Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» les facteurs d'Epinal en grève
Aujourd'hui à 19:43 par riboul

» apres VSMP, VSMD...
Aujourd'hui à 6:59 par nine

» Sur les droits des femmes en 1894
Sam 16 Juin 2018 - 12:36 par agapée63

» grève des facteurs de Vic Fezensac (Gers)
Jeu 14 Juin 2018 - 15:27 par riboul

» Olaa
Jeu 14 Juin 2018 - 5:45 par nine

» 100% des guichetiers de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles étaient en grève mardi
Mer 13 Juin 2018 - 20:12 par olivier

» grève nationale contre la pause méridienne le 11 juin !
Mar 12 Juin 2018 - 20:13 par M. X

» Présentation "bonjour"
Mar 12 Juin 2018 - 20:12 par madame la farceuse

» Le syndicat Sud PTT de l'Hérault dénonce une nouvelle tentative de suicide à La Poste
Mar 12 Juin 2018 - 14:40 par riboul

» Que lisez vous en ce moment ?
Dim 10 Juin 2018 - 16:31 par facteur +

» les facteurs du 78 appellent à une grève illimitée à partir du 14 juin
Ven 8 Juin 2018 - 20:27 par olivier

» grève des agents de la PDC de Vire et du Beny Bocage (Calvados)
Ven 8 Juin 2018 - 9:05 par olivier

» PIC Villeneuve La Garenne 92 en grève le 24 mai 2018
Mer 6 Juin 2018 - 18:24 par bougna

» preavis de sud du 3 avril 2018
Mer 6 Juin 2018 - 9:34 par facteur +

» Grève facteurs Rennes Crimée
Mar 5 Juin 2018 - 17:01 par M. X

» Une nouvelle de plus :D
Mar 5 Juin 2018 - 15:00 par Fréya

» ASAI
Lun 4 Juin 2018 - 22:35 par Bourricot

» Hauts-de-Seine : après un mois de grève, le conflit se durcit à la Poste
Lun 4 Juin 2018 - 21:42 par olivier

» Pétition pour soutenir Gaël et défendre le droit au syndicalisme
Lun 4 Juin 2018 - 9:25 par olivier

» Grève de la faim d'un facteur
Dim 3 Juin 2018 - 13:15 par kiki01

» Recette d'un dimanche de grève...
Sam 2 Juin 2018 - 18:43 par tahar

» Bouches-du-Rhône: La grève à La Poste se répand comme une traînée de poudre
Ven 1 Juin 2018 - 20:24 par olivier

» Modification
Ven 1 Juin 2018 - 11:18 par tahar

» Cinoche: ça regarde quoi un postier ?
Jeu 31 Mai 2018 - 15:47 par Cats Nadine

» Yvelines : les facteurs menacent d’une « grève illimitée » dans deux semaines
Jeu 31 Mai 2018 - 10:49 par olivier

» Bonjour!
Jeu 31 Mai 2018 - 9:56 par olivier

» Les petites bites de la Poste appellent les CRS au secours !
Mar 29 Mai 2018 - 11:39 par SVPat

» Discrimination Appréciation 2018
Dim 27 Mai 2018 - 12:34 par Ryderbike

» ça écoute quoi un postier?
Sam 26 Mai 2018 - 12:37 par Lavande

» postiers a boulogne billancourt de 1989 à 1998
Jeu 24 Mai 2018 - 16:04 par enzodias93

» Grève 22 mai 2018
Mer 23 Mai 2018 - 11:29 par facteur +

» L’adresse du 36 rue du Commandant René Mouchotte (Paris 14ème) vous dit-elle quelque chose ?
Mar 22 Mai 2018 - 17:12 par jef29

» recherche collègue
Lun 21 Mai 2018 - 18:22 par malatesta

» Service hébergé vs préavis local
Sam 19 Mai 2018 - 18:27 par facteur +

» courrier des lecteurs
Jeu 17 Mai 2018 - 18:25 par CarlosHdF

» grève départementale dans les Yvelines
Mar 15 Mai 2018 - 10:24 par olivier

» Les usagers et les élus agissent
Lun 14 Mai 2018 - 18:04 par riboul

» Déclaration d’impôts : La Poste mise sur la fracture numérique pour faire du fric
Lun 14 Mai 2018 - 18:00 par riboul

» Age annulation de la décote
Dim 13 Mai 2018 - 13:46 par Invité

» quatre vingt
Sam 12 Mai 2018 - 10:31 par tahar

»  REC et RE : besoin d'information
Ven 11 Mai 2018 - 18:20 par emiju

» L'Europe a sacré son nouvel empereur
Ven 11 Mai 2018 - 12:24 par tahar

» Luttes locales
Jeu 10 Mai 2018 - 8:15 par riboul

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
Mer 9 Mai 2018 - 12:53 par roger15

» histoire de la poste
Mar 8 Mai 2018 - 21:43 par manchot

» La Pénicaud licencie mais..
Mar 8 Mai 2018 - 21:41 par riboul

» Grève des facteurs de Roisey (Loire) !
Mar 8 Mai 2018 - 9:18 par olivier

» Grève dans le Pays d'Arles (13 - Bouches-du-Rhone)
Lun 7 Mai 2018 - 19:38 par olivier

» 5 mai, la fête à Macron
Sam 5 Mai 2018 - 19:58 par bougna

» Voilà ce que font "Les Républicains...
Sam 5 Mai 2018 - 19:44 par bougna

» Portail malin
Sam 5 Mai 2018 - 18:23 par olivier

» Prime rouleur
Ven 4 Mai 2018 - 21:08 par Omaha

» Sa vie de facteur
Jeu 3 Mai 2018 - 17:18 par road runner

» orange a emis le dernier telegramme de l histoire en france
Mar 1 Mai 2018 - 20:02 par facteur +

» Poste de technicien SI
Mar 1 Mai 2018 - 10:54 par Zakarya

» les facteurs de Tournus en grève illimitée
Dim 29 Avr 2018 - 9:50 par olivier

» Besoin de renseignements URGENT
Dim 29 Avr 2018 - 8:05 par olivier

» Préavis de grève reconductible dans les Hautes-Pyrénées à compter du samedi 28 avril.
Ven 27 Avr 2018 - 16:18 par riboul

» Un peu de poésie dans ce monde de brutes !
Jeu 26 Avr 2018 - 19:06 par CarlosHdF

» Curieux silence des médias sur les grèves à la poste...
Mar 24 Avr 2018 - 15:47 par riboul

» Au bout du rouleau
Lun 23 Avr 2018 - 23:51 par Lavande

» après avoir privatisé la Royal Mail, sa patronne s'en va
Lun 23 Avr 2018 - 21:04 par savane

» Bonjour à tout le monde
Lun 23 Avr 2018 - 14:24 par you35

» grève départementale en Gironde !
Dim 22 Avr 2018 - 23:19 par olivier

» satisfation
Sam 21 Avr 2018 - 17:56 par tahar

» Sécurité routière : la formation des seniors passe par La Poste
Sam 21 Avr 2018 - 12:55 par riboul

» Montaigu-de-Quercy : les facteurs sont en grève illimitée
Jeu 19 Avr 2018 - 22:18 par facteur roulé

» grève majoritaire dans le sud de la seine et marne !
Jeu 19 Avr 2018 - 22:08 par facteur roulé

» appel à la lutte des grévistes du 33, du 35 et du 92 !
Jeu 19 Avr 2018 - 22:07 par facteur roulé

» Un treizième jour de grève à la Poste de Noyon
Jeu 19 Avr 2018 - 21:52 par facteur roulé

» Les facteurs de Morlaix en grève
Jeu 19 Avr 2018 - 21:51 par facteur roulé

» Sorigny : grève à la plateforme courrier de la Poste
Jeu 19 Avr 2018 - 21:48 par facteur roulé

» Un sixième jour de grève annoncé pour les facteurs de Noyon
Jeu 19 Avr 2018 - 6:36 par casper

» grève et manifestation jeudi 19 avril 2018
Mer 18 Avr 2018 - 21:22 par casper

» Le pouvoir d'achat des "inactifs"
Mar 17 Avr 2018 - 23:18 par agapée63

» CGT et Solidaires appellent à la convergence des luttes
Mar 17 Avr 2018 - 14:12 par riboul

» fonctionnaires: la cfdt rejoint la contestation
Mar 17 Avr 2018 - 13:43 par casper

» après la cfdt, l'Unsa s'associe à son tour à la grève FP du 22 mai
Lun 16 Avr 2018 - 19:30 par riboul

» Histoires insolites du quotidien du facteur
Lun 16 Avr 2018 - 19:07 par Rango

» les facteurs de Saint Jean et l'Union (31) en grève
Lun 16 Avr 2018 - 8:58 par riboul

» accords syndicats
Dim 15 Avr 2018 - 19:00 par casper

» Le blues des facteurs de Lassigny, en grève à leur tour
Sam 14 Avr 2018 - 13:09 par olivier

» L'avis de la masse
Mar 10 Avr 2018 - 17:22 par 89jeff

» Raison d'être
Ven 6 Avr 2018 - 19:04 par tahar

» Fusion du courrier
Ven 6 Avr 2018 - 7:07 par casper

» Contestation Arrêts Travail
Jeu 5 Avr 2018 - 13:23 par patry

» bonjour a toutes et tous
Jeu 5 Avr 2018 - 13:06 par Lavande

» Vocabulaire
Mer 4 Avr 2018 - 0:20 par tahar

» Presentation bonjour
Mar 3 Avr 2018 - 19:13 par sophie68/85

» photo non datée d'un facteur au Louvre
Dim 1 Avr 2018 - 21:00 par olivier

» Ce forum, créé par des militants Sud PTT.....
Sam 31 Mar 2018 - 15:13 par Breizh35

» Face aux réorganisations, solidarité et autodéfense de classe!
Sam 31 Mar 2018 - 8:03 par olivier

» le 22 mars, sans hésiter, on y va tous !
Mar 27 Mar 2018 - 8:18 par Jean Legrillon

» Biquette54
Mar 27 Mar 2018 - 5:29 par Biquette54

» les grèves s'étendent à la distri !
Dim 25 Mar 2018 - 22:10 par Invité


Partagez | 
 

 La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?

Aller en bas 
AuteurMessage
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 8:46

Bonjour à toutes et à tous,

Peu actif ces dernières années pour cause d'activités syndicales intenses, je reviens sur le forum afin d'ouvrir quelques réflexions qu sujet des syndicats qui nous représentent face à la direction.

Je livre ici ce que j'ai vécu et pu observer à l'intérieur de structures syndicales à Paris.

Chaque syndicat départemental est différent, ce sont les collègues qui animent le syndicat qui en font l'identité.

Tout d'abord, tout n'est pas blanc et tout n'est pas noir.
Il existe une multitude de profils dans les syndicats.

Des machines politiques, des militants et militantes dévoué-es, des glandeurs, des travailleurs, des bureaucrates, des médiocres, des pourris...

Il y a encore fort heureusement une majorité de militants et militantes dans les établissements très dévoué-e-s qui ne rechignent pas à la tâche.

Pourtant, j'ai pu observer que de nombreux fondamentaux du syndicalisme se perdaient et ce, au plus au niveau de responsabilité.

Une glissement vers la facilité, le tout en profitant du système. Un embourgoisement.

Il y a aujourd'hui des comportements qui se développent et mettent à mal l'action quotidienne et l'image des syndicats.

Ce sont des situations qui ternissent et jettent le trouble sur le travail des militants honnêtes.


Avec le droit syndical aujourd'hui, les syndicats désignent et détachent des représentants syndicaux afin de représenter les postiers et les postières. (Il y a énormément de moyens à la Poste)

Ces représentants peuvent avoir le statut de permanent syndical. Ce sont les décideurs, ce qui ménent l'action syndicale.

Dans ce cas, ils et elles sont détaché-es à temps complet et se consacrent uniquement aux activités syndicales.

Ce statut, si la structure et les collègues qui font vivrent  l'outil le permettent, peut se révéler un véritable aimant à bureaucrates et à médiocrates.


Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Pour exemple, j'ai pu observé toute au long de mes années de militantisme des dérives innaceptables pour toute organisation syndicale qui se respecte et malheureusement, je crains que ce genre de comportements se développent dans les prochaines années, vu le niveau actuel.

Ce sont des petites choses qui misent bout à bout affaiblissent consdérablement le collectif.

Prenez par exemple un permanent à temps complet à l'Enseigne.

Ce permanent devrait théoriquement, si il était au boulot, travailler au moins un samedi sur deux, comme tous les collègues.

Pourtant, cette question ne peut même pas être débattue à l'intérieur des structures, tant la grâce matinée du samedi est sacrée.

Un ou une collègue qui bossent le samedi, si elle contacte le standard du syndicat un samedi matin, n'aura aucun interlocuteur.

Autre exemple, extrêmement problèmatique :

Les jours de grèves :

Un permanent qui appellent à une ou plusieurs journées de grève.

Demander aux collègues qui travaillent dans les établissements de se mobiliser et de perdre de l'argent alors que ce même permanent ne déclare pas sa grève, donc ne perd pas d'argent, est inimaginable.

Pourtant là encore, ce type de comportement est à la mode et tend à se développer avec la nouvelle génération de militants qui aujourd'hui animent les structures.

Tout n'est pas parfait dans un collectif, il y a toujours des frictions, des oppositions.


Ce qui ne doit pas se perdre et que les anciens doivent apprendre aux nouveaux militants et militantes, c'est le respect des collègues et le respect de l'engagement syndical. Ce n'est pas un travail, c'est un engagement politique.

Sans cette honnêteté intellectuelle, tout collectif est voué à se scléroser et à disparaître. Si le discours est en complet décallage avec l'action qui en résulte, ça ne peut pas marcher.

Etre hônnete et travailleur, voici le profil que doit avoir nos représentants et représentante, surtout en cette période.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
kiki01

avatar

Masculin Nombre de messages : 5052
Localisation : En France
Emploi/loisirs : Postier
Humeur :
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 11:16

Perso, je ne me reconnais pas du tout dans ce que tu avances:


_________________
Le mal triomphe par l'inaction des "gens bien"...


Dernière édition par kiki01 le Jeu 25 Déc 2014 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
François84

avatar

Masculin Nombre de messages : 2317
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 12:26


kiki01 a écrit:
Perso, je ne me reconnais pas du tout dans ce que tu avances

Pas toi Kiki, pas toi.

Mais j'en vois d'autres dans la perspective décrite par Phileas ..... on les connait depuis très longtemps, on est potes, alors on dit rien ........ mais on n'en pense pas moins ........

Et les agents qui rament au quotidien regardent passer les RAP syndicales, et serrent les dents ........

Revenir en haut Aller en bas
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 12:29

Salut Kiki, effectivement, c'est ce que je disais, il y a bien tout les profils. Moi, je me reconnais dans ce que tu dis.

Ce que tu décris est un syndicalisme de convictions.
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 13:26

francois84 a écrit:


Et les agents qui rament au quotidien regardent passer les RAP syndicales, et serrent les dents ........


Sans compter les RAP cachées aux yeux de tous....hallucinant...

Encore plus lamentable, les négos à deux balles, du style," hey les syndicats, on vous donne une miette en contre partie d'une paix sociale pour un bureau ou tout se barre en javel!!!  mais comme ces mêmes syndicats ont déjà  engagé leur parole auprès des agents, avant même que la chose soit obtenue,  ils baissent pavillon pour leur fierté de merde laissant ainsi un bureau complet ( qui en plus leur fait confiance!!) à la dérive!!..... à gerber!!!

Signée La Farceuse, en mode dégoutée .....
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2956
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 16:47

phileas a écrit:


Qu'en pensez-vous ?

Heu...tu as fait combien de syndicat pour en juger l'ensemble,
papy Ce discours je l'ai entendu mille fois et chaque fois c'est les travailleurs qui trinquent ...parce que les syndicats s'affaiblissent !

alors au lieu de cracher sur nos militants - qui font très souvent plus qu'ils ne peuvent- tapons ENSEMBLE sur nos Direction et sur les mauvais choix Postal et Gouvernemental !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 61
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 17:07

SVPat a écrit:
phileas a écrit:


Qu'en pensez-vous ?

Heu...tu as fait combien de syndicat pour en juger l'ensemble,
 papy  Ce discours je l'ai entendu mille fois et chaque fois c'est les travailleurs qui trinquent ...parce que les syndicats s'affaiblissent !

alors au lieu de cracher sur nos militants - qui font très souvent plus qu'ils ne peuvent- tapons ENSEMBLE sur nos Direction et sur les mauvais choix Postal et Gouvernemental !

SVPat
ne te voila pas la face, et regarde la vérité en face. Oui il y a des militants corrects, mais il y a aussi combien de véreux, combien qui sont retournés dans les services avec 3 voir 4 niveaux supérieurs, combien sont en ASA les jours de gréves et combien courent partout en ce moment pour les élections syndicales surtout pour essayer d'engranger des voix pour sauver leur place de permanents.
La place de permanents syndicales est très lourde comme le dit KIKI, ce qui fait qu'il est de plus en plus difficile de trouver de vrais militants passionnés ne comptant pas les heures. Du coup, il y a des petits malins qui s’engouffrent dans les structures pour en tirer profit.
Même la règle à SUD des 3x3 est bafouée, certains permanents s'enferment dans leur bureau pour ne pas retourner à la distri ou dans les pics, car les conditions de travail sont difficiles.
Et bien sur il faut combattre la Poste, mais avec certains véreux, c'est de la pure science fiction, car il ne veulent pas s'attirer les foudres des personnes.
Au fait comment expliquer qu'un permanent viré d'une OS pour aménagement personnel à trouver en un mois un autre poste (vacant) dans une autre OS dans la même région?? si ils avaient eu un militant qui voulait bosser comme KIKI, ou comme beaucoup de camarades (dont une à qui je pense très fort et qui lutte contre une terrible maladie et qui me parle entre deux chimio des difficultés de ses collègues sur le terrain)
SVPat, personne ne jette le discrédit sur les vrais militants, la de plus en plus de véreux sont sur le marché.
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2956
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 17:17

Mais ou j'enrage c'est que j'ai TOUJOURS entendu ce discours en 37 ans 1/2 de carrière - même du temps où nous étions syndiqués à 80 voire 90% dans les Centre sde tri et le résultat comme je l'ai dit, c'est l'affaiblissement des OS, la disparition pour certaines dans les services et nos Directions qui font comme elles le veulent!

Je ne nie pas non plus qu'il y a eu des abus.
Mais un peu comme le Capital a mis le crédit à la portée des ouvriers après Mais 68, la Poste a mis les Libertés Syndicales ( et les permanents donc!) après la grève de 1974 !

Cherchez donc à qui profité le Crime ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 61
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 17:56

SVPat
ce problème n'est pas inhérent à la Poste , c'est un problème de société. La diminution du nombre de syndiqués, ne vient pas des bons ou mauvais militants, ni de la Poste. Certainement de la société de consommation la je serai d'accort .
Ce problème de perte de militants, on le retrouve dans la vie associative, politique et humanitaire.
Beaucoup souhaite avoir sans offfrir c'est les coucous, ils sont de plus en plus nombreux. Idem dans le discours contre les fonctionnaires, il y an a de trop, et dans la même phrase, ceux qui hurlent contre les fonctionnaires, critiquent le manque de flics, de matons en prisons, d'enseignants...
Revenir en haut Aller en bas
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 21:32

Je suis assez d'accord avec l'analyse de Dom, le problème vient de l'affaiblissement des forces progressistes dans la société. Le modèle économique libéral qui est aujourd'hui développé partout, affaiblit les consciences.

Ce que je reproche aujourd'hui aux syndicats et j'ai pratiqué à un haut niveau de responsabilités, c'est de se renfermer sur eux même. Il y a de moins en moins de débats dans les structures.

Cela favorise les dérives. Ce qui n'était pas acceptable il y a 20 ans, on l'accepte aujourd'hui par facilité et par hypocrisie.

Pour être crédible, il faut un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Vous imaginez un permanent appeler à la grève sur son secteur, distribuer des tracts, pousser les collègues à faire grève pendant des jours et omettre de se déclarer gréviste, ni à la boîte, ni au syndicat. Ce ne sont pas des oublis.

Ou encore, imaginez un permanent à 60 % au syndicat et le reste au taf, appeler à la grève et aller bosser l'après midi alors que les collègues l'attendaient sur le piquet le matin avec des tracts, le tout en intersyndical.

ce n'est pas possible, quelle crédibilité ?

Revenir en haut Aller en bas
Jean Legrillon

avatar

Masculin Nombre de messages : 5861
Age : 43
Humeur : Il y a des gens qui veulent connaître la vérité et ceux qui préfèrent l'imaginer
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 21:36

Après un permanent n'est pas forcément couvert par le préavis sur une grève locale car il ne dépend pas de l'entité.
Revenir en haut Aller en bas
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 21:40

Je faisais allusion à des grèves départementales ou nationales.
Revenir en haut Aller en bas
lechef

avatar

Masculin Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 21:55

Il y en a des gros, il y en a des maigres. Il y en a des grands, il y en a des petits, des qui portent des lunettes, des qui n'en ont pas, des qui fument, des qui fument pas, des qui sont blonds, des qui sont bruns. Les syndicalistes sont avant tout des hommes et des femmes. Avec leurs qualités et avec leur défauts, leur face lumière, leur face obscure.
Toute organisation porte en elle le germe de la bureaucratie et le syndicalisme n'y échappe pas. Certains y trouvent une reconnaissance sociale, de quoi satisfaire leur appétit du pouvoir, que sais-je encore ?
Le système génère ce type de comportement, notamment avec la multiplication des instances de concertation et des réunions
L'être humain est capable de toutes les turpitudes, le syndicaliste, comme le politicien, comme le trader. Toutes les dérives sont possibles et il arrive que des permanents le soient depuis plus de vingt ans (si, si je pourrais citer des exemples) et ce dans toutes les organisations, sans exception.
Le système génère ce type de comportement, notamment avec la multiplication des instances de concertation et des réunions.
Je comprends que certains puissent être dégoutés par le comportement individuel de responsables syndicaux (je ne dis pas syndicalistes);
Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. La majorité des militants sont honnêtes et intègres. S'il existe des permanents qui font leurs "heures de bureau", il en est d'autres qui ne comptent pas leur temps, militent sur leur temps libre, sacrifient parfois leur vie de famille.
Cette dérive syndicale, n'est pas nouvelle. Elle existaient il y a vingt ans, elle existe depuis que le syndicalisme a été institutionnalisé. Les "nouveaux" syndicalistes ne sont ni meilleurs ni pires que les "anciens".
Par contre, la capacité du personnel à se mobiliser, la solidarité, l'entraide ont beaucoup évoluées, et pas dans le sens ou il aurait fallu, où on l'aurait voulu. Il y a des valeurs qui se perdent. L'individualisme, le matérialisme, la pensée unique sont en train de triompher.

Quel tocsin faut-il sonner
Combien de cris faut-il lancer
Putain! Pour vous réveiller?
Revenir en haut Aller en bas
domditjosé

avatar

Masculin Nombre de messages : 6614
Age : 61
Localisation : dans le monde entier
Humeur : Libéré
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 22:22

lechef
+1
Revenir en haut Aller en bas
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 23:05

Le niveau est tel qu'aujourd'hui, les médiocrates remplacent peu à peu les bureaucrates.

"Syndicalisme à l'ancienne" englobe également les tendances bureaucratiques de chaque organisation et ses manifestations.

Simplement, j'ai l'impression qu'on a atteint un niveau historique et une espèce de "métamorphose exponentiel".

Avant, les bureaucrates étaient assez experts en bureaucratie. Ils maîtrisaient au moins leur art.

Aujourd'hui ce sont des médiocrates qui se pensent syndicalistes et qui développent un type de syndicalisme aux antipodes de ce qu'il devrait être. Non pas par calcul politique, stratégie, ligne... Mais par bêtise et incompétence.

Un syndicat catégoriel doit être un outil au service des collègues et non pas une église où l'on se réfugie en espérant gravir les échelons du Clergé.

Les Intersyndicales sont de plus en plus critiquées à l'intérieur des structures, surtout à l'approche de la distribution des prix (comprenez les élections), même la lutte de collègues contre les réorgs est parfois critiquée par des représentants syndicaux qui regardent leurs camarades-animateurses luttes comme des ennemis..

L'unité est pourtant la clé. Sur des perspectives de lutte naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
kiki01

avatar

Masculin Nombre de messages : 5052
Localisation : En France
Emploi/loisirs : Postier
Humeur :
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 23:12

phileas,

je suis un peu ancien, 4 ans sur le forum, syndiqué depuis 23 ans, et à la poste depuis 28 ans....

Alors, à travers ma petite expérience, et  tes questions bien légitimes, ne viserais tu pas plus particulièrement ta fédé dans tes questions ??????

_________________
Le mal triomphe par l'inaction des "gens bien"...
Revenir en haut Aller en bas
phileas

avatar

Masculin Nombre de messages : 721
Age : 41
Localisation : Paris, région parisienne
Emploi/loisirs : découvreur
Humeur : après la pluie, vient le beau temps
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Mer 17 Sep 2014 - 23:22

Je ne suis plus adhérent à aucun syndicat.

Je m'interroge simplement sur l'évolution des outils censés protéger et organiser les travailleurs-euses face au patronat.
Revenir en haut Aller en bas
lechef

avatar

Masculin Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 0:02

Le syndicalisme n'est qu'un outil. Il est ce que ses adhérents en font.
On peut penser (comme tu le fais me semble-t-il) que cet outil a été confisqué par certains individus qui s'en servent à des fins personnelles. C'est pour partie vrai, car il existe des responsables syndicaux avides de reconnaissance, de pouvoir ou de confort (il est plus facile de rester vautré dans un bureau au fond d'un local syndical que de se lever tous les matins pour aller trimer). On ne peut pas nier une triste réalité qui a contribué au discrédit des syndicats.
Qu'il y ait des médiocres, je le crois aussi. Mais cet état de fait n'est pas propre au syndicalisme. Des médiocres, on en retrouve partout, à la tête de La Poste, à la tête de certaines entreprises, à la tête de l'Etat. Le principe de Peter et le principe de Dilbert ne sont pas seulement des vues de l'esprit ou des traits d'humour.
Il existe des arrivistes dans les instances syndicales, comme dans le monde du travail, du spectacle ou de la politique. On ne refait malheureusement pas la nature humaine.
Et après, qu'est ce qu'on fait ? On constate seulement, on se lamente, on baisse les bras (et le pantalon) ?
Oui, il y a des pourris dans les syndicats qui ne pensent qu'à eux mêmes, qui ne comprennent rien à rien, qui ont perdu toute légitimité tant ils sont loin du monde des travailleurs dans leurs tête et dans leur vie. Des Bernard Henri Levy du syndicalisme, tout le monde en connait.
Mais ce que je sais, c'est que le syndicalisme a permis la conquête d'un tas de droits que je ne veux pas perdre, il a permis des tas d'avancées sociales depuis des décennies. Je sais que les choses reculent, mais la faute à qui ? Aux syndicats qui n'ont pas su faire ou à tous ceux qui sont restés le cul sur leur chaise ?
Même si tout n'est pas parfait, j'ai encore envie de me battre pour ne pas connaître le grand bond en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
kiki01

avatar

Masculin Nombre de messages : 5052
Localisation : En France
Emploi/loisirs : Postier
Humeur :
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 0:57

lechef a écrit:
Mais ce que je sais, c'est que le syndicalisme a permis la conquête d'un tas de droits que je ne veux pas perdre, il a permis des tas d'avancées sociales depuis des décennies. Je sais que les choses reculent, mais la faute à qui ? Aux syndicats qui n'ont pas su faire ou à tous ceux qui sont restés le cul sur leur chaise ?
Même si tout n'est pas parfait, j'ai encore envie de me battre pour ne pas connaître le grand bond en arrière.

+100000000000

Je ne dirai rien de plus !!!!!

_________________
Le mal triomphe par l'inaction des "gens bien"...
Revenir en haut Aller en bas
etno10



Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 2:07

Itou avec Le Chef,ca crache sur les syndicats,mais les agents font leurs propres mal.
P...c'est pas quand on a la merde dans le slip,qu'il faut penser a se torcher !

Toujours a pleurer,et lorsqu'il y a reunion ,on entend plus personne,Alors se battre pour ca...?
J'suis violent la ,non ? triste
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 8:30

réaliste etno10 et c'est bien ce qui me désole parfois....

Ceci dit, je pense tout de même que le point que soulève Phileas sur un appel à la grève sans se déclarer gréviste ça craint!!!...quand on appelle à la grève, c'est qu'on soutient ce mouvement.....ou alors on n'appelle pas!!
Perso, je n'appelle pas à toutes les grèves d'un jour qui ne seront quoiqu'il en soit non suivies chez nous .........en Comité fédéral, je ne me positionne pas POUR d'ailleurs..... avoir le cul propre, pour avoir un minimum de respect de nos collègues,  le respect n'est pas un dû, il se gagne....ne jamais oublier ça!!!
Revenir en haut Aller en bas
Miss



Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 18:36

Contente de voir aborder le principe de Peter ; quand j'en parle autour de moi, jamais personne ne connait..!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Legrillon

avatar

Masculin Nombre de messages : 5861
Age : 43
Humeur : Il y a des gens qui veulent connaître la vérité et ceux qui préfèrent l'imaginer
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 19:26

Le chef est bourré de principe ...
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2956
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Jeu 18 Sep 2014 - 23:10

papybrossard a écrit:
Le chef est bourré de principe ...


Quoi? le chef est bourré?
Ça m’étonne pas, tous des ivrognes à la Poste ! (air connu!)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Ven 19 Sep 2014 - 7:02

Jadis, un syndicaliste m'avait dit que lors de greves de plusieurs jours, les permanents ne se déclaraient pas grévistes mais versaient la journée de salaire à leur syndicat ?
Revenir en haut Aller en bas
SVPat

avatar

Masculin Nombre de messages : 2956
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Ven 19 Sep 2014 - 9:44

....Sauf qu'il était toujours en grève parce que par nature, il s'occupe de plusieurs bureaux de Poste.
Faut quand même pas demandé qu'il vive avec zéro euros par mois.
Nous; il versait au syndicat en prenant les souscriptions, tombolas, etc....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
madame la farceuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 6538
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Ven 19 Sep 2014 - 12:33

SVPat a écrit:
....Sauf qu'il était toujours en grève parce que par nature, il s'occupe de plusieurs bureaux de Poste.


Ben forcément il va pas se déclarer gréviste parce qu'un bureau dont il ne dépend pas veut faire grève....ça va être dur! lol!

A pim : il est vrai aussi qu'il y en a qui ne se déclarent pas gréviste pour donner à des bureaux qui partent en grève sur plusieurs jours (style la grève pour les élections européennes) un soutien financier, ce principe n'étant pas forcément idiot pour une grève longue.....par contre sur une grève d'un jour, j'y crois pas trop.....
Revenir en haut Aller en bas
lechef

avatar

Masculin Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   Ven 19 Sep 2014 - 22:28

J'ai été permanent, à plusieurs reprises car j'ai toujours veillé à retourner régulièrement au travail.
J'ai toujours observé comme principe de me déclarer gréviste auprès de mon bureau d'attache qu'il s'agisse de grève nationale ou de grève locale concernant mon bureau. Je pense qu'il s'agit là d'un principe élémentaire : on ne peut pas appeler les autres à faire grève et ne pas être gréviste soit même.
Reverser sa journée de grève à son syndicat n'est pas une pratique transparente. Qui peut vérifier hormis le syndicat que la journée de grève a été reversée ? Quand on se déclare gréviste auprès de son bureau, les choses sont claires et vérifiables
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du syndicalisme à l'ancienne ? Place aux médiocrates ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur
» Garderie les petits amis de Gabriel (MAGOG) 2 place
» Sous la place Saint-Sauveur à Caen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: Luttes et grèves en cours et à venir-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !