Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Aujourd'hui à 5:25 par betelgeuse

» demande de retraite
Hier à 16:40 par jeanpaul31

» le montant d'une pension
Hier à 11:49 par lens48

» Le burn out en discussion
Sam 17 Nov 2018 - 5:12 par betelgeuse

» recap des grèves à la poste
Ven 16 Nov 2018 - 13:21 par olivier

» Appel à la grève conjoint 92 - 93 contre la méridienne et la PNA !
Jeu 15 Nov 2018 - 13:05 par olivier

» Grève des facteurs de Chalon sur Saône le 12 novembre
Mar 13 Nov 2018 - 8:36 par olivier

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Lun 12 Nov 2018 - 12:58 par betelgeuse

» Quand la fédération SUD se rend ridicule
Mer 31 Oct 2018 - 10:10 par FireWalker

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Dim 28 Oct 2018 - 16:39 par cafard

» appel pour une AG de postier-e-s en Ile de France
Mar 23 Oct 2018 - 16:21 par cafard

» Bonjour tout le monde
Mar 23 Oct 2018 - 10:45 par olivier

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Sam 20 Oct 2018 - 13:41 par mathy13

» Que lisez vous en ce moment ?
Sam 20 Oct 2018 - 5:23 par betelgeuse

» Rien ne va plus à la Chapelle (Paris)
Mar 16 Oct 2018 - 16:29 par ovide

» Le calendrier grégorien
Mer 10 Oct 2018 - 20:01 par roger15

» abandon
Mar 9 Oct 2018 - 23:53 par tahar

» Gilets jaune
Mar 9 Oct 2018 - 14:46 par tontonmiky62

» facteur 2018
Lun 8 Oct 2018 - 18:31 par komoykaye

» Lundi 8 Octobre
Lun 8 Oct 2018 - 3:11 par betelgeuse

» Portail malin
Sam 6 Oct 2018 - 20:55 par marie49

» Le pouvoir d'achat des "inactifs"
Ven 5 Oct 2018 - 6:27 par betelgeuse

» grève à CHALON LAPIERRE le 3 octobre
Mar 2 Oct 2018 - 20:43 par petitbaba

» Habillement
Mer 26 Sep 2018 - 18:17 par poif1

» 26 mars - 26 septembre: 6 mois de grève dans les Hauts de Seine
Mer 26 Sep 2018 - 17:40 par riboul

» ça chauffe à la poste du Sénégal
Mer 26 Sep 2018 - 17:34 par riboul

» presentation
Mar 25 Sep 2018 - 17:22 par kewels974

» Affiche
Dim 23 Sep 2018 - 0:16 par tahar

» salute
Jeu 20 Sep 2018 - 15:10 par beau gosse

» Bonjour
Sam 15 Sep 2018 - 18:15 par SVPat

» Recherche année 1961
Sam 15 Sep 2018 - 12:37 par Marriuccia12

» les hauts cadres de la poste sont ils "surprotégés"?
Lun 10 Sep 2018 - 19:13 par camille

» Limours : les facteurs en grève depuis un mois
Ven 7 Sep 2018 - 16:01 par riboul

» Grève de la faim d'un facteur
Jeu 6 Sep 2018 - 17:27 par ovide

» parution officielle
Mar 4 Sep 2018 - 23:50 par tahar

» Pastiche
Mar 4 Sep 2018 - 12:45 par tahar

» Histoire du calendrier ou almanach du facteur
Dim 2 Sep 2018 - 8:47 par Lavande

» Inspiré par vous
Sam 1 Sep 2018 - 18:19 par tahar

» Panoramix
Ven 31 Aoû 2018 - 16:48 par josephe

» Si même les briques s'y mettent..
Ven 31 Aoû 2018 - 0:42 par tahar

» Rendez à César ...
Ven 31 Aoû 2018 - 0:11 par tahar

» Tagada
Jeu 30 Aoû 2018 - 8:10 par Lavande

» La poste belge veut arrêter de distribuer le courrier tous les jours
Jeu 30 Aoû 2018 - 7:12 par ovide

» Bonjour
Jeu 30 Aoû 2018 - 5:53 par mozer1383

» Cosne et Saint-Amand : préavis de grève illimitée à partir de mercredi 22 août
Jeu 23 Aoû 2018 - 12:58 par riboul

» Rentrée littéraire aux éditions Assyelle.
Jeu 23 Aoû 2018 - 10:19 par tahar

» Poste suisse: la confiance des collaborateurs dans l'entreprise s'est détériorée
Mer 22 Aoû 2018 - 17:00 par riboul

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 15 Aoû 2018 - 19:11 par lapin7

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Lun 13 Aoû 2018 - 21:04 par manuropars

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Lun 13 Aoû 2018 - 17:24 par riboul

» Un monde en colère
Sam 11 Aoû 2018 - 23:32 par josephe

» Suisse : Postfinance confirme les 500 licenciements
Ven 10 Aoû 2018 - 13:05 par ovide

» La Poste brûle sous l'effet de la canicule!
Jeu 9 Aoû 2018 - 6:37 par betelgeuse

» Grève de la distribution à La Poste de Muret
Mar 7 Aoû 2018 - 16:44 par riboul

» Mon hommage à Vincent ...
Lun 6 Aoû 2018 - 21:40 par agapée63

» Un de mes amis vient de m'envoyer une photo prise il y a 4 heures, ce vendredi 03 août 2018, devant la poste de Biarritz.
Ven 3 Aoû 2018 - 17:56 par tahar

» St-Denis La Réunion: La poste en grève reconductible
Dim 29 Juil 2018 - 10:06 par bougna

» Recherche collègues de St Tropez entre 1984-1992
Ven 27 Juil 2018 - 19:23 par SPILETTI

» photo d'un bus PK pour le transport des facteurs
Ven 27 Juil 2018 - 19:19 par SPILETTI

» Présentation "Spiletti"
Ven 27 Juil 2018 - 18:44 par SPILETTI

» Bribes d'histoire postale : Paris RP
Ven 27 Juil 2018 - 12:01 par SPILETTI

» Que deviens Paris Louvre ?
Ven 27 Juil 2018 - 11:57 par SPILETTI

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Ven 27 Juil 2018 - 11:30 par SPILETTI

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mer 25 Juil 2018 - 19:06 par riboul

» Méfiez-vous du côté obscur !
Lun 23 Juil 2018 - 17:42 par tahar

» Boites aux lettres décorées
Dim 22 Juil 2018 - 22:34 par pepito

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par cafard

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X


Partagez | 
 

 La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.

Aller en bas 
AuteurMessage
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 69
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 14:25

La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.
Bonjour à toutes et bonjour à tous, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous qui travaillez encore à la poste ou qui, comme moi, êtes des postiers retraités, vous êtes-vous déjà posé la question toute simple : « à quoi ça sert la poste ? ».

Eh bien, la poste c'est comme la vue ou l'audition, tant que ça fonctionne bien on peut estimer que ce n'est pas une chose importante. En revanche, si on devient mal-voyant ou aveugle ou encore sourd, on se rend compte que l'œil et l'oreille ça sert vraiment à quelque chose !...

En ce qui concerne la poste, il y a eu le cas très intéressant de la "poche" de Saint-Nazaire entre 1944 et 1945. Si cela ne vous ennuie pas trop, je vais vous le raconter.

Lorsque j'étais formateur à La Poste, j'aimais bien assurer les visites du Musée de La Poste 34 Boulevard de Vaugirard (Paris 15ème) et j'étais assez peu apprécié des personnes appartenant à ce musée qui assuraient le commentaire des visites des quinze salles de cet endroit passionnant, car j'assurais moi-même le commentaire de salles visitées d'une façon tout à fait à l'opposé de ce que disaient ces "guides officiels".

Un beau jour, c'était généralement le vendredi après-midi (ainsi les élèves pouvaient partir en week-end dès la visite terminée), je faisais visiter le Musée de La Poste à un cours d'une vingtaine d'Agents d'Exploitation du Service Général (AEX SG) en formation au CRF de la DSA. Juste avant nous il y avait un groupe de personnes du troisième âge accompagnées par un "guide officiel" de ce musée. Et je remarque assez rapidement qu'un homme de ce groupe reste exprès en arrière pour comparer les explications de leur "guide" et les miennes. Il rameute progressivement d'autres personnes de son groupe et le mien s'est enrichi d'une douzaine de personnes. Je voyais les yeux furibards du "guide" officiel qui me fusillaient !... Et à la fin le groupe du troisième âge ne comprenait plus que cinq ou six personnes, entre quinze et vingt avaient rejoint mon groupe.

A la fin, le premier Monsieur qui avait rejoint mon groupe me remercie pour mes commentaires et me tend une pièce !... J'ai refusé lui disant que j'avais fait cette visite pour les élèves de mon centre de formation et que j'étais content que certaines personnes de son groupe aient pu profiter de mes commentaires. Et j'ajoutais enfin : « d'ailleurs je ne suis pas un guide officiel du Musée de La Poste », et il me répond, en haussant la voix pour que le "guide officiel" entende bien : « Eh bien, c'est bien dommage, notre guide était en effet très médiocre !... »

Et lorsque lors des visites j'arrivais à la grande salle où étaient exposés les principaux timbres-poste français (depuis la "Cérès" de 1849) je montrais alors malicieusement mon catalogue "Yvert et Tellier" et disais : « approchez-vous, je vais vous montrer deux timbres que La Poste ne reconnaît malheureusement pas comme timbres-poste français ». Intrigués, les élèves se rapprochaient de moi et je leur montrais deux figurines postales :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et, même ceux parmi les élèves qui étaient des philatélistes ouvraient des grands yeux car jamais ils n'avaient entendu parler de ces deux "figurines d'affranchissement". Il s'agissait des deux timbres dits "Front Atlantique" édités par la chambre de commerce de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure) durant le long siège de la "poche de Saint-Nazaire", toujours occupée par les troupes allemandes jusqu'au lendemain de l'Armistice du 8 mai 1945. Pour les malheureux "empochés" le Comité International de la Croix Rouge (CICR) avait obtenu un arrêt des combats à un point précis où une fois par semaine avait lieu l'échange du courrier entre la "Poche" et le restant de la France. Pour affranchir ce courrier la Chambre de Commerce de Saint-Nazaire avait obtenu de la Sous-Préfecture de Saint-Nazaire l'autorisation tout à fait exceptionnelle (arrêté du 30 mars 1945) de tirer deux vignettes d'affranchissement : une (avec inscriptions en couleur rouge) à deux francs et l'autre (avec inscriptions en couleur verdâtre) à cinquante centimes. Il fut émis 50.000 timbres (dont 35.000 furent effectivement vendus) montrant une nef et sur la voile était dessinée la clef symbolique de la ville de Saint-Nazaire. 30.000 timbres à deux francs furent émis, et 19.000 furent vendus ; 20.000 timbres à 50 centimes furent émis, et 16.000 furent vendus. La première journée de mise en vente de ces timbres fut le 9 avril 1945, ils furent vendus jusqu'au 9 mai 1945.

Pour la petite histoire, cette émission de deux timbres en dehors de l'administration des PTT était une conséquence inattendue du décret n° 45.289 du 22 février 1945 (avec application au 1er mars 1945), qui avait augmenté le prix des tarifs postaux : le prix d'affranchissement d'une lettre du 1er échelon de poids (jusqu'à 20 grammes) passant de 1,50 franc à 2,00 francs. Ce décret avait interdit tout affranchissement, à compter du 1er mars 1945, avec des timbres à l'effigie du Maréchal Pétain. Or, le bureau de poste de Saint-Nazaire n'avait que des "timbres officiels" à cette effigie. L'administration des PTT a donc autorisé (via le CICR), à titre tout à fait provisoire et exceptionnel, leur utilisation jusqu'à la libération de cette malheureuse cité…

Parmi toutes les vignettes d'affranchissement de France, ces deux "timbres" de la poche de Saint-Nazaire sont pour moi les plus émouvants…

Avant de terminer, je voudrais vous dire que vers 1980 j'avais lu un témoignage poignant d'un facteur retraité ancien "empoché" de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure) : il expliquait qu'il avait été choisi pour aller au point de rencontre fixé par le CRCR afin de récupérer pour la première fois depuis le début du siège de Saint-Nazaire d'un vaguemestre de l'armée française trois sacs postaux remplis de courrier écrit pour les "empochés". Le lendemain au bureau de poste de Saint-Nazaire il y avait la queue de bon matin pour savoir si on était ou non destinataire d'une de ces précieuses lettres qui avait réussi grâce à la Croix Rouge à franchir la ligne de front. Et ce facteur, qui avait déjà une ancienneté importante racontait : « J'avais les larmes aux yeux quand je voyais le sourire transfiguré des gens qui lisaient une missive pourtant vieille de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois. On aurait dit des personnes en Enfer qui lisaient des nouvelles de leur proches au Paradis. Ce n'est que ce jour-là que j'ai vraiment compris le rôle de la poste… ».

Roger le Cantalien. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 18:27

Magnifique histoire ! Puisse les enfoirés qui sabotent le service public qu'est la poste , en prendre connaissance et ...méditer : leurs parents ou grands -parents étaient peut-être les destinataires de ces missives ....ou peut-être affranchissaient-ils leur courrier avec les timbres à l'effigie de Pétain ??
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 19:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


j'adooooore,jolie histoire.

A propos de la "cérès"de 1849 qui orna le premier timbre français émis sous la 2ieme République(gravure de Jean-Jacques Barre),;c'est en 1897 qu'elle devient "la semeuse" gravée sur les pièces d'argent de la 3ieme République(par Oscar Roty),et on la retrouve aujourd'hui encore sur la face nationale de nos euros.

Pour rappel Cérès est la déesse de la fertilité(Déméter en grec)fille de saturne et sœur de Jupiter.
Durant un siècle et demi,elle a symbolisé l'abondance pour un régime attaché à ses racines terriennes ;elle fut l'illustration indispensable des grandes expositions et de tous les comices agricoles,et un élément des compositions édifiantes à la paix,à la Science ,au progrès...


"Et les fruits passeront la promesse des fleurs"-[Malherbe]

"Tes yeux ont la couleur des gerbes que tu portes,le printemps d'autrefois fleurit ton tablier..."[Aragon]

Des vers en son honneur.
Revenir en haut Aller en bas
casper

avatar

Nombre de messages : 8929
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 19:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Tu m'as rappelé mes études ou j'avais fait un dossier sur un poilu 14/18 et surtout un combattant capturé qui a bati le mur de l'atlantique et la base nazairienne
Revenir en haut Aller en bas
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 69
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 21:13

Bonsoir FQ-Rebel, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci pour tes compliments.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A ce que tu indiques sur la "Cérès" et sur la "Semeuse", je vois que tu es un philatéliste. Moi, ça a toujours surpris mes collègues postiers, je ne suis pas du tout philatéliste, tout en ayanténormément de documentation sur les timbres-poste français.

D'ailleurs, les philatélistes sont des gens très (trop ?) exigeants !...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je l'ignorais jusqu'au jour où je me suis retrouvé guichetier au bureau de poste de Sceaux (Hauts-de-Seine) à l'occasion d'un long stage dit
"d'exécution" qui a duré (quatre mois complet) dans le cadre de la formation des "Inspecteurs-élèves" des PTT entre début décembre 1977 et fin mars 1978.

Car parmi les clients les plus enquiquinants (à l'époque j'utilisais un
qualificatif plus direct !...) de ce bureau, il y en avait un qui venait
régulièrement au guichet pour acheter les nouveaux timbres sortis la semaine en question. Et qu'il était pénible !… Il ne cessait de dire :

- Ah, pas ce timbre-là, vous voyez bien qu'il a une "dent" d'abîmée…
- Pas celui-là non plus parce que…

Un jour, il vient me demander s'il me restait un exemplaire d'un timbre sorti le mois précédent ?

- Oui, il m'en reste un bloc de cinq, mais ça ne va pas vous convenir car les "dents" sont un peu abîmées…
- Montrez-moi quand-même ce bloc de cinq… Mais, qu'est-ce que vous me racontez !… On voit bien que vous n'y connaissez rien !… Toutes les "dents" sont parfaites !…

C'est grâce à lui que j'ai su que les philatélistes sont, parmi les êtres
vivants, ceux qui sont parmi les plus maniaques…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sans doute le sais-tu, FQ-Rebel, mais outre les Cérès, les Semeuses et les Marianes il y a eu une période où en France la République a été représentée par un coq, le fameux Coq de Decaris.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Qu'avait-il de particulier ce coq de Decaris ?

Ce timbre a été émis le 12 mars 1962, et retiré le 17 septembre 1966. Donc le Coq de Decaris, est un timbre d'usage courant.... et même très courant. Il bénéficie d'une côte actuelle de 0,10 € seulement à l'état neuf.

Seulement, en novembre 1963, et dans la plus grande discrétion, La Poste en a fait imprimer une série limitée à l'imprimerie des Timbres-Poste français (alors installée Boulevard Brune, Paris 14ème) pour les utiliser sur des prototypes de machines à trier automatiquement les lettres installées au centre de tri postal de Paris Brune situé tout à côté. Pour cela ces timbres avaient deux barres phosphorescentes invisibles à l'œil nu, mais repérables à la "lampe de Wood". Ces essais n'ayant pas été concluants, les timbres qui n'avaient pas été utilisés ont été mis en vente, comme les "Coqs" normaux. Ce n'est que dans les années soixante-dix que leur particularité a été enfin connue des philatélistes, qui depuis les recherchent activement…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelle est leur côte actuelle ? Jusqu'à 85 € à l'état neuf. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Roger le Cantalien.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 21:49

Compliments sincères,mais non,je ne suis pas philatéliste pour un sous.
Mon dada serait plutôt la Mythologie gréco-latine à travers l'art,d'où la déesse et ses représentations.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 22:33

Pour ma part ce sont les dieux qui m'inspirent : Arès par exemple !
Revenir en haut Aller en bas
hades
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 22:38

pour moi ca sera hadès, faut bien recueillir les protegés d'ares dans mon royaume
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Ven 26 Mar 2010 - 23:53

attila a écrit:
Pour ma part ce sont les dieux qui m'inspirent : Arès par exemple !


Certainement le moins sympathique des Olympiens,Ares(mars)'est moins le dieu de la guerre que celui des carnages.
Accompagné des ses fils jumeaux Phobos et Déimos (la terreur et la crainte),il parcours les champs de bataille,poussant les belligérants au massacre.
Un piètre stratège qui plus est.

Hadès(pluton),lui,préfère rester dans son royaume souterrain,aussi certainement le moins connu des dieux,il est assisté des Parques,qui taillent le fil de la vie des mortel;des juges(Eaque,Minos et Rhadamante)qui décident du sort des morts dans l'autre vie;les Furies elles ,tourmentent ceux qui ont été jugés coupables.
Revenir en haut Aller en bas
casper

avatar

Nombre de messages : 8929
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Sam 27 Mar 2010 - 6:00

et que dire de bacchus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 69
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Sam 27 Mar 2010 - 11:40

Bonjour Attila, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tu as écrit : «
Puisse les enfoirés qui sabotent le service public qu'est la poste , en prendre connaissance et ...méditer : leurs parents ou grands -parents étaient peut-être les destinataires de ces missives ....ou peut-être affranchissaient-ils leur courrier avec les timbres à l'effigie de Pétain ?? »

Je ne puis pas te laisser dire cela !... Tous les Français qui ont envoyé du courrier entre 1940 et 1944 ont dû obligatoirement utiliser des timbres à l'effigie du Maréchal Pétain : mes parents, mes grands-parents l'ont fait, tout comme tes ancêtres l'ont fait... C'était alors, je le redis, une obligation. Si tu considères que tous ceux qui ont collé un timbre à l'effigie du Maréchal Chef de l'Etat Français étaient des collaborateurs, alors 100 % de la population française était collaboratrice !... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et puis, Attila, il ne faut pas être trop réducteur et supposer, pour rester dans le domaine postal, que les facteurs étaient des résistants à 100 % et les responsables des PTT des "collabos" à 100 %. Il y a eu des tristes personnages et des héros des deux côtés de la hiérarchie postale.

J'ai un peu plus haut raconté que j'aimais bien faire des visites du Musée de La Poste ; eh bien, sais-tu qu'une des pièces où j'aimais bien m'attarder était celle qui racontait "la poste et la guerre". J'y évoquais le conflit franco-prussien de 1870-1871 avec "la poste par ballons montés" et les fameuses "boules de Moulins", puis longuement le Second conflit mondial. J'attirais spécialement l'attention de mes jeunes élèves sur cette horrible chose qu'était "la carte postale inter-zone" qui leur apprenait que l'on ne pouvait pas écrire librement entre Paris et la zone non occupée, sinon au moyen de cette horrible carte "inter-zone" que voici, recto et verso :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il fallait s'en tenir à compléter les espaces libres, sinon la carte ne passait pas la ligne de démarcation. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tiens, ça va sans doute te surprendre, Attila, mais sais-tu comment les cheminots et postiers résistants arrivaient à faire passer énormément de courrier clandestin entre les deux zones ? Eh bien, ils utilisaient la bienveillance des Allemands envers le train spécial de Pierre Laval lorsque celui-ci allait de Vichy à Paris. Les Allemands qui assuraient le contrôle ferroviaire à la ligne de démarcation avaient reçu comme consigne de ne pas être trop regardant envers ce train d'un homme qui avait déclaré publiquement : « Je souhaite la victoire de l'Allemagne » et du coup ce train était très utilisé pour permettre à la résistance de passer du courrier clandestin entre les deux zones.

Sinon, dans cette salle, "la poste et la guerre" j'attirais également l'attention de mes élèves sur cet homme : Gaston Moutardier, Directeur Départemental des PTT à Amiens.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce Directeur Départemental des PTT à Amiens était un authentique héros de la Résistance, il l'a d'ailleurs payé de sa vie puisqu'il a été exécuté par les Nazis dans les fossés de la citadelle d'Amiens le 6 juillet 1944. Pour savoir ce qu'a fait Gaston Moutardier, voir ce lien Wikipédia : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Alors, de grâce, cessons de suspecter tous les responsables de La Poste actuelle d'avoir eu des parents ou des grands-parents collaborateurs.

Roger le Cantalien. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Sam 27 Mar 2010 - 14:45

Je me suis peut-être mal exprimé ou tu as mal compris Roger .Loin de moi l'idée d'affirmer que les aieux de nos dirigeants actuels ont tous été des collabos . Mais force est de constater, qu'ajourd'hui, s'il y avait un conflit de la même ampleur je doute fort qu'il y ait beaucoup de RESISTANTS dans les rangs de notre hierarchie .
Pour avoir été philatéliste je sais que les timbres à l'effigie de Pétain étaient les seuls en circulation ( j'ai par ailleurs les séries complètes et je ne suis pas un collabo !). Il faut savoir également qu'à une certaine époque en Espagne les seuls timbres qui avaient cours étaient ceux à l'effigie de Franco ce qui ne mettaient pas tous les espagnols franquistes pour autant .
J'enrage contre nos dirigeants actuels qui , au nom du profit, seront prêts à vendre La Poste française éventuellement aux allemands (ou à d'autres on s'en fout ) , Poste (PTT) qui a eu ses lettres de noblesse pendant les périodes troubles dont tu parles .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Empochés   Sam 27 Mar 2010 - 16:36

Le courrier est le sang d'une nation, le vendre ou en tirer bénéfice n'est peut être pas un crime, cela reste et restera pour le futur une faute.
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Sam 27 Mar 2010 - 17:14

La vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier.[Antoine de Saint-Exupéry]
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Sam 27 Mar 2010 - 17:35

casper a écrit:
et que dire de bacchus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Même les ivrognes ont leur dieu,surement le plus proche des hommes,il peut même présenter tous les symptômes de la crise de foie des lendemains de fête,car le maître des ivresses est aussi le dieu des gueules de bois.
Revenir en haut Aller en bas
coliman

avatar

Masculin Nombre de messages : 799
Localisation : SALBRIS
Emploi/loisirs : 4X4
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: BELLE HISTOIRE   Dim 28 Mar 2010 - 19:52

SI tu en as encore des recits comme celui la n'hésite pas a nous
en faire profiter notre moral est tellement bas en ce moment dans notre
chère S.A meci a toi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.greenpeace.org/france/
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 69
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Dim 28 Mar 2010 - 21:41

Bonsoir Coliman, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tu as écrit :
Citation :
Si tu en as encore des récits comme celui la n'hésite pas a nous en faire profiter notre moral est tellement bas en ce moment dans notre chère S.A. Merci à toi.
Oui, j'ai bien pris conscience sur ce forum du très grand malaise qui règne parmi les Postiers de la base. Je suppose que le moral n'est guère meilleur parmi les agents de Maîtrise, les Cadres et même les cadres supérieurs…

C'est bien entendu une très désagréable découverte pour le postier retraité que je suis. Je me doutais bien que la "Nouvelle Poste" à la sauce Paul Quilès n'apporterait rien de bon aux Postiers sur le long terme par rapport à la bonne vieille administration des PTT, mais j'étais à cent lieues de supposer, vu que je ne suis plus aujourd'hui qu'un simple usager de La Poste, que le moral de mes anciens collègues était si bas… [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si effectivement ça peut te remonter un peu le moral, Coliman, je veux bien raconter sur ce sympathique forum d'autres récits sur l'histoire des PTT. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si tu en es d'accord, en voici un qui concerne le témoignage d'une ancienne collègue (sans doute aujourd'hui décédée) sur la situation au central téléphonique manuel de Rouen (Seine-Inférieure) en 1943, lors de l'Occupation. En y repensant je ressens encore la chair de poule qui m'avait gagné lorsque je l'avais écoutée, il y a une trentaine d'années...

Cette dame, originaire du département de l'Indre, devait avoir vingt-cinq ans en 1943. Après des débuts à la poste comme auxiliaire avant la guerre, elle avait passé un concours pour devenir titulaire dans les PTT et avait été affectée au central téléphonique de Rouen (central encore manuel à l'époque), et plus précisément au service de la nuit.

Une nuit, la "SUEC" (Surveillante en Chef) l'appelle discrètement, vers onze heures du soir dans son bureau : « Mademoiselle X, je vais vous demander de faire quelque chose de contraire au règlement, mais conforme à l'honneur, du moins à mon honneur... Voici ce dont il s'agit : j'ai appris, ne cherchez surtout pas à savoir comment, que demain matin la police allemande va arrêter chez lui à six heures précises le docteur Y, membre important de la Résistance de Rouen. Je vous donne donc son numéro : le 45-63. Je vous demande de l'appeler exactement à 3h20, juste avant la pause de 3h30 et de lui dire exactement ceci : "Monsieur le docteur Y, ne dites pas un mot et ne cherchez pas à savoir qui je suis. Sachez qu'à six heures ce matin la police allemande va venir chez vous pour vous arrêter. Quittez immédiatement votre domicile et allez dans un endroit que même votre proche famille doit ignorer. Je raccroche, c'est terminé. Mais faites vite !..." Sitôt l'appel terminé détruisez le papier avec le numéro de téléphone du docteur. »

Mademoiselle X retourne à son poste et va réfléchir toute la nuit, tout en passant ses communications téléphoniques, à trois choses : d'abord elle est surprise que sa "SUEC" soit membre de la Résistance, elle l'aurait au contraire plutôt cru collabo !... Ensuite, qu'elle se soit adressée à elle, avec qui elle n'avait pas spécialement d'atomes crochus. Enfin, n'allait-elle pas mettre sa propre vie en danger, si la ligne du médecin était écoutée par une "bretelle" sauvage, posée par la police allemande, en-dehors du central téléphonique ?...

A trois heures elle pensait plutôt ne pas faire cet appel... A 3h15, non plus... Et puis à 3h18, son cœur s'est mis à battre la chamade et elle s'est décidée à lancer le fameux appel à 3h20 précise. Le médecin n'a pas dit un mot, a écouté et à raccroché...

Trois jours plus tard la "SUEC" lui a appris que grâce à son coup de fil la police allemande avait fait chou blanc et que le docteur Y était en lieu sûr...

Et Mademoiselle X a dit à sa SUEC qu'elle désirait à son tour entrer dans la Résistance... Cette dernière accepta...

Comme quoi à cette triste époque c'était souvent le destin qui décidait pour vous...

Roger le Cantalien. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Dim 28 Mar 2010 - 21:50

Si tu en as d'autres, écris un bouquin : succés garanti et je suis sincère .
Revenir en haut Aller en bas
micducat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Emploi/loisirs : Créer, c'est résister. Résister, c'est créer...
Humeur : plus rien à foutre et j'assume !
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Dim 28 Mar 2010 - 22:27

super tes histoires! comme le dit attila, fais un bouquin!
il ne faut pas laisser tomber ces souvenirs dans l'oubli
Revenir en haut Aller en bas
FLIPPER

avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Dim 28 Mar 2010 - 22:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] & Merci Roger 15
j'apprécie ces belles histoires.
Continuez, bien connaître l'histoire des anciens est bon pour l'avenir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
pascal

avatar

Masculin Nombre de messages : 1545
Humeur : Retraité pour invalidité
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Dim 28 Mar 2010 - 23:32

Merci Roger, moi aussi, j'apprécie beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Cla
Invité
avatar


MessageSujet: la Poste et les empochés de St Nazaire   Mar 30 Mar 2010 - 21:36

Il faut citer parmi les grands résistants des PTT l'ingénieur Keller qui organisa les écoutes depuis son pavillon, sur le cable téléphonique Paris Berlin, la plus grande opération d'écoute de la 2e guerre mondiale qui a permis aux alliés d'avoir des renseignements de la plus haute importance pour la suite de la guerre.
Curieusement inconnu de beaucoup de français.
Une piscine dans le 15e a Paris porte son nom.
Lien
Revenir en haut Aller en bas
POSTIER
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   Mar 30 Mar 2010 - 22:04

j'adore ,oui roger sort nous un livre ,les POSTIERS ET POSTIERES sont le peuple de france ,c'est france d'en bas ,qui pour échapper à la pauvreté on choisis de servir dans l'administration,souvent avec ferveur et sens du devoir,il faut transmettre cet héritage et le partager aux nouvelles générations multiculturelles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La poste et les "empochés" de Saint-Nazaire en 1944-1945.
» Peut-on accéder depuis chez soi à sa messagerie pro "laposte.fr"?
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» "Dixie Days". Le Havre (76).
» "LE DEMOCRATE" journal indépendant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET LOISIRS :: Avis de recherche & Souvenirs de Postier/PTT-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !