AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum des Postiers prend des vacances. Bonnes fêtes de fin d'année et à bientôt !
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Pause du forum
Mer 13 Déc 2017 - 21:42 par M. X

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Mer 13 Déc 2017 - 15:49 par PIERRE48

» triste paille
Mar 12 Déc 2017 - 22:26 par tahar

» Bonjour tout le monde
Mar 12 Déc 2017 - 11:57 par globule

» Luttes locales
Lun 11 Déc 2017 - 17:49 par riboul

» Poste de technicien SI
Sam 9 Déc 2017 - 8:36 par Syrene

» L’écrivain et académicien Jean d’Ormesson est mort
Mer 6 Déc 2017 - 7:57 par domditjosé

» Erreur
Lun 4 Déc 2017 - 15:59 par Invité

» L'ombre
Lun 4 Déc 2017 - 0:55 par tahar

» Demission
Dim 3 Déc 2017 - 21:09 par domditjosé

» Notation
Ven 1 Déc 2017 - 18:41 par Jean Legrillon

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Ven 1 Déc 2017 - 11:00 par Courteville

» Au bout du rouleau
Jeu 30 Nov 2017 - 12:09 par Invité

» Suicides à France Télécom : deux ex-cadres contestant leur lien avec des victimes déboutés
Lun 27 Nov 2017 - 23:36 par Invité

» être rétrogradé suite au handicap de son enfant
Lun 27 Nov 2017 - 23:32 par Invité

» La poste allemande va tester des camions autonomes pour la livraison du courrier
Dim 26 Nov 2017 - 14:57 par yannguen

» greve du 19 OCTOBRE
Dim 26 Nov 2017 - 14:41 par yannguen

» Une employée fait un AVC à La Poste, son collègue est sanctionné !
Sam 25 Nov 2017 - 8:31 par Syrene

» GIPA 2017
Jeu 23 Nov 2017 - 22:15 par clicclac

» recherche matos
Jeu 23 Nov 2017 - 1:01 par larafale

» recherche anciens collègues ayant travaillé au centre de tri PLM gare de Lyon entre années 1979 et 1991
Jeu 23 Nov 2017 - 0:54 par larafale

» vehicule
Mer 22 Nov 2017 - 14:14 par Syrene

» Titres restaurant
Mar 21 Nov 2017 - 23:03 par don diego delavega

» Arnaque bancaire, gare au non remboursement en cas de vol!
Mar 21 Nov 2017 - 21:32 par Invité

» Vente de calendrier
Dim 19 Nov 2017 - 17:39 par casper

» 16 novembre 2017 : tous en greve
Sam 18 Nov 2017 - 19:17 par nine

» Documentaire sur les ambulants
Sam 18 Nov 2017 - 14:53 par roger15

» Bonjour
Mar 14 Nov 2017 - 16:59 par OUECHDEF

» Salut !
Lun 13 Nov 2017 - 17:04 par tahar

» Etrennes...
Lun 13 Nov 2017 - 12:38 par Invité

» Bonjour
Lun 13 Nov 2017 - 0:05 par Lavande

» Bonjour !
Sam 11 Nov 2017 - 14:07 par Azerty84

» Mais, quand seras-tu un "véritable postier" ?
Ven 10 Nov 2017 - 16:26 par patry

» Le pouvoir d'achat des "inactifs"
Jeu 9 Nov 2017 - 21:45 par agapée63

» La Poste ne doit pas servir à ça !
Mer 8 Nov 2017 - 19:46 par betelgeuse

» Extraits
Mar 7 Nov 2017 - 23:29 par tahar

» Bonjour les amis !!
Lun 6 Nov 2017 - 11:26 par ludowrx974

» Sémantique
Sam 4 Nov 2017 - 7:37 par Jean Legrillon

» Rtt et jour férié
Sam 4 Nov 2017 - 7:03 par Lavande

» retraités de la fonction publique
Mer 1 Nov 2017 - 18:03 par Lavande

» Voila en gros ce qui nous attend à la PIC de Rennes
Dim 29 Oct 2017 - 13:17 par Aragon86

» recherhe anciens ambulants paris/ strasbourg C
Sam 28 Oct 2017 - 8:18 par bigou93700

» Evangile cesa
Sam 28 Oct 2017 - 3:58 par bigou93700

» facteur d'équipe devient rouleur à plein temps
Mar 24 Oct 2017 - 14:58 par Newpost

» prime de Noël
Dim 22 Oct 2017 - 10:57 par globule

» Osez
Sam 21 Oct 2017 - 23:52 par josephe

» à une lettre près...
Ven 20 Oct 2017 - 12:40 par tahar

» Préavis de grève lancé par SUD et FO à la demande des agents
Ven 20 Oct 2017 - 10:03 par olivier

» privilège
Mer 18 Oct 2017 - 18:39 par tahar

» Écouter Jean Rochefort
Mar 17 Oct 2017 - 20:47 par M. X

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 15 Oct 2017 - 20:37 par Invité

» Grève des fonctionnaires le 10/10/2017
Ven 13 Oct 2017 - 20:02 par Invité

» "Suicides à La Poste : Brisons le tabou" ( lien du site )
Ven 13 Oct 2017 - 19:52 par Invité

» Une petite video sympa
Ven 13 Oct 2017 - 19:51 par Invité

» Calcul de la pension de retraite invalidité
Mar 10 Oct 2017 - 22:22 par teillet

» Bonjour
Dim 8 Oct 2017 - 19:43 par agapée63

» oups
Jeu 5 Oct 2017 - 15:19 par Azerty84

» Vu sur le site www.sudptt.org
Mer 4 Oct 2017 - 17:28 par Archaic

» En grève de la faim pour une pause déjeuner indigeste
Lun 2 Oct 2017 - 23:20 par Invité

» Du changement s'annonce sur la PIC de Rennes.
Lun 2 Oct 2017 - 12:42 par Aragon86

» Vu sur Facebook
Ven 29 Sep 2017 - 20:35 par Aragon86

» Des copains de SUD PTT Poitiers au tribunal
Jeu 28 Sep 2017 - 23:30 par Invité

» Connaissez-vous Viapost ?
Mer 27 Sep 2017 - 19:43 par Invité

» Flop de la grève du 12 septembre 2017
Mer 27 Sep 2017 - 18:54 par Invité

» Assignés en justice
Mer 27 Sep 2017 - 18:01 par margot

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Mer 27 Sep 2017 - 12:54 par agapée63

» Ordonnances loi travail
Mer 27 Sep 2017 - 12:54 par Invité

» Alors Macron vous traite de fainéants!
Lun 25 Sep 2017 - 17:02 par casper

» Retraite invalidité (date des versements)
Ven 22 Sep 2017 - 19:01 par Invité

» Hello !
Jeu 21 Sep 2017 - 22:52 par 89jeff

» présentation
Sam 16 Sep 2017 - 15:18 par NESTOUR

» Grève ?
Jeu 14 Sep 2017 - 14:12 par yannguen

» Il faut respecter le code de la route, pour notre sécurité !
Mer 13 Sep 2017 - 19:16 par Invité

» rph
Sam 9 Sep 2017 - 20:10 par valmi

» méfiez-vous des contrefaçons !
Jeu 7 Sep 2017 - 19:10 par Invité

» Habillement
Mer 6 Sep 2017 - 19:02 par casper

» "Le bien vieillir chez soi", brochure de La Poste
Mer 6 Sep 2017 - 7:59 par yannguen

» SONDAGE : la promotion des fonctionnaires à La Poste
Ven 1 Sep 2017 - 15:01 par Patou69

» Présentation
Jeu 31 Aoû 2017 - 17:50 par casper

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Jeu 31 Aoû 2017 - 11:31 par Invité

» bonjour collègues
Mer 30 Aoû 2017 - 22:02 par Jean Legrillon

» Pourcentage du salaire pour la retraite
Jeu 17 Aoû 2017 - 21:01 par Jean Legrillon

» Questions retraite
Ven 11 Aoû 2017 - 18:02 par Lavande

» Présentation
Mar 8 Aoû 2017 - 8:42 par yannguen

» L'histoire des bureaux-gares (1854-1995)
Lun 7 Aoû 2017 - 11:15 par Henry Walton JONES

» Non à la baisse de 1.7 % des retraites au programme de Monsieur Macron
Dim 6 Aoû 2017 - 19:42 par Invité

» Congés paternité et nécessité de service
Sam 5 Aoû 2017 - 12:31 par Mailman92

» L'encre noire d'oblitération!
Sam 5 Aoû 2017 - 8:13 par Syrene

» Assurance vie pour les nuls
Ven 4 Aoû 2017 - 16:49 par phil4563

» Licencié pour avoir refusé de serrer la main de son supérieur!
Ven 4 Aoû 2017 - 9:26 par yannguen

» Le libéralime par Henri Guillemin
Jeu 3 Aoû 2017 - 9:13 par Invité

» la vidéo du postier qui balance des colis fait le buzz
Ven 28 Juil 2017 - 17:17 par marthessere

» reprise de 20 min de pause
Ven 21 Juil 2017 - 18:28 par gribouille

» Pension et impôt
Mar 18 Juil 2017 - 14:54 par yannguen

» au sujet Paris 10 Année 1979 1980 1981
Lun 17 Juil 2017 - 22:00 par prepose1959


Partagez | 
 

 malaise dans les hautes sphères de La Poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Mer 13 Mar 2013 - 10:25

dans l'humanité ce jour; si quelqu'un peut avoir l'article en entier ... merci :


Ce mercredi dans l'Humanité : malaise dans les hautes sphères de La Poste





Alors que les suicides de postiers s’accumulent, c’est maintenant la direction de La Poste qui est touchée par le décès de Nicolas C., cadre stratégique du groupe, qui a mis fin à ses jours le 25 février dernier. L’Humanité a recueilli les témoignages de hauts cadres prêts à briser la loi du silence. Extrait.

«Notre vie de famille est totalement détruite », souffle Ilma. Son mari, Nicolas C., cadre supérieur au sein du groupe La Poste, a été enterré jeudi dans la plus stricte intimité. Désormais seule avec sa fille de dix-neuf ans, elle accuse : « Son suicide est lié au travail. Quand il est passé d’adjoint à directeur, personne n’a été nommé au poste d’adjoint, il a travaillé avec une équipe réduite tout en ayant une grosse charge de travail. Il avait pourtant dit qu’il avait besoin d’aide. Il était perfectionniste et mettait un point d’honneur à assurer son travail. Lors de ses funérailles, ses collègues, qui l’appréciaient beaucoup, me sont tombés dans les bras. »

Ilma se souvient des premiers signes du burn-out (épuisement professionnel) chez son mari. Il y a un mois, au travail, il avait ressenti une douleur dans la poitrine. « Il préparait un déplacement à Marseille, il avait travaillé sur des slides Powerpoint (infographies destinées aux réunions de cadres dirigeants – NDLR) le week-end. À la dernière minute, son boss lui a demandé de tout reprendre de zéro. Puis quand il a fait son malaise au bureau, personne n’a eu la décence de lui appeler un taxi. La Poste s’est mal comportée. »

>>> La suite du témoignage dans l'Humanité de ce mercredi 13 mars 2013 ainsi que l'entretien avec la sociologue, Danièle Linhart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Mer 13 Mar 2013 - 18:50

personne pour trouver l'article complet ?

merci encore
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2723
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Mer 13 Mar 2013 - 19:20

j'ai trouvé que les commentaires!

l'article en entier, il faut acheter ou bien attendre au moins 2 jours!

voilà les commentaires:

C'est à ca qu'on les reconnait.
Soumis le 13 mars, 2013 - 18:58 par Cassosse (non vérifié).
Forcement, ramener ses contradicteurs au niveau pain au chocolat ou à la grosse blondasse.... Le bonheur du totalitarisme intellectuel, entendu qu'un défenseur des classes laborieuses ne peut être qu'un disciple du fifils à papa Melenchon et/ou Laurent.

répondre Signaler un abus
WATSON/évidement non vérifié
Soumis le 13 mars, 2013 - 18:35 par milosnes.
La direction de la poste a de bien piètres défenseurs;
On admire le conditionnel dans : " un citoyen qui devait souffrir de dépression"
Il ne sait même pas de quoi il parle. Son seul objectif étant de manier l'insulte anti-communiste.
Il est accompagné dans son délire par CASSOSSE.
Que des bonnes nouvelles l'extrême droit se déchaîne.
PC/FDG sont dans la bonne voie
Ne lâchons rien ! continuons la lutte !
anéantissons les !

répondre Signaler un abus
Les chômeurs qui s'immolent
Soumis le 13 mars, 2013 - 15:41 par Ouilya.
Les chômeurs qui s'immolent ça ne dérange pas les sensibilités, mais s'il s'agit du suicide d'un cadre alors là vous niez l'info en accusant le journal.
Ce malheureux à fait un malaise cardiaque il y a un mois sur son lieu de travail sans que personne ne s'en soucie, voilà déjà un fait marquant du mépris pour le personnel.
Nier le fait que les suicides d'entreprises fleurissent depuis quelques temps est un non-sens, ou alors vous ne travaillez pas et ne connaissez pas le harcèlement moral que subissent ceux qui ont encore du boulot.
Plutôt que de s'en débarrasser en le licenciant, il est plus avantageux pour la boîte de pousser la personne au suicide, pas de prime de licenciement.
Deux de mes collègues se sont pendus sitôt rentrés chez eux tandis que d'autres s'avalaient un lexomyl complet en arrivant au boulot. Il faut avoir le cuir dur pour résister, mais pour savoir ça, faut-il encore avoir eu besoin de bosser pour vivre.
La vie est devenue intenable pour tous, un jour ça craquera et j'en connais qui s'en étonneront, mais ils sont gentils allez !

répondre Signaler un abus
L'huma fait dans le dégueulasse !
Soumis le 13 mars, 2013 - 11:27 par Watson (non vérifié).
C'est dégueulasse de spéculer sur un drame familial !
Si l'on prend le nombre d'employés de la poste ou de France telecom, on se rend compte qu'ici on se suicide moins ( pourcentage du nombre de suicides sur le nombre total comparé aux statistiques nationales ).. mais cela c'est la réalité... et l'huma s'en contrefiche de la réalité. Suffit qu'il y ait un suicide dans une entreprise pour incriminer l'adversaire politique. C'est l'argument le plus nul et le plus dégueulasse car la mort d'un citoyen qui devait souffrir de dépression ne doit jamais servir de pâture aux syndicalistes facho-communistes.
C'est d'autant plus ignoble de spéculer sur un suicide qu'en liant un suicide aux conditions de travail, on propose inconsciemment des stéréotypes de conduites à des personnes en mal de vivre. Et cà, il n' y a que le cerveau d'un communiste pour le mettre en oeuvre.

2 réponses répondre Signaler un abus
Ouin
Soumis le 13 mars, 2013 - 13:05 par Cassosse (non vérifié).
Ouais, le FDg et le PC, c'est ca. Du socio-ouin-ouin. Mais, par contre, si ca touchais la police, par exemple. Silence radio ... parce qu'un policier, ca vaut moins qu'un enseignant ou un postier. C'est pour ca que je ne peux pas les encadrer.

1 réponse répondre Signaler un abus
Vous vous êtes égaré...le
Soumis le 13 mars, 2013 - 17:13 par Nicolas VDR (anonyme) (non vérifié).
Vous vous êtes égaré...le figaro et le niveau intellectuel de ses lecteurs, c'est par là >>>>>>

1 réponse répondre Signaler un abus
Ah tiens ? Nicolas vdr
Soumis le 13 mars, 2013 - 18:29 par Cassosse (non vérifié).
L'humaniste en bois de @vdr me manquait.... Ca va sinon ? Et le "frère" Melenchon ? Sluuuuuuuuuuuuuurp !
C'est trop dur de penser à ceux qui se cassent le dos et ne peuvent plus travailler à 35 ou c'est pas assez "porteur" ? Les condés, c'est de la merde ?

répondre Signaler un abus
C'est toi watson qui est
Soumis le 13 mars, 2013 - 12:11 par Serge Gerber (non vérifié).
C'est toi watson qui est dégeulasse car si tu avais lu l'article tu aurais vu que c'est la famille qui accuse La Poste

1 réponse répondre Signaler un abus
Et idiot de surcroit !
Soumis le 13 mars, 2013 - 13:36 par Watson (non vérifié).
En plus, on se la joue c'est pas moi c'est la famille !
Cher monsieur, la famille essaie de comprendre le geste. C'est normal que dans un moment de détresse on puisse accuser tout et tout le monde. Etre dégueulasse c'est de relayer l'accusation de la famille au point d'en faire un titre d'actualité en établissant implicitement une relation de cause à effet. être idiot c'est ne pas le comprendre. Normal, le QI d'un communiste ne permet pas ce tour de force intellectuel.

répondre Signaler un abus
Faire le ménage avant de partir...
Soumis le 13 mars, 2013 - 11:10 par Nicolas VDR (anonyme) (non vérifié).
C'est à la fois triste d'en arriver là et dommage qu'avant d'en finir, il ne fassent pas le ménage au maximum dans leur hiérarchie en en emportant quelques uns avec eux .

Cela donnerait à réfléchir aux petits soldats du capitalisme car il n'y a que ce langage qu'ils comprendront et aucun autre..
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 8:54

nouvel article paru dans Politis ce jour ..... idem ci dessus, si quelqu'un peut avoir l'article en entier, merci de le poster !

La stratégie suicidaire de La Poste



Les dirigeants poursuivent un processus de réorganisation délétère.


Article paru dans
Politis n° 1244



Sommaire

Deux nouveaux suicides et une tentative remettent au premier plan le malaise social au sein de La Poste. Le 15 février, une jeune factrice en CDD à Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) est retrouvée pendue à son domicile. Le 25, un cadre responsable de la communication interne du groupe est lui aussi (...)
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

avatar

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 12:20

Abdulaye, je ne te promets rien, mais j'essaierai de me procurer les deux magazines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 13:45

Revenir en haut Aller en bas
venturion

avatar

Nombre de messages : 936
Localisation : The Old Republic
Emploi/loisirs : La Guilde SWTOR
Humeur : Allégeance TOR
Date d'inscription : 31/01/2013

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 16:22

Et que font les syndicats pendant ce temps là ?
Revenir en haut Aller en bas
http://venturion.forumactif.org/
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 16:41

en complément l'humanité du 13/03/2013


Des profits réalisés parfois sur la peau des postiers




Derrière les bons résultats financiers de La Poste pour 2012, rien ne change, selon la CGT et SUD, dans le profond malaise social.

Le 28 février, trois jours après le suicide de Nicolas C., cadre dirigeant au niveau du groupe, La Poste présentait ses résultats financiers pour 2012 : chiffre d’affaires en progression de 1,5 %, résultat d’exploitation en hausse de 21,8 % (816 millions d’euros), etc. Au cours du conseil d’administration de La Poste, Jean-Paul Bailly a salué « la mobilisation des postières et des postiers » qui, « dans un contexte difficile, a permis de poursuivre le développement du groupe ». Le président de l’entreprise publique a également cité le « grand dialogue », une procédure initiée l’année dernière après les suicides de plusieurs cadres de La Poste qui, à la mi-janvier, a débouché sur la signature par des syndicats minoritaires d’un accord-cadre sur la « qualité de vie au travail » et qui, selon lui, constitue la « base d’un renouvellement du contrat social au sein du groupe ». Si le bilan financier satisfait la direction, le bilan social de La Poste préoccupe plus que jamais les syndicats. « Il y a des résultats financiers positifs que les postiers paient parfois au prix de leur vie », synthétise la CGT. La fédération SUD PTT relève, elle, que les arrêts de travail pour accidents du travail « repartent à la hausse », tout comme les journées d’arrêt maladie : « Derrière le paravent du grand dialogue, les dirigeants de La Poste n’ont pas agi en 2012 sur le terrain de la souffrance au travail. Il n’y a donc aucune raison de se réjouir, le modèle stratégique comme l’équipe qui le porte sont en bout de course. Le personnel est épuisé par la recherche exacerbée de productivité et ses dégâts sociaux. » À la suite des deux suicides, début 2012, la CGT invitait déjà à « ré-humaniser la Poste » et aujourd’hui, le syndicat insiste : « On ne peut tolérer l’absence de communication du ministère de tutelle. L’État, en tant qu’actionnaire majoritaire, se doit de sortir de son mutisme car il a le pouvoir politique de mettre en œuvre une autre politique pour l’avenir du service public postal. »
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 17:14

j'ai réussi à me procurer le journal Humanité avec le dossier complet sur la Poste :

à lire et à communiquer .....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2936
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 17:27

Alors que les suicides de postiers s’accumulent, c’est maintenant la direction de La Poste qui est touchée par le décès de Nicolas C., cadre stratégique du groupe, qui a mis fin à ses jours le 25 février dernier. L’Humanité a recueilli les témoignages de hauts cadres prêts à briser la loi du silence.

Il y a une quinzaine de jours, des milliers de postiers ont reçu dans leur boîte aux lettres le magazine Dialoguer pour agir. Dans un édito lyrique, Jean-Paul Bailly, PDG du groupe, expose sa volonté de « faire de La Poste une entreprise pionnière en matière de qualité de vie au travail ». Cette publication a été coordonnée par Nicolas C., cinquante et un ans, cadre stratégique en charge de la communication interne à La Poste. Le 25 février, il a mis fin à ses jours.

Après les suicides de cadres en régions, de facteurs, de guichetiers..., le siège de La Poste, boulevard de Vaugirard dans le 15e arrondissement de Paris, n’est plus épargné par les drames. Nicolas C. avait son bureau au sixième étage, à quelques mètres de celui du PDG. Décrit comme « compétent », « bosseur », par ses collègues, cet ancien journaliste travaillait depuis une dizaine d’années dans le groupe. En arrêt maladie pour burn-out, il s’est suicidé avant de pouvoir réintégrer ses fonctions. Depuis l’automne, Nicolas C. avait eu une promotion. Revers de la médaille, il s’est retrouvé avec la charge de travail de deux postes.

Comme l’explique Gérard (1), cadre supérieur de La Poste, son rôle de responsable des publications internes n’était pas de tout repos. « Nicolas était en première ligne, il devait faire face à beaucoup de pressions et gérer les ego. » Au carrefour des grands dirigeants du groupe, il était dans l’œil du cyclone. Françoise, haut-cadre du siège, confirme : « Il avait sept personnes sous ses ordres, il était anxieux, il s’est retrouvé seul alors qu’il aurait eu besoin d’être épaulé. Gérer la communication interne, c’est extrêmement compliqué quand on édite un des plus grands journaux d’entreprise de France avec plus de 260 000 lecteurs. »

Un mal-être palpable

Mais La Poste se refuse à faire le lien avec les conditions de travail. Pourtant, au siège, vaisseau amiral du groupe, le mal-être est palpable. Et les langues des hauts cadres commencent à se délier. Marie, cadre supérieure, raconte : « Beaucoup de monde est en souffrance, d’autres sont partis. Pendant des années, j’étais en suractivité, contente de bosser, puis j’ai fait un burn-out. En face, il n’y a pas de compréhension. Il faut briser cette loi du silence à La Poste. »

Françoise a elle aussi craqué, victime d’épuisement professionnel. À 8 heures du matin ou à 23 heures, elle était bombardée de mails et de textos par sa hiérarchie. La peur de recevoir un message était devenue « obsessionnelle ». « On a des objectifs à tenir, mais la manière dont on travaille n’intéresse personne. C’est comme si on était robotisé ! À la direction, on voit les gens tomber comme des mouches. Le climat est délétère, tout le monde se méfie de tout le monde. »

Au printemps 2012, après les suicides de cadres, une commission du « grand dialogue », dirigée par Jean Kaspar, avait été instaurée. Elle s’est soldée par la signature par certains syndicats d’un accord sur la qualité de vie au travail. Au siège, des groupes de parole ont permis aux cadres de lâcher du lest. « Ça a suscité de l’espoir, mais le malaise est toujours là, c’est tout un système qui doit être mis au rebut. Il faut tout rebâtir », souffle Marie.

Au sein de La Poste, des problèmes d’organisation existent. Tous dénoncent l’absence de réelle structure de ressources humaines. Comme le raconte Françoise, « les RH s’occupent plutôt de l’administratif. Si on a un problème avec la hiérarchie, on n’a personne avec qui en parler. Pour la médecine du travail, c’est un autre problème, elle n’est pas externe au groupe. C’est dur d’évoquer ses soucis, de peur qu’ils soient connus ». Des RH de proximité sont prévus dans l’accord sur la qualité de vie au travail. Mais, pour l’instant, ces cadres ne voient pas la différence.

Un sentiment de vide

La « métiérisation », c’est-à-dire la séparation des différents secteurs d’activité et leur relative autonomie, en vigueur à La Poste depuis 2002, a aussi laissé un sentiment de vide stratégique. Ces responsables sont aux premières loges pour le constater. « Le courrier, La Banque postale… chacun fait ce qu’il veut, il n’y a pas de recherche et développement, on n’a pas de feuille de route, on ne sait pas où on va », soupire Françoise.

En dix ans, plus de 80 000 emplois ont été supprimés d’après les syndicats. Et le malaise social a contaminé l’ensemble du groupe.

Perte de repères

Pour Bernard Dupin, administrateur CGT, « avec les restructurations permanentes, les postiers perdent leurs repères et leurs valeurs ; le seul but de La Poste est la recherche de dividende. Il faut arrêter les réorganisations et se demander quel service public on veut pour l’avenir ! Combien de suicides va-t-on attendre avant de parler de ce qui se passe ? On se demande ce que fait l’État, actionnaire majoritaire, pourquoi il n’intervient pas. La Poste, elle, est toujours dans le déni, c’est infernal ». De son côté, le groupe a confirmé que le CHSCT avait diligenté une expertise indépendante pour analyser les conditions de travail au sein de la direction où travaillait Nicolas.

Mais l’attitude de La Poste après le drame a jeté un froid entre ses murs. Dans un article du Parisien.fr, Bernard Dupin rapporte que le PDG aurait évoqué les suicides comme « des drames personnels et familiaux où la dimension du travail est inexistante ». Des propos depuis démentis par La Poste, mais qui ont choqué le frère de Nicolas C., qui a adressé un courrier explosif à Jean-Paul Bailly : « Comment osez-vous ? (…) Vous êtes dans votre rôle de président, de ces dirigeants qui font passer leur image avant leur conscience, leur poste avant leur morale. (…) Je suppose que c’est aussi votre travail qui vous a empêché de prendre votre téléphone pour essayer de réconforter sa femme et sa fille de dix-neuf ans ? (…) » Contactée par l’Humanité, La Poste nous a adressé ce commentaire : « Concernant Nicolas, notre attitude est de soutenir ses proches et ses collègues et de respecter sa mémoire. »

Désarroi En milieu rural aussi
Deux agents de La Poste ont entamé lundi matin une grève de la faim à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) pour protester contre la suppression de trois contrats à durée déterminée (CDD) et défendre la vocation de service public de leur bureau en zone rurale. Les deux postières qui continuent à tenir leur guichet entendent aller au bout de leur démarche, « jusqu’à l’épuisement s’il le faut ». Une réunion entre la direction, les grévistes et les syndicats devait se tenir hier en fin d’après-midi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par SVPat le Jeu 14 Mar 2013 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 17:42

svpat peux tu mettre le lien et la source stp ?
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 17:47

Au risque de me faire lyncher, et loin pour autant de vouloir manquer de respect à un mort et sa famille, à en vouloir trop, on finit par se brûler les ailes.
A vouloir grimper, toujours grimper les échelons....
Il arrive un moment où l'échelle est trop haute, et si on vient à manquer un barreau, on se casse la gueule!
C'était surement un homme très bien, mais dans le contexte actuel, si on est trop bien, il faut savoir rester en bas, ou sortir les griffes pour s'accrocher aux barreaux!
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2723
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 19:25

l'humanité a fait un très bon reportage!

mais il ne faut pas se leurrer, les médias ont besoin de sensationnel

j'avais envoyé à l'humanité les lettres faites à Hollande et Montebourg, alors qu'elles n'étaient pas

encore mises sur le net, et bien aucune réponse de leur part!

au Parisien, j'envoie depuis bien longtemps des lettres adressées à Bailly à une journaliste du social, pas

de réponse non plus!

mais ils attendent que les gens mettent fin à leur jour pour écrire leurs papiers et quand c'est un cadre

bien sur à la une, alors qu'un petit agent deux lignes!

la presse me dégoute, comme bien des choses d'ailleurs!



Revenir en haut Aller en bas
ISHANDA

avatar

Féminin Nombre de messages : 32
Humeur : J'ai du mal à respirer...
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Petit Travail qui Tue   Jeu 14 Mar 2013 - 21:32

J’ai lu l’humanité et malgré tout ce que vous pensez sur les médias, je trouve normal de parler du malaise de la poste et du suicide de ce haut cadre de Vaugirard. Nicolas s’est pendu car il n’en pouvait plus, il n’avait plus de solutions, il était face à un mur contre lequel sa hiérarchie l’écrasait (50 mails et autres SMS alors qu’il était malade). Pas de choix, pas d’issue, des menaces, du mépris et surtout de l’indifférence face à sa souffrance. Alors la seule conclusion qui s’est imposée à lui a été de mourir. Alors certes vous pouvez l’envier pour sa carrière, le mépriser parce qu’il avait un grade élevé et un bon salaire, vous pouvez aussi dire que c’est bien fait pour eux là haut au siège … Oui vous pouvez dire tout cela car aujourd’hui tout le monde dit n’importe quoi, sans réfléchir et sans comprendre que ce geste qu’il soit d’une factrice, d’un guichetier ou d’un cadre du siège ….et bien c’est un acte de souffrance extrême celle vers lequel notre entreprise nous guide sournoisement mais surement….
Alors quand j’ai appris la mort de Nicolas, tout comme quand j’ai appris la mort de Francis et bien j’ai encore maudit la poste pour ces gestes de désespoir. Quand un postier se suicide nous devrions tous marquer notre condamnation de la poste en interrompant notre travail, debout et en marquant une minute de silence.
Aujourd’hui à coté de vous d’autres postiers souffrent souvent en silence car ils sont souvent considérés comme les pestiférés d’autrefois, ils se battent pour survivre et résistent pour ne pas chavirer dans cette fosse mortuaire…Alors s’il vous plait oubliez votre individualisme, vos chance de grader si vous êtes sages, votre désir de ne pas vous faire remarquer et tendez leurs la main avant qu’ils ne tombent.
ISHANDA qui n'a pas encore lâché la rampe
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2936
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Jeu 14 Mar 2013 - 21:47

A paraitre dans le prochain Journal des Retraites CGT de La Poste 13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 10:32

Bon déjà l' article ne devrait pas trop dire que c' est depuis que c' est une SA qu' il y a une atmosphère pourrie à la poste. Encore un truc idiot que pas mal de monde dit sans réfléchir.

ISHANDA :
Tous suicide est de trop mais pour un facteur ça fait jamais autant de bruit. Il est principalement là le problème.
La minute de silence...Déjà qu' on ne nous parle pas des suicides des petits agents alors je pense que ce serait pas intelligent de faire mettre une minute de silence.
Par contre une bonne grève général contre les réorganisation qui mènent entre autre au suicide ça ressemblerait au moins à quelque chose. Mais je peux toujours rêver car on ne peut pas être solidaire. Les anciens sont les premiers à faire des remarques de merde gratuites à leur collègues quand ils font des erreurs. Donc c' est impossible et ça continuera comme ça tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
ISHANDA

avatar

Féminin Nombre de messages : 32
Humeur : J'ai du mal à respirer...
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 17:07

Side Winder, je trouve que tu rends les armes trop vite mon ami...je ne te connais pas mais je sens de la souffrance derrière tes constats. C'est vrai que moi aussi je me suis pris des remarques lorsque j'ai commencé et je m'en prends encore aujourd'hui après 35 ans de poste. Et oui je suis une ancienne et même si d'autres n'ont que leur amertume et leurs remarques désobligeantes pour se faire remarquer c'est qu'ils n'ont aucun courage, aucune fierté ni humilité. Tout le monde a commencé un jour, tout le monde s'est trompé et se trompera encore aujourd'hui... Alors je suis vraiment désolée si tes collègues sont des imbéciles fanfarons, il y en a partout et leur nombre s'agrandit.
Ce genre d’attitude ne sert à rien et je comprends ce que tu dis. Je suis surement une grande naïve de croire qu'il y a encore de l'espoir et je crois que Francis, Nicolas et les autres ont aussi pensé faire bouger les choses en se tuant. Donner en quelque sorte un électrochoc à la société mais quand je vois les commentaires de monsieur tout le monde sur le net j'ai envie de vomir...
Je n’ai pas encore trouvé une idée qui mobiliserait les postiers. Des ébauches de tentatives bien trop personnelles sont en cours mais c’est l’union qui fait la force d’une action. Je suis moi-même dans une situation assez critique et mon témoignage sur ce Forum m’a valu une volée de bois verts.
Aujourd’hui je ne suis plus rien après trente cinq ans de remarques, d’humiliations avec par instant une main qui se tend et qui t’aide à reprendre pieds quelques temps et de nouveau ce bout bois dérivant que sont les RH de la poste qui te remet la tête sous l’eau espérant se débarrasser de toi définitivement. Mais je ne suis pas encore morte !
ISHANDA
Revenir en haut Aller en bas
bb034

avatar

Nombre de messages : 1661
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 17:16


Malaise dans les hautes sphères de La Poste

touche pas à ma posteAlors que les suicides de postiers s’accumulent, c’est maintenant la direction de La Poste qui est touchée par le décès de Nicolas C., cadre stratégique du groupe, qui a mis fin à ses jours le 25 février dernier. L’Humanité a recueilli les témoignages de hauts cadres prêts à briser la loi du silence.



Il y a une quinzaine de jours, des milliers de postiers ont reçu dans leur boîte aux lettres le magazine Dialoguer pour agir. Dans un édito lyrique, Jean-Paul Bailly, PDG du groupe, expose sa volonté de « faire de La Poste une entreprise pionnière en matière de qualité de vie au travail ». Cette publication a été coordonnée par Nicolas C., cinquante et un ans, cadre stratégique en charge de la communication interne à La Poste. Le 25 février, il a mis fin à ses jours.



Après les suicides de cadres en régions, de facteurs, de guichetiers..., le siège de La Poste, boulevard de Vaugirard dans le 15e arrondissement de Paris, n’est plus épargné par les drames. Nicolas C. avait son bureau au sixième étage, à quelques mètres de celui du PDG.



Décrit comme « compétent », « bosseur », par ses collègues, cet ancien journaliste travaillait depuis une dizaine d’années dans le groupe. En arrêt maladie pour burn-out, il s’est suicidé avant de pouvoir réintégrer ses fonctions.



Depuis l’automne, Nicolas C. avait eu une promotion. Revers de la médaille, il s’est retrouvé avec la charge de travail de deux postes.



Comme l’explique Gérard (1), cadre supérieur de La Poste, son rôle de responsable des publications internes n’était pas de tout repos. « Nicolas était en première ligne, il devait faire face à beaucoup de pressions et gérer les ego. » Au carrefour des grands dirigeants du groupe, il était dans l’œil du cyclone.



Françoise, haut-cadre du siège, confirme : « Il avait sept personnes sous ses ordres, il était anxieux, il s’est retrouvé seul alors qu’il aurait eu besoin d’être épaulé. Gérer la communication interne, c’est extrêmement compliqué quand on édite un des plus grands journaux d’entreprise de France avec plus de 260 000 lecteurs. »



Un mal-être palpable



Mais La Poste se refuse à faire le lien avec les conditions de travail. Pourtant, au siège, vaisseau amiral du groupe, le mal-être est palpable. Et les langues des hauts cadres commencent à se délier.



Marie, cadre supérieure, raconte : « Beaucoup de monde est en souffrance, d’autres sont partis. Pendant des années, j’étais en suractivité, contente de bosser, puis j’ai fait un burn-out.



En face, il n’y a pas de compréhension. Il faut briser cette loi du silence à La Poste. »

Françoise a elle aussi craqué, victime d’épuisement professionnel. À 8 heures du matin ou à 23 heures, elle était bombardée de mails et de textos par sa hiérarchie. La peur de recevoir un message était devenue « obsessionnelle ». « On a des objectifs à tenir, mais la manière dont on travaille n’intéresse personne. C’est comme si on était robotisé ! À la direction, on voit les gens tomber comme des mouches. Le climat est délétère, tout le monde se méfie de tout le monde. »

Au printemps 2012, après les suicides de cadres, une commission du « grand dialogue », dirigée par Jean Kaspar, avait été instaurée. Elle s’est soldée par la signature par certains syndicats d’un accord sur la qualité de vie au travail.



Au siège, des groupes de parole ont permis aux cadres de lâcher du lest. « Ça a suscité de l’espoir, mais le malaise est toujours là, c’est tout un système qui doit être mis au rebut. Il faut tout rebâtir », souffle Marie.



Au sein de La Poste, des problèmes d’organisation existent. Tous dénoncent l’absence de réelle structure de ressources humaines. Comme le raconte Françoise, « les RH s’occupent plutôt de l’administratif. Si on a un problème avec la hiérarchie, on n’a personne avec qui en parler.



Pour la médecine du travail, c’est un autre problème, elle n’est pas externe au groupe. C’est dur d’évoquer ses soucis, de peur qu’ils soient connus ». Des RH de proximité sont prévus dans l’accord sur la qualité de vie au travail. Mais, pour l’instant, ces cadres ne voient pas la différence.



Un sentiment de vide



La « métiérisation », c’est-à-dire la séparation des différents secteurs d’activité et leur relative autonomie, en vigueur à La Poste depuis 2002, a aussi laissé un sentiment de vide stratégique.



Ces responsables sont aux premières loges pour le constater. « Le courrier, La Banque postale… chacun fait ce qu’il veut, il n’y a pas de recherche et développement, on n’a pas de feuille de route, on ne sait pas où on va », soupire Françoise.



En dix ans, plus de 80 000 emplois ont été supprimés d’après les syndicats. Et le malaise social a contaminé l’ensemble du groupe.



Perte de repères



Pour Bernard Dupin, administrateur CGT, « avec les restructurations permanentes, les postiers perdent leurs repères et leurs valeurs ; le seul but de La Poste est la recherche de dividende. Il faut arrêter les réorganisations et se demander quel service public on veut pour l’avenir !



Combien de suicides va-t-on attendre avant de parler de ce qui se passe ? On se demande ce que fait l’État, actionnaire majoritaire, pourquoi il n’intervient pas. La Poste, elle, est toujours dans le déni, c’est infernal ».



De son côté, le groupe a confirmé que le CHSCT avait diligenté une expertise indépendante pour analyser les conditions de travail au sein de la direction où travaillait Nicolas.



Mais l’attitude de La Poste après le drame a jeté un froid entre ses murs. Dans un article du Parisien.fr, Bernard Dupin rapporte que le PDG aurait évoqué les suicides comme « des drames personnels et familiaux où la dimension du travail est inexistante ».



Des propos depuis démentis par La Poste, mais qui ont choqué le frère de Nicolas C., qui a adressé un courrier explosif à Jean-Paul Bailly : « Comment osez-vous ? (…) Vous êtes dans votre rôle de président, de ces dirigeants qui font passer leur image avant leur conscience, leur poste avant leur morale. (…) Je suppose que c’est aussi votre travail qui vous a empêché de prendre votre téléphone pour essayer de réconforter sa femme et sa fille de dix-neuf ans ? (…) »

Contactée par l’Humanité, La Poste nous a adressé ce commentaire : « Concernant Nicolas, notre attitude est de soutenir ses proches et ses collègues et de respecter sa mémoire. »



(1) Tous les prénoms ont été changés.

Cécile ROUSSEAU

L'HUMANITE 13 mars 2013





Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 18:34

Je ne rend aucune arme. Avant de faire chose pareille il faudrait déjà en posséder au moins deux puisque tu as parlé au pluriel. Cela étant dit, les réorganisations qui engendre les suicides c' est comme si elles étaient unstopable like DIESEL. J' espère que tu parles un peu l' anglais. En France personne ne se manifeste ou pas assez de monde car la population n' est pas assez pauvre. En plus dans les bureaux t' entends pas parler du suicide de tel ou d' un tel, pas même du cadre du siège.
Enfin bref, y a pas d' arme. On sait tous très bien que de tels drames continueront et c' est pas prêt de s' arrêter. J' espère au moins que les têtes de pioches bien-pensantes ne se servent pas des décès pour éclater un poste. Où est donc leur limite?
Revenir en haut Aller en bas
ISHANDA

avatar

Féminin Nombre de messages : 32
Humeur : J'ai du mal à respirer...
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 21:23

Aucune limite, ni décence, ni intérêt quelconque pour nous...
C'est la réalité de ce microcosme, une société fermée, très petite, caractérisée par sa langue de bois, ses préoccupations terre à terre et ses habitudes …
Aujourd’hui tout postier qui se suicide le fait pour des raisons personnelles, cela n’a vraiment rien à voir avec les conditions de travail a dit le groupe la poste.
Voilez vous donc la face non pas en signe de deuil mais par ce que cela dérange votre petite vie bien confortable.
De toute façon ils ont acheté les réfractaires de la RATP en leur donnant des cafetières, alors les postiers c’est un peu plus cher mais cela vaut le coup avec les salles de repos et de gym.
La paix sociale a un cout ce n’est pas grave s’il y a quelques victimes
Allez au revoir side winder ...
Je retourne à mon combat et j’affute mon épée c'est-à-dire ma plume car même si cela ne donne rien j’aurai la fierté de l’avoir fait, c’est tout ce qui me reste et mon esprit sera en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Sharivan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Ven 15 Mar 2013 - 21:47

Merci pour les liens et avoir écrit l'article.
L'attitude de nos dirigeants,cadres,DET est scandaleuse.
Autant l'année dernière ils ont voulu faire illusion (grand dialogue,report de réorg) autant cette année ils jouent les aveugles et tentent de passer en force réorg et suppressions de postes malgré tout ce qui se passe autour.
Et attendez un peu je suis sur qu'on va nous ressortir les t-shirts facebook tellement on s'enfonce dans le ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 15:36

ISHANDA a écrit:
Aucune limite, ni décence, ni intérêt quelconque pour nous...

Je retourne à mon combat et j’affute mon épée c'est-à-dire ma plume car même si cela ne donne rien j’aurai la fierté de l’avoir fait, c’est tout ce qui me reste et mon esprit sera en paix.


C' est justement là où tout le monde se trompe. C' est seulement de la rumination. L' esprit n' est en paix que quand un problème est supprimé ou résolu. Et encore, pas obligatoirement.
Revenir en haut Aller en bas
venturion

avatar

Nombre de messages : 936
Localisation : The Old Republic
Emploi/loisirs : La Guilde SWTOR
Humeur : Allégeance TOR
Date d'inscription : 31/01/2013

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 17:06

Tant que les syndicats resteront complices des magouilles et accepteront les compromis de paille au profit des syndiqués planqués en petit nombre, il n'y a rien a attendre ou espérer. Commençons par ne plus voter pour les vieilles barbes versées dans la politique syndiquée des gouvernements et du patronat, qui revendiquaient des actions datées de 10 ans ou plus. Seulement il n'y a aucune volonté de changer, alors la discussion reste stérile tant que les syndicat feront de la dépression historique quand on leur parle de bilan actuel.
Revenir en haut Aller en bas
http://venturion.forumactif.org/
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6599
Age : 61
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 18:40

lolla a écrit:
Au risque de me faire lyncher, et loin pour autant de vouloir manquer de respect à un mort et sa famille, à en vouloir trop, on finit par se brûler les ailes.
A vouloir grimper, toujours grimper les échelons....
Il arrive un moment où l'échelle est trop haute, et si on vient à manquer un barreau, on se casse la gueule!
C'était surement un homme très bien, mais dans le contexte actuel, si on est trop bien, il faut savoir rester en bas, ou sortir les griffes pour s'accrocher aux barreaux!
lolla, je ne suis pas d'accort avec toi
ton avis est trés honorable, mais je suis dans la logique inverse. Pendant longtemps , j'ai cru au combat collectif, mais j'en suis revenu, au vu de l'immensité des gréves. J'ai donc choisi une autre voie sans laisser, le combat collectif. Plus je monte dans la hiérarchie, plus je protège de collégues. et si personne ne fait l'effort de monter pour lutter , il n'y aura personne pour rogner le bec des rapaces de la hiérarchie.
Ensuite a chacun de voir sa destinée, rester camouflé tranquille dans la médiocrité collective, sans se poser de question , ou assumer des risques , vivre a fond ou dans le fond?
Mourir de risque ou regarder un jour sa vie derrière soi, pleine de vide.
tous les choix sont honorables, le tien, le mien, tous dépends de notre histoire, de nos convictions de la vie, de l'importance que l'on donne a cette vie
Revenir en haut Aller en bas
mordred01



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 01/04/2012

MessageSujet: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 19:19

domditjosé

On ne peut pas "monter" dans les hautes sphères sans y laisser une partie de doit même. Quand on est invité à festoyer avec le diable, même avec une longue cuillère, on finit soit par se bruler, soit à devenir l'un des leurs. Petit à petits, sans s'en apercevoir, sans crier gare, on change et pas en bien. J'ai assez payé cher pour cela. Ce n'est qu'après que se rend compte du chemin que l'on a parcouru, des conneries que l'on a dites, bref on est devenu un "salaud" malgré soi, n'est-ce pas




Il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur ce sujet
Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 19:33

Dom, je t'admire profondément (si je puis dire Wink )si tu réussis à compiler le fait de grimper et d'imposer ta façon de penser.
Je voulais justement dire que lorsqu'on est honnête et loyal, plus on monte et plus on souffre, tout en faisant souffrir les autres.
Maintenant, si toi tu y parviens.....CHAPEAU!!! pardon !
Revenir en haut Aller en bas
La rebelle

avatar

Nombre de messages : 1318
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:00

bien contradictoire tout cela
deja lolla comment peux tu monter dans les hautes spheres en étant honnete et loyal ?
De deux choses l une soit tu es déloyal avec toi meme , soit avec LP
mais tu ne peux aujourd hui prétendre etre integre défendre la justice , l égalité , le respect de l humain et du service public et en meme temps participer au massacre de ce que tu défend
etre honnete , loyal , integre , c est déja choisir son camp et le défendre sans aucune compromission
Revenir en haut Aller en bas
betelgeuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 2723
Humeur : "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupéry
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:13

chacun fait son taff comme il l'entend!

mais personnellemnet, il faut toujours peser le pour et le contre des ses actions et en toute chose!

etre cadre à LP n'est pas de toutes évidences, bien souvent ils sont pris entre le marteau et l'enclume!

LP leur fait faire le sale boulot et s'en débarasse ensuite et ceux qui ont encore une conscience

font des burn out ou pire!

tous les cadres seront confrontés à cet état de fait tot ou tard, le pire étant d'y avoir perdu une partie

de soi meme et je rejoins Mordred01 dans ses propos!

à pactiser avec le diable, on en perdra son ame et LP est le diable incarné(c'est une image bien sur, je ne crois pas à ces conneries des curés!)

LP va se débarasser de ses cadres au fur et à mesure qu'elle n'en aura plus besoin, comme elle fait pour

les petits agents trop peu productifs et cassés par des années de travail pénible!

LP est une broyeuse, outrepassant les lois pour seul but le profit à n'importe quel prix, meme au prix de la vie!

charogne que cette peste!
Revenir en haut Aller en bas
La rebelle

avatar

Nombre de messages : 1318
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:24

d accord avec toi betelgeuse
juste , je pense que les cadres qui sont au plus mal sont ceux qui ont vécus le changements , et qui ne se reconnaissent plus aujourd hui avec ce qu on exige d eux ,
par contre ceux qui aujourd hui continue de monter les echelons , ceux là savent pertinament à quoi ils s engagent
ils correspondent tout à fait à ce que LP attend d eux
Revenir en haut Aller en bas
ISHANDA

avatar

Féminin Nombre de messages : 32
Humeur : J'ai du mal à respirer...
Date d'inscription : 19/11/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:24

Basketball Merci domditjosé, tu me remontes le moral ce qui est aujourd'hui très rare.
Je viens désormais exceptionnellement sur ce forum car à part beltegeuse qui m'a apporté son soutien et je l'en remercie grandement, le dénigrement et les idées négatives sont de rigueur.
Je trouve que juger les autres sur leurs opinions, leurs perceptions et leurs actions est bien trop facile. c'est un exercice non honorable!
On peut avoir un avis différent et l’exprimer sans critiquer l’autre. C’est tout ce que veut l’équipe du Bailly président : qu’on se tire dans les pattes et quant il n’y aura plus que des « bras cassés » et bien on pourra liquider tout le monde.
Alors plutôt que critiquer, agissez donc ! En masse si vous voulez, tout seul en réagissant quant on tape sur un collègue ou plus discrètement en dénonçant ces ignominies mais faîtes le !
Alors pour domditjosé : Allez Serge les paroles de « y a ceux qui descendent »
Y a ceux qui descendent, le soir, les Champs-Élysées
Y a ceux qui descendent bêtement leurs escaliers
Y a ceux qui descendent leurs ordures dans la rue
Et ceux qui descendent dans la rue
Ah ! Les ordures !
Y a ceux qui descendent, jaloux, leur meilleur copain
Et ceux qui descendent leurs stores en sortant du bain
Y a ceux qui descendent du singe
Et ceux qui descendent du roi
Et puis ceux qui ne descendent pas

Y a tous ceux qui montent, le soir, les Champs-Élysées
Y a tous ceux qui montent à l'assaut contre les Anglais
Y a tous ceux qui montent au pinacle pour se montrer
À tous ceux qui montrent aux autres comme il faut qu'ils montent
Y a tous ceux qui montent sur le dos d' la société
Et ceux qui se démontent en voyant les autres monter
Y a ceux qui se montent le cou
Y a ceux qui se montent à plusieurs
Et y a ceux qui prennent l'ascenseur

Y a ceux qui attendent au milieu des Champs-Élysées
Quelqu'un qui attend, assis, dans un autre café
Y a ceux qui attendent leur tour pendant des années
Et ceux dont on se demande bien ce qu'ils attendent
Y a ceux qui attendent pour descendre ou pour monter
Que ceux qui descendent et ceux qui montent soient rentrés
Y a ceux qui attendent pour rien
Tous ceux qui n'attendent plus rien
Et ceux qui n'attendent que leur train
Y a ceux qui attendent en pleurant
Et celles qui m'attendent au tournant
Et moi qui m'en fous {x3}
Éperdument...
Revenir en haut Aller en bas
Abdulaye

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:29

dom, ta position est courageuse si elle est sincère, ce dont je ne doute pas

mais le risque d'amalgame est bien là, comment par exemple un DET qui aurait les mêmes idées que toi, peut il vivre ce qu'on lui impose en terme de réorg et de suppressions de PT ?

ne participe t il pas de fait à la politique de LP, tout en croyant rester humain ?
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:31

Si ton boulot est de supprimer les postes, supprime les postes. Si c' est d' en créer, pareil. Si tout cela n' est pas fait, ce sera un changement de métier forcé, c' est bien ça?
En gros je ne pense pas aujourd' hui qu' on puisse se battre contre des réorganisations en étant cadre supérieur vu que le métier exige en lui-même de réorganiser en supprimant selon les baisses de traffic. C' est encore une fois une question de politique du moins pire. Le cadre le moins pire sera celui qui supprime le minimum de poste requis, qui ne fait jamais dans la désobligeance et qui réponds le mieux possible à l' ensemble des attentes de chacun.
Le mieux que puisse faire un cadre supérieur (voir cadre tout court même) c' est de ne plus supprimer les postes. Donc ne plus atteindre les objectifs. Changement de métier forcé en gardant son salaire de cadre. Abandon des primes concernant les objectifs. Le risque étant d' allonger sa distance domicile travail et de devoir s' adapter à un autre métier qu' il ne connait pas.
Bon Dimanche à vous messieurs.
Tout cela ne concerne que le point de vue technique qui mène au but le plus humain possible.
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6599
Age : 61
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:35

mordred01 a écrit:
domditjosé

On ne peut pas "monter" dans les hautes sphères sans y laisser une partie de doit même. Quand on est invité à festoyer avec le diable, même avec une longue cuillère, on finit soit par se bruler, soit à devenir l'un des leurs. Petit à petits, sans s'en apercevoir, sans crier gare, on change et pas en bien. J'ai assez payé cher pour cela. Ce n'est qu'après que se rend compte du chemin que l'on a parcouru, des conneries que l'on a dites, bref on est devenu un "salaud" malgré soi, n'est-ce pas

Il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur ce sujet
quand je suis allé et quand je vais encore en Afrique pour transporter des vivres, des médicaments, monter des chantier d'aides aux victimes, des conflits, je risque mapeau et quelquefois, je négocie avec l'armée, la douane locale, pour passer mes convois; je rétrocède une partie de ces produits pour en passer le maximum, voir ne pas prendre une balle, ou un mauvais coup. Alors le repas du diable de la poste, je ne l'imagine que sans sel.
De plus j'ai la chance d'avoir un métier particulier au sein de la poste, et partout où je passe, j'ai autant de merci de la part des facteurs, des chsct que de l'encadrement. pour moi je pense avoir fait du bon boulot . Et si beaucoup plus haut, il y a jalousie, critique, elles ne viennent que de mes collégues de niveau identiques ou supérieurs car il est vrai que je ne suis pas vraiment dans le moule de la stratégie postale et que je n'avale pas de couleuvres.
On me traite de barjot, de tête brulée, est ce vrai? M'en fout, je préfére les remords que les regrets de ne pas avoir essayer tous mes combats. J'ai la chance d'étre bien entouré, et mes amies sont capables de me traiter de tous les noms, et de me critiquer si elles me voient glisser sur une pente critiquable. Elles m'ont souvent aidé. Et je reste donc droit dans mes bottes, et à mon age , j'en ai rien a battre. Je fais simplement attention qu'il ne m'arrive rien , j'aime trop mes amies

Dark, aussi bizarre qu'il ne parait mon role n'est pas de supprimer des emplois mais d'obliger les établissements à ne pas se séparer d'une certaine partie de nos collégues , mais je ne peux en dire plus
Revenir en haut Aller en bas
François84

avatar

Masculin Nombre de messages : 2227
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:42

Abdulaye a écrit:
dom, ta position est courageuse si elle est sincère, ce dont je ne doute pas

mais le risque d'amalgame est bien là, comment par exemple un DET qui aurait les mêmes idées que toi, peut il vivre ce qu'on lui impose en terme de réorg et de suppressions de PT ?

ne participe t il pas de fait à la politique de LP, tout en croyant rester humain ?

Je ne connais aucun DET qui s'enthousiasme à l'idée de perdre des agents à la prochaine réorganisation.
Au contraire, on cherche à être au mieux sur tous les compteurs qui servent à calculer l'effectif cible, en espérant sortir en positif, ou au moins rester à l'équilibre.

Revenir en haut Aller en bas
lolla

avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Localisation : cooland
Emploi/loisirs : femme de terrain
Humeur : voir l'avatar!
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:47

Sujet sensible, mais malgrè tous nos points de vue, et bien nous nous rejoignons tous!
Nous sommes tous d'accord pour dire que les cadres font le sale boulot et qu'ils risquent de le payer un jour ou l'autre!
On peut les voir en victimes, on peut les voir en bourreaux.
Moi, je dirais qu'ils sont un peu les deux!
Et je maintiens que pour arriver en haut de l'échelle, il faut avoir avoir les griffes solides.
J'ai des collègues qui font tout pour gravir les échelons. Ce sont de simples facteurs, mais ils on l'ambition de rejoindre l'encadrement, et bien moi je dis que par les temps qui courent, et sachant ce qu'ils savent, soit ils sont inconscients, soit ils sont prêts à prendre le risque de se faire bouffer.
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:51

domditjosé a écrit:


Dark, aussi bizarre qu'il ne parait mon role n'est pas de supprimer des emplois mais d'obliger les établissements à ne pas se séparer d'une certaine partie de nos collégues , mais je ne peux en dire plus


Oui c' est le rôle que tu te donnes mais ça m' étonnerait que ce soit ton travail qui exige cela. Par contre il est configuré telles de multiples combinaison qui permette plus ou moins bien de tenir le rôle que tu t' es donné. Et puis j' entendais par cadre supérieur un directeur d' établissement. Je n' ai pas été assez précis à ce sujet. Oui en DOTC j' imagine bien qu' il y a des métiers de cadre supérieur qui ne consiste pas à supprimer des emplois. Après ce qui est sûr c' est qu' aucun poste n' offre la possibilité, n' exige d' en créer d' autre. Ma lanterne est vraiment obscure à ce sujet finalement. Mais je ne suis pas naïf.
Revenir en haut Aller en bas
La rebelle

avatar

Nombre de messages : 1318
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:52

lolla a écrit:
Sujet sensible, mais malgrè tous nos points de vue, et bien nous nous rejoignons tous!
Nous sommes tous d'accord pour dire que les cadres font le sale boulot et qu'ils risquent de le payer un jour ou l'autre!
On peut les voir en victimes, on peut les voir en bourreaux.
Moi, je dirais qu'ils sont un peu les deux!
Et je maintiens que pour arriver en haut de l'échelle, il faut avoir avoir les griffes solides.
J'ai des collègues qui font tout pour gravir les échelons. Ce sont de simples facteurs, mais ils on l'ambition de rejoindre l'encadrement, et bien moi je dis que par les temps qui courent, et sachant ce qu'ils savent, soit ils sont inconscients, soit ils sont prêts à prendre le risque de se faire bouffer.
tu as oubli:soit ils sont pourris , ça existe aussi parmi les facteurs ,les pourris qui sont en plus assez c...s qu ils s en sortiront
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:54

francois84 a écrit:
Abdulaye a écrit:
dom, ta position est courageuse si elle est sincère, ce dont je ne doute pas

mais le risque d'amalgame est bien là, comment par exemple un DET qui aurait les mêmes idées que toi, peut il vivre ce qu'on lui impose en terme de réorg et de suppressions de PT ?

ne participe t il pas de fait à la politique de LP, tout en croyant rester humain ?

Je ne connais aucun DET qui s'enthousiasme à l'idée de perdre des agents à la prochaine réorganisation.
Au contraire, on cherche à être au mieux sur tous les compteurs qui servent à calculer l'effectif cible, en espérant sortir en positif, ou au moins rester à l'équilibre.


Ils ne montrent jamais d' enthousiasme mais quoi qu' on en pense ils font sauter les CDD comme des strapes sur un circuit imprimé.
Revenir en haut Aller en bas
La rebelle

avatar

Nombre de messages : 1318
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 20:59

Il ne faut pas voir que la suppression de postes , il y a tout ce qui en découle , la charge de travail supplementaire , des conditions de travail de plus en plus dégradées, un service public bradé , la dévalorisation de nos métiers , la flexibilité , precarité ....les cadres superieurs les plus proches de la direction , meme s ils ne détiennent aucun pouvoir pour la suppression ou création de PT, participent à tout cela , à differents niveaux ,et le but à atteindre reste le meme pour tous selon leur fonction :rentabilité au mépris de l humain
c est la seule chose à garder en tete
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 21:10

La rebelle a écrit:
Il ne faut pas voir que la suppression de postes , il y a tout ce qui en découle , la charge de travail supplementaire , des conditions de travail de plus en plus dégradées, un service public bradé , la dévalorisation de nos métiers , la flexibilité , precarité ....les cadres superieurs les plus proches de la direction , meme s ils ne détiennent aucun pouvoir pour la suppression ou création de PT, participent à tout cela , à differents niveaux ,et le but à atteindre reste le meme pour tous selon leur fonction :rentabilité au mépris de l humain
c est la seule chose à garder en tete

... Le moins pire étant (je répète pour les mal voyant) de supprimer le moins de poste possible (la charge redistribuée sera donc la minimale) et de ne jamais faire dans la désobligeance et de répondre le mieux possible à l' ensemble des attentes de chacun. Le manque de pouvoir du directeur limite son improbable humanité à ça. On appelle ça la politique du moins pire. Merci Mr Mélenchon.
Donc techniquement on peut être directeur sans pour autant mépriser ses troupes. Mais il est vrai que s' il reste cadre c' est qu' il aura supprimé au moins le minimum de postes requis.
Revenir en haut Aller en bas
La rebelle

avatar

Nombre de messages : 1318
Date d'inscription : 22/12/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 22:06

Side
les DE sont objectivés , la direction leur demande de faire tourner un bureau avec un minimum de moyen , au plus ils approchent de la cible, au mieux leur part variable est consequente, et ils ont toutes les chances de conserver leur poste, voir grimper encore dans la hierarchie , malgré la décentralisation
LP ne licencie pas mais les départs naturels , retraites , invalidité ...ne sont pas remplacés, donc de toute façon, les moyens humains diminuent , 80000par an au minimum, la responsabilité du DE est de faire fonctionner sa plaque, grace aux réorg qui pour compenser cette diminution , sous le prétexte de baisse du trafic,augmentent la charge de travail sur ceux qui restent, employer le moins de CDD possible grace à la sécabilité pour remplacer ceux qui sont en CA
Chaque DE, a un budget , toujours revu à la baisse, la concurrece à leur niveau , entre eux est basée sur l économie des moyens , les chiffres , pas de tournées à découvert , la qualité de service est méprisée , l important est de distribuer
Tous les cadres sont formés dans le but de ce seul objectif , gestion pour les DE , pour les autres,RH, ils doivent trouver les moyens de nous faire passer ça , à travers les réorg , sans conflit , en motivant l ambition pour les arrivistes individualistes , les pressions chez les plus fragiles , la répression et harcelements chez les plus rebelles
Chaque cadre sup , dans n importe quel service,choisi par LP est objectivé dans ce sens et est choisi en fonction de mener à bien cette mission
Revenir en haut Aller en bas
SideWinder[FireBirdOcean]

avatar

Nombre de messages : 4228
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Sam 16 Mar 2013 - 22:19

OUI mais ça ne contredit aucunement ce que je dis et n' empêche pas de telles décisions (ce que j' ai dis) pour qui voudrait les prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Piflet



Masculin Nombre de messages : 309
Age : 35
Localisation : Dans le tambour de la machine
Emploi/loisirs : Bouche-trou
Humeur : Blasé
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   Dim 17 Mar 2013 - 22:40

Domditjosé fait du bon boulot. Il prouve que l on peut être cadre, ne pas agir comme le diable...et ne pas se servir de La Poste comme ce dernier Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: malaise dans les hautes sphères de La Poste   

Revenir en haut Aller en bas
 
malaise dans les hautes sphères de La Poste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'installer en Hautes Pyrénées
» Malaise dans l'éducation ?
» URGENT Cherche remplaçant(e) pour 7 mois dans les Hautes Alpes (05000)
» Championnat de cri de cochon dans les Hautes-Pyrénées
» Un avion Transall a coupé une ligne à haute tension dans les Hautes-Pyrénées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: “ Ras-le-bol, faut faire quelque chose ! ”-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !