Forum de discussion réservé aux postiers

 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Débuter sur le forum
règles du forum Postiers
Derniers sujets
» Enseigne lumineuse
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 17 Mai 2024 - 16:17 par Fanch

» Solex
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 12 Mai 2024 - 21:18 par Lamoule

» Recherche anciens passés par le Foyer Bonne graine 11 ieme années 85 a 88
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 12 Mai 2024 - 12:14 par Lamoule

» Postale de nuit
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptySam 11 Mai 2024 - 14:12 par chertier

» Un cours de Contrôleurs externes au CRF de la DSA en avril-mai 1985.
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyLun 18 Mar 2024 - 12:36 par Casting64

» Comment apprenait-on l'informatique à La Poste en 1985 ?
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyLun 18 Mar 2024 - 11:54 par Casting64

» recheerche anciens télégraphistes de suresnes principal 1969-1971
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyLun 18 Mar 2024 - 11:00 par parnet

» Recherche ancien collègues ayant travailler à Orly colis postaux avion de 1981 à 2003
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 15 Mar 2024 - 5:48 par Philippe Dupayage

» Recherche anciens collègues de Paris 110 (St Germain des Prés) année 85-86
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 3 Mar 2024 - 23:49 par Denis S.

» Recherche des anciens de Paris ST lazare bureau gare 1971 1973
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 23 Fév 2024 - 17:20 par bougna

» ambulants PLM 1968-1974
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyJeu 8 Fév 2024 - 18:34 par loulou69

» Retrouver des collègues de Paris 16
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 4 Fév 2024 - 15:47 par cavana35

» Recherche anciens de Paris 09 1970-1973
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptySam 3 Fév 2024 - 11:26 par Guy.bertrand

» Recherche anciens du PLM entre 1967 et 1976
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 2 Fév 2024 - 15:49 par Guy.bertrand

» Ancien du PLM Chambéry D années 75 à 77
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyJeu 1 Fév 2024 - 17:56 par Guy.bertrand

» bagherabrl
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyLun 29 Jan 2024 - 15:35 par casper

» Le Forum est scindé en deux versions
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 26 Jan 2024 - 20:17 par Xenon Bitmap Brothers

» Royal Mail : la poste britannique supprime 16000 emplois
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptySam 20 Jan 2024 - 11:49 par agapée63

» Recherche Collègues Paris XV jusqu'en 2003
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 24 Déc 2023 - 15:24 par Lomondais

» Mais, quand seras-tu un "véritable postier" ?
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 15 Déc 2023 - 12:35 par roger15

» De mon temps ....
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyJeu 14 Déc 2023 - 19:30 par nine

» Anciens des Chèques Postaux d'Orléans La Source
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 10 Déc 2023 - 20:53 par herved

» Correspondance en prison et Sécurité : Peut-on trouver la ville d'envoi avec les nouveaux tampons postaux ?
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 1 Déc 2023 - 13:13 par Groove

» recherche anciens collègues ayant travaillé au centre de tri PLM gare de Lyon entre années 1979 et 1991
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyDim 12 Nov 2023 - 10:42 par Lovera

» Recherche ancien(ne) collègue ayant fréquenté le foyer de Sannois 95 Val d'Oise
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 13 Oct 2023 - 8:21 par transalp

» Pounelle
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptySam 9 Sep 2023 - 13:44 par M@rie

» Qui est passé par les foyers de la Poste ?
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyMer 30 Aoû 2023 - 19:38 par DANIEL B

» anciens de PARIS GARE AUSTERLITZ
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyJeu 24 Aoû 2023 - 11:40 par Agullo Gérard

» Que sont devenus, en ce printemps 2023, mes anciens collègues de La Poste du temps des P.T.T. ?
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyLun 26 Juin 2023 - 16:07 par jaccha

» ancien de Paris 15
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyMar 13 Juin 2023 - 16:32 par Panone

-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste

Aller en bas 
AuteurMessage
Postman

Postman


Masculin Nombre de messages : 1531
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/08/2008

Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste Empty
MessageSujet: Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste   Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste EmptyVen 6 Nov 2009 - 23:38

La révision du processus de privatisation de la poste qui s'étalait sur dix ans est la mesure emblématique du nouveau gouvernement Yukio Hatoyama. L'enjeu est plus que symbolique. La Japan Post, qui fut longtemps une compagnie géante, jouait un rôle social important, négligé par l'ex-Premier ministre Junichiro Koizumi. Ce débat est à l'œuvre dans nombre de pays, comme en témoigne le cas français ces jours-ci.

La victoire écrasante du Parti démocrate du Japon (PDJ, centre gauche) aux législatives du 30 août dernier a mis fin à plus de cinquante-quatre ans de règne presque ininterrompu du Parti libéral-démocrate (PLD, droite). Pour autant, va-t-on assister à un tournant historique des orientations de la politique économique japonaise ?

Dans l'article "Ma philosophie politique", publié dans "Voice" au mois d'août dernier, le futur Premier ministre Yukio Hatoyama soulignait sa volonté de sortir des politiques du PLD, influencées par le "fondamentalisme de marché", pour aller vers des politiques au service de la vie des gens et créatrices de liens sociaux. Parmi les mesures annoncées par le gouvernement Hatoyama, la révision du processus de privatisation de la poste apparaît donc comme la plus emblématique des politiques économiques que souhaite mener la nouvelle majorité en s'opposant aux excès du libéralisme.

La privatisation de la poste a été le combat de toute la vie publique du Premier ministre Junichiro Koizumi et son plus grand chantier économique. Voté par le Parlement en octobre 2005, après bien des blocages, la privatisation de la poste devait s'étaler sur dix ans (2007-2017). Japan Post était alors un géant par son nombre de salariés (271.000), son réseau national de bureaux (25.000) et son poids financier assis sur la plus grande banque du monde (2.000 milliards de dollars, 30% de l'épargne des ménages) ainsi que la plus grande compagnie d'assurance-vie du Japon (1.000 milliards de dollars, 40% des actifs d'assurance-vie des ménages).

Cette épargne était mise au service de l'Etat japonais via l'achat d'obligations publiques et permettait, notamment, de financer les dépenses d'infrastructures. La poste représentait, pour ses défenseurs, le symbole de soutien à "l'Etat constructeur" ("doken kokka"), version japonaise de l'Etat providence et, pour ses détracteurs, celui de la bureaucratie, de la corruption et de l'endettement public. Contrairement à de nombreux pays européens, l'élément moteur de la privatisation de la poste japonaise a été l'intégration dans le giron privé du pôle financier public et non l'ouverture à la concurrence du secteur du courrier.

La privatisation de la poste a commencé par l'éclatement de Japan Post en quatre entités : la banque avec Japan Post Bank, l'assurance avec Japan Post Insurance, le courrier avec Japan Post Service et les bureaux de poste avec Japan Post Network. Quatre filiales gérées par un holding (Japan Post Holdings) dont les capitaux étaient au départ à 100% publics. A l'horizon de fin septembre 2017, tous les titres de la Japan Post Bank et de la Japan Post Insurance devaient être vendus et l'État ne devait conserver qu'environ le tiers de l'ensemble des titres gérés par la Japan Post Holdings. Toutefois, les mesures de privatisation de la poste se sont très vite traduites par des retombées négatives sur la vie des ménages. La fermeture de plus de 300 bureaux de poste a fortement pénalisé les personnes âgées, privées de services courrier et paiement des retraites ou de collecte des dépôts d'épargne à domicile.

Pendant sa campagne électorale, Yukio Hatoyama a insisté sur le fait que la décision de privatiser la poste ne s'était basée que sur la logique du marché et avait négligé le rôle traditionnel de lien social joué par le personnel de la poste au niveau local, porteur d'importantes valeurs communautaires. C'est pourquoi son gouvernement s'est tout de suite attelé au dossier de la poste.

Selon les plans du gouvernement, les deux compagnies Japan Post Service et Japan Post Network seront intégrées dans la Japan Post Holdings. Cette nouvelle configuration facilitera la coordination de leurs activités et améliorera les services rendus, services qui s'étaient dégradés depuis le cloisonnement des activités en 2007. Mais, surtout, elle permettra de compenser la baisse attendue des profits de la Japan Post Service et de Japan Post Network par des financements basés sur les profits des entités financières postales. De leur côté, la Japan Post Bank et la Japan Post Insurance devraient rester séparées et continuer d'être gérées par la Japan Post holdings.

Alors que dans le système actuel l'Etat devait vendre environ deux tiers des titres de la Japan Post holdings d'ici à 2017, le nouveau plan prévoit que l'Etat devra posséder plus de deux tiers de ceux-ci, la Japan Post Holdings détenant également plus de deux tiers des titres de chacune des institutions financières. En exerçant un contrôle total sur les trois services de la poste (courrier, banque, assurance), l'État peut ainsi assurer une qualité homogène de service sur l'ensemble du territoire et favoriser le financement d'activités utiles à l'avenir de la collectivité. Ce dossier semble bien attester une orientation nouvelle de la politique économique japonaise.

Evelyne Dourille, économiste au CEPII

Source : La Tribune
Revenir en haut Aller en bas
http://www.juridique-postiers.net/
 
Le Japon, le pays qui ne privatise plus sa poste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la privatisation de la Poste approuvée ?
» après avoir privatisé la Royal Mail, sa patronne s'en va
» grèves tnt post pays bas
» Pays-Bas : Libéralisation totale le 1er avril 2009
» Algérie Poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des postiers :: POSTIERS EN LUTTE :: Postiers dans le monde-
Sauter vers: