Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Aujourd'hui à 4:55 par betelgeuse

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Aujourd'hui à 4:24 par betelgeuse

» L'Indre-et-Loire a perdu 600 potiers en 11 ans
Dim 23 Sep 2018 - 11:32 par FireWalker

» Affiche
Dim 23 Sep 2018 - 0:16 par tahar

» recap des grèves à la poste
Sam 22 Sep 2018 - 19:35 par CarlosHdF

» Pas un seul cheveu blanc n'a poussé sur nos rêves
Ven 21 Sep 2018 - 18:35 par cafard

» Poste de technicien SI
Ven 21 Sep 2018 - 6:28 par LEO FERRE

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Mar 18 Sep 2018 - 12:14 par ovide

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» Le mardi 9 octobre 2018, tous dans la rue...
Ven 14 Sep 2018 - 5:09 par nine

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Email méprisant et humiliant
Lun 3 Sep 2018 - 7:50 par ovide

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Ven 17 Aoû 2018 - 22:16 par ovide

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Lun 13 Aoû 2018 - 16:32 par M. X

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» presentation
Sam 11 Aoû 2018 - 10:26 par Lavande

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Tous avec Christophe
Ven 3 Aoû 2018 - 18:34 par ovide

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 1 Aoû 2018 - 23:53 par Adelblansec

» ils se prennent pour qui ???
Lun 30 Juil 2018 - 17:26 par nine

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» La poste condamnée pour travail dissimulé
Jeu 26 Juil 2018 - 15:49 par riboul

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» Prime rouleur
Mer 18 Juil 2018 - 18:08 par casper

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Lun 16 Juil 2018 - 20:49 par Bretécher Anne

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par cafard

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par cafard

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +


Partagez | 
 

 Accompagner un conjoint dépressif

Aller en bas 
AuteurMessage
coliman

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : SALBRIS
Emploi/loisirs : 4X4
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: Accompagner un conjoint dépressif   Lun 11 Mar 2013 - 23:02

Une dépression d’un de ses membres est toujours déstabilisante pour la famille, pour un conjoint particulièrement, bien que ce dernier puisse être d’un grand secours pour l’autre. Comment aider et surtout comment ne pas nuire quand on veut accompagner et aider un conjoint dépressif ?

La dépression est une condition largement sous-diagnostiquée, sous-traitée, et quand elle l’est, c’est souvent de façon incomplète. On estime pourtant qu’en 2020, la dépression sera la deuxième cause d’invalidité mondiale, derrière les maladies cardiaques.
Pourtant, nous savons maintenant que la dépression est une maladie qui se soigne et se guérit.
Dans l’état actuel de la science, nous reconnaissons maintenant la nécessité d’une médication sur une certaine période de temps, médication d’autant plus efficace qu’associée à une psychothérapie.

Il va de soi que le rôle du conjoint peut être déterminant dans la poursuite des objectifs. Cependant, il doit connaître les attitudes qui seront plus néfastes qu’aidantes.

Il faut savoir, d’abord, qu’il existe de multiples formes de dépressions liées à des causes fort différentes et parfois fort complexes. Seul un professionnel est à même d’établir les distinctions nécessaires. C’est une responsabilité qui dépasse les compétences du conjoint, ne serait-ce que parce qu’il est lié émotionnellement à l’individu déprimé. En fait, les dépressions peuvent être causées par des facteurs génétiques, environnementaux, par des déséquilibres chimiques au niveau du cerveau, par des causes professionnelles, personnelles ou même familiales. S’il s’agit de problèmes conjugaux ou familiaux, le conjoint est davantage partie prenante que soutien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelques indices
Puisque seulement un dépressif sur quatre consulte de lui-même, il arrive que ce sont souvent les autres qui remarquent les premiers symptômes. En fait, tout changement persistant, durable dans les habitudes de vie peut servir d’indices. La présence de cinq éléments parmi les suivants sur une durée d’au moins 2 semaines peut être révélatrice :

" modification de l’humeur dans le sens d’une profonde tristesse;
" perte d’intérêt pour les activités préférées, pour la sexualité;
" problèmes d’appétit, en plus ou en moins, tout comme variations du poids;
" problèmes d’insomnie, réveils fréquents pendant la nuit;
" agitation, énervement pour des riens ou, au contraire, ralentissement psychomoteur;
" expression de sentiments de culpabilité, baisse d’estime de soi;
" difficulté à se concentrer, pertes de mémoire, difficulté à prendre des décisions;
" idées noires, pessimisme, idéations suicidaires;

Or, plus la prise en charge est précoce, plus le pronostic est favorable. Comment alors convaincre de consulter la personne qui ne le fait pas d’elle-même ? Il reste à la persuader, ce qui ne sera pas toujours facile. Mais avant d’aborder le rôle du conjoint comme accompagnant, précisons que celui-ci doit se sentir la force de soutenir son conjoint. Dans un premier temps, il est donc important de prendre conscience de son propre état émotionnel. Si la condition de l’autre induit de la détresse chez le conjoint, il ne pourra pas être d’une aide véritable. Dans ce cas, ce dernier aura sans doute intérêt à consulter lui-même. Dans le cas contraire, il doit agir sans nuire.

Voici quelques attitudes à proscrire et d’autres à développer.

Quelques attitudes à proscrire.

- Ne jamais banaliser l’état de la personne dépressive ou pire le nier. S’il est bien de communiquer ses propres émotions, il faut éviter de les teinter de reproches concernant, par exemple, les conséquences sociales de la maladie (« On ne voit plus personne… »), financières (« Nos dettes vont s’accumuler… ») ou professionnelles (« Tu vas perdre tes chances de promotion… »).

- Éviter d’inviter l’autre à « prendre sur lui», à se « ressaisir », à se servir de sa volonté. Ces façons de faire le culpabilisent davantage et accentuent sa conscience de ses faiblesses ou de ce qu’il perçoit comme tel. Il risque de se replier davantage sur lui-même et de perdre confiance en son conjoint.

- Pour amener la personne à consulter, la dernière chose à faire est de procéder par surprise et de lui répéter de se faire soigner. Il est préférable de s’intéresser à sa souffrance, d’écouter.

Quelques attitudes aidantes.

Lors de la visite chez le professionnel de la santé, le conjoint aidant sera perçu comme tel et sera éventuellement amené à jouer un rôle à toutes les étapes du processus. Il constitue une précieuse source de renseignement pour le médecin et pourra contribuer à la bonne marche du traitement.

La plus grande qualité d’un aidant, qu’il soit professionnel ou naturel, est sa capacité d’écoute. L’écoute véritable, sans jugement ou évaluation, est la base de tout processus de guérison

On peut aussi rassurer la personne, lui faire remarquer ses progrès, la remettre en contact avec ses forces, ses ressources. Elle aura parfois besoin qu’on lui fasse voir l’autre côté des choses, des évènements fâcheux, qu’on lui fasse remarquer ce qui est beau, ce qui est bien et bon dans tout ce qui l’entoure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.greenpeace.org/france/
coliman

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : SALBRIS
Emploi/loisirs : 4X4
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   Lun 11 Mar 2013 - 23:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il peut s’avérer nécessaire de libérer la personne dépressive de certaines responsabilités, et parfois accepter qu’elle quitte temporairement le foyer dans le but de se ressourcer.
Mais il est primordial de l’encourager à faire de l’exercice, quitte à en faire avec elle pour la stimuler. En effet, bouger libère des endorphines et de la sérotonine, hormones naturelles qui contribuent à diminuer la tension, les douleurs et à atténuer les sentiments dépressifs. L’exercice favorise une certaine valorisation, très utile dans le processus de reconstruction de l’estime personnelle.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Enfin, le conjoint qui supporte l’autre ne doit pas oublier non plus de penser à lui afin de conserver son énergie. Il se doit d’être à l’écoute de lui-même et de mettre ses propres limites.

Certes, la dépression d’un membre de la famille affecte tous les autres. Mais c’est encore dans un effort commun de communication et de solidarité qu’on peut rapidement s’en sortir tout en prenant soin de chacun. De plus, l’implication des êtres chers contribue à diminuer les risques d’éclatement de la famille si fréquents à long terme lorsqu’il n’y a rien de concret de fait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.greenpeace.org/france/
M. X



Nombre de messages : 2960
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   Mar 12 Mar 2013 - 6:24

Merci Docteur.
Revenir en haut Aller en bas
guichéconta



Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   Mar 12 Mar 2013 - 9:53

la depression n'est pas reconnue comme telle à la poste
par contre, les conséquences de la dépression sont sanctionnées.
quand au conjoint, bof , elle en a rien à cirer...
Revenir en haut Aller en bas
arnaclaposte

avatar

Masculin Nombre de messages : 1987
Date d'inscription : 12/11/2008

MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   Mar 12 Mar 2013 - 10:28

La Poste n'a rien à cirer de rien !
Sauf bien sûr la carrière et les avantages d'une petite caste de gros connards !
Revenir en haut Aller en bas
coliman

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : SALBRIS
Emploi/loisirs : 4X4
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   Mar 12 Mar 2013 - 22:46


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Chaque jour avec un conjoint dépressif c'est là une épreuve de loin une des plus difficiles à vivre, surtout si sa durée dépasse plusieurs mois, voire des années. Bien sûr, la dépression est une maladie, mais lorsque l'on a à la côtoyer journellement on se demande parfois si elle n'est pas l'aboutissement pathologique d'un égocentrisme exacerbé.

Je n'ai pas connaissance d'individus se dévouant constamment pour les autres, ayant la faculté de se mettre à leur place, qui soient victimes de profonde dépression. Est-ce que je me trompe ? Tout être avec qui le dépressif est obligé d'entretenir des rapports sociaux (ne parlons pas du conjoint généralement le plus honni) croit deviner en lui une part d'hostilité latente.

Dans un couple dans une telle situation, la séparation est-elle une solution envisageable ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.greenpeace.org/france/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accompagner un conjoint dépressif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accompagner un conjoint dépressif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauces pour accompagner les viandes grillées au barbecue
» [résolu]Vérification du fichier lors d'un ajout de conjoint
» ASsistant conjoint = employeur employer niveau fiscal (neq?)
» Tous les trois jours, une femme est tuée par son conjoint
» Rappeler votre droit de visite à votre ex-conjoint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET SES METIERS :: Postiers à Coliposte-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !