Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Hier à 20:19 par betelgeuse

» Rien ne va plus à la Chapelle (Paris)
Mar 16 Oct 2018 - 16:29 par ovide

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Dim 14 Oct 2018 - 6:50 par betelgeuse

» Le calendrier grégorien
Mer 10 Oct 2018 - 20:01 par roger15

» abandon
Mar 9 Oct 2018 - 23:53 par tahar

» Gilets jaune
Mar 9 Oct 2018 - 14:46 par tontonmiky62

» facteur 2018
Lun 8 Oct 2018 - 18:31 par komoykaye

» Les apprentis jetables
Lun 8 Oct 2018 - 18:30 par Lavande

» Lundi 8 Octobre
Lun 8 Oct 2018 - 3:11 par betelgeuse

» Portail malin
Sam 6 Oct 2018 - 20:55 par marie49

» Le pouvoir d'achat des "inactifs"
Ven 5 Oct 2018 - 6:27 par betelgeuse

» grève à CHALON LAPIERRE le 3 octobre
Mar 2 Oct 2018 - 20:43 par petitbaba

» recap des grèves à la poste
Mar 2 Oct 2018 - 20:15 par riboul

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Mer 26 Sep 2018 - 18:19 par ovide

» Habillement
Mer 26 Sep 2018 - 18:17 par poif1

» 26 mars - 26 septembre: 6 mois de grève dans les Hauts de Seine
Mer 26 Sep 2018 - 17:40 par riboul

» ça chauffe à la poste du Sénégal
Mer 26 Sep 2018 - 17:34 par riboul

» presentation
Mar 25 Sep 2018 - 17:22 par kewels974

» L'Indre-et-Loire a perdu 600 potiers en 11 ans
Dim 23 Sep 2018 - 11:32 par FireWalker

» Affiche
Dim 23 Sep 2018 - 0:16 par tahar

» Pas un seul cheveu blanc n'a poussé sur nos rêves
Ven 21 Sep 2018 - 18:35 par cafard

» Poste de technicien SI
Ven 21 Sep 2018 - 6:28 par LEO FERRE

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» Le mardi 9 octobre 2018, tous dans la rue...
Ven 14 Sep 2018 - 5:09 par nine

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Email méprisant et humiliant
Lun 3 Sep 2018 - 7:50 par ovide

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Ven 17 Aoû 2018 - 22:16 par ovide

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Lun 13 Aoû 2018 - 16:32 par M. X

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Tous avec Christophe
Ven 3 Aoû 2018 - 18:34 par ovide

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 1 Aoû 2018 - 23:53 par Adelblansec

» ils se prennent pour qui ???
Lun 30 Juil 2018 - 17:26 par nine

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» La poste condamnée pour travail dissimulé
Jeu 26 Juil 2018 - 15:49 par riboul

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par cafard

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par cafard

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul


Partagez | 
 

 Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !

Aller en bas 
AuteurMessage
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !   Ven 12 Avr 2013 - 13:43

article de france tv infos

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mis à jour le 12/04/2013 | 13:17 , publié le 12/04/2013 | 13:17
En quatre ans, les effectifs de La Poste ont fondu de 10%.




Après le traitement, la rechute. Une série de suicides de postiers sur leur lieu de travail avait secoué La Poste l'année dernière. Le PDG, Jean-Paul Bailly, avait réagi en freinant les restructurations en cours et en lançant une commission. Objectif : éviter un scénario à la France Télécom. Mais à "grand dialogue", petites mesures. Un an plus tard, les syndicats dénoncent une situation de nouveau dégradée et de nouveaux suicides. D'autant que de récentes déclarations du PDG ont ravivé les blessures.
La concertation a eu lieu

Pourtant,la mission de sauvetage avait été prise au sérieux. Dès mars 2012, un ancien dirigeant de la CFDT, Jean Kaspar, prend la tête de la "Commission du grand dialogue". Il interroge pendant six mois "entre 500 et 600 salariés" et rend compte dans son rapport de leur malaise. "Il y avait de grandes interrogations sur la nature de la stratégie du groupe : l’importance et la multiplicité des réorganisations, l’impression de ne pas être écouté, de ne pas pouvoir infléchir le processus des réorganisations, explique-t-il. Il apparaissait aussi le sentiment d’un manque de considération." Un aspect qu’évoquait déjà un jeune cadre dans sa lettre de suicide, en février 2012.
Un accord a été signé

Un accord, rédigé à partir des conclusions du rapport Kaspar, est signé entre la direction et la majorité des syndicats (hormis Sud PTT et la CGT), le 21 janvier 2013. Il vise à améliorer les conditions de travail des postiers en réaménageant notamment le temps de travail. Au programme : les semaines de cinq jours (au lieu de six pour les postiers) doivent être mises en place dans des bureaux tests, le télétravail sera proposé aux agents, les préretraites facilitées et enfin les horaires de réunions "permettront de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle". Pour Jean Kaspar, "la volonté de la direction est là pour faire en sorte que ce rapport ne soit pas qu’un écran de fumée".
Mais les syndicats dénoncent la reprise de la réorganisation du groupe

"Le climat est aussi dégradé qu’il y a un an, estime Régis Blanchot du syndicat Sud PTT, le rapport Kaspar avait suscité certains espoirs, mais les employés se sont pris le retour de manivelle et voient que rien n'a changé." Depuis le début de l’année, les grandes opérations de réorganisation du groupe ont repris. Selon les trois syndicats contactés par francetv info, elles s'effectuent même à une cadence accélérée. Des établissements sont fusionnés, le travail rationalisé, à flux tendu. Malgré l’annonce de 5 000 embauches supplémentaires, les syndicats tablent sur une perte de 15 000 emplois (départs naturels – départs en retraites, décès, départs volontaires – non renouvelés) dans les trois prochaines années. En quatre ans, les effectifs ont déjà fondu de 10%.
Les cadres demeurent les oubliés du dialogue

Le suicide d’un cadre de 51 ans, le 25 février, en arrêt maladie pour burn-out mais "harcelé", selon sa famille, par son employeur, a mis en lumière la difficile situation de l’encadrement. Récemment promu, Nicolas Chollet assurait seul l’équivalent de trois postes, assure sa femme : celui de directeur des services de communication interne et de ses deux adjoints qui n’ont jamais été remplacés. Lorsque, malgré son arrêt, il continue à travailler chez lui, "nous avons failli en venir aux mains, témoigne sa femme dans Le Monde. J'essayais de lui arracher le téléphone et il m'a dit : 'Tu ne te rends pas compte ! Il faut que je travaille, sinon on va me mettre au placard.' "

"Peu syndiqués, les cadres sont très isolés, relève Régis Blanchot, du syndicat Sud PTT. Avec les réorganisations, ils sont mis plus fortement en concurrence les uns par rapport aux autres. Ils ont davantage de travail, davantage de responsabilités et doivent mener les réorganisations dont ils sont eux-mêmes victimes avec peu de moyens." Selon une consultation menée par la CGT auprès des cadres en juillet 2012, une écrasante majorité d’entre eux souffrent d’un manque de reconnaissance de leurs supérieurs et estiment ne pas être associés aux prises de décisions.

Aussi, le courrier envoyé par Jean-Paul Bailly le 4 avril, en réaction à un article du Monde et à un reportage de Canal + sur la veuve de Nicolas Chollet, a-t-il été particulièrement mal perçu. Le président du groupe y encourage ses cadres à persévérer dans la poursuite des réformes. "On voit [dans ce courrier] beaucoup de mots sur la responsabilité des cadres, mais peu de choses sur les moyens alloués pour y parvenir", réagit Alain Le Corre, secrétaire de l’Union fédérale des cadres des activités postales et de télécommunications (Fapt-CGT). A Sud, les réactions sont plus virulentes. "Plusieurs cadres sont venus me voir, ils étaient très en colère", affirme Régis Blanchot. Le message du courrier de Jean-Paul Bailly, selon lui : "Une bonne tape sur l’épaule et pour le reste, démerdez-vous."
Un "dialogue social" critiqué par les syndicats

L’un des principaux volets de l’accord concerne l’amélioration du dialogue social. Jean-Paul Bailly relance le système "d’alertes" mis en place lorsqu’il était président de la RATP et qui permettent de désamorcer un conflit social. Et l’accord l’assure : les syndicats seront désormais consultés avant chaque décision concernant "des projets impactant l’organisation et le fonctionnement des services". "On sent une plus grande écoute et vigilance de la part des instances décisionnaires", assure François Pageau, de la CGC. "Le dialogue a bien lieu, abonde Alain Le Corre. Le seul problème, c’est que dès que l’on émet une proposition alternative, la direction nous oppose qu’on ne peut pas remettre en cause la stratégie du groupe." Dans le courrier adressé aux cadres, Jean-Paul Bailly vise ainsi les syndicats en parlant des récents suicides : "Que penser de ceux qui se saisissent de ces drames pour remettre en cause la pertinence de notre stratégie d’entreprise ?"
Les mots du PDG dans un livre choquent

Outre la lettre adressée aux cadres, la publication le même jour du livre d’entretiens Ceux d’en haut (Seuil), dans lequel l’écrivain Hervé Hamon va à la rencontre des grands patrons français, a fini d’échauder les syndicalistes de Sud PTT. Jean-Paul Bailly y rejette la responsabilité de l’entreprise dans la série de suicides de 2012 :

"Mon diagnostic, c’est qu’il n’y a pas de malaise à La Poste, mais que certains postiers sont en difficulté quand se combinent, à l’occasion de situations de réorganisation, des échecs professionnels et des fragilités personnelles. Le taux de suicides chez nous est en fait inférieur au reste de la population. Ce que je pense, c’est trois choses. Un, nous sommes dans une société qui est en train de changer ses modes d’expressions et de protestation. Deux, les corps intermédiaires que sont les syndicats sont en train, tendanciellement, de perdre la main. Trois, nous passons d’une expression revendicatrice sous des formes collectives, structurées, au fait divers par amalgame jouant sur l’émotion et la médiatisation. Ce sur quoi misent, en particulier, les gens de Sud, qui montent en épingle tel ou tel épisode strictement personnel.

[…] Une institution comme La Poste, traditionnellement, s’accommodait du travail limité des gens un peu inadaptés. On ne les emmerdait pas, on disait que ça faisait partie du casting, et on les laissait dans leur coin. Maintenant, par les temps qui courent, ils n’ont plus leur place dans l’entreprise même si, à La Poste, ils restent boucler leur carrière, et font des déprimes à répétition."

"Jean-Paul Bailly se lombardise !" s’emporte Régis Blanchot, en référence à Didier Lombard, l’ancien président de France Télécom, remercié après avoir qualifié les suicides de "mode". Mais La Poste l'affirme : "Face à ces drames, notre attitude est de tout faire pour comprendre ce qui a pu conduire un postier à un tel geste, d’en tirer toutes les conclusions et de renforcer encore et toujours nos actions de prévention et d’amélioration de la qualité de vie au travail."

Lorraine Kihl
Revenir en haut Aller en bas
venturion

avatar

Nombre de messages : 936
Localisation : The Old Republic
Emploi/loisirs : La Guilde SWTOR
Humeur : Allégeance TOR
Date d'inscription : 31/01/2013

MessageSujet: Re: Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !   Ven 12 Avr 2013 - 14:53

Edifiant le manque de respect de jpb qui prone le déni pur et simple, il n'a pas le choix vu le nombre, aussi je pense qu'il faut le virer et le passer en justice pour faire cesser cela !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://venturion.forumactif.org/
osiris



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !   Lun 15 Avr 2013 - 18:11

A la poste, l'avenir appartient aux petits chefs qui envoient des messages bourrés de fautes tant leur cerveau est ramolli et à leurs petits rapporteurs qui font en sorte que l'atmosphère se dégrade de jour en jour ! C'est bien dommage mais c'est comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un an après la vague de suicides, La Poste broie toujours du noir !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contraception pendant l'allaitement... et après
» Archives départementales - Inventaire après décès
» Oter l'odeur de transpiration même après le lavage
» Aide à domicile après opération
» C'EST À NOTRE TOUR LA VAGUE ORANGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: “ Ras-le-bol, faut faire quelque chose ! ”-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !