AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» les facteurs distribuent des repas a domicile!
Hier à 22:07 par josephe

» greve du 19 OCTOBRE
Hier à 21:57 par josephe

» La fin des DSCC ??
Hier à 16:20 par Archaic

» pétition pour que les fédérations syndicales fassent opposition à l'accord distri
Hier à 14:07 par le barbier fou

» facteur d'équipe devient rouleur à plein temps
Hier à 12:12 par Courteville

» Préavis de grève lancé par SUD et FO à la demande des agents
Hier à 10:03 par olivier

» nouvelle réglementation seccable
Hier à 7:30 par Newpost

» Augmentation du prix du timbre
Hier à 7:05 par Lavande

» Calendriers Almanach
Jeu 19 Oct 2017 - 16:43 par louison

» Quelqu'un a essayé le nouveau "STABY" ?
Jeu 19 Oct 2017 - 15:45 par Gugus

»  PNA
Jeu 19 Oct 2017 - 13:07 par casper

» GIPA 2017
Jeu 19 Oct 2017 - 10:24 par clicclac

» controle medical
Mer 18 Oct 2017 - 16:45 par Hellcat

» bulletin du NPA secteur Poste
Mar 17 Oct 2017 - 19:46 par olivier

» Vente de quartiers ...
Mar 17 Oct 2017 - 17:25 par le_timbré

» Plan de revalorisation des carrières des fonctionnaires reportée!
Mar 17 Oct 2017 - 7:50 par yannguen

» rouleur
Mar 17 Oct 2017 - 5:45 par nine

» L'enquête sur la mort d'un prestataire de la Poste est toujours en cours
Lun 16 Oct 2017 - 19:02 par postier-insoumis

» Entretiens individuels après une grève
Lun 16 Oct 2017 - 13:32 par Jean Legrillon

» envois colissimos et conditions générales de ventes
Lun 16 Oct 2017 - 12:01 par youyou

» Rassemblement de soutien à Vincent Fournier (CGT FAPT 78) jeudi 19/10 !
Lun 16 Oct 2017 - 10:38 par Invité

» Burn out
Dim 15 Oct 2017 - 19:23 par postier-insoumis

» Congé parental mutuelle et tournée
Sam 14 Oct 2017 - 10:40 par Lulu

» Accident
Ven 13 Oct 2017 - 21:53 par postier-insoumis

» Une question ! ...
Ven 13 Oct 2017 - 21:30 par postier-insoumis

» Grève des fonctionnaires le 10/10/2017
Ven 13 Oct 2017 - 20:02 par postier-insoumis

» "Suicides à La Poste : Brisons le tabou" ( lien du site )
Ven 13 Oct 2017 - 19:52 par postier-insoumis

» Une petite video sympa
Ven 13 Oct 2017 - 19:51 par postier-insoumis

» J'ai besoin de vous !
Ven 13 Oct 2017 - 18:09 par yannguen

» Aménagement de poste
Jeu 12 Oct 2017 - 16:57 par Nnaye

» Veiller sur mes parents
Jeu 12 Oct 2017 - 7:46 par Syrene

» Départ anticipé
Lun 9 Oct 2017 - 9:30 par mag974

» Bonjour
Dim 8 Oct 2017 - 19:43 par agapée63

» Escale et ses déboires?...
Sam 7 Oct 2017 - 23:24 par don diego delavega

» Six heures de tournée, ce bel avenir pour les postiers à l'horizon 2020!
Sam 7 Oct 2017 - 21:11 par Jean Legrillon

» Retraite à points 2018
Ven 6 Oct 2017 - 22:34 par orwe

» Temps d'habillement
Ven 6 Oct 2017 - 21:12 par Jean Legrillon

» facteur d'équipe qui devient rouleur pour remplacer des départs
Jeu 5 Oct 2017 - 19:06 par Lavande

» oups
Jeu 5 Oct 2017 - 15:19 par Azerty84

» Vu sur le site www.sudptt.org
Mer 4 Oct 2017 - 17:28 par Archaic

» Les horaires collectifs!!!!!!
Mar 3 Oct 2017 - 16:46 par casper

» TPAS 2017-2018
Mar 3 Oct 2017 - 11:34 par max

» Examen de tri
Mar 3 Oct 2017 - 5:50 par nine

» En grève de la faim pour une pause déjeuner indigeste
Lun 2 Oct 2017 - 23:20 par postier-insoumis

» Du changement s'annonce sur la PIC de Rennes.
Lun 2 Oct 2017 - 12:42 par Aragon86

» La tutélaire en retraite ?
Sam 30 Sep 2017 - 18:07 par Invité

» besoin d'infos sur le poste "facteur de services expert"
Ven 29 Sep 2017 - 20:55 par Jean Legrillon

» Vu sur Facebook
Ven 29 Sep 2017 - 20:35 par Aragon86

» Livraison le dimanche
Ven 29 Sep 2017 - 5:48 par nine

» Des copains de SUD PTT Poitiers au tribunal
Jeu 28 Sep 2017 - 23:30 par postier-insoumis

» Tournées réservées : la fin des facteurs titulaires
Jeu 28 Sep 2017 - 19:19 par Newpost

» grève des facteurs de Saint Herblain (44)
Jeu 28 Sep 2017 - 17:21 par ned_ludd

» le 12 septembre, sans hésitation, on y va tous !
Mer 27 Sep 2017 - 21:45 par postier-insoumis

» renseignement sur possibilité d'arnaque sur le 3631
Mer 27 Sep 2017 - 20:51 par postier-insoumis

» Poste de Bellefontaine : l'ancien directeur soupçonné du braquage de sa banque
Mer 27 Sep 2017 - 19:49 par postier-insoumis

» Connaissez-vous Viapost ?
Mer 27 Sep 2017 - 19:43 par postier-insoumis

» Une employée fait un AVC à La Poste, son collègue est sanctionné !
Mer 27 Sep 2017 - 18:59 par postier-insoumis

» Flop de la grève du 12 septembre 2017
Mer 27 Sep 2017 - 18:54 par postier-insoumis

» Assignés en justice
Mer 27 Sep 2017 - 18:01 par margot

» Nouveau retraité
Mer 27 Sep 2017 - 13:32 par Lavande

» Ordonnances loi travail
Mer 27 Sep 2017 - 12:54 par postier-insoumis

» Tract Sauvage
Dim 24 Sep 2017 - 10:51 par nine

» Taille des VAE
Dim 24 Sep 2017 - 6:00 par casper

» Hello !
Jeu 21 Sep 2017 - 22:52 par 89jeff

» MAJ Factéo
Jeu 21 Sep 2017 - 9:43 par Syrene

» Arrêt maladie après vacation
Mer 20 Sep 2017 - 21:17 par nine

» cld
Mer 20 Sep 2017 - 0:17 par BLUEPEPS

» ambition 2020
Lun 18 Sep 2017 - 17:32 par casper

» Réveiller les moutons
Dim 17 Sep 2017 - 18:06 par Henry Walton JONES

» présentation
Sam 16 Sep 2017 - 15:18 par NESTOUR

» clm urgent répondez svp
Jeu 14 Sep 2017 - 23:36 par EZIO

» Visite de pré-reprise
Jeu 14 Sep 2017 - 20:37 par S.charlotte

» Grève ?
Jeu 14 Sep 2017 - 14:12 par yannguen

» Il faut respecter le code de la route, pour notre sécurité !
Mer 13 Sep 2017 - 19:16 par Invité

» Titres restaurant
Mar 12 Sep 2017 - 21:00 par don diego delavega

» Secabilité
Mar 12 Sep 2017 - 19:26 par albaride

» Poste de technicien SI
Mar 12 Sep 2017 - 16:27 par OsAkwa

» Des solutions pour le traitements d'ordre de réexpéditions ??
Lun 11 Sep 2017 - 21:12 par casper

» Adresse pour envoi arrêt maladie
Lun 11 Sep 2017 - 16:53 par Lavande

» meridienne
Dim 10 Sep 2017 - 9:06 par casper

» Contrat CDD à 30 heures
Sam 9 Sep 2017 - 20:18 par timbré

» méfiez-vous des contrefaçons !
Jeu 7 Sep 2017 - 19:10 par postier-insoumis

» pas de copie de l'entretien d'appréciation
Mer 6 Sep 2017 - 16:48 par bergerac

» congés non valides
Lun 4 Sep 2017 - 18:04 par emiju

» fin des 3 ans du Congé Longue maladie
Lun 4 Sep 2017 - 17:46 par tiga1

» chargé de fonction pour les contractuels
Dim 3 Sep 2017 - 9:14 par aladin27

» Quelles privatisations pendant ce quinquenat?
Sam 2 Sep 2017 - 20:49 par nokamae69

» Code du travail 2017 !
Sam 2 Sep 2017 - 9:36 par yannguen

» SONDAGE : la promotion des fonctionnaires à La Poste
Ven 1 Sep 2017 - 15:01 par Patou69

» la navette pickup
Ven 1 Sep 2017 - 13:15 par casper

» La Poste et ses nouveaux métiers
Ven 1 Sep 2017 - 11:53 par yannguen

» Compte épargne temps les 20%
Ven 1 Sep 2017 - 10:54 par facteur14

» Présentation
Jeu 31 Aoû 2017 - 17:50 par casper

» PAB agressé .
Jeu 31 Aoû 2017 - 17:40 par yannguen

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Jeu 31 Aoû 2017 - 11:31 par Invité


Partagez | 
 

 Lu dans Le Monde. La poste après le courrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 15:51

Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 16:09

merci, si quelqu'un a l'article complet ce serait bien !


Dernière édition par Abdulaye le Mar 24 Sep 2013 - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 16:16

en le tapant sur un moteur de recherche tu l'as complet. je ne sais pas pourquoi il est réduit dans mon post...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 16:18

Comment s'adapter à un monde sans courrier ? Quel modèle réinventer ? Rares dans l'histoire économique sont les entreprises de l'importance de La Poste – premier employeur après l'Etat, avec 265 000 salariés dont 90 000 facteurs, et un réseau de 10 000 bureaux de poste en France – qui ont été confrontées à un tel choc industriel, sur une période aussi concentrée.
Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vousabonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l'édition abonnés
Rares aussi sont les entreprises dont l'évolution est autant liée à celle de la société et de son organisation, touchant à la fois à la mémoire collective, au liensocial, aux échanges économiques et aux comportements, à l'aménagement du territoire...
La révolution numérique va, sans que l'on ne puisse rien y fairesigner l'arrêt de mort de la lettre "papier". Et mettre à mal l'industrie postale mondiale. A l'horizon 2020, dans seulement sept ans donc, selon les propres prévisions de La Poste, le nombre d'"objets" (lettres et petits colis) transportés par les facteurs français aura fondu de moitié par rapport à 2008, à raison d'une chute accélérée du courrier de 6 % par an au mieux et de 9 % au pire... Qu'en sera-t-il dans dix ans ? Vingt ans ?
LE DÉCLIN DU COURRIER, UN MOUVEMENT IRRÉVERSIBLE
A la différence d'autres secteurs de l'économie, le retour de la croissance, après cinq années de crise depuis 2007, ne laisse entrevoir à l'entreprise publique postale aucun espoir de réel redressement de la courbe du courrier, puisque l'écart entre les volumes annuels de plis et le produit intérieur brut (PIB) français n'a cessé de se creuser depuis les années 2000.
Tant pour le courrier émis par les particuliers (15 % des volumes) que pour le courrier des entreprises et des administrations (85 %), le mouvement est irréversible. Les premiers sacrifient lettres et cartes postales aux courriels, SMS et autres MMS, pour des raisons de confort et de rapidité. Les secondes voient dans le tout-électronique l'opportunité d'économies substantielles.
Pour l'opérateur public postal, ces perspectives noires obligent à un changement de modèle complet. Une mutation dont le futur PDG, Philippe Wahl, choisi parFrançois Hollande pour conduire le changement et dont la nomination en conseil des ministres est attendue le 25 septembre, devra être tout à la fois le stratège et le pilote... Un défi de taille.
De fait, si l'on a en tête qu'1 % de volume de courrier en moins, c'est 90 millions d'euros de chiffre d'affaires de perdu, on peut affirmer sans se tromper que le déclin du courrier physique traditionnel privera La Poste de 3 à 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018, sur un chiffre d'affaires global légèrement supérieur à 21 milliards. Un mouvement qui s'accentuera sans qu'on sache très bien où se situera le point mort, ni d'ailleurs s'il y en aura un.
La nécessité d'agir est d'autant plus forte que l'entreprise postale, créée en 1991 dans le cadre de la séparation des ancestrales PTT, est difficile à manoeuvrer et àtransformer. Son appareil industriel, d'abord, est majoritairement tourné vers le traitement du courrier traditionnel de masse, un traitement dont la modernisation, devenue obligatoire pour faire face à l'ouverture totale à la concurrence du marché postal le 1er janvier 2011, a coûté très cher.
Au cours des dix ans écoulés, La Poste a ainsi investi 3 milliards d'euros dans cet outil de traitement du courrier (centres de collecte, de tri). Or celui-ci devrait s'avérer, dans un avenir proche, largement surdimensionné. Demain, il lui faudra donc s'ajuster aux nouveaux volumes.
DES MISSIONS DE SERVICE PUBLIQUE CONTRAIGNANTES
Ensuite, mises bout à bout, les missions de service public qu'assigne l'Etat à l'opérateur postal (outre le "service universel postal", c'est-à-dire la distribution du courrier six jours sur sept sur tout le territoire, la nécessité d'un maillage dense de bureaux au nom de l'aménagement du territoire ; le transport de la presse ; et "l'inclusion" bancaire des populations défavorisées) pèsent sur sa rentabilité. Elles entravent sa marge de manoeuvre financière.
Certes essentielles au fonctionnement de la société et à la cohésion des territoires, ces missions sont plus fournies et contraignantes en France que dans la plupart des autres pays. Elles sont aussi insuffisamment compensées par l'Etat – ce qui devrait s'accentuer dans les années à venir, au vu de la contrainte budgétaire nationale –, laissant à la charge de La Poste une facture de plusieurs centaines de millions d'euros par an. C'est autant d'argent en moins pour l'investissement dans de nouveaux projets.
Parmi ces missions publiques, le "service universel postal" rajoute à La Poste une contrainte forte en termes d'emploi et d'affectation des ressources. Car en l'état actuel de ce service universel, qui impose donc au groupe public de distribuer le courrier six jours sur sept en tout point du territoire, les 90 000 facteurs actuels lui sont indispensables, affirme La Poste, donc inamovibles.
Que leurs sacoches soient pleines ou vides, ils doivent desservir méthodiquement chaque boîte aux lettres, jusqu'à parcourir, tous les matins, l'équivalent de... cinquante fois le tour de la terre, comme se plaisent à le rappeler régulièrement les postiers.
Bien sûr, ce virage technologique et culturel a été anticipé, et l'opérateur public postal dispose d'atouts pour gérer cette mue sans précédent. De fait, avec un chiffre d'affaires de 21,7 milliards d'euros en 2012, pour des profits de 500 millions, le groupe, devenu société anonyme à capitaux 100 % publics (Etat et Caisse des dépôts) en 2010, est le troisième plus gros opérateur postal d'Europe, derrière la poste allemande (Deutsche Post DHL) et la poste italienne (Gruppo poste italiane). Et le sixième en termes de rentabilité.
La Poste française est donc l'un des poids lourds du secteur postal européen. L'un de ceux aussi qui a le mieux résisté à la crise commencée en 2007, et dont le modèle d'activité réparti sur trois piliers (le courrier, le colis et la banque à travers La Banque postale) apparaît, aux yeux des experts, comme l'un des plus équilibrés et des mieux adaptés aux enjeux de demain.
LEADER EN MATIÈRE DE SERVICES À DOMICILE
C'est sur ce modèle diversifié que les dirigeants de La Poste veulent d'ailleurscapitaliser pour relever le défi stratégique posé par la chute du courrier papier. Le projet de développement arrêté par l'actuel PDG, Jean-Paul Bailly, en juillet, pour les années 2013-2018, dans le cadre d'une concertation de tout le corps social – un projet qui devra encore être assumé par son successeur, M. Wahl –, prévoit ainsi de faire du groupe public "le leader de la distribution et des services au domicile et sur le territoire""la banque citoyenne de référence" et "un acteur du colis et de l'express de dimension mondiale". Le texte adopté en juillet prône aussi la mise en oeuvre rapide de la "stratégie numérique du groupe".
En clair, derrière le vocable "stratégie numérique", se cachent plusieurs ambitions fortes, dont celle de s'imposer comme "tiers de confiance" dans les échanges numériques (sécurisation de messages, de données personnelles, etc.) et celle de devenir le premier partenaire des sociétés de e-commerce.
Alors que la distribution des articles commandés sur les sites de commerce en ligne reste lente et laborieuse, et que les réclamations sont compliquées ou impossibles, La Poste veut s'imposer comme recours entre ces plates-formes et les clients. Et garantir aux consommateurs le suivi des livraisons et de meilleurs prix.
S'agissant de son ambition d'être leader en matière de services à domicile, l'entreprise publique entend tirer le meilleur parti de son vaste réseau de distribution – le plus important de France, que lui envient toutes les entreprises de services, avec, en sus des 10 000 bureaux, 7 000 agences postales communales ou relais commerçants. Et trouver de nouveaux débouchés pour ses facteurs, contraints de passer tous les matins au domicile de tous les Français.
Sa grande idée est d'inventer de nouveaux services de proximité pour lapopulation, des services que le "marché" ne propose pas ou à des prix prohibitifs (portage de médicaments ou de repas aux personnes âgées, assistance, surveillance de maisons, constats de dégâts sur la voie publique pour des communes ou des départements, etc.). Des expérimentations sont en cours pour vérifier l'existence d'un véritable besoin de la part des citoyens-consommateurs, ainsi que la possibilité de rentabiliser ces innovations.
MISER SUR LA BANQUE
Enfin, s'agissant de la banque, considérée comme la pépite du groupe, le projet stratégique est particulièrement ambitieux : il prévoit d'accélérer le déploiement de La Banque postale pour la hisser parmi les très grandes banques françaises, en équipant davantage les clients en produits financiers (crédits, cartes et packages), en poussant les feux sur les prêts aux collectivités territoriales (une activité héritée de "feue" Dexia, sur laquelle La Banque postale vise 20 % de marché en 2018 !) et sur les prêts d'accession sociale à la propriété. Enfin, La Poste veut jouer la carte de la banque sur mobile et tablette.
Les enjeux liés au déploiement de La Banque postale sont importants. Car à l'horizon 2018, l'état-major de La Poste, encouragé par ses actionnaires publics, souhaiterait que les activités bancaires prennent le relais du courrier, pour doper la rentabilité du groupe. Ainsi, en 2002, le chiffre d'affaires du groupe se répartit entre le courrier (50 %), le colis express (26 %) et la banque (24 %).
Mais, en 2018, le projet stratégique prévoit que le courrier recule de huit points (42 %), tandis que la banque en gagne quatre (28 %) et le colis express quatre également. A cette échéance, la contribution de la banque au résultat d'exploitation est espérée à 63 % au lieu de 46 % en 2002, pour une activité courrier réduite à seulement 8 % de ce résultat.
Ces options sont-elles les bonnes ? Il n'existe, dans le monde, aucune référence ni modèle à suivre. Embarquées à bord d'une même galère et naviguant sans boussole "dans le brouillard", les postes ont toutes emprunté des voies différentes liées à leur histoire, à celle du pays, en fonction de la souplesse que leur a accordé l'Etat : la logistique pour la poste allemande, la banque pour la poste française, etc. L'avenir dira quels choix sont les meilleurs, dans un monde où il n'y a eu, à ce jour, aucun accident industriel majeur.
Une chose est sûre : ce grand chantier de rénovation nécessitera un pilotage social puissant. Ce dont La Poste, fragilisée en 2011 et 2012 par une vague de suicides, a pris conscience. Désormais, le groupe n'entend pas seulementaccompagner le changement mais l'expliquer, avec des directeurs des ressources humaines décentralisés sur les sites.
Des plans de formation seront aussi lancés dans les prochains mois, pour décloisonner les métiers et favoriser le passage d'une profession à une autre. Dès cette année, 1 000 facteurs ont la possibilité de devenir guichetiers. Modeste symbole du basculement dans un nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Rango



Masculin Nombre de messages : 3263
Localisation : complètement à l'ouest
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 17:32

Ça promet des réorganisations en boucles.
On en aura pas digérer une, qu'on entamera une autre dans la foulée, sans avoir le temps de dire ouf.

A quand le prochain TPAS ?
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 18:26

merci pour le texte jean yves 21  
Revenir en haut Aller en bas
M. X



Nombre de messages : 2750
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 18:27

Au cours des dix ans écoulés, La Poste a ainsi investi 3 milliards d'euros dans cet outil de traitement du courrier (centres de collecte, de tri). Or celui-ci devrait s'avérer, dans un avenir proche, largement surdimensionné. Demain, il lui faudra donc s'ajuster aux nouveaux volumes.

Prospective efficace.
Revenir en haut Aller en bas
caramel

avatar

Masculin Nombre de messages : 2145
Age : 57
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   Mar 24 Sep 2013 - 19:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lu dans Le Monde. La poste après le courrier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lu dans Le Monde. La poste après le courrier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le portage dans le monde
» 91 % des crimes d’honneur dans le monde sont commis par des musulmans
» Dans mon monde à moi, y a que des poneys [LGee G5]
» Les différentes formes d'immatriculation dans le monde
» L'engagement militaire français dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: Informations postales générales et faits divers-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !