Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La Banque Postale fait-elle des intérets sur la prime fidélité CCP 2012
Le travail rend libre EmptyJeu 16 Jan 2020 - 11:52 par redon

» Fiche de poste
Le travail rend libre EmptyMer 15 Jan 2020 - 23:18 par tahar

» Victoire !
Le travail rend libre EmptyMer 15 Jan 2020 - 5:42 par nine

» Bien le bonjour
Le travail rend libre EmptyDim 12 Jan 2020 - 11:36 par bigvilo

» Calendrier des Postes
Le travail rend libre EmptyMer 8 Jan 2020 - 10:25 par lens48

» Apparemment, les dépôts ont bien été livrés à l'îlot...
Le travail rend libre EmptyMer 8 Jan 2020 - 0:38 par tahar

» It's a new day !
Le travail rend libre EmptyLun 6 Jan 2020 - 0:07 par tahar

» Récap des grèves à la Poste
Le travail rend libre EmptySam 4 Jan 2020 - 20:37 par olivier

» Retrouver des collègues de Paris 16
Le travail rend libre EmptySam 4 Jan 2020 - 11:20 par SISI28

» tribunal administratif
Le travail rend libre EmptyVen 3 Jan 2020 - 10:11 par olivier

» On arrive bientôt !
Le travail rend libre EmptyLun 30 Déc 2019 - 0:07 par tahar

» Suivant !
Le travail rend libre EmptyDim 29 Déc 2019 - 19:22 par tahar

» Art jaune 2
Le travail rend libre EmptySam 28 Déc 2019 - 12:18 par tahar

» Art jaune
Le travail rend libre EmptyJeu 26 Déc 2019 - 0:02 par tahar

» l'ombre bleue
Le travail rend libre EmptyMer 25 Déc 2019 - 1:13 par tahar

» Cheminement dossier retraite
Le travail rend libre EmptyMar 24 Déc 2019 - 17:18 par road runner

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Le travail rend libre EmptyDim 22 Déc 2019 - 17:48 par Courteville

» Dark Walhdor
Le travail rend libre EmptySam 21 Déc 2019 - 22:56 par tahar

» Philippe Wahl reconduit pour cinq ans à la tête de La Poste
Le travail rend libre EmptySam 21 Déc 2019 - 22:46 par tahar

» Découverte incroyable !
Le travail rend libre EmptySam 21 Déc 2019 - 14:28 par teillet

» Grossesse et droits de la femme enceinte?
Le travail rend libre EmptyVen 20 Déc 2019 - 5:53 par nine

» anciens du PLM
Le travail rend libre EmptyVen 13 Déc 2019 - 7:55 par le Cannois

» COCCINELLOPHOBIE
Le travail rend libre EmptyMar 10 Déc 2019 - 21:55 par facteur +

» Rebut: c'est un métier que l'on a jeté...
Le travail rend libre EmptyLun 9 Déc 2019 - 10:37 par tahar

» RCY apres un jour de greve... QUID ?
Le travail rend libre EmptyLun 2 Déc 2019 - 18:45 par Biludo

» Le vrai père-Noël est bleu
Le travail rend libre EmptyJeu 28 Nov 2019 - 21:29 par tahar

» curriculum vitae
Le travail rend libre EmptyJeu 28 Nov 2019 - 1:01 par tahar

» relevé de carriere incomplet
Le travail rend libre EmptyMer 27 Nov 2019 - 12:03 par Thalès

» Document IRCANTEC
Le travail rend libre EmptyLun 25 Nov 2019 - 10:10 par Thalès

» cdd passant en cdi, salut!
Le travail rend libre EmptyDim 24 Nov 2019 - 22:01 par Camille739


Partagez
 

 Le travail rend libre

Aller en bas 
AuteurMessage
tahar

tahar

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 58
Localisation : 84 bollene
Emploi/loisirs : retraité pour invalidité, écrivain et peintre numérique
Date d'inscription : 18/01/2009

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 6:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://devouzamoi.centerblog.net/
Lerwol

Lerwol

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 09/07/2011

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 18:09

"Arbeit macht frei" le travail rend libre

inscription nazie à l'entrée des camps de concentration
inscription du régime "soviétique" à l'entrée de l'un de ses camps de travail

surtout le travail peut rendre très con
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 18:19

Définition du travail

Etymologie : du bas latin tripalium, appareil formé de trois pieux, utilisé pour ferrer ou soigner les animaux, ou comme instrument de torture pour punir les esclaves. 
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

domditjosé

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 63
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 18:34

l'origine de cette expression vient de Hegel pour qui le travail donne un sens, une valeur à l'homme et que la liberté vient de l'accomplissement de soi et qui par là, désaliène l'homme de l'ignorance
Revenir en haut Aller en bas
lolla

lolla

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 18:48

Le travail rend libre de quoi?
Pour combattre l'ignorance, je dirais que la curiosité et les voyages rendent libre!
Le travail est un cordon qui vous condamne à rester les plus belles années de votre vie enchainé au même endroit!
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

domditjosé

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 63
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 20:04

Lolla, il faut remettre dans le contexte cette expression de Hegel au 19eme siécle, et au vu du début de ce sujet, j'ai souhaité remettre cette citation à son vrai auteur sans prendre position.
Il n'est pas le moment de disserter sur cette citation, mais en tant que femme, je pense que tu devaris étudier cette citation.
La femme n'est elle pas enchainée à cette société machiste si elle ne travaille pas. Actuellement les intégristes de tous poils souhaitent que les femmes reviennent aux fourneaux et dans les foyers, soit pour les dominer soit pour "donner du travail aux hommes " et donc diminuer le chômage.Donc dans ce cas aussi le travail rend libre les femmes, ce qui est une autre forme d'expression de la version de Hegel.
Attention je n'adopte pas systématiquement la pensée Hégélienne, je constate , de plus cette pensée a été tellement interprétée au vu de sa composante dialectique que je ne me permettrai pas moi même à en réaliser une étude philosophique. Mais quelquefois j'aime bien les analyses.
Sinon , il est vrai que le travail enchaine, mais il n'enchaine que les volontaires qui souhaitent consommer et rentrer dans le moule d'une société dans laquelle ils ne sont pas capable de s'extraire , soit par choix, soit par compromission.
Cependant la société sans travail n'existe pas, à moins de vivre au détriment des autres, sinon même dans les sociétés primitives, tous les composants hommes femmes, enfants contribuent à la survie de l'ethnie avec leur labeur.
Revenir en haut Aller en bas
lolla

lolla

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 20:31

J'avais bien compris le sens de ton message, Dom. Very Happy 
Je sais bien que le travail peut être un épanouissement, voir une libération pour certaines cultures.
Ma colère, comme tu t'en doutes, se dirige contre notre société actuelle, qui ne nous laisse plus d'autre choix que de subir le travail, plutôt que de s'y épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

domditjosé

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 63
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 20:50

lolla a écrit:
J'avais bien compris le sens de ton message, Dom. Very Happy 
Je sais bien que le travail peut être un épanouissement, voir une libération pour certaines cultures.
Ma colère, comme tu t'en doutes, se dirige contre notre société actuelle, qui ne nous laisse plus d'autre choix que de subir le travail, plutôt que de s'y épanouir.

cela m'étonne de toi Lolla, je te pensais plus combative et moins défaitiste.
Deux citations a reflechir :
- Une moitié de la victoire est dans le choix du champ de bataille, l’autre moitié dans le choix du moment. »
- La nécessité nous délivre de l’embarras du choix".

pour moi la première est a étudier lolla, la société est notre choix collectif, hélas, au vu du manque de combat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptySam 18 Jan 2014 - 23:59

Revenir en haut Aller en bas
M. X



Nombre de messages : 3253
Date d'inscription : 14/01/2012

Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptyDim 19 Jan 2014 - 0:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Extrait :

En choisissant le temps partiel, on reconnaît que le travail n'est pas, ou n'est plus, central dans notre vie. Nous agissons donc en conséquence, en fonction de la marge de manœuvre financière dont nous jouissons. La roue babylonienne du travail, production / consommation / production, n'est plus une priorité pour nous.

Le temps (du travail) partiel tranche dans l'emprise globale du travail dans notre vie. Il permet d'ouvrir de nouveaux espaces temporels qui viennent s'ajouter aux deux temps qui composent habituellement notre temps “libre”: la consommation de loisirs aliénants et la reconstitution de sa force de travail pour la journée suivante. Les nouveaux temps gagnés sur le monde du travail ouvrent un champ de possibilités que les loisirs et l'entretien physique ne suffiront plus à remplir. Puisque personne ne pourra alors nous dicter la marche à suivre, à nous d'être créatifs, autrement dit d'assumer notre liberté et notre grandeur.

Le temps partiel est souvent choisi pour des raisons familiales, ou financières. Mais il est rarement choisi par et pour soi-même. Dans tous les cas, il y a de fortes chances qu'avec le temps partiel on finisse par avoir du temps pour soi. C'est l'expérience de la solitude, et de l'originalité, en dehors du monde des “actifs”, des loisirs et des divertissements. Mais cette solitude est potentiellement toute autre que celle subie au travail, caractérisée par l'isolement et le repli sur soi. La solitude que nous souhaitons est celle de l'artiste, de l'ermite ou encore du philosophe. C'est la “solitude apprivoisée” du Petit Prince. Celle qui nous fait vivre en nous donnant la possibilité d'une meilleure connaissance personnelle, d'une liberté et d'une responsabilité accrues. Celle qui nous permet de nous ressourcer enfin, pour mieux retourner à la vie collective.

L'expérience de la liberté réelle donne le goût de vivre, qui en retour donne le goût de la liberté, toujours plus de liberté, pour nous, et pour tout le monde. Car quand on est libre, détendu, on est libre d'aimer. Notre cœur s'ouvre et on se surprend à souhaiter la liberté et la paix pour tous les êtres vivants. Enfin, par moments... Mais ces moments sont peut-être ceux qui valent le plus d'être vécus.

Cette (re)découverte de la liberté, de notre nature on pourrait dire, est aussi celle de la responsabilité. Car la liberté ne nous permet pas de nuire, d'ailleurs elle ne nous en donne même pas envie, puisque notre cœur apaisé nous en dissuade.

Ce qui nous amène à discuter de la vie simple, sans doute nécessaire pour la plupart des employés à temps partiel, et qui peut aussi être interprétée comme une forme de vie “responsable”. Certes, la diminution du confort matériel et du pouvoir d'achat sont une nécessité pour qui tente vivre avec moins d'argent donc moins de revenus. Mais cette pauvreté matérielle choisie n'est ni simplement une contrainte, ni simplement un mode de vie écolo-bobo. Cette pauvreté est uniquement pauvreté dans l'échelle des valeurs communément admise. Par bien des aspects, cette pauvreté s'avère être une richesse inestimable. L'auto-discipline acquise par ce mode de vie nous permet de gravir des sommets. Le temps que l'on ne passe plus devant la télé, en vacances au Club Merde, ou à la caisse d'un magasin est le temps de pratiquer des activités gratuites (ou presque), enrichissantes pour notre conscience et notre bonheur, et difficilement accessibles aux travailleurs à temps plein: lectures, cuisine, méditation, promenades, histoires d'amour, repos, pratique artistique... Mais la pauvreté matérielle a bien d'autres choses à nous offrir, à commencer par la réduction drastique du divertissement, des distractions, des fictions, des illusions et toutes ces choses qui encombrent notre mental et brouillent notre vision...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre EmptyDim 19 Jan 2014 - 0:27

Le travail rend libre Soupe

































LUNDI 28 JUIN 2010

Travailler deux heures par jour

J’ai commencé à lire Travailler deux heures par jour, que ma moitié a retrouvé dans ses cartons. Le bouquin est épuisé, et n’a pas été réédité, donc il vous faudra le chercher d’occas, mais bon, c’est pas trop trop compliqué à dénicher.
Je n’en suis qu’à la moitié, mais j’ai déjà vachement envie d’en parler. Parce que toute cette première partie recueille les témoignages de travailleurs qui ont réfléchi à la question. Concrètement.

Du docker à la secrétaire en passant par l’ouvrier en 3×8, des réflexions personnelles, non pas nées de vagues théories, de supputations, mais de leur vie, que ce soit au travail ou ailleurs, cette dernière trop souvent conditionnée par la première et souvent complètement bouffée par elle. Des réflexions sensées, de gens qui ont les pieds sur terre, des gens qui réfléchissent sur leur condition de travailleur et ne se contentent pas d’être là, connement, à effectuer une tâche idiote, et que de toutes façons on se battrait pour sauver parce que plutôt crever que d’être au chômage.

Ce qui m’a surtout frappé, c’est qu’au fil des pages, quand je tombais sur des références à des choses datées comme l’ancien franc, ou la 2CH, blam, c’était comme des alarmes. Des alarmes qui me rappellent que ces témoignages sont presque aussi vieux que moi. Des alarmes stridentes qui me hurlent à quel point les choses n’ont pas bougé à quel point elles ont même régressé. Le témoignage du docker est truffé de revendication, de luttes, et de victoires, pour des choses inenvisageables comme « TRAVAILLER MOINS », qu’on a essayé de remplacer par du « GAGNER PLUS », sans succès. SANS SUCCÈS.
Ces gens connaissaient exactement la valeur du travail, ils savaient que le boulot n’est qu’une saloperie devenue nécessaire, mais ils savaient aussi que la base de ce système c’était EUX.
J’ai lu ses témoignages en me demandant mais qu’est-ce qui a changé dans la tête des gens pour qu’ils ne se posent plus ces putains de questions ?! Les gens finissent par croire que le bonheur c’est le travail. Ils sont prêts à tout pour le conserver, ce putain de travail, à fermer sa gueule, à laver le linge sale des riches en échanges de chèques emploi service, à ne pas penser aux heures de transport en commun qui les attendent pour rentrer chez eux parce que chez eux c’est loin parce qu’ils n’ont plus les moyens d’habiter en ville, là où ils viennent tous les jours pour nettoyer la saloperie des autres. Ce ne sont plus des ouvriers, mais des gens isolés, sans conscience de « classe », sans savoir qu’ils sont tous dans le même bateau. Alors ils s’accrochent à leur boulot, pour ne surtout pas devenir chômeur.
Chômeur, le gros mot qui fait peur, le pôle emploi en père fouettard, voilà où on en est aujourd’hui. Le papa noël lui en revanche n’existe pas, je vous le rappelle.
Je m’égare, mais bon, pour en venir à une seule et unique chose : il FAUT lire ce livre. Je vous mets au défi de garder en tête que ces témoignages datent de plus de 30 ans. J’avais envie de vous recopier un passage, mais j’ai vite laissé tombé, il aurait fallu recopier la moitié du livre.
Je reviens quand j’aurais lu la seconde partie, celle écrite par des chercheur et enseignant, sur les solutions concrètes à apporter (mais déjà abordées dans les différents témoignages).
Ce n’est pas fait pour me rassurer, l’incroyable actualité de ce livre. Les germes du travail d’aujourd’hui inquiètent déjà les ouvriers de l’époque. Travail vain et inutile, tâches idiotes et abrutissantes, qui ne stimulent rien, n’éveille rien, ne sont là que pour faire tourner un système dont on ne profite jamais. Non mais ça peut paraitre caricatural, ce que je dis, surtout que j’imagine ne pas m’adresser à des gens qui bossent comme des ânes à 30 bornes de chez eux, pas plus que je ne me lève le matin à 5 heures pour faire un truc con et éreintant.
Mais j’ai la chance d’avoir énormément d’empathie pour les ouvriers, parce qu’on m’a éduquée en ce sens, parce que la question me touche, parce que ça me révolte vraiment. Je ne dois pas fermer ma gueule et ne pas en parler parce que j’ai la chance inouïe d’avoir un travail qui me plait (mais ça reste un travail), merde, je crois qu’on est tous concernés. Seulement, on dirait qu’en tant de « fabuleuse privilégiée » d’un système complètement pourri (parlons-en, des privilèges, et on verra bien si je dois toujours fermer ma gueule) je n’aurais pas le droit d’avoir une putain d’opinion sur la question.
Allez bon je m’énerve encore, mais d’abord, j’fais c’que je veux.
Lisez ce truc. Lisez tout court. Faites circuler. Offrez ce livre.

[EDIT] le livre Travailler deux heures par jour est lisible en PDF par ici.

Dites moi, quand vous aurez lu ce magnifique livre si vous voyez toujours la vie comme avant. JY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le travail rend libre Empty
MessageSujet: Re: Le travail rend libre   Le travail rend libre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le travail rend libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET LOISIRS :: Coin Culture-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / sudptt 38-73 / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !