Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» ils se prennent pour qui ???
Aujourd'hui à 12:40 par riboul

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Aujourd'hui à 10:26 par riboul

» Essonne : préavis de grève illimitée sur 6 sites de la Poste
Aujourd'hui à 10:24 par riboul

» il faut prendre l'argent là où il se trouve...
Hier à 18:17 par road runner

» Alpes de Haute-Provence : préavis de grève à La Poste
Mer 18 Juil 2018 - 19:38 par riboul

» L'enquête sur la mort d'un livreur de la Poste est toujours en cours
Mer 18 Juil 2018 - 19:30 par riboul

» Prime rouleur
Mer 18 Juil 2018 - 18:08 par casper

» Il me manque 13 jours pour bénéficier du TPAS avec pénibilité !
Mer 18 Juil 2018 - 4:07 par diverticulite

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Lun 16 Juil 2018 - 20:49 par Bretécher Anne

» la poste suisse invente le guichet à domicile
Lun 16 Juil 2018 - 20:31 par jeanpaul31

» A lyon, les canuts insoumis se mobilisent
Dim 15 Juil 2018 - 15:50 par riboul

» ancien de trappes CTA
Sam 14 Juil 2018 - 1:40 par gilles.ramelet@gmail.com

» Le silence ou L'action
Ven 13 Juil 2018 - 17:31 par road runner

» canicule + épuisement lié à la mise en place d'une réorg : les facteurs de Marseille 4 / 14 utilisent leur droit de retrait
Mar 10 Juil 2018 - 5:54 par nine

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Lun 9 Juil 2018 - 18:47 par Courteville

» Qui ose parler de charité
Dim 8 Juil 2018 - 23:13 par josephe

» Recherche collegues des "chéques postaux" de Paris années 77 à 79
Dim 8 Juil 2018 - 15:09 par pocari

» avis de recherche ,souvenirs postiers
Dim 8 Juil 2018 - 15:02 par pocari

» S'incliner ou se révolter
Dim 8 Juil 2018 - 13:44 par riboul

» explication rente à 65%
Dim 8 Juil 2018 - 12:32 par nanou2423

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Jeu 5 Juil 2018 - 23:05 par josephe

» Une nouvelle de plus :D
Mer 4 Juil 2018 - 14:44 par Andrea31

» preavis de greve national de sud en pic
Mar 3 Juil 2018 - 18:23 par Lavande

» prendre la parole, un enjeu de pouvoir !
Lun 2 Juil 2018 - 19:55 par riboul

» demande de retraite
Lun 2 Juil 2018 - 17:50 par mrbean

» Interpellation raciste et violente d’un facteur place des Terreaux (Lyon)
Lun 2 Juil 2018 - 7:34 par olivier

» Lutte gagnante à Changé (sarthe)
Dim 1 Juil 2018 - 0:32 par Firebac

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Sam 30 Juin 2018 - 11:06 par olivier

» Arrêt Omont
Ven 29 Juin 2018 - 22:24 par olivier

» apres VSMP, VSMD...
Ven 29 Juin 2018 - 20:30 par ned_ludd

» fais-moi signe
Jeu 28 Juin 2018 - 22:27 par tahar

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Jeu 28 Juin 2018 - 21:04 par olivier

» Une analyse critique du mouvement social du printemps 2018 et sa défense du "service public"
Jeu 28 Juin 2018 - 17:19 par ned_ludd

» les facteurs d'Epinal en grève
Jeu 28 Juin 2018 - 10:17 par olivier

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Mer 27 Juin 2018 - 17:06 par REGINA

» Prêt la banque postale
Lun 25 Juin 2018 - 21:06 par youyou

» Lalevade-d'Ardèche : la grève se poursuit au centre de tri de La Poste
Lun 25 Juin 2018 - 20:39 par riboul

» Vic Fezensac: la brigade des traîtres logée à l'hotel
Lun 25 Juin 2018 - 20:35 par riboul

» séparation et fiche famille rh
Sam 23 Juin 2018 - 17:48 par ibra75

» Boites aux lettres décorées
Sam 23 Juin 2018 - 9:24 par olivier

» Joué-lès-Tours. Grève au site de distribution de La Poste
Ven 22 Juin 2018 - 8:31 par olivier

» Grève des facteurs ce jeudi à Joué-les-Tours et Chambray-les-Tours
Jeu 21 Juin 2018 - 18:17 par riboul

» Sur les droits des femmes en 1894
Jeu 21 Juin 2018 - 12:31 par agapée63

» Grève facteurs Rennes Crimée
Jeu 21 Juin 2018 - 1:40 par M. X

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +

» les facteurs du 78 appellent à une grève illimitée à partir du 14 juin
Ven 8 Juin 2018 - 20:27 par olivier

» grève des agents de la PDC de Vire et du Beny Bocage (Calvados)
Ven 8 Juin 2018 - 9:05 par olivier

» PIC Villeneuve La Garenne 92 en grève le 24 mai 2018
Mer 6 Juin 2018 - 18:24 par bougna

» preavis de sud du 3 avril 2018
Mer 6 Juin 2018 - 9:34 par facteur +

» ASAI
Lun 4 Juin 2018 - 22:35 par Bourricot

» Pétition pour soutenir Gaël et défendre le droit au syndicalisme
Lun 4 Juin 2018 - 9:25 par olivier

» Grève de la faim d'un facteur
Dim 3 Juin 2018 - 13:15 par kiki01

» Recette d'un dimanche de grève...
Sam 2 Juin 2018 - 18:43 par tahar

» Bouches-du-Rhône: La grève à La Poste se répand comme une traînée de poudre
Ven 1 Juin 2018 - 20:24 par olivier

» Modification
Ven 1 Juin 2018 - 11:18 par tahar

» Cinoche: ça regarde quoi un postier ?
Jeu 31 Mai 2018 - 15:47 par Cats Nadine

» Yvelines : les facteurs menacent d’une « grève illimitée » dans deux semaines
Jeu 31 Mai 2018 - 10:49 par olivier

» Bonjour!
Jeu 31 Mai 2018 - 9:56 par olivier

» Les petites bites de la Poste appellent les CRS au secours !
Mar 29 Mai 2018 - 11:39 par SVPat

» Discrimination Appréciation 2018
Dim 27 Mai 2018 - 12:34 par Ryderbike

» ça écoute quoi un postier?
Sam 26 Mai 2018 - 12:37 par Lavande

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Jeu 24 Mai 2018 - 16:04 par enzodias93

» Grève 22 mai 2018
Mer 23 Mai 2018 - 11:29 par facteur +

» L’adresse du 36 rue du Commandant René Mouchotte (Paris 14ème) vous dit-elle quelque chose ?
Mar 22 Mai 2018 - 17:12 par jef29

» recherche collègue
Lun 21 Mai 2018 - 18:22 par malatesta

» Service hébergé vs préavis local
Sam 19 Mai 2018 - 18:27 par facteur +

» courrier des lecteurs
Jeu 17 Mai 2018 - 18:25 par CarlosHdF

» grève départementale dans les Yvelines
Mar 15 Mai 2018 - 10:24 par olivier

» Les usagers et les élus agissent
Lun 14 Mai 2018 - 18:04 par riboul

» Déclaration d’impôts : La Poste mise sur la fracture numérique pour faire du fric
Lun 14 Mai 2018 - 18:00 par riboul

» Age annulation de la décote
Dim 13 Mai 2018 - 13:46 par Invité

» quatre vingt
Sam 12 Mai 2018 - 10:31 par tahar

»  REC et RE : besoin d'information
Ven 11 Mai 2018 - 18:20 par emiju

» L'Europe a sacré son nouvel empereur
Ven 11 Mai 2018 - 12:24 par tahar

» Luttes locales
Jeu 10 Mai 2018 - 8:15 par riboul

» histoire de la poste
Mar 8 Mai 2018 - 21:43 par manchot

» La Pénicaud licencie mais..
Mar 8 Mai 2018 - 21:41 par riboul

» Grève des facteurs de Roisey (Loire) !
Mar 8 Mai 2018 - 9:18 par olivier

» Grève dans le Pays d'Arles (13 - Bouches-du-Rhone)
Lun 7 Mai 2018 - 19:38 par olivier

» 5 mai, la fête à Macron
Sam 5 Mai 2018 - 19:58 par bougna

» Voilà ce que font "Les Républicains...
Sam 5 Mai 2018 - 19:44 par bougna

» Portail malin
Sam 5 Mai 2018 - 18:23 par olivier

» Sa vie de facteur
Jeu 3 Mai 2018 - 17:18 par road runner

» orange a emis le dernier telegramme de l histoire en france
Mar 1 Mai 2018 - 20:02 par facteur +

» Poste de technicien SI
Mar 1 Mai 2018 - 10:54 par Zakarya

» les facteurs de Tournus en grève illimitée
Dim 29 Avr 2018 - 9:50 par olivier

» Besoin de renseignements URGENT
Dim 29 Avr 2018 - 8:05 par olivier

» Préavis de grève reconductible dans les Hautes-Pyrénées à compter du samedi 28 avril.
Ven 27 Avr 2018 - 16:18 par riboul

» Curieux silence des médias sur les grèves à la poste...
Mar 24 Avr 2018 - 15:47 par riboul

» Au bout du rouleau
Lun 23 Avr 2018 - 23:51 par Lavande


Partagez | 
 

 Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).

Aller en bas 
AuteurMessage
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 68
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).   Dim 28 Mar 2010 - 17:49

Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).
Bonjour à toutes, et bonjour à tous, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grâce à Internet nous sommes habitués depuis une quinzaine d'années à ce que l'information circule à une vitesse phénoménale partout dans le monde… Et pourtant, pendant très longtemps, jusqu'à un jour d'août 1794, l'information n'a circulé qu'à la vitesse des malles-poste, soit "quatre lieues" à l'heure (16 kilomètres par heure), et encore fallait-il toutes les "sept lieues" (28 kilomètres) s'arrêter beaucoup plus longuement à un relais de poste où il fallait changer les chevaux des cavaliers ou des malles-poste… De plus, il fallait, c'était plus prudent, ne rouler que de jour. Il fallait donc deux jours entiers à la malle-poste pour relier Lille à Paris (220 kilomètres).

C'est à un jeune Sarthois, Claude Chappe (1863-1805), né à Brûlon (Sarthe) le jour de Noël 1763, que la France doit un changement considérable dans la vitesse de transmission de l'information. Il devint d'abord abbé, mais renonça à l'état ecclésiastique dès le début de la Révolution française…

Claude Chappe eut l'idée géniale d'utiliser des bras articulés au sommet d'édifices implantés en altitude pour transmette des messages avec une rapidité insoupçonnée jusqu'alors…

Voici à quoi ressemblaient les édifices du télégraphe optique Chappe :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sa première ligne télégraphique fut installée de Paris à Lille, avec 13 relais intermédiaires, et mise en service vers la mi-juillet 1794.

Le côté très avant-gardiste de Claude Chappe fut d'avoir été à contre courant total de ce qui se faisait alors pour assurer le secret de la transmission des messages : jusqu'alors on les codait soigneusement, puis on pliait le message et on le cachetait avec des sceaux de cire, et souvent même on le mettait dans une grande enveloppe, elle-même cachetée, et tout cela était mis dans un sac plombé… Chappe, au contraire faisait circuler ses messages au su et au vu de tout le monde, sur des édifices situés en hauteur où chacun aurait pu tenter de percer le secret du code employé, en recopiant les positions prises par les bras articulés. Cela aurait été vain, car même les "télégraphiers" stationnaires (ceux qui étaient d'astreinte dans une "station" Chappe) ignoraient eux-même le contenu des messages qu'ils transmettaient… Leur rôle était d'observer depuis une lunette à grande puissance la position des bras articulés de la station télégraphique précédente, et de noter sur une feuille toutes les positions prises par les bras articulés de cette station, et à la fin de la transmission de remettre cette feuille à l'autre collègue afin qu'il manœuvre les bras de sa station pour retransmettre à son tour le message codé à la station télégraphique suivante. Un message de dix mots pouvait être transmis de Lille à Paris en dix minutes environ !…

Seules deux personnes pouvaient décoder le message : celui qui le codait à Lille et celui qui le décodait à la station de Paris, située au palais du Louvre.

Le vendredi 15 août 1794 (28 Thermidor an II) Abraham Chappe (un des frères de Claude) transmet de 17h45 à 19h30 la première dépêche historique de toute l'histoire : il annonce au gouvernement de Paris que les Armées de la République ont repris aux armées autrichiennes la ville du Quesnoy. Les responsables de la Convention, mis immédiatement au courant, ont décidé prudemment de ne pas diffuser cette nouvelle, attendant d'en recevoir la confirmation par la malle-poste en provenance de Lille. Après-tout, quelle garantie avaient-ils que ce message n'avait pas été intercepté et déformé par les ennemis de la République pour la ridiculiser ? Et le dimanche 17 août 1974 (30 Thermidor an II) la malle-poste de Lille a apporté la confirmation de la nouvelle : Le Quesnoy avait bien été repris aux Autrichiens… La premier "scoop" de l'histoire était hélas raté [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] , mais désormais la Convention avait confiance en ce tout nouveau "télégraphe".

Heureusement pour Claude Chappe, le vent de l'histoire va souffler de nouveau favorablement pour lui… [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II) la station télégraphique de Lille commence à envoyer une dépêche vers Paris à 15h06. Les "télégraphiers" des treize stations entre Lille et Paris acheminent un à un les mots du message, et à Paris le "décodeur" le retranscrit en clair… Et puis, brusquement à 15h18 la transmission s'arrête !… Deux minutes plus tard la station télégraphique de Lille commence un nouveau message. Celui-ci est également décodé par l'inspecteur du télégraphe à paris. Celui-ci n'en revient pas du contenu du message de douze mots envoyés par la station télégraphique de Lille à partir de trois heures vingt de l'après-midi : « Condé [il s'agit de la ville de Condé-sur-l'Escaut] - être - restituée - à - République - reddition - avoir eu lieu - ce - matin - à - six - heures ».

Immédiatement l'inspecteur montre la dépêche à Claude Chappe, celui-ci en saisit tout de suite l'importance et file à la Convention où il informe Lazare Carnot ("l'Organisateur de la victoire"). Ce dernier se rend immédiatement à la séance publique de la Convention où les députés sont en train de s'interpeller vertement. Lazare Carnot monte à la tribune, un papier à la main, et déclare alors aux députés redevenus soudainement silencieux : « Voici le rapport du télégraphe qui nous arrive à l'instant. Condé être restituée à République (vifs applaudissements souvent répétés au milieu des cris de "Vive la République"). Reddition avoir eu lieu ce matin à six heures (les applaudissements se renouvellent et se prolongent longtemps) ».

Ce qui est important c'est que Condé-sur-l'Escaut a été reprise aux Autrichiens à six heures du matin ce samedi-là, et dès quatre heures moins le quart de l'après-midi tous les députés de France en étaient informés !!!… La France était rentré ce jour du samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II) dans l'ère des "télécommunications" (en réalité ce mot ne sera inventé qu'en 1904 par l'ingénieur des Postes et Télégraphes Édouard Estaunié).

Le député Pierre-Joseph Cambon demande que l'on envoie immédiatement par le télégraphe à la ville de Condé son changement de nom en "Nord-Libre". Les députés approuvent cette décision. A 16h59 la station du télégraphe situé au Louvre commence à envoyer cette dépêche vers Lille. A 17h10 elle est reçue puis décodée dans le Chef-lieu du Nord. Un cavalier part immédiatement pour Condé-sur-l'Escaut (distant de 58 km), et, après un changement de cheval dans un relais de poste, il arrive à 20h50 à Condé qui est informée qu'elle s'appelle désormais "Nord-Libre"…

Ce samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II) fut hélas le début du déclin de la poste avec l'émergence du début des télécommunications en France. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Roger le Cantalien. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).   Lun 29 Mar 2010 - 17:21

Pourtant,tout le monde n'a pas su apprécier l'invention du télégraphe à sa juste valeur!!

Le 12 décembre 1901,le physicien italien GUGLIELMO MARCONI,qui avait découvert en 1895 l'antenne avec prise de terre et qui,le 29 mars 1899,avait émis des méssages télégraphiques de Douvres à Boulogne,au-dessus de la Manche à renouvellé cet exploit sur 3600Km à partir d'un émetteur situé à Poldhu,dans les Cornouailles,et d'une antenne de 61 mètres.
Ce message en morse correspondant à la lettre S (3 points) a pu être transmis à un récepteur situé à Terre-Neuve,de l'autre coté de l'Atlantique.
Nul n'est prophète en son pays:
LE MINISTRE ITALIEN POSTES ayant refusé d'apporter son aide au physicien Marconi,considérant que des démonstrations de ce type étaient EXTRAVAGANTES,le jeune ingénieur a pu mener à bien ses expériences grâce à la clairvoyance du ministre britannique de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
roger15

avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 68
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal), limitrophe Lot et Aveyron.
Emploi/loisirs : retraité des PTT (85% à la poste et 15% à France-Télécom)
Humeur : changeante comme le temps...
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).   Mar 30 Mar 2010 - 0:00

Bonsoir -FQ-Rebel, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Puisque tu abordes l'histoire du télégraphe électrique, je vais te raconter l'anecdote suivante, assez peu connue, sur le début de la TSF (Télégraphie Sans Fil) en France.

Cela concerne l'illustre astronome Camille Flammarion, fondateur de la Société Astronomique de France, de l'Observatoire de Juvisy, très grand vulgarisateur de l'astronomie en particulier mais également grand vulgarisateur de la science et des techniques en général. Je voudrais rapidement révéler un aspect peu connu de son œuvre : avoir été à l'origine du développement de la TSF en France, avoir permis de sauver la fameuse Tour Eiffel, et d'avoir ainsi contribué indirectement à la victoire de la bataille de la Marne en septembre 1914.

Au cours de l'automne 1903 Camille Flammarion a rencontré le capitaine Gustave Ferrié. Celui-ci était passionné par la transmission et la réception des ondes radio-électriques. Il voulait sans cesse améliorer les performances de ses postes de radio expérimentaux. Mais il se heurtait à un problème insoluble : il n'avait pas une antenne assez haute pour cela. Un jour il évoqua ce souci à Camille Flammarion, qui eu une idée de génie : comme il était très ami avec un autre Gustave (Eiffel) il lui demanderait s'il autoriserait le capitaine Gustave Ferrié à utiliser les 300 mètres de hauteur de sa Tour (à l'époque c'était le plus haut monument du monde !…) pour des essais de transmission et de réception d'émissions radio-électriques.

Gustave Eiffel, fut tout de suite emballé par la proposition de Camille Flammarion et donna immédiatement en décembre 1903 à Gustave Ferrié l'autorisation d'utiliser sa Tour pour des expériences radiophoniques. Il avait peut-être trouvé là le moyen de sauver in-extremis son œuvre maîtresse…

En effet, la Tour Eiffel avait été édifiée à l'occasion de l'exposition universelle à Paris en 1889 (pour le centenaire de la Révolution de 1789), mais elle ne pourrait occuper le jardin du Champ de Mars que vingt ans, et devait être impérativement démontée en 1909, et le terrain récupérée par la ville de Paris qui voulait en faire un grand jardin public...

Cela crevait le cœur de Gustave Eiffel qui aurait bien voulu que sa Tour perdure au-delà de 1909, mais hélas pour lui trop de gens influents ne souhaitaient qu'une chose : que cette tour disgracieuse soit démolie en 1909…

Le capitaine Ferrié, avec l'accord du Ministère de la Marine dont il dépendait, entreprit donc à la Tour dès fin 1903 ses expériences radio-électriques, fier de disposer de l'antenne radiophonique la plus haute du monde.

Hélas pour la France, mais heureusement pour la Tour Eiffel, l'horizon international s'assombrit brutalement le 31 mars 1905 avec la crise franco-allemande de Tanger (ville internationale au Maroc) où France a été à deux doigts d'entrer en guerre avec l'Allemagne… Et le capitaine Ferrié, qui lui aussi tenait énormément à la sauvegarde de la Tour, a alors sollicité une audience auprès du Ministre de la Marine et lui révéla, en confidence, un secret militaire de première importance : quelques semaines avant la crise de Tanger la Tour Eiffel avait réussi à entrer en contact directement et sans relais avec un bâtiment de guerre français justement au mouillage dans ce port de Tanger. Celui-ci avait reçu parfaitement les messages radio (cryptés) transmis par la Tour et lui en avait envoyé un en retour qui avait été parfaitement capté à Paris. Le Ministre de la Marine en fut enthousiasmé et promis à Gustave Ferrié de tout faire lui aussi pour sauver la Tour. Il fit une communication (confidentielle) à ses collègues lors du prochain Conseil des Ministres qui décida de prendre immédiatement un décret qui prolongeait sans durée de temps la concession de la Tour Eiffel au Champ de Mars. Elle était sauvée !… [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ce décret précisait toutefois que pour des raisons de défense nationale la Tour pourrait à tout moment être réquisitionnée pour les besoins de l'armée française.

Et effectivement, lors de la mobilisation d'août 1914 la Tour fut réquisitionné par le Ministère de la Marine. Comme elle était l'objectif le plus visible de Paris (vu sa grande hauteur le jour, et la nuit à cause de la luminosité due à l'influence des hautes tensions qui entouraient chaque fil d'une gaine luminescente) elle fut sans doute le monument le plus protégé de la capitale en prévision des attaques des "taubes" allemands : elle fut truffée de canons et de mitrailleuses lourdes qui furent très efficaces contre les nombreuses attaques des avions allemands dès l'été 1914. De plus, elle fut dotée des projecteurs électriques les plus puissants de l'époque. Aussi, rapidement, les avions allemands n'osèrent plus s'y frotter…

Gustave Eiffel et Camille Flammarion furent soulagés de savoir que leur chère Tour était définitivement sauvée, même s'ils ne purent plus y accéder durant toute la "Grande Guerre".

Pour l'anecdote durant le premier mois de la guerre, en août 1914, la Tour fut envahie par des marins cryptographes radio-électriques (aidés par des professeurs d'allemands mobilisés) qui réussirent le plus souvent à percer le code des messages radio cryptés de l'armée allemande. Et plus les troupes allemandes s'approchèrent de Paris (leur avance extrême fut Luzarches dans l'actuel Val-d'Oise, le 3 septembre 1914, à peine à vingt kilomètres au Nord de Paris) plus leurs communications radio devenaient délicates avec leur émetteur principal situé à Metz (alors territoire de l'Empire allemand). Le capitaine Ferrié prit alors une décision très révolutionnaire pour l'époque : il ordonna aux marins de la Tour de lancer à la puissance maximum une onde porteuse avec des lettres en morse sans signification précise pour brouiller dès le début la réception de tout message de l'État-Major destiné aux troupes allemandes… Cela a beaucoup perturbé les armées allemandes aux portes de la capitale. Ce n'est sans doute pas cela tout seul qui a permis la victoire de la Marne, mais cela y a contribué…

Si vous pouvez visiter aujourd'hui, en 2010, la Tour Eiffel, il est bon que vous sachiez que c'est grâce aux efforts conjoints de Camille Flammarion et du capitaine Gustave Ferrié.

Roger le Cantalien. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
-FQ-REBEL

avatar

Masculin Nombre de messages : 755
Age : 51
Localisation : Banlieusard
Emploi/loisirs : echec et mat
Humeur : cantonnesque
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).   Mar 30 Mar 2010 - 16:54

Année 1915....
C'est vrai qu'elle est belle!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le premier scoop de l'histoire, le samedi 30 août 1794 (13 Fructidor an II).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le rasoir
» Livre Premier - Partie II - Pré-Histoire
» Le Premier Colon.
» Histoire du téléphone
» PREMIER MAÎTRE L'HER (AVISO)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET LOISIRS :: Avis de recherche & Souvenirs de Postier/PTT-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !