greve du 19 OCTOBRE
Mar 17 Oct 2017 - 10:11 par Invité

» Plan de revalorisation des carrières des fonctionnaires reportée!
Mar 17 Oct 2017 - 7:50 par yannguen

» rouleur
Mar 17 Oct 2017 - 5:45 par nine

» L'enquête sur la mort d'un prestataire de la Poste est toujours en cours
Lun 16 Oct 2017 - 19:02 par postier-insoumis

» Entretiens individuels après une grève
Lun 16 Oct 2017 - 13:32 par Jean Legrillon

» envois colissimos et conditions générales de ventes
Lun 16 Oct 2017 - 12:01 par youyou

» Rassemblement de soutien à Vincent Fournier (CGT FAPT 78) jeudi 19/10 !
Lun 16 Oct 2017 - 10:38 par Invité

» Burn out
Dim 15 Oct 2017 - 19:23 par postier-insoumis

» La fin des DSCC ??
Dim 15 Oct 2017 - 19:19 par Jean Legrillon

» Congé parental mutuelle et tournée
Sam 14 Oct 2017 - 10:40 par Lulu

» Accident
Ven 13 Oct 2017 - 21:53 par postier-insoumis

» Une question ! ...
Ven 13 Oct 2017 - 21:30 par postier-insoumis

» Grève des fonctionnaires le 10/10/2017
Ven 13 Oct 2017 - 20:02 par postier-insoumis

» "Suicides à La Poste : Brisons le tabou" ( lien du site )
Ven 13 Oct 2017 - 19:52 par postier-insoumis

» Une petite video sympa
Ven 13 Oct 2017 - 19:51 par postier-insoumis

» facteur d'équipe devient rouleur à plein temps
Ven 13 Oct 2017 - 19:48 par postier-insoumis

» J'ai besoin de vous !
Ven 13 Oct 2017 - 18:09 par yannguen

» Aménagement de poste
Jeu 12 Oct 2017 - 16:57 par Nnaye

» Veiller sur mes parents
Jeu 12 Oct 2017 - 7:46 par Syrene

» Départ anticipé
Lun 9 Oct 2017 - 9:30 par mag974

» Bonjour
Dim 8 Oct 2017 - 19:43 par agapée63

» Escale et ses déboires?...
Sam 7 Oct 2017 - 23:24 par don diego delavega

» Six heures de tournée, ce bel avenir pour les postiers à l'horizon 2020!
Sam 7 Oct 2017 - 21:11 par Jean Legrillon

» Retraite à points 2018
Ven 6 Oct 2017 - 22:34 par orwe

» Temps d'habillement
Ven 6 Oct 2017 - 21:12 par Jean Legrillon

» facteur d'équipe qui devient rouleur pour remplacer des départs
Jeu 5 Oct 2017 - 19:06 par Lavande

» oups
Jeu 5 Oct 2017 - 15:19 par Azerty84

» Vu sur le site www.sudptt.org
Mer 4 Oct 2017 - 17:28 par Archaic

» Les horaires collectifs!!!!!!
Mar 3 Oct 2017 - 16:46 par casper

» TPAS 2017-2018
Mar 3 Oct 2017 - 11:34 par max

» Examen de tri
Mar 3 Oct 2017 - 5:50 par nine

» En grève de la faim pour une pause déjeuner indigeste
Lun 2 Oct 2017 - 23:20 par postier-insoumis

» Du changement s'annonce sur la PIC de Rennes.
Lun 2 Oct 2017 - 12:42 par Aragon86

» La tutélaire en retraite ?
Sam 30 Sep 2017 - 18:07 par Invité

» nouvelle réglementation seccable
Sam 30 Sep 2017 - 5:43 par nine

» besoin d'infos sur le poste "facteur de services expert"
Ven 29 Sep 2017 - 20:55 par Jean Legrillon

» Vu sur Facebook
Ven 29 Sep 2017 - 20:35 par Aragon86

» Livraison le dimanche
Ven 29 Sep 2017 - 5:48 par nine

» Des copains de SUD PTT Poitiers au tribunal
Jeu 28 Sep 2017 - 23:30 par postier-insoumis

» Tournées réservées : la fin des facteurs titulaires
Jeu 28 Sep 2017 - 19:19 par Newpost

» grève des facteurs de Saint Herblain (44)
Jeu 28 Sep 2017 - 17:21 par ned_ludd

» le 12 septembre, sans hésitation, on y va tous !
Mer 27 Sep 2017 - 21:45 par postier-insoumis

» renseignement sur possibilité d'arnaque sur le 3631
Mer 27 Sep 2017 - 20:51 par postier-insoumis

» Poste de Bellefontaine : l'ancien directeur soupçonné du braquage de sa banque
Mer 27 Sep 2017 - 19:49 par postier-insoumis

» Connaissez-vous Viapost ?
Mer 27 Sep 2017 - 19:43 par postier-insoumis

» pétition pour que les fédérations syndicales fassent opposition à l'accord distri
Mer 27 Sep 2017 - 19:40 par postier-insoumis

» Une employée fait un AVC à La Poste, son collègue est sanctionné !
Mer 27 Sep 2017 - 18:59 par postier-insoumis

» Flop de la grève du 12 septembre 2017
Mer 27 Sep 2017 - 18:54 par postier-insoumis

» Assignés en justice
Mer 27 Sep 2017 - 18:01 par margot

» Nouveau retraité
Mer 27 Sep 2017 - 13:32 par Lavande

» Ordonnances loi travail
Mer 27 Sep 2017 - 12:54 par postier-insoumis

» Tract Sauvage
Dim 24 Sep 2017 - 10:51 par nine

» Taille des VAE
Dim 24 Sep 2017 - 6:00 par casper

» Hello !
Jeu 21 Sep 2017 - 22:52 par 89jeff

» MAJ Factéo
Jeu 21 Sep 2017 - 9:43 par Syrene

» Arrêt maladie après vacation
Mer 20 Sep 2017 - 21:17 par nine

» cld
Mer 20 Sep 2017 - 0:17 par BLUEPEPS

» ambition 2020
Lun 18 Sep 2017 - 17:32 par casper

» Réveiller les moutons
Dim 17 Sep 2017 - 18:06 par Henry Walton JONES

» présentation
Sam 16 Sep 2017 - 15:18 par NESTOUR

» clm urgent répondez svp
Jeu 14 Sep 2017 - 23:36 par EZIO

» Visite de pré-reprise
Jeu 14 Sep 2017 - 20:37 par S.charlotte

» Grève ?
Jeu 14 Sep 2017 - 14:12 par yannguen

» Il faut respecter le code de la route, pour notre sécurité !
Mer 13 Sep 2017 - 19:16 par Invité

» Titres restaurant
Mar 12 Sep 2017 - 21:00 par don diego delavega

» Secabilité
Mar 12 Sep 2017 - 19:26 par albaride

» Poste de technicien SI
Mar 12 Sep 2017 - 16:27 par OsAkwa

» Des solutions pour le traitements d'ordre de réexpéditions ??
Lun 11 Sep 2017 - 21:12 par casper

» Adresse pour envoi arrêt maladie
Lun 11 Sep 2017 - 16:53 par Lavande

» meridienne
Dim 10 Sep 2017 - 9:06 par casper

» Contrat CDD à 30 heures
Sam 9 Sep 2017 - 20:18 par timbré

» méfiez-vous des contrefaçons !
Jeu 7 Sep 2017 - 19:10 par postier-insoumis

» pas de copie de l'entretien d'appréciation
Mer 6 Sep 2017 - 16:48 par bergerac

» congés non valides
Lun 4 Sep 2017 - 18:04 par emiju

» fin des 3 ans du Congé Longue maladie
Lun 4 Sep 2017 - 17:46 par tiga1

» chargé de fonction pour les contractuels
Dim 3 Sep 2017 - 9:14 par aladin27

» Quelles privatisations pendant ce quinquenat?
Sam 2 Sep 2017 - 20:49 par nokamae69

» Code du travail 2017 !
Sam 2 Sep 2017 - 9:36 par yannguen

» SONDAGE : la promotion des fonctionnaires à La Poste
Ven 1 Sep 2017 - 15:01 par Patou69

» la navette pickup
Ven 1 Sep 2017 - 13:15 par casper

» La Poste et ses nouveaux métiers
Ven 1 Sep 2017 - 11:53 par yannguen

» Compte épargne temps les 20%
Ven 1 Sep 2017 - 10:54 par facteur14

» Présentation
Jeu 31 Aoû 2017 - 17:50 par casper

» PAB agressé .
Jeu 31 Aoû 2017 - 17:40 par yannguen

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Jeu 31 Aoû 2017 - 11:31 par Invité

» bonjour collègues
Mer 30 Aoû 2017 - 22:02 par Jean Legrillon


Partagez | 
 

 Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pèresiffleur

avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Lun 3 Sep 2012 - 23:35

voila 7 mois qui se sont passé depuis cette tragédie, notre direction toujours dans le déni
je crois que la CFDT soutenait l'épouse de JEREMY dans ses démarches, avez vous
des informations dans l'avancée du dossier ? merci

LU dans la parution de PARIS MATCH

Suicide à La Poste: la vie sans Jérémy

Il avait 28 ans, une femme et une petite fille. Personne ne l’a vu sombrer.

Flore Olive - Paris Match


Personne ne l’a vu, ni même aperçu. Comme s’il n’existait déjà plus. ­Discrètement, ce matin-là, Jérémy entre dans ce bâtiment qu’il connaît. Par la porte latérale, sans gardien. Il prend les ­escaliers, s’arrête au quatrième étage, puis remonte le long couloir pour aller s’enfermer dans une salle de réunion peu fréquentée. Il est 10 heures. Le local est sous les toits, le jour n’y pénètre que par une petite fenêtre, presque une lucarne, à 1,80 mètre du sol. Pour l’atteindre, ­Jérémy grimpe sur une chaise, puis sur le radiateur. Il monte. Puis descend. ­Remonte et redescend. Pendant deux heures, seul, dans un combat contre lui-même : à 28 ans, Jérémy est un homme détruit. Ce mal qui l’a brisé, ce gouffre où il a sombré, cette confusion dans laquelle il est plongé, Jérémy les écrit. Sur un coin de table, fantôme dans une pièce oubliée de cet immeuble où sa souffrance a commencé. Sous cette fenêtre jusqu’à laquelle il se hisse plusieurs fois avant de retourner griffonner. Encore quelques lignes, au fil de sa pensée. Pour Elodie, sa compagne, pour Cassandre, sa petite fille de 5 mois.

Quand on regarde les portraits de Jérémy, on y voit un homme au sourire qui jaillit. Celui d’un jeune prêt à dévorer la vie. Jérémy est de la trempe des battants, des conquérants. Un concentré d’énergie, « toujours partant », dit Elodie. Elle a 18 ans, des cheveux de jais et des yeux à se damner quand elle le rencontre dans une soirée. Lui a 20 ans, une gueule d’amour, de l’assurance et du ­bagout. Elle aime « son ouverture d’esprit, son intelligence ». Avec lui, elle peut « parler de tout ». Jérémy est un curieux, autodidacte et passionné. Compétent en informatique aussi bien qu’en ­langues étrangères ou en musique. Un ­perfectionniste, du style à courir se ­renseigner sur-le-champ quand il ne sait pas répondre à une question. Elle ­devient infographiste ; lui, postier. A Dol-de-Bretagne, d’abord, où il fait des remplacements l’été, puis à Saint-­Erblon, où il travaille comme facteur.

Bachelier, Jérémy se paie des cours par correspondance pour progresser. Sa ­licence en gestion des entreprises a été validée le mois dernier. Pendant cinq ans, le jeune homme arpente chaque jour les rues du village breton pour livrer le courrier. Il rend service à des clients sur sa tournée, et ses collègues savent que c’est un bon camarade sur lequel ils peuvent compter. « Dans son dossier d’appréciation de l’époque, il est indiqué : “Va bien au-delà de ce qui lui est demandé” », explique Yohann ­Ménard, responsable à la CFDT, où ­Jérémy était syndiqué. Au printemps 2009, il s’inscrit au concours de cadre supérieur en interne dans la branche « directeur d’établissement courrier ». Il réussit haut la main. « Passer de facteur à cadre supérieur et gérer un centre qui peut aller jusqu’à soixante personnes, ce n’est pas fréquent, dit Yohann ­Ménard. Cette évolution professionnelle a fait parler de lui. » Et suscité des jalousies.
Première affectation, premier couperet

Jérémy est heureux, son succès décuple sa volonté. Son stage statutaire de six mois se déroule très bien. Tombe alors sa première affectation, comme un premier couperet : Lannion. A plus d’une heure et demie de route de Rennes, dans un bureau de poste connu pour ses conflits entre de « fortes têtes » et un directeur que Jérémy devra assister. La lettre d’affectation est un ultimatum, pas une proposition : si Jérémy refuse, il perdra le bénéfice de sa promotion. Alors il accepte, sans broncher. Le couple vient d’acheter un appartement à Rennes, Elodie ne peut l’accompagner. Il investit dans une voiture plus confortable et loue à Lannion un petit logement qui ne lui est pas défrayé. Il y passe la semaine et rentre le week-end. Avec les primes de déplacement, il gagne tout juste 2 000 euros par mois. Dans le bureau dont il est directeur ­adjoint, il se heurte aux lacunes de son supérieur qui, un an après son arrivée, est remercié. Lui succède un nouveau directeur qui impose son équipe. ­Jérémy est catalogué « associé à l’équipe sortante qui rime avec perdante », précise Yohann Ménard. Il forme la personne qui va le remplacer, puis, en mars 2011, il est chargé des petits bureaux de poste de Plouaret et Plestin-les-Grèves, qui dépendent de Lannion. Il n’est pas ­rétrogradé mais occupe une fonction de simple cadre qui ne correspond pas à ses qualifications.
«Au travail, on reprochait à Jérémy d'être humain»

Jérémy est un dur à la peine, un obstiné. Un bon soldat qui a la foi. Dans son entreprise, dans sa hiérarchie, dans les autres et en lui. « Il avait compris que les gens n’étaient pas ­derrière lui mais, au quotidien, ça ne changeait rien, dit Elodie. Il parlait toujours autant de son travail, c’était une passion. Il allait au travail parce qu’il ­aimait aller au travail, pas parce qu’il fallait y aller. Il appréciait l’échange avec les gens. Cela gênait la direction, qui semblait penser qu’il ne faut pas se mélanger au “petit personnel”. On lui reprochait son côté ­humain. » Après la disparition de Jérémy, Elodie recevra une carte du bureau de poste de Saint-Erblon, où il avait débuté. En bas de la carte, une employée a signé : « La femme de ménage avec laquelle ­Jérémy parlait tous les matins. »

Elodie est enceinte : Jérémy doit rentrer. Il postule sur la Pic Armorique, la grande plate-forme de Rennes qui va ouvrir et comptera 500 postiers. Mais il n’est jamais accepté, et les refus ne sont pas motivés. Il persiste et ­demande un rapprochement de conjoint. Cassandre naît en octobre. Le 17 novembre, une nouvelle mission lui est enfin attribuée : le jeune homme pourra revenir sur Rennes le 1er janvier 2012, à la direction du déploiement ­industriel, où il restera un mois. Ensuite, il basculera sur la plate-forme courrier de La Mézière, au nord de la ville. A chaque fois, c’est un poste d’encadrant, en deçà de ses compétences et du statut pour lequel il s’est tant battu. A la fin du courrier que nous avons consulté, il est précisé : « Vous serez définitivement nommé lorsque toutes les compétences techniques et comportementales indispensables à l’exercice de la fonction d’encadrant seront démontrées. » Lui qui n’a jamais démérité en est très ­affecté.

Pour profiter de sa fille et d’Elodie, il pose, en décembre, un mois de congé sans solde et travaille à la gendarmerie où il est réserviste. Début février, pour préparer sa mutation à La ­Mézière, Jérémy est envoyé provisoirement dans un autre centre où, toutes les semaines, il est évalué par son supérieur. Ça se passe mal. Ses initiatives lui sont reprochées. « On le critiquait tout le temps, tout était négatif, il n’avait que des ­défauts, mentionne Elodie. Il devait faire des choses mais ne savait pas quoi. Il voulait apprendre des autres mais on l’empêchait de le faire et, en même temps, on lui demandait de taire ses compétences. ­Jérémy n’était pas concerné par les réorganisations, il avait un problème avec sa hiérarchie. Et quand je critiquais La Poste, il me contredisait. Les gens lui ont fait croire que c’était lui le problème, qu’il n’était rien, et ils ont réussi. » ­
Elodie: «On l'a poussé au suicide»

Jérémy ne comprend pas. Mais continue à supporter. Même si, en lui, le malaise grandit : Jérémy se sent trahi, il est en train de décrocher. Dans son bureau, qu’il a lui-même nettoyé, l’ordinateur n’a pas de clavier. Il s’en achète un pour pouvoir travailler. Et, peu à peu, modifie son apparence pour ne pas se faire remarquer. Comme pour mieux s’effacer. Il se rend au travail à vélo, n’osant plus emprunter sa confortable voiture ni porter la ­sacoche en cuir qu’Elodie lui a offerte, et qu’il troque contre un simple sac à dos. Quand il a des ­rendez-vous, il ne met pas de costume. Pas par nonchalance ou désinvolture, mais pour qu’on ne pense pas qu’il veut se donner un air important. Le mardi 28 février, à 16 h 30, Jérémy se rend à un entretien avec ses supérieurs. La veille, il a demandé conseil à un informaticien qui, en l’aidant, a trouvé une incohérence dans le système. « L’info est ­remontée et on le lui a reproché, dit Elodie. Ça a gêné. » Le lendemain, Jérémy dépose Cassandre chez la nounou. Puis, au lieu de prendre la route du centre d’entraide de La Poste, où il est attendu, il se rend au Palais du commerce, sur la place centrale de Rennes, où se trouve le siège de l’entreprise pour les départements des Côtes-d’Armor et d’Ille-et-Vilaine. C’est là qu’il a occupé son dernier bureau. Là que le cauchemar s’est accéléré. Là qu’il écrit, dans cette salle de réunion où personne ne viendra le déranger, l’arrêter.

Pour Elodie, « c’est un suicide assisté. On l’y a poussé. C’était comme s’il leur disait : “Vous avez eu ce que vous vouliez.” Jérémy s’est toujours plié à ce qu’on attendait de lui. » Parce que c’est ce que font les bons élèves et les bons soldats. Sur le papier, il couche sa souffrance, son désespoir, ses atermoiements, ses déceptions, ses frustrations, son sentiment d’injustice, son incompréhension. Entre deux allers-retours vers cette ­lucarne à travers laquelle il pense se glisser. Encore quelques mots, les derniers. Jérémy pose le stylo, puis se lève pour attraper son manteau et la sacoche dans laquelle se trouvent ses affaires. « Comme s’il s’apprêtait à prendre le métro », note Elodie. Une fois de plus, il monte sur la chaise, escalade le radiateur. Cette fois, il ne redescendra pas : parce que le vide l’a grignoté, rongé et qu’il était devenu son unique réalité, ­Jérémy a sauté
Revenir en haut Aller en bas
http://thecorpsedrivers.coolbb.net/forum
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Mar 4 Sep 2012 - 16:40

Lu attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
M. X



Nombre de messages : 2746
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Mar 4 Sep 2012 - 16:54

Article déjà mis en ligne le 11 mai : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

mais rappel utile pour ne pas oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Elo3186



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: PARCE QUE LA POSTE NE DOIT PAS OUBLIER QUE DERRIÈRE CHAQUE POSTIER, IL Y A UNE FAMILLE...   Jeu 15 Nov 2012 - 10:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Mar 26 Fév 2013 - 18:47

infos de Sud PTT


UN AN PLUS TARD…

LES MEMES AU MEME ENDROIT SAUF…

JEREMY BUAN !



Le 29 février 2012, un postier, Jérémy Buan, se jetait du haut du bâtiment rue du pré Botté à
Rennes et se tuait. Un suicide peut souvent avoir de multiples causes. Mais ici, ce qui est certain, c’est
que la cause de son suicide était d’ordre professionnel. Et seulement professionnel. Ainsi que le détaillait
la lettre de 40 lignes qu’il a écrit avant de se défenestrer. C’est bien ce qui dérange la direction de La
Poste.

Dans un communiqué diffusé le jour même Jacques M, directeur de la DOTC insinuait que ce suicide pouvait avoir d’autres causes. Ce qui était totalement faux ! Quelques jours plus tard, le directeur de la DOTC communiquait le 5 mars 2012 ceci :

J’ai également proposé à la compagne de Jérémy de la recevoir à sa convenance. Au nom de tous les
postiers de la direction du Courrier Haute Bretagne je lui présenterai toutes nos condoléances et lui ferai
part de toute notre solidarité face à la douleur et la souffrance que sa famille vit. Je rappelle à chacun qu’une triple enquête va être menée : celle de la police judiciaire, celle de l’Inspection du Travail et celle des membres du CHSCT. Les conclusions de ces différentes enquêtes permettront de faire toute la lumière
sur cet événement tragique. »

Pourtant, depuis un an la direction de La Poste a tenté par tous les moyens de nier sa
responsabilité écrasante et de bloquer toute tentative de « faire toute la lumière » sur ce suicide. Dans une
lettre ouverte adressée à J. P Bailly et publiée sur un blog (Télévente) , sa compagne écrivait le 14
septembre 2012 :

« Un grand dialogue, une discussion libre et apaisée ?

Expliquez moi pourquoi des personnes proches du quotidien de jérémy retirent aujourd’hui leurs déclarations alors que nous étions sur le point grâce à ses témoignages clés, de porter différentes accusations à l’encontre des personnes responsables de cette tragédie ?

N’y aurait-il pas un climat peu anodin à la discussion ? Les mêmes managers toujours en place,
produisent les mêmes dégâts et je peux comprendre que certains aient peur de devoir les affronter dans
une procédure judiciaire tout en les ayant en N+1 ou N+2 le lendemain de retour à leur poste… Est ce bien privilégier le dialogue que de maintenir cette pression muette ?

Je vous demande toute votre attention quant à cette dernière question : comment les personnes qui ont oppressé Jérémy peuvent-elles être toujours en poste et influer encore sur le comportement de certains
agents ? »

Ceci se passe de commentaires…

Après avoir fait sa propre enquête, et compte tenu du fait que nous avons des adhérents et des sympathisants un peu partout, le syndicat Sud-PTT d’Ille et Vilaine avait déterminé les responsabilités
(la Brette spéciale février 2012) d’au moins trois « managers » : le directeur de la DOTC de Haute
Bretagne, le directeur du groupement et le directeur du CTED. Comme le dit la compagne de Jérémy Buan, ils sont pourtant toujours en place et certains ont même eu de la promotion…

Contrairement aux allégations contenues dans le communiqué du directeur de la DOTC que nous citons, le rôle de la direction de La Poste dans l’enquête contradictoire obligatoire du CHS-CT de la DOTC de Haute Bretagne n’a pas été de « faire toute la lumière » mais au contraire de multiplier les
pressions sur les agents et sur les représentants du personnel


Un an après, où en est-on ? Le rapport de l’enquête « contradictoire » du CHS-CT n’a rien donné
(voir ci-après) à cause du blocage de la direction. Le rapport de l’inspection du travail a été remis aux
autorités judiciaires. Un procès devrait avoir lieu suite à l’enquête judiciaire.

Et pendant ce temps… Au niveau national, les patrons de La Poste ont fait une opération coûteuse de communication pour effacer de la mémoire collective leurs responsabilités avec 2 moyens : le « grandialogue » et l’accord « qualité de vie au travail ». Ces deux opérations de propagande sont faites
pour donner une image à l’extérieur comme à l’intérieur de dirigeants de La Poste qui auraient pris la mesure du problème.

C’est pourtant le contraire que nous constatons. Depuis plus un an, nous avons noté une explosion des signalements par fiche du CHS-CT de « dangers graves » mettant en cause l’équilibre psychologique des salariés de La Poste : Messac, Fougères, Argentré, Plouaret, DCB, Janzé, etc… Alors ?

Alors rien n’a changé fondamentalement. La multiplication des réorganisations pour 2013 et des pressions managériales qui en découlent créent un mauvais climat social. Les méthodes managériales (Lean) qui sont initiées aujourd’hui aggravent les risques psycho-sociaux. Sans compter la répression syndicale, toujours à l’ordre du jour.

Sans résistance collective, le salarié se retrouve seul face à cette machine managériale
à broyer…
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Mar 26 Fév 2013 - 18:54

Abdulaye a écrit:

Sans résistance collective, le salarié se retrouve seul face à cette machine managériale
à broyer…

Il est important de souligner ceci, cher Abdulaye.
Revenir en haut Aller en bas
bb034

avatar

Nombre de messages : 1658
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Mar 26 Fév 2013 - 20:18

paillenqueue a écrit:
Abdulaye a écrit:

Sans résistance collective, le salarié se retrouve seul face à cette machine managériale
à broyer…

Il est important de souligner ceci, cher Abdulaye.

une trés petite victoire:mise en demeure par l'inspection du travail du directeur de la dotc golfe du lion pour résoudre les RPS des agents de celle ci
une premiere réunion a eu lieu pour évaluer les actions prises par la dotc,elle s'est soldé par un triple zéro pour nos dirigeants qui se sont pris pour des cadors!
une seconde entrevue est prévue
Revenir en haut Aller en bas
coliman

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : SALBRIS
Emploi/loisirs : 4X4
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: entre nous   Jeu 28 Fév 2013 - 1:21

le meilleurs d'entre nous [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.greenpeace.org/france/
bb034

avatar

Nombre de messages : 1658
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Jeu 28 Fév 2013 - 6:55

coliman a écrit:
le meilleurs d'entre nous [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ho!merci pour ce rappel!
je part au boulot le coeur rempli de bonne volonté!!
pour les luttes à venir
le 5 mars tous ensemble
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2689
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    Jeu 28 Fév 2013 - 7:02

coliman a écrit:
le meilleurs d'entre nous [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

c'est à "gerber" de voir ce portrait!

ferait mieux d'aller se faire lifter avec le fric qu'il a

pas belle tronche notre cher directeur, juste retour des choses, à force de faire ch.. le personnel

et faire suer le burnou, la vieillesse aura raison de lui!

il est déjà bien en décrépitude!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jérémy Buan, cadre de La Poste qui s'est suicidé à Rennes, le 5 mars 2012.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre anonyme - code ROC
» Fusion DGI/DGCP
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» Heula à la Poste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: Informations postales générales et faits divers-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !