Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Ancien de Meaux CTC
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyHier à 19:18 par Trapanel

» Tempoème
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 24 Fév 2020 - 11:18 par tahar

» dernier souffle
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 24 Fév 2020 - 8:48 par betelgeuse

» Anecdotes de tournée
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 24 Fév 2020 - 6:52 par mouscaillot

» Chantons en coeur
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 24 Fév 2020 - 6:15 par betelgeuse

» foyer de la poste de levallois perret 92
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 23 Fév 2020 - 18:36 par marie-claude le floch

» BANQUE POSTALE AVIS
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 22 Fév 2020 - 12:00 par Laurent29

» Musique : Ça écoute quoi un postier ?
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 17 Fév 2020 - 9:52 par roger15

» Mon projet pour Notre Dame, mais comme on ne m'a rien demandé...
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 16 Fév 2020 - 20:20 par tahar

» Qui remplace le SEDEP de Lannion ?
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 16 Fév 2020 - 18:33 par Jyseg

» demande de retraite
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 16 Fév 2020 - 14:37 par letec

» Sur tous vos écrans et bientôt chez vous !
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 8 Fév 2020 - 22:10 par M@rie

» anciens du PLM
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyVen 7 Fév 2020 - 8:03 par NAXOS

» Documentaire sur les ambulants
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 19:40 par NAXOS

» Recherche anciens PLM années 70-77 et CT Arras 77:81
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 19:17 par NAXOS

» recherche anciens collègues ayant travaillé au centre de tri PLM gare de Lyon entre années 1979 et 1991
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 18:53 par NAXOS

» Recherche des collègues du PLM brigade-A entre 1979-1990
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 18:33 par NAXOS

» Vocabulaire
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 6 Fév 2020 - 13:19 par tahar

» code
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyMer 29 Jan 2020 - 18:17 par tahar

» Si vous écrivez le nom du groupe comme ça:"BEETLES", alors forcément...
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyMar 28 Jan 2020 - 23:02 par komoykaye

» Tragique
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 26 Jan 2020 - 23:24 par tahar

» virus corona
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 25 Jan 2020 - 14:01 par tahar

» la RAFP pour les fonctionnaires de la Poste
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 25 Jan 2020 - 0:01 par mrbean

» T-shirt collector
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyVen 24 Jan 2020 - 5:45 par nine

» La Banque Postale fait-elle des intérets sur la prime fidélité CCP 2012
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 23 Jan 2020 - 19:59 par François84

» pension de reversion
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 20 Jan 2020 - 22:31 par sandeau

» SPECTATEURS
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 20 Jan 2020 - 0:07 par tahar

» PDC Saint Maurice l'exil 38
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 18 Jan 2020 - 21:21 par Lulu

» Ils triaient le courrier dans les trains
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptySam 18 Jan 2020 - 21:13 par Déambulant

» Fiche de poste
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyMer 15 Jan 2020 - 23:18 par tahar

-27%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1599 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
 

 ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
cassandre63



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 04/03/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 13 Oct 2011 - 11:32

Il faut dire aussi que dans ce bureau, il y avait une drôle d'ambiance. Quand elle arriva, on lui dit que la précédente avait trouvé un autre poste. Cassandre a eu l'occasion de la connaître plus tard, et elle se demande comment elle a pu tenir, et d'ailleurs, celle-ci ne s'étendait jamais sur le sujet. Le receveur n'était pas loin de la retraite, et on sentait un certain abandon dans ses responsabilités. L'inspectrice en chef était hystérique, à courir partout, complètement stressée. Elle avait la cinquantaine passée, et se plaignait de becs de perroquet (excroissances aux vertèbres dûes à l'arthrose et qui pincent des nerfs) au dos très douloureux. Elle le dit à Cassandre,( qui à cette époque avait la quarantaine) sur un ton de reproche "vous verrez quand vous aurez mon âge, comme c'est douloureux !" Cassandre n'avait pourtant rien dit, et elle n'allait pas à s'excuser d'avoir 10 ans de moins. Par contre, elle sût plus tard ce que c'était d'avoir 50 ans, et d'avoir des becs de perroquet aux cervicales !!!!!
Le marché sur la place à côté se faisait deux fois par semaine. Cassandre, prise par un élan printanier, acheta des primevères de couleur. Il y avait une campagne commerciale au bureau de poste, avec affiches et tout et tout. Cassandre voulut participer à la décoration, et posa deux ou trois petits pots sur les guichets. Etait-ce fou ? Etait-ce poétique ? Ceci fût mal compris. Comme le fait aussi qu'une période le service arrière n'était plus approvisionné en conteneur, ou en structures, et qu'il était impossible de conditionner le courrier départ. Personne ne bougeait. Tout le monde laissait faire. Alors Cassandre pris le téléphone et exprima avec agacement son exaspération aux responsables du centre de tri qui les fournissait. Un collègue, à la cabine, rapporta ce fait à la hiérarchie. Un jour, elle pris une crise de nerf parce que le conteneur du soir, lourd, était très difficile à passer par le sas à code : faire le code, ouvrir la porte, passer le conteneur à 2 cm de chaque côté, fermer la première porte, attendre le camion, passer de l'autre côté du conteneur, faire le code, ouvrir la deuxième porte, pousser le conteneur.... elle avait écrit dans le cahier d'hygiène et de sécurité ce problème, mais pas de réponses. Un jour, elle explosa, et cria. L'inspectrice en chef accourut, et d'autres. Elle voulu appeller le SAMU .....lol. Mais Cassandre rentra chez elle. Quelques temps plus tard, des collègues marmonnaient, et l'inspectrice dit : "il ne faut pas se moquer des malades !" qui, sauf parano, était adressé à Cassandre. Bref, c'était une malade mentale aux yeux de certains. Parce que normalement on n'agit pas comme ça, normalement on se la ferme et on subit. Normalement on fait comme les moutons de Panurge. Sauf qu'il y a une théorie sur la "NORMOPATHIE", ceux qui sont SI normaux, SI comme tout le monde, qui se fondent SI BIEN dans le moule qu'on ne les remarque même pas, et qui considèrent que tout ce qui dépasse est à abattre......
Puis vînt un receveur tout neuf, avec les nouvelles idées de la nouvelle "La Poste". Lors d'un entretien, elle ne sait pas pourquoi, mais elle lui dit qu'elle avait à coeur le service public.
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 04/03/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyLun 24 Oct 2011 - 10:13

Un jour, il lui dit qu'elle était "manipulatrice" ...... alors là, elle tombait des nues. C'est bien plus tard qu'elle compris que ce devait être à cause de la pétition qu'elle avait lancée, qui n'était pourtant que le reflet du désir de tous : mettre quelqu'un de plus au tri au lieu de réquisitionner les guichetiers. Il lui fît aussi quelques réflexions sur son travail, alors elle lui écrivit une longue lettre sur tout le travail qu'elle avait fait en plus à cause du bordel qu'il y avait en arrivant, ainsi que les conditions de travail. Elle n'aimait pas la plupart des gens de ce bureau, faux-cul, qui se la pêtaient d'être un grade au dessus. Le pire des lèche botte faisait parfois venir sa femme, comme ça. La suite montra que quand Cassandre partît en congé maladie parce qu'elle n'en pouvait plus, c'est cette femme qui la remplaça, jusque là, rien d'anormal, sauf que toute l'organisation et les horaires avaient changé (temps partiel), ainsi que la charge du courrier qui était traité en partie ailleurs..........
Pas de regret pour ce bureau.
Cassandre avait auparavant demandé à la DEGED (service de mobilité entre les administrations) un poste quelque part. Son congé maladie déboucha sur un poste d'agent administratif au ministère des anciens combattants, à l'ONAC. Heures de bureaux : 9h à 12h - 14h à 17h. Elle remplaçait une personne qui attendait depuis des années sa mutation en Savoie. Celle-ci en avait ras-le-bol, et on lui accorda enfin de partir. Ce poste était amené à disparaitre, car c'était s'occuper des anciens combattants d'Algérie, l'AFN. Il fallait calculer leurs points, et leur délivrer une carte si ils y avaient droit. C'est d'ailleurs là qu'elle constata que les harkis n'avaient pas les même droits. Il fallait avoir des connaissances en informatique, et, au bout de quelques mois, elle pu bénéficier d'une formation sur WORD et EXCEL. Mais son détachement ne dura qu'un an jour pour jour, et parce qu'elle ne devait pas avoir tout à fait les compétences, et que ce poste fusionna avec un autre, car les demandes de cartes se faisaient de plus en plus rare ( au bout de plus de trente ans après cette guerre) Ce fût une bonne expérience.
Alors on la réintégra dans un autre bureau de poste citadin, toujours au service arrière, toujours à faire les timbres à date, oblitérer les petites lettres à la machine avec son bruit infernal, tamponner les grosses lettres, trier à toute vitesse, toujours les mêmes horaires avec 12 heures d'amplitude dans la journée. Le chef d'équipe, un jeune carrièriste, lui dit aimablement qu'elle n'était pas attendue, qu'il n'avait rien reçu sur son affectation. Elle lui montra son papier. Aaahhh, La Poste, toujours pareille....
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63



Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 04/03/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 1 Jan 2012 - 11:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
M@rie



Nombre de messages : 8598
Date d'inscription : 07/12/2010

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 1 Jan 2012 - 14:42

"Vis chaque matin comme s'il était le premier
Et laisse au passé ses remords et méfaits
Vis chaque soir comme s'il était le dernier
Car nul ne sait de quoi demain sera fait "

Yasmina Khadra (L'équation africaine)
Revenir en haut Aller en bas
madame la farceuse



Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 06/05/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 1 Jan 2012 - 17:28

lavande a écrit:
"Vis chaque matin comme s'il était le premier
Et laisse au passé ses remords et méfaits
Vis chaque soir comme s'il était le dernier
Car nul ne sait de quoi demain sera fait "

Yasmina Khadra (L'équation africaine)

il n'y a pas meilleur philosophie de vie!
Revenir en haut Aller en bas
caramel

caramel

Masculin Nombre de messages : 2146
Age : 59
Localisation : Quelque part dans le néant
Emploi/loisirs : Vélo
Humeur : C'est pas le moment
Date d'inscription : 29/07/2010

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 1 Jan 2012 - 17:33

Cela peut se traduire simplement par Carpe Diem.
Revenir en haut Aller en bas
nokamae69

nokamae69

Masculin Nombre de messages : 668
Age : 106
Localisation : Dans l'ecume quantique
Emploi/loisirs : Combattant contre les trolls
Humeur : La vitesse de la lumière étant plus rapide que celle du son,il est normal que certaines personnes paraissent intelligentes avant d'avoir ouvert leurs bouches
Date d'inscription : 21/01/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyDim 1 Jan 2012 - 19:05

Les récits de cassendre ,me font remonter des souvenirs d'enfance .
Ma mere etait guichetiére dans un bureau de poste , je me rappelle avoir passer du temps a l'arriere aprés l'école en attendant la fin de son travail .
Mon pére et mon oncle bossaient en centre de tri , j'en ai aussi passer du temps dans ses endroits . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cassandre63

cassandre63

Féminin Nombre de messages : 71
Localisation : ligne de démarcation
Emploi/loisirs : fonctionnaire aux PTT
Humeur : occupée
Date d'inscription : 04/03/2011

ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 EmptyJeu 2 Fév 2012 - 11:24

Le chef d'équipe était un jeune, fraichement sorti des cours de la "nouvelle Poste". Il passait son temps à parler de foot. Il n'avait de sympathie que pour ceux qui s'interessait à ce sport. Son bureau, la table d'ouverture, et de l'autre côté la machine à affranchir, où se tenait le poste de Cassandre. Toujours la même affaire : les grands formats à tamponner à la main avec le timbre à date mis à jour chaque matin, les petits formats oblitérés à la machine (au bruit infernal, comme une mitraillette). Puis le tri, assez simple, par région limitrophe du département, et le reste. Mise en sac. Des jeunes venaient l'après-midi pour l'ouverture des sacs et le tri. Parmi cette routine qui la faisait se sentir être "comme un rat mort", quelques anecdotes tout de même. Un matin, on lui dit qu'il n'y avait rien a trier, parce que la boîte aux lettres de l'extérieur avait été incendiée. Chômage technique, le directeur et d'autres essayaient de sauver ce qu'ils pouvaient, d'identifier certains destinataires ou expéditeurs, dans une odeur de suie. L'incendiaire a été retrouvé plus tard, grâce à une caméra qui l'avait identifié. C'était quelqu'un de déséquilibré. Une fois aussi, une histoire sordide : cassandre triait des grands formats pour le soir. Dans une case, d'une lettre épaisse émanait une mauvaise odeur. Elle était molle. Elle était destinée à Bouygues Télécom. Cassandre en fît part à son chef. Tout le monde était consterné, car cette odeur ressemblait assez à de la M.... ! Après quelques heures de Réflexion, le chef décida de la jeter à la poubelle. Mauvais souvenir, totalement déprimant, personne n'en a rit !

Le chef avait une préférence pour les hommes, et était méfiant à l'égart de Cassandre. Est-ce parce qu'un jour, lorsqu'il lui avait demandé de noter, quand elle triait le courrier départ, sur un cahier le nom des entreprises qui n'étaient pas abonnés aux machines à affranchir (oblitération rouge), ceci afin de se faire de nouveaux clients, elle lui avait posé la question si elle toucherai un commissionement ! cela ne lui a pas plu visiblement.

Puis un jour, par curiosité, elle regarda le règlement intérieur, à moitié caché par une armoire. Elle découvrit que l'on ne devait pas dépasser 11 heures d'amplitude, et elle en faisait 12 ! Elle en parla à son syndicat, qui vint au bureau du receveur, pour négocier un 80 %, afin de raccourcir la journée. Le receveur accepta. C'est vrai que Cassandre, dès qu'elle sortait du bus, et marchait vers son travail, avait la nausée. Franchir le seuil du bureau, le vertige. Le seul plaisir et la revanche était de bien faire son travail. On aurait dit que ça déplaisait au chef et à certains collègues. Puis on lui repprocha d'être à 80 %, son chef appellant ça un "passe-droit", c'était ses termes ! Un collègue lui en voulait, elle sentait sa colère, et sa violence. Il lui faisait peur. Un soir, avant l'arrivée du camion, elle alla vers les sacs pour mettre des lettres retardataires qui sinon auraient une journée de retard, celui-ci la traita de "conne " ! Charmant ! il ressemblait à un homme de la préhistoire.....

Elle vit aussi d'autres choses : le racisme des collègues vis à vis d'une conseillère financière marocaine, le placement d'une acco directement au guichet carré-pro (entreprises) sans aucune formation, des tableaux de notation à la vue de tout le monde pour les conseillers et guichetiers : la politique du profit était là, et de la concurrence, et de la sale ambiance ! L'époque était à l'établissement des 35 heures, un vrai casse-tête pour la direction ! Le receveur était très stressé.

Un jour, le chef eu le reproche de la direction qu'il parlait trop fort, et de foot, et que celà s'entendait dans la salle carré-pro, et que des "clients" s'en étaient plaint ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Cassandre rigolait en douce !!!!!

Quand celui-ci lui fît sa notation , d'abord il lui dit qu'une partie de son dossier (en centre de tri) n'était pas dans son dossier (disparu ?), puis la saqua pour chaque point, c'était un moment désagréable...... pas de cadeau...

Elle avait toujours pensé que c'était un homosexuel refoulé, ou un misogyne, bien qu'il soit marié avec enfant.

Elle commençait à rêver d'air pur, d'aventure, de liberté. Cela ne pouvait plus durer. la seule solution était la disponiblité, et au bout d'un an, la mutation ailleurs, au petit bonheur la chance ! Elle fît sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs   ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ROMAN : Chemin cahoteux d'une factrice qui croyait que c'était toujours mieux ailleurs
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS ET LOISIRS :: Avis de recherche & Souvenirs de Postier/PTT-
Sauter vers:  
Liens syndicalisés
Liste des sites internet qui ont syndicalisé le Forum des Postiers CGT Villeurbanne PPDC / SUD Postaux Paris / SUD PTT 31 / CNT PTT / SUD PTT 44 / UNSA Postes paris / SUD PTT 69 / SUD PTT 36-37 / CGT FAPT 74 / CGT FAPT PIC Lesquin / SUD PTT Manche /FO Poste 38 / FO com Poste 06 / CGT PFC Moissy / CGT FAPT PIC Val de Loire / CGT FAPT 83 / CNT Martigues CC-T1 / SUD PTT Pays d'Auge / / ANR 55 / Etincelle Poste Paris / Postiers du calvados / sudptt 38-73 / Tribune de Nice Thiers PPDC / / Si nous avons oublié un site, contactez-nous !