Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Aujourd'hui à 4:55 par betelgeuse

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Aujourd'hui à 4:24 par betelgeuse

» L'Indre-et-Loire a perdu 600 potiers en 11 ans
Dim 23 Sep 2018 - 11:32 par FireWalker

» Affiche
Dim 23 Sep 2018 - 0:16 par tahar

» recap des grèves à la poste
Sam 22 Sep 2018 - 19:35 par CarlosHdF

» Pas un seul cheveu blanc n'a poussé sur nos rêves
Ven 21 Sep 2018 - 18:35 par cafard

» Poste de technicien SI
Ven 21 Sep 2018 - 6:28 par LEO FERRE

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Mar 18 Sep 2018 - 12:14 par ovide

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» Le mardi 9 octobre 2018, tous dans la rue...
Ven 14 Sep 2018 - 5:09 par nine

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Email méprisant et humiliant
Lun 3 Sep 2018 - 7:50 par ovide

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Ven 17 Aoû 2018 - 22:16 par ovide

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Lun 13 Aoû 2018 - 16:32 par M. X

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» presentation
Sam 11 Aoû 2018 - 10:26 par Lavande

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Tous avec Christophe
Ven 3 Aoû 2018 - 18:34 par ovide

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 1 Aoû 2018 - 23:53 par Adelblansec

» ils se prennent pour qui ???
Lun 30 Juil 2018 - 17:26 par nine

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» La poste condamnée pour travail dissimulé
Jeu 26 Juil 2018 - 15:49 par riboul

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» Prime rouleur
Mer 18 Juil 2018 - 18:08 par casper

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Lun 16 Juil 2018 - 20:49 par Bretécher Anne

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par cafard

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par cafard

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +


Partagez | 
 

 J'ai mal au travail....

Aller en bas 
AuteurMessage
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: J'ai mal au travail....   Ven 6 Déc 2013 - 20:16

Témoignages du mal être au travail.
Sans commentaires...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Ven 6 Déc 2013 - 20:27

Le film ne démarre pas au début semble-t-il.
Bizarre. Il faut faire revenir la lecture en arrière ou c'est moi qui suis blonde! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 62
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Ven 6 Déc 2013 - 20:30

c'est le document réalisé par Madame Rezé ? je n'arrive pas à l’ouvrir, mais si celui ci il est super j'ai déjà travaillé avec mes équipes dessus
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Ven 6 Déc 2013 - 20:32

Ca marche là?
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 62
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Ven 6 Déc 2013 - 21:33

oui ça marche, c'est bien le film de Marie rezé
j'ai déjà eu à m'expliquer sur la qualité de ce film, super travail et j'ai déja poste plusieurs fois le site de Marie
En ce qui me concerne je pense qu'augmenter le nombre de sujets sur les RPS, les diluent dans le forum et beaucoup d éléments positifs se perdent au détriment des collègues du forum qui cherchent de l'aide sur les RPS.
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Jeu 2 Jan 2014 - 17:50

Souffrance au travail : un espoir ?

Ceux qui ne l'ont pas vécu ont de fortes raisons de ne pas le comprendre. Tout juste peuvent-ils constater parfois, impuissants, la dégradation progressive de l'humeur d'un de leurs proches qui est victime de cette « souffrance professionnelle » qu'ils appréhendent mal.

Ils s'insurgent alors contre ce dernier, ne comprenant pourquoi celui-ci continue de « se rendre malade » pour une entreprise qui, manifestement, ne lui est pas reconnaissante de ses efforts. Mais les appels à réagir ou les bons conseils ne servent à rien pour celui qui souffre de son travail et semble s'enfoncer dans une auto-dépréciation et un stress croissant. Lesquels conduisent parfois à la maladie ou au suicide.



Or, pour combattre la souffrance au travail il faut d'abord la comprendre, et pour celui qui en souffre, et pour ceux qui tentent de l'aider.



Pour cela, je conseille absolument d'écouter l'émission de France-Culture d'aujourd'hui, dont l'émission « La grande table » * consacre 35 minutes à une interview lumineuse de Christophe Dejours.



Ce psychiatre, psychanalyste, travaille sur la souffrance au travail depuis des années. Il livre ici, en quelques mots, le résumé de sa compréhension des causes de cette « épidémie ». C'est clair, et le verdict est sans appel. La perte de l'usage des principes de coopération, les raisons du choix de managers qui, volontairement, ne connaissent pas le travail qu'ils doivent encadrer et évaluer, et surtout, les ravages que produit l'évaluation individuelle, et chiffrée, des pratiques, tout est passé au crible de la pensée acérée du spécialiste. L'intrication souffrance au travail, choix politique est évoquée en fin d'émission, ainsi que l'extension inéluctable de ce management toxique dans tous les aspects de la vie sociale.



Mais surtout, et c'est pourquoi cette émission, et ce billet, ont une place un jour où les vœux pour l'année à venir nous donnent l'idée d'un espoir, Christophe Dejours évoque des pistes pour sortir de la situation sans issue où le management moderne a conduit l'entreprise et les relations humaines. Ces pistes vont s'inspirer, entre autre, de ce qui a été réfléchi et mis en place pour aider des populations à se reconstruire après une guerre...



Apparemment, certaines structures commencent à réfléchir dans cette direction ! Et il semble qu'elles y aient tout intérêt, puisque le spécialiste démontre que, outre les risques pour la santé des travailleurs conduisant les employeurs à encourir des peines judiciaires, la perte de coopération au sein de l'entreprise, tout en assurant la paix sociale, diminue l'efficacité globale du travail et augmente les risques d'erreurs, parfois fatales (médecine, nucléaire, etc.).



Le constat, dramatique, débouche donc, pour une fois, sur une réflexion constructive dans ce domaine.



J'en rajouterai une autre. Si l'on ne peut empêcher son entreprise de pratiquer les entretiens individuels d'évaluations, ou le management par objectif, ni s'en soustraire, si l'on ne peut refuser individuellement de coder les actes que l'on fait, etc. on a tout intérêt à comprendre que toutes ces mesures ont aussi, et peut-être surtout, pour but de mettre chaque salarié en état de culpabilité potentielle, et en compétition avec tous les autres. L'emprise que la hiérarchie de l'entreprise prend sur lui est donc, essentiellement, psychologique. Tout ce qui permet de le comprendre permet de prendre du recul vis-à-vis de cette emprise. Et tout ce qui va du côté du collectif s'oppose à ces stratégies d'individualisation des tâches et des évaluations qui rendent le salarié seul et impuissant. Christophe Dejours évoque la convivialité. Et ce n'est pas pour rien que le management moderne a supprimé les pauses café et même, parfois, les machines à café ! Il faut recréer du collectif, dans l'entreprise et ailleurs. Et du plaisir à être ensemble !



C'est ce que je nous souhaite à tous pour l'année nouvelle et celles à venir !

* [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
marie64



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 18/01/2014

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Sam 18 Jan 2014 - 21:12

Bonjour à tous je viens d arrivée sur le forum c'est un ami du nord qui m'a dis va y c'est super moi je travaille à la cabine c'est l enfer le boulot les horaires heures sup à gogo gratuit biensurl j'aimerai discuter avec une personne qui travaille en cabine ou avec des facteurs qui connaissent
Merci à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
Farangissan

avatar

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 69
Localisation : Sawang Daen Din - Thailande
Emploi/loisirs : VTT, photo, mes chiens
Humeur : Bonne a tres bonne
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Dim 19 Jan 2014 - 1:49

Que la Poste a change en si peu de temps...
Je me rappelle, je bossais la nuit au CTC du Louvre, on se battait presque pour aller bosser a la cabine ; c'etait pas vraiment l'enfer ...
autres temps, autres moeurs....
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Dim 19 Jan 2014 - 9:27

Bienvenue, marie64.
La cabine, je n'y ai jamais travaillé vu que je suis factrice......et je laisse la place!
On a l'impression que ces gens sont tranquillement assis derrière leur vitre, à nous donner nos recos et attendre notre retour.
Pas du tout!
C'est un travail fastidieux qui demande beaucoup d'énergie et d'organisation.
Je ne te suis pas d'un grand secours, mais je compatis.
Courage et n'hésites pas à tirer la sonnette quand ça ne va pas.
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2785
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Dim 19 Jan 2014 - 17:33




Bonjour marie 64!

j'ai été "cabinarde" depuis de nombreuses années, effectivement

c'est devenu l'enfer comme tu le dis si bien, en plus avec trop

de responsabilités, notamment en ce qui concerne la comptabilité

et les auto formations à la con, plus les ordis qui déconnent à plein

tube, ceci étant ce poste de cabinard est en voie de disparition

et il est vrai que les horaires à rallonge c'est monnaie courante!

jadis cette position de travail était agréable, mais comme tout

part à vau l'eau à la poste, toutes les positions de travail sont

impactées, pour faire toujours plus à moindre cout, c'est

du vrai n'importe quoi que la poste nous a concocté!
Revenir en haut Aller en bas
biloute 59

avatar

Masculin Nombre de messages : 409
Age : 64
Localisation : QUELQUE PART DANS LA GALAXIE
Emploi/loisirs : RENTIER
Humeur : CLAIRES
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Dim 19 Jan 2014 - 19:09

marie64 a écrit:
Bonjour à tous je viens d arrivée sur le forum c'est un ami du nord qui m'a dis va y c'est super moi je travaille à la cabine c'est l enfer le boulot les horaires heures sup à gogo gratuit biensurl j'aimerai discuter avec une personne qui travaille en cabine ou avec des facteurs qui connaissent
Merci à vous tous



bonjour, marie 64, et bienvenu parmi nous......
si tu as des soucis, tu as frappé à la bonne porte, car il y a des gens compétents sur ce forum......
n' hésites pas à parler de tes soucis, ça fait du bien de se lacher........
et puis, tu as la solution de discuter en MP.....
courage......
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2785
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   Jeu 23 Jan 2014 - 21:02

Souffrance au travail : de plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs


Des médecins du travail et des généralistes sont accusés par des entreprises de violer la déontologie médicale. Celles-ci font pression en portant plainte auprès de l’Ordre des médecins. Objectif : faire modifier des certificats médicaux en effaçant tout lien entre l’état de santé du patient et son travail. Ou obtenir que les récalcitrants soient blâmés. Dominique Huez, médecin du travail à la centrale nucléaire de Chinon, vient d’être ainsi condamné par l’Ordre suite à la plainte d’un employeur. Enquête sur des pratiques qui risquent d’avoir de graves conséquences sociales et environnementales.

Les médecins du travail devront-ils s’autocensurer ? Selon l’Ordre des médecins et sa chambre disciplinaire de la région Centre, la réponse est oui. L’Ordre vient de condamner à une « peine d’avertissement » le docteur Dominique Huez, médecin du travail d’EDF sur le site de la centrale nucléaire de Chinon. Sa faute ? Avoir accepté en urgence en décembre 2011 de recevoir un ouvrier, en état de stress avancé, travaillant pour un sous-traitant d’EDF, Orys. Cette filiale du groupe Ortec fournit des services à l’industrie pétrolière et nucléaire. Le médecin constate chez son patient une « pathologie anxio-dépressive », « conséquence d’une suite de syndromes post-traumatiques », « en rapport à un vécu de maltraitance professionnelle ». Le salarié a fait jouer quelques mois plus tôt son droit de retrait sur un chantier où il aurait pu être exposé à des fibres d’amiante. Sa dépression est déjà reconnue en maladie professionnelle.

Le médecin rédige donc un certificat médical, y mentionne les faits décrits par le patient et constate que « l’enchaînement de pratiques de maltraitance [au sein de l’entreprise] ne peut qu’aggraver de façon délétère » sa pathologie.

Le salarié quitte la consultation. Dominique Huez n’aura plus aucune nouvelle de lui durant deux ans : « Je ne sais même pas s’il a vu ensuite son généraliste ou son médecin du travail. » Jusqu’au printemps 2013 où le médecin apprend qu’il fait lui-même l’objet d’une plainte de l’employeur, Orys, auprès de l’Ordre des médecins. La société accuse le praticien d’avoir « manifestement violé le Code de déontologie médicale » en établissant un « certificat de complaisance ». La société est elle-même assignée aux prud’hommes par le salarié concerné, qui produit notamment le certificat établi par le médecin. Or, selon la direction de l’entreprise, Dominique Huez emploie « des mots extrêmement sévères, stigmatise l’entreprise », et « se permet de donner son avis tout à fait personnel ». Bien que médecin du travail depuis 30 ans et spécialiste de psychopathologie du travail, il n’aurait, selon l’employeur, pas dû établir de lien entre l’état de santé dégradé de l’ouvrier et son activité professionnelle, encore moins évoquer le vécu et le ressenti du salarié face à l’organisation du travail, même si son état dépressif en est la conséquence. Pire : l’Ordre des médecins s’associe à la plainte, lui reprochant notamment d’avoir médiatisé l’affaire…

Une offensive concertée du patronat ?

Ce type de plaintes se multiplie. Plusieurs autres médecins – du travail, généralistes ou psychiatres – font l’objet de procédures similaires devant l’Ordre des médecins, à chaque fois que leurs constatations médicales sont ensuite produites par les salariés dans le cadre d’actions devant les prud’hommes ou de reconnaissance en maladies professionnelles. Tous auraient, selon les employeurs, rédigé des certificats « de complaisance », « non conformes » ou ne respectant pas le Code de déontologie médicale. L’objectif : obliger les médecins à changer leurs certificats pour que les employeurs puissent produire de nouvelles pièces, moins dérangeantes, voire effaçant tout lien entre santé et travail.

Porter plaine devant l’Ordre des médecin leur permet de faire ainsi discrètement pression sur la profession. « Le projet des employeurs est de subordonner à leurs intérêts les écrits d’un médecin qui font le lien entre santé et travail », analyse Dominique Huez. Ce que conteste François-Xavier Ley, président de l’Ordre des médecins d’Alsace. Sur les trois dernières années, il recense seulement « 13 plaintes à l’encontre de médecins du travail », dont « trois d’employeurs ». « On ne peut donc parler de dérive, ni d’offensive organisée de la part des employeurs », explique-t-il dans la revue Santé & Travail en octobre dernier. Problème : seules les plaintes qui arrivent devant une chambre disciplinaire sont recensées, et non les plaintes, beaucoup plus nombreuses, qui se règlent en « conciliation » entre le praticien et l’employeur, devant l’Ordre des médecins.

Les patients exclus des procédures de conciliation

Cette conciliation, le professeur Dominique Choudat, du service pathologies professionnelles de l’hôpital Cochin à Paris, l’a acceptée, suite à la plainte d’une entreprise. Le médecin constate chez un salarié « un cancer bronchique » – un mésothéliome – et remplit un dossier en vue d’une reconnaissance en maladie professionnelle, ce type de cancers pouvant être lié à l’amiante. « Je peux certifier qu’un patient est atteint d’un cancer bronchique mais je ne peux pas certifier qu’il a travaillé sur des sites exposés à l’amiante », nous explique Dominique Choudat. C’est ensuite à son secrétariat d’accompagner le patient pour retracer sa carrière professionnelle et remplir le dossier qu’il devra déposer au Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva). Qu’importe, l’employeur [1] porte plainte devant l’Ordre des médecins, contestant le certificat médical constatant le cancer ! L’affaire s’est réglée en conciliation en décembre : l’entreprise et son directeur général se sont excusés auprès du praticien. Mais la pression est là.

Ces excuses constituent cependant une exception. Le plus souvent, les médecins acceptent non seulement la conciliation, mais, par crainte de se voir blâmer par l’Ordre, se soumettent à l’injonction de l’employeur « pour faire retirer la plainte ». Ce qui pose de graves problèmes de déontologie. Ces procédures de conciliation sont initialement pensées pour régler des conflits entre un médecin et son patient. Mais lorsque c’est un employeur qui porte plainte, la conciliation se tient en l’absence du patient, qui reste pourtant le premier concerné par un certificat médical à son nom ! Elle « fragilise le respect du secret médical car elle investigue devant un tiers un dossier clinique », et met les membres de l’Ordre des médecins « dans une situation de transgression de la déontologie, dès lors qu’ils inciteraient le médecin du travail mis en cause à modifier ou infirmer l’écrit litigieux, sans avoir au préalable eu un échange direct avec le patient », estime Alain Carré de l’association Santé et médecine du travail (SMT). Alain Carré juge cette procédure « totalement inadaptée pour des employeurs défendant leur intérêt exclusif ».

Article complet sur Bastamag
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai mal au travail....   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai mal au travail....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sociologie du travail
» norme du travail
» Cours de secourisme en milieu de travail
» pas de travail pas de problème
» Allaitement et reprise du travail : comment faire accepter les biberons ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: “ Ras-le-bol, faut faire quelque chose ! ”-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !