Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Débuter sur le forum
règles du forum Postiers
Derniers sujets
» Documentaire sur les ambulants
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 1 Aoû 2021 - 17:38 par Boudarelle

» paris tri EST
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 1 Aoû 2021 - 16:38 par Boudarelle

» paris XVI telegraphe
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 31 Juil 2021 - 17:54 par riton

» Présentation TYBOR
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 28 Juil 2021 - 16:57 par road runner

» Anciens Paris gare d'Austerlitz 78/82- PAE C
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 25 Juil 2021 - 20:00 par jean_pierre_44

» Province D
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyJeu 22 Juil 2021 - 14:40 par robbes56

» recherche anciens collégues de la direction régionale de Lille
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 5 Juil 2021 - 7:41 par RéRé

» Lille Moulin rue de Fontenoy
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 4 Juil 2021 - 23:34 par sabrina

» Présentation GG
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 28 Juin 2021 - 19:52 par louis 911

» Recherche collègues
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 14 Juin 2021 - 18:43 par DELIEGE

» Xenon Bitmap Brothers
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 23 Mai 2021 - 2:15 par Xenon Bitmap Brothers

» Costumes anciens de facteurs
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 22 Mai 2021 - 11:21 par agapée63

» PARIS XV DE 82 à 84
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyJeu 15 Avr 2021 - 16:07 par vero cary

» A quel n° était situé le foyer de la cité Trévise (75009)
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 14 Avr 2021 - 16:37 par Marcantoine

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 11 Avr 2021 - 16:54 par stepo

» recherche collègue Paris 8 la Boetie (1981 - 1982)
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 10 Avr 2021 - 14:49 par John 73

» PARIS 08
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyVen 9 Avr 2021 - 20:51 par John 73

» Ma factrice ne veut pas monter pour mon recommandé
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 24 Mar 2021 - 5:10 par nine

» recherche anciens collègues ayant travaillé au centre de tri PLM gare de Lyon entre années 1979 et 1991
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMar 23 Mar 2021 - 19:24 par bellus locus

» Retrouver des collègues de Paris 16
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 13 Mar 2021 - 16:11 par road runner

» Evangile cesa
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 3 Mar 2021 - 23:41 par Gobardham

» Gerant de Cantine du PLM
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 24 Fév 2021 - 22:20 par NAXOS

» la poste , foyer ptt rue de l'ecluse dans le 17eme
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 17 Fév 2021 - 20:57 par lannes

» paris bureaux temporaires rue de douai . recherche ancien collegues
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 17 Fév 2021 - 19:58 par alainizuel65

» Avis de recherche . Austerlitz PAE mais aussi province transbord ambulant ....82 - 90
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 23 Jan 2021 - 12:06 par Phimag

» Hello
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 20 Jan 2021 - 19:21 par Bebert63

» Centre National des Valeurs Mobilières
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMer 20 Jan 2021 - 10:49 par Morel Loic

» ancien de Paris 15
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMar 19 Jan 2021 - 9:10 par tramontane

» Présentation Michel
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 18 Jan 2021 - 16:21 par louis 911

» anciens de PARIS GARE AUSTERLITZ
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 17 Jan 2021 - 21:09 par Maxime33

Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

 

 Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
SVPat

SVPat

Masculin Nombre de messages : 3058
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Retraité C.Tri Marseille Gare
Date d'inscription : 09/01/2009

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyVen 2 Nov 2012 - 12:11

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers
Les grèves des postiers à Bruxelles et en Wallonie ont porté leurs fruits. La direction de bpost s’est engagée à recruter 250 nouveaux postiers. Et les syndicats vont renégocier le nouveau Géoroute, cause de la colère des travailleurs.
Edith Janssens

La semaine dernière, des grèves ont été décrétée par les postiers à Woluwe, Ixelles et Laeken. Mais aussi à Tournai, Soignies, Mouscron, Ath, Lessines et Frameries. Partout, Géoroute 6 est en cause. Schaerbeek faisait déjà grève pour la même raison en septembre. Les services étaient déjà lourds, mais deviendront encore plus lourds…

A Bruxelles, la grève est partie en front commun. En Wallonie, ce sont les affiliés de la CSC qui ont débrayé, mais des collègues de la CGSP ont été solidaires et étaient couverts par leur syndicat.

De nos jours, à Bpost, les grèves peuvent-elles encore apporter quelque chose ? Oui. Michel Bourton, secrétaire ACOD – CGSP pour Bruxelles : « Au début de la grève, il n’était pas question pour la direction de bpost, de négocier. Elle ne voulait pas “céder au chantage” ! Après 3 jours, nous avons obtenu que la direction accepte d’entamer des négociations nationales sur le poids des services et sur les normes. C’est important, parce qu’il y a des grandes différences entre les services et entre les bureaux. Pour le bureau de Woluwe St-Lambert et Woluwe St-Pierre, les services seront revus après ces négociations nationales. Le bureau d’Ixelles reçoit le renfort de 5 intérimaires en attendant. » Cela signifie que la direction devra recommencer la réorganisation de Woluwe, pour sortir une version allégée, surtout concernant les services les plus lourds.

Sur base de ce résultat, les facteurs de Woluwe ont décidé de reprendre le travail.

La direction a une tactique claire depuis le début de Géoroute : faire croire que ce système va équilibrer les tournées grâce à l’ordinateur, et dans les faits, maintenir et renforcer une forte inégalité entre les tournées. Et, de la sorte, de diviser le personnel.

Un autre but, non-avoué, est de « chasser » les anciens statutaires, les facteurs qui accordent encore une importance au contact social et tous ceux qui physiquement ou psychologiquement ont du mal à suivre le rythme des changements...

Raymond* : « Je fais partie de ceux qui ont un service lourd. J’avais déjà 8 km à faire à pied. Avec Géoroute 6, j’aurai 9 km. Nous ne portons plus le sac sur le dos. Nous avons des caddies. Mais quand on a 3 sacs sur le caddie, c’est difficile, tout le long de 8 km, de manier le caddie pendant qu’avec l’autre main on met le courrier dans les boîtes aux lettres. Et puis de monter les bordures et de descendre des trottoirs. Ce sont des petits chocs à répétition. J’ai pas mal de collègues qui ont des tendinites. Auparavant, nous avions des tournées de 5, 6 km à pied, ça c’était faisable. 7, 8 km c’est déjà très lourd. »

Viviane* : « En plus, chaque Géoroute a ses victimes. Il n’y a pas de licenciements secs. Les victimes, ce sont les intérimaires à qui on ne renouvelle pas de contrat, les contractuels qui sont licenciés pour la moindre erreur. Et il y a tous ceux qui ne savent plus suivre, qui n’en peuvent plus. J’ai deux collègues factrices qui souffrent de fybromyalgie à cause de la fatigue et un collègue d’à peine 42 ans qui ne sait plus travailler à vie à cause de son dos. Pour d’autres c’est la dépression, et après 1 an de maladie, bpost te pensionne d’office. Avec perte de revenu bien sûr. »

Maxime* : « J’ai la “chance” d’avoir une camionnette. Mais elle ne me sert que comme porte-charge. Une fois en tournée, je ne sais pas faire autrement que de distribuer tout à pied, 860 maisons. Je fais ainsi plus de 10 km à pied. Sans compter que j’ai une quarantaine de présentations (recommandés et colis). Je n’ai que 40 ans, mais quand je rentre à la maison, je ne suis plus capable de faire quoi que ce soit, sauf m’occuper un minimum de mes enfants, manger et de préparer la mallette du lendemain. Tout le reste, c’est pour le week-end. Même mon collègue qui n’a que 30 ans et qui allait aux entraînements de foot n’en peut plus, il a dû arrêter son sport… »

En Wallonie, les postiers ont également repris le travail. André Blaise, de la CSC-Transcom : « Dans une lettre, la direction se dit disposée de négocier sur les deux gros points que nous avions demandé : d’apporter plus de souplesse dans le temps de préparation des tournées des facteurs, et de la souplesse dans le temps de déplacement entre le bureau et le début de la tournée. Tenant compte des embouteillages. Si la réponse n’est pas satisfaisante, la CSC quittera à nouveau les négociations. »

Le mardi 23 octobre, au niveau national, les syndicats présents à la table des négociations, ont claqué la porte, et ont lancé en front commun un « dernier avertissement » : ils exigent de la direction qu’elle apporte des solutions immédiates pour pallier la pénurie de personnel, pour les services lourds et pour une formation adéquate des nouveaux recrutés.

Le lendemain, Paul Magnette, ministre des Entreprises publiques (PS) a appelé les organisations syndicales à retourner à la table des négociations. La meilleure façon d’agir selon lui, est de négocier. Pourtant, c’est grâce à la grève que bpost devra enfin agir pour les services lourds…

Le lundi 29 octobre, la direction de bpost promet 250 engagements directs. « La direction a bien compris notre message », a souligné le front commun syndical. Outre les nouveaux engagements, la direction a également promis un meilleur accompagnement professionnel des nouveaux travailleurs et des aménagements directs des services dans les bureaux. « Bien que ces derniers représentent un pas en avant, il s’agit seulement d’une première étape vers une solution durable », considèrent les syndicats. Les négociations reprendront le 6 novembre, « sur le fond », ont ajouté les syndicats.

Les grèves de Bruxelles et de Wallonie ont un résultat national important : l’engagement direct de 250 postiers. Et par la suite, l’allègement des services lourds partout à la poste pourrait également sauver de nombreux emplois.


* Noms d’emprunt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maah3.com/
Invité
Invité
Anonymous


Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyVen 2 Nov 2012 - 14:54

SVPat a écrit:
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers
Les grèves des postiers à Bruxelles et en Wallonie ont porté leurs fruits. La direction de bpost s’est engagée à recruter 250 nouveaux postiers. Et les syndicats vont renégocier le nouveau Géoroute, cause de la colère des travailleurs.
Edith Janssens

La semaine dernière, des grèves ont été décrétée par les postiers à Woluwe, Ixelles et Laeken. Mais aussi à Tournai, Soignies, Mouscron, Ath, Lessines et Frameries. Partout, Géoroute 6 est en cause. Schaerbeek faisait déjà grève pour la même raison en septembre. Les services étaient déjà lourds, mais deviendront encore plus lourds…

A Bruxelles, la grève est partie en front commun. En Wallonie, ce sont les affiliés de la CSC qui ont débrayé, mais des collègues de la CGSP ont été solidaires et étaient couverts par leur syndicat.

De nos jours, à Bpost, les grèves peuvent-elles encore apporter quelque chose ? Oui. Michel Bourton, secrétaire ACOD – CGSP pour Bruxelles : « Au début de la grève, il n’était pas question pour la direction de bpost, de négocier. Elle ne voulait pas “céder au chantage” ! Après 3 jours, nous avons obtenu que la direction accepte d’entamer des négociations nationales sur le poids des services et sur les normes. C’est important, parce qu’il y a des grandes différences entre les services et entre les bureaux. Pour le bureau de Woluwe St-Lambert et Woluwe St-Pierre, les services seront revus après ces négociations nationales. Le bureau d’Ixelles reçoit le renfort de 5 intérimaires en attendant. » Cela signifie que la direction devra recommencer la réorganisation de Woluwe, pour sortir une version allégée, surtout concernant les services les plus lourds.

Sur base de ce résultat, les facteurs de Woluwe ont décidé de reprendre le travail.

La direction a une tactique claire depuis le début de Géoroute : faire croire que ce système va équilibrer les tournées grâce à l’ordinateur, et dans les faits, maintenir et renforcer une forte inégalité entre les tournées. Et, de la sorte, de diviser le personnel.

Un autre but, non-avoué, est de « chasser » les anciens statutaires, les facteurs qui accordent encore une importance au contact social et tous ceux qui physiquement ou psychologiquement ont du mal à suivre le rythme des changements...

Raymond* : « Je fais partie de ceux qui ont un service lourd. J’avais déjà 8 km à faire à pied. Avec Géoroute 6, j’aurai 9 km. Nous ne portons plus le sac sur le dos. Nous avons des caddies. Mais quand on a 3 sacs sur le caddie, c’est difficile, tout le long de 8 km, de manier le caddie pendant qu’avec l’autre main on met le courrier dans les boîtes aux lettres. Et puis de monter les bordures et de descendre des trottoirs. Ce sont des petits chocs à répétition. J’ai pas mal de collègues qui ont des tendinites. Auparavant, nous avions des tournées de 5, 6 km à pied, ça c’était faisable. 7, 8 km c’est déjà très lourd. »

Viviane* : « En plus, chaque Géoroute a ses victimes. Il n’y a pas de licenciements secs. Les victimes, ce sont les intérimaires à qui on ne renouvelle pas de contrat, les contractuels qui sont licenciés pour la moindre erreur. Et il y a tous ceux qui ne savent plus suivre, qui n’en peuvent plus. J’ai deux collègues factrices qui souffrent de fybromyalgie à cause de la fatigue et un collègue d’à peine 42 ans qui ne sait plus travailler à vie à cause de son dos. Pour d’autres c’est la dépression, et après 1 an de maladie, bpost te pensionne d’office. Avec perte de revenu bien sûr. »

Maxime* : « J’ai la “chance” d’avoir une camionnette. Mais elle ne me sert que comme porte-charge. Une fois en tournée, je ne sais pas faire autrement que de distribuer tout à pied, 860 maisons. Je fais ainsi plus de 10 km à pied. Sans compter que j’ai une quarantaine de présentations (recommandés et colis). Je n’ai que 40 ans, mais quand je rentre à la maison, je ne suis plus capable de faire quoi que ce soit, sauf m’occuper un minimum de mes enfants, manger et de préparer la mallette du lendemain. Tout le reste, c’est pour le week-end. Même mon collègue qui n’a que 30 ans et qui allait aux entraînements de foot n’en peut plus, il a dû arrêter son sport… »

En Wallonie, les postiers ont également repris le travail. André Blaise, de la CSC-Transcom : « Dans une lettre, la direction se dit disposée de négocier sur les deux gros points que nous avions demandé : d’apporter plus de souplesse dans le temps de préparation des tournées des facteurs, et de la souplesse dans le temps de déplacement entre le bureau et le début de la tournée. Tenant compte des embouteillages. Si la réponse n’est pas satisfaisante, la CSC quittera à nouveau les négociations. »

Le mardi 23 octobre, au niveau national, les syndicats présents à la table des négociations, ont claqué la porte, et ont lancé en front commun un « dernier avertissement » : ils exigent de la direction qu’elle apporte des solutions immédiates pour pallier la pénurie de personnel, pour les services lourds et pour une formation adéquate des nouveaux recrutés.Le lendemain, Paul Magnette, ministre des Entreprises publiques (PS) a appelé les organisations syndicales à retourner à la table des négociations. La meilleure façon d’agir selon lui, est de négocier. Pourtant, c’est grâce à la grève que bpost devra enfin agir pour les services lourds…
Le lundi 29 octobre, la direction de bpost promet 250 engagements directs. « La direction a bien compris notre message », a souligné le front commun syndical. Outre les nouveaux engagements, la direction a également promis un meilleur accompagnement professionnel des nouveaux travailleurs et des aménagements directs des services dans les bureaux. « Bien que ces derniers représentent un pas en avant, il s’agit seulement d’une première étape vers une solution durable », considèrent les syndicats. Les négociations reprendront le 6 novembre, « sur le fond », ont ajouté les syndicats.

Les grèves de Bruxelles et de Wallonie ont un résultat national important : l’engagement direct de 250 postiers. Et par la suite, l’allègement des services lourds partout à la poste pourrait également sauver de nombreux emplois.
* Noms d’emprunt

Tout d'abord, merci SVPAT, pour l'article "éclairant ", cela me permet de rebondir sur le sujet "syndicats" du forum, des directions syndicales unies et décidées,encadrant les salariés, de nos jours est une condition sine qua non, indispensable et prioritaire selon moi pour voir aboutir une lutte avec succès.C'est le sens premier de cet article.

Mettons d'abord ses ingrédients et tout le reste suivra, nous avons besoin de cette courroie de transmission syndicale et nationale d'abord,ça toujours été et cela le restera pour un moment encore,les propositions sont beaucoup plus porteuses d'avancées importantes et pour tous, s'il n'y pas de véritable volonté de ce côté là en France , c'est comme on dit chez moi, c'est qu'il y a piballe sous caillou....
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

paillenqueue

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMar 6 Nov 2012 - 11:23

Seryev a écrit:
SVPat a écrit:
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers
Les grèves des postiers à Bruxelles et en Wallonie ont porté leurs fruits. La direction de bpost s’est engagée à recruter 250 nouveaux postiers. Et les syndicats vont renégocier le nouveau Géoroute, cause de la colère des travailleurs.
Edith Janssens

La semaine dernière, des grèves ont été décrétée par les postiers à Woluwe, Ixelles et Laeken. Mais aussi à Tournai, Soignies, Mouscron, Ath, Lessines et Frameries. Partout, Géoroute 6 est en cause. Schaerbeek faisait déjà grève pour la même raison en septembre. Les services étaient déjà lourds, mais deviendront encore plus lourds…

A Bruxelles, la grève est partie en front commun. En Wallonie, ce sont les affiliés de la CSC qui ont débrayé, mais des collègues de la CGSP ont été solidaires et étaient couverts par leur syndicat.

De nos jours, à Bpost, les grèves peuvent-elles encore apporter quelque chose ? Oui. Michel Bourton, secrétaire ACOD – CGSP pour Bruxelles : « Au début de la grève, il n’était pas question pour la direction de bpost, de négocier. Elle ne voulait pas “céder au chantage” ! Après 3 jours, nous avons obtenu que la direction accepte d’entamer des négociations nationales sur le poids des services et sur les normes. C’est important, parce qu’il y a des grandes différences entre les services et entre les bureaux. Pour le bureau de Woluwe St-Lambert et Woluwe St-Pierre, les services seront revus après ces négociations nationales. Le bureau d’Ixelles reçoit le renfort de 5 intérimaires en attendant. » Cela signifie que la direction devra recommencer la réorganisation de Woluwe, pour sortir une version allégée, surtout concernant les services les plus lourds.

Sur base de ce résultat, les facteurs de Woluwe ont décidé de reprendre le travail.

La direction a une tactique claire depuis le début de Géoroute : faire croire que ce système va équilibrer les tournées grâce à l’ordinateur, et dans les faits, maintenir et renforcer une forte inégalité entre les tournées. Et, de la sorte, de diviser le personnel.

Un autre but, non-avoué, est de « chasser » les anciens statutaires, les facteurs qui accordent encore une importance au contact social et tous ceux qui physiquement ou psychologiquement ont du mal à suivre le rythme des changements...

Raymond* : « Je fais partie de ceux qui ont un service lourd. J’avais déjà 8 km à faire à pied. Avec Géoroute 6, j’aurai 9 km. Nous ne portons plus le sac sur le dos. Nous avons des caddies. Mais quand on a 3 sacs sur le caddie, c’est difficile, tout le long de 8 km, de manier le caddie pendant qu’avec l’autre main on met le courrier dans les boîtes aux lettres. Et puis de monter les bordures et de descendre des trottoirs. Ce sont des petits chocs à répétition. J’ai pas mal de collègues qui ont des tendinites. Auparavant, nous avions des tournées de 5, 6 km à pied, ça c’était faisable. 7, 8 km c’est déjà très lourd. »

Viviane* : « En plus, chaque Géoroute a ses victimes. Il n’y a pas de licenciements secs. Les victimes, ce sont les intérimaires à qui on ne renouvelle pas de contrat, les contractuels qui sont licenciés pour la moindre erreur. Et il y a tous ceux qui ne savent plus suivre, qui n’en peuvent plus. J’ai deux collègues factrices qui souffrent de fybromyalgie à cause de la fatigue et un collègue d’à peine 42 ans qui ne sait plus travailler à vie à cause de son dos. Pour d’autres c’est la dépression, et après 1 an de maladie, bpost te pensionne d’office. Avec perte de revenu bien sûr. »

Maxime* : « J’ai la “chance” d’avoir une camionnette. Mais elle ne me sert que comme porte-charge. Une fois en tournée, je ne sais pas faire autrement que de distribuer tout à pied, 860 maisons. Je fais ainsi plus de 10 km à pied. Sans compter que j’ai une quarantaine de présentations (recommandés et colis). Je n’ai que 40 ans, mais quand je rentre à la maison, je ne suis plus capable de faire quoi que ce soit, sauf m’occuper un minimum de mes enfants, manger et de préparer la mallette du lendemain. Tout le reste, c’est pour le week-end. Même mon collègue qui n’a que 30 ans et qui allait aux entraînements de foot n’en peut plus, il a dû arrêter son sport… »

En Wallonie, les postiers ont également repris le travail. André Blaise, de la CSC-Transcom : « Dans une lettre, la direction se dit disposée de négocier sur les deux gros points que nous avions demandé : d’apporter plus de souplesse dans le temps de préparation des tournées des facteurs, et de la souplesse dans le temps de déplacement entre le bureau et le début de la tournée. Tenant compte des embouteillages. Si la réponse n’est pas satisfaisante, la CSC quittera à nouveau les négociations. »

Le mardi 23 octobre, au niveau national, les syndicats présents à la table des négociations, ont claqué la porte, et ont lancé en front commun un « dernier avertissement » : ils exigent de la direction qu’elle apporte des solutions immédiates pour pallier la pénurie de personnel, pour les services lourds et pour une formation adéquate des nouveaux recrutés.Le lendemain, Paul Magnette, ministre des Entreprises publiques (PS) a appelé les organisations syndicales à retourner à la table des négociations. La meilleure façon d’agir selon lui, est de négocier. Pourtant, c’est grâce à la grève que bpost devra enfin agir pour les services lourds…
Le lundi 29 octobre, la direction de bpost promet 250 engagements directs. « La direction a bien compris notre message », a souligné le front commun syndical. Outre les nouveaux engagements, la direction a également promis un meilleur accompagnement professionnel des nouveaux travailleurs et des aménagements directs des services dans les bureaux. « Bien que ces derniers représentent un pas en avant, il s’agit seulement d’une première étape vers une solution durable », considèrent les syndicats. Les négociations reprendront le 6 novembre, « sur le fond », ont ajouté les syndicats.

Les grèves de Bruxelles et de Wallonie ont un résultat national important : l’engagement direct de 250 postiers. Et par la suite, l’allègement des services lourds partout à la poste pourrait également sauver de nombreux emplois.
* Noms d’emprunt

Tout d'abord, merci SVPAT, pour l'article "éclairant ", cela me permet de rebondir sur le sujet "syndicats" du forum, des directions syndicales unies et décidées,encadrant les salariés, de nos jours est une condition sine qua non, indispensable et prioritaire selon moi pour voir aboutir une lutte avec succès.C'est le sens premier de cet article.

Mettons d'abord ses ingrédients et tout le reste suivra, nous avons besoin de cette courroie de transmission syndicale et nationale d'abord,ça toujours été et cela le restera pour un moment encore,les propositions sont beaucoup plus porteuses d'avancées importantes et pour tous, s'il n'y pas de véritable volonté de ce côté là en France , c'est comme on dit chez moi, c'est qu'il y a piballe sous caillou....
Ils sont éparpillés....... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMar 6 Nov 2012 - 11:47

paillenqueue a écrit:
Ils sont éparpillés....... Evil or Very Mad

Plutôt épars ,disséminés et répandus partout et pliés aux ordres de l'idéologie dominante, ils sont donc "éparpliés" chez nous Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers 328733 Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers 385997
Revenir en haut Aller en bas
paillenqueue

paillenqueue

Féminin Nombre de messages : 3652
Localisation : yvelines
Emploi/loisirs : danses populaires latines
Humeur : rebelle engagée
Date d'inscription : 14/02/2012

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyMar 6 Nov 2012 - 12:20

Seryev a écrit:
paillenqueue a écrit:
Ils sont éparpillés....... Evil or Very Mad

Plutôt épars ,disséminés et répandus partout et pliés aux ordres de l'idéologie dominante, ils sont donc "éparpliés" chez nous Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers 328733 Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers 385997
Une idéologie dominante qui mène la société à sa perte, elle est la copine de la faucheuse.
Revenir en haut Aller en bas
fahmi salah

fahmi salah

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2013

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyDim 16 Juin 2013 - 22:22

sûrement la poste avec ce rythme  et cette cadence infernale oblige certain facteur à prendre des produits dopants pour surmonter la charge de plus en plus lourde de la sacoche et pour ne plus ressentir  le stress. Mais attention ces produits auront des conséquences négatives sur la santé.Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers 5dlQA
Revenir en haut Aller en bas
fahmi salah

fahmi salah

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2013

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 17 Juin 2013 - 20:45

Nous travaillons pour les autres jusqu'à notre vieillesse, et quand notre heure viendra, nous mourrons sans murmure et nous dirons dans l'autre monde que nous avons souffert, que nous avons pleuré, que nous avons passé de longues années d'amertume, et Dieu aura pitié  de nous.
Revenir en haut Aller en bas
fahmi salah

fahmi salah

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2013

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptySam 22 Juin 2013 - 20:30

moins d'effectifs plus de profits
Revenir en haut Aller en bas
fahmi salah

fahmi salah

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2013

Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers EmptyLun 24 Juin 2013 - 0:57

il était une fois ; l’éléphant d’un roi détruisait les récoltes du peuple. Un jour   les citoyens décidaient de porter plainte.une fois devant le roi ; l’un d’eux pris la parole 

Majesté ; nous sommes ici pour dénoncer  votre éléphant

Le roi en colère répond : qu’est ce qu’il avait fait mon éléphant

Le représentant du peuple avait peur et répondait que son éléphant a bien besoin  d’une éléphante pour le distraire et lui tenir compagnie ; il a l’air stressé votre éléphant.

Le roi promis que la parole du peuple sera exhaussé ; un éléphant de trop ; un éléphant de plus ; maintenant le peuple subissait de lourdes dégâts  que lui avaient fait subir les deux éléphants.

GeoRoute – Confection de tournées ;il ne manque plus que ça ;un logiciel  de gestion des tournée.

Une autre blague ;au lieu d’injecté des moyens humains pour palier le manque de plus en plus croissant d’effectif ;la poste lance GeoRoute ;facteur d’avenir ;

Postiers du monde ;nous avons un même soucis en commun ;unissons nous contre la poste qui avait déclaré la guerre à ces postiers

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty
MessageSujet: Re: Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers   Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les travailleurs obligent bpost a engager 250 postiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: Postiers dans le monde-
Sauter vers: